Collectif – The New Single Malt Whiskey

Cider Mill Press – 2016

Patrick 89%
Devant un sujet si ambitieux, la stratégie de travailler avec une dizaine d’auteurs fut la bonne. En effet, aujourd’hui, avec les milliers de distilleries produisant du single malt aux quatre coins de la planète, il faut oublier l’exhaustivité. Par contre, ça n’empêche pas qu’en allant chercher des « gens qui savent de quoi ils parlent », on peut faire adéquatement le tour du sujet; Près de 200 distilleries sont présentées, provenant de 25 pays différents! Un livre de référence que j’utilise régulièrement lorsque j’anime une dégustation qui sort des sentiers battus.

Dave Broom – The Way of Whisky – A journey around Japanese whisky

Mitchell Beazley – 2017

Patrick 90%
Dave Broom est l’un de mes auteurs favoris, et cet ouvrage en est une autre belle preuve. Un livre qui porte non seulement sur le whisky, mais qui peut aussi servir de guide de voyage et d’introduction à la culture japonaise. Ces deux derniers ajouts font en sorte qu’on comprends encore mieux le premier point, le whisky. Bref, un whisky qui en apprendra même au plus passionné d’entre vous, et qui saura vous faire voyager.

Dominic Roskrow – Whisky Japan – The essential guide to the world’s most exotic whisky

Kodansha – 2016

Patrick 85%
Un très bon livre, écrit par l’un des meilleurs auteurs. Son seul problème, est que d’autres livres portant sur le whisky japonais sont parus dans la même période et étaient plus complets et plus pertinents. Toujours est-il que si on vous en fait cadeau, celui-ci devrait totalement vous satisfaire, par son tour d’horizon relativement complet et sa lecture qui est très aisée.

Helen Arthur – Whisky – The Water of Life – Uisge Beatha

Firefly Books – 2000

Patrick 70%
Relativement bien écrit, mais largement incomplet et incohérent : Pourquoi expliquer la distinction entre single malts et blends rendu à la page 176 sur 224 (alors qu’une pleine page est consacrée aux blends à la page 63?) Pourquoi une section sur la « culture du whisky » qui passe du coq à l’âne… Au coq? J’aurais été déçu (ou confus?) à l’époque d’avoir acheté ce livre. Plus de 2 décennies plus tard, son seul attrait demeure la sous-section portant sur le marketing du whisky, qui est instructive et amusante.

Jim Murray’s Complete Book of Whisky – the definitive guide to the whiskies of the world

Carlton Books – 1997

Patrick 80%
Premier constat, à l’époque aussi Jim Murray aimait nous rappeler que la Terre tournait autour du Soleil grâce à lui. Peut-être qu’à ce moment ça me dérangeait moins car il était réellement l’une des rares sommités du monde whisky, mais aujourd’hui, ça tombe royalement sur les nerfs! Enfin, il faut reconnaître que son livre est vraiment complet, surtout si on tient de compte de l’époque où il a été écrit. Bref, une bonne référence pour avoir une vraie vue d’ensemble du monde du whisky à cette époque, en autant d’être capable d’endurer le nombrilisme de Jim.

Michael Jackson – The World Guide to Whisky – Scotch, Irish, Canadian, Bourbon, Tennessee Sour Mash and the Whiskies of Japan Plus a Comprehensive Taste-Guide to Single Malts and the World’s Best-Known Blends

Salem House 1988

Patrick 90%
De loin le livre le plus complet sur le sujet dans les années 80, Michael a toujours eu un style d’écriture admirable : Je dois admettre que ce livre m’a fait perdre plusieurs heures de sommeil car je n’arrivais à le déposer! Pour les amateurs d’histoire du whisky, ce livre est définitivement un must si vous désirez comprendre comment était perçu notre nectar favori dans sa période la plus noire depuis la prohibition américaine.

Robin Entreinger – Whisky Made in France

Dunod – 2017

Patrick 91%
Ne vous laissez pas tromper par le titre, l’ouvrage est bel et bien écrit en français. Même si le québécois que je suis a trouvé cette utilisation inutile de la langue de Shakespeare un peu déplorable, faut-il s’en surprendre, après tout? Enfin, titre mis à part, j’ai adoré ce livre!! Compte tenu de la relative jeunesse de l’industrie du whisky français, il s’agissait d’un sujet ambitieux. Mais il vous convaincra que par leur maitrise des techniques (le pays est tout de même à l’origine de plusieurs des meilleurs spiritueux au monde, tel le Cognac) et par leur amour du whisky (les Français sont les premiers consommateurs de whisky au monde), le whisky français sera certainement « the next thing » (je n’ai pas pu m’empêcher de glisser une expression anglophone!). Personnellement, il m’a convaincu que la destination de mon prochain voyage d’exploration de distilleries de whisky sera la France.

Robin Robinson – The Complete Whiskey Course: A Comprehensive Tasting School in Ten Classes

Sterling Epicure – 2019

Patrick 91%
J’ai longtemps hésité à acquérir ce livre : J’ai tellement de livres du type « whisky 101 » qui amassent la poussière sur mes tablettes… Et pourtant! Oui, celui-ci a su se démarquer par sa présentation en « 10 cours », par ses parenthèses « Whiskey Fact », par son style d’écriture facilement abordable, par ses superbes illustrations. Surtout, la répartition du nombre de page reflète bien la réalité du whisky contemporain : L’Écosse, plutôt endormie sur ses lauriers, a droit à une trentaine de pages, soit à peine plus que l’Irlande qui vit une véritable renaissance. Mais c’est surtout au niveau des whiskys américains (plus de 1000 distilleries et un sens de l’innovation inédit) que l’ouvrage se démarque, avec plus de 60 pages qui m’ont toutes assoiffées plus les unes que les autres.

Stefan Van Eycken – Whisky Rising – The Definitive Guide to the Finest Whiskies and Distillers of Japan

Cider Mill Press – 2017

Patrick 91%
Premièrement, un mot sur l’auteur : il s’agit de l’Expert (emphase sur le « E » majuscule) en matière de whisky japonais. Peut-être y a-t-il des auteurs japonais qui en savent plus que lui, mais ils n’ont jamais été traduit. Bref, si vous n’acheter qu’un seul livre sur le whisky japonais, c’est celui-ci qu’il vous faut. Par exemple, la portion sur l’histoire n’est définitivement pas un copié-collé des autres ouvrages : de nombreux faits jamais mentionnés ailleurs s’y retrouvent. De plus, rares sont les livres qui mentionnent autant de distilleries (une vingtaine). Le seul problème avec cet ouvrage, est que vous réaliserez cruellement qu’au Québec, vous n’aurez jamais à ces whiskys, même si vous êtes prêts à y mettre le prix.

English EN Français FR