Signatory Vintage Edradour 10 ans 2011

46% alc./vol.
The Un-Chillfiltered Collection. Distillé le 5 octobre 2011, embouteillé le 18 novembre 2021 – Cask #386

Patrick 89%
Un très bon dram, facile à boire et chaleureux. Le genre dont je pourrais facilement abuser. Nez : Le nez est marqué par le xérès et ce, sans grande surprise considérant la couleur de mon dram. Bouche : Le xérès a ici une belle intensité chaleureuse, accompagné de bois chaleureux et de sucre Demerara. Miam! Finale : D’une belle longueur, avec du xérès et du sucre chaleureux.

Kingsbarns Balcomie

46% alc./vol.
Ex-Oloroso American Oak Sherry Butts

Patrick 81%
Un bon whisky si on considère son jeune âge. Nez : Le parfum est frais, sucré et fruité, avec un peu de biscuits au beurre. Bouche: Un beau whisky frais, boisé, fruité et légèrement épicé mais dont la texture trahit la jeunesse. Finale : Un peu courte, et un peu fruitée.

Lochlea First Release

46% alc./vol.

Patrick 80%
Un whisky bien moyen, pas mauvais… Mais dans un marché du whisky encombré comme celui qu’on connaît présentement, Lochlea va avoir besoin de scorer plus fort s’ils veulent se faire remarquer. Nez: De l’orge, du bois et une touche discrète de fruits. L’ensemble paraît un peu brouillon, mais ce n’est tout de même pas désagréable. Bouche: Du bois épicé, de l’orge et quelques fruits mûrs. L’ensemble est jeune, et la texture est plutôt ordinaire. Finale: D’une longueur moyenne, plutôt boisée.

Glasgow 1770 Triple Distilled First Release

46% alc./vol.
Maturation initiale en Ex-Bourbon casks et affinage en Virgin Oak casks.

André 84%
Nez très générique. Vanille, salade de fruits tropicaux, poires. La bouche est très équilibrée, superbe texture huleuse, mais aussi plus pointue sur les épices. Fruits tropicaux, citron, abricots et agrumes, sirop de poires, ananas, miel, crème à saveur de vanille. L’apport épicé du bois est malheureusement un peu trop présent à mon goût perso. Finale de marshmallow, fruits tropicaux et abricots, citron et vanille avec une touche verdâtre et de menthol. Très intéressant comme première édition, très prometteur!

Patrick 90%
Une superbe surprise que ce malt! Ma bouteille s’est d’ailleurs très rapidement vidée. Bref, un malt très doux, très boisé, avec un style rappelant les meilleurs “single pot stills” irlandais. Nez : Un doux parfum avec de belles notes boisées, des oranges, des abricots et quelques gouttes de miel. Bouche: Ici, le chêne et ses épices sont accompagnés d’une délicieuse vanille et d’amandes. Le tout complété par de l’orange, du caramel écossais et quelques gouttes de miel. Finale: D’une longueur moyenne, avec du bois, du miel et de la vanille.

Glasgow 1770 The Original

46% alc./vol.
Maturation en first fill bourbon casks.

André 81%
Heureux mélange de fruits tropicaux citronnés assaisonné d’une touche herbeuse. En sous-entendu; notes de bois de chêne, de vanille et de sucre. La bouche évoque les céréales maltées, les biscuits à l’avoine avant que le tout se corse avec l’arrivée massive d’épices et des notes sèches et boisées. On distingue toujours l’apport des fruits tropicaux (citron, ananas, poires) qui se mélange aux notes de miel et de vanille. Finale sèche et astringente, fruitée et très épicée, notes d’oranges et d’agrumes, du sucre des gommes Bubble Gum.

Patrick 84%
Un bon whisky, mais avec rien de remarquable non plus. Faut dire que cette distillerie avait placé la barre haute avec ses whiskys tourbés et de triple distillation. Nez : Un beau mélange de petits fruits rouges, de poires, de miel et de caramel. Le tout complété par une trace de poivre et réglisse noire. Bouche: D’abord du chêne chaleureux, puis une vague de fruits tropicaux et quelques gouttes de miel. Finale: D’une belle longueur, boisée et marquée par le poivre.

SMWS 5.79 Auchentoshan 18 ans

55.4% alc./vol.
“Paris in the spring”, Distilled 16/01/2003 from First Fill Ex-Bourbon Barrel, 186 bottles.

André 83%
Un Auchentoshan de la SMWS c’est plutôt rare, espérons ne pas être déçu. Je suis ambivalent sur le nez de céréales très sucrées évoquant les Sugar Crisp et les fruits tropicaux en conserve sur fond de jeune bourbon pas encore à maturation et de jujubes. La texture en bouche est superbe, bien moelleuse et développe un coulis de fruits rouges sur un gâteau éponge, du sucre brun et des céréales séchées couronnant un bol de fruits tropicaux, mangues, poires. Finale forte en alcool, orange, mangue, poires, céréales séchées et épices.

Patrick 85%
Un bon whisky, mais n’étant pas fan de la menthe dans mon whisky, il m’a demandé un peu de travail pour l’apprivoiser. Nez: Un délicieux parfum donnant l’impression de manger du gâteau éponge sur le patio, lors d’une belle journée de printemps. Le genre de parfum “dans ma palette” ces temps-ci. Bouche: Portée par une belle texture huileuse, la bouche présente toujours les arômes du gâteau éponge, mais aussi une touche boisée, voire poivrée, quelques fruits discrets et une goutte de thé à la menthe. Finale: D’une très belle longueur, boisée et fraîche.

Glenkinchie Distiller’s Edition 2007-2019

43% alc./vol.
Batch #G/292-7-D, Affinage en fût de xérès amontillado de seconde maturation.

André 85%
Bananes flambées, Cream soda, miel et poires, caramel, céréales Sugar Crisp et une touche de fruits rouges séchés. La bouche est soyeuse et offre une belle texture. Zeste de citron et poires, miel, melon au miel, mangue, poivre blanc. Finale sèche, poivrée et épicée, sur la crème à la vanille et le miel, poires, pêches, cosses d’oranges.

Patrick 88%
Un très bon whisky, riche et savoureux. Glenkinchie n’aurait pas beaucoup d’efforts supplémentaires à faire pour devenir vraiment sexy! Nez : Un parfum de xérès bien fruité, un peu sucré, avec du chocolat au lait et une touche d’orge. Bouche : Un beau mélange de xérès fruité et sucré, du chocolat au lait, de l’orge et du bois sec et épicé. Finale : D’une longueur moyenne, boisée et légèrement épicée.

Glasgow Distillery 1770 Peated Release No.1

46% alc./vol.
Maturation en First-Fill Pedro Ximenez Sherry cask et affinage en American Virgin Oak casks et tourbé à 50ppm à forte teneur de bruyère des Highlands.

André 87%
Nez riche de fruits séchés trempés dans le caramel, cerises, tourbe intense terreuse, réglisse, bleuets peut-être. L’utilisation de Virgin Oak casks, procurent beaucoup de texture en bouche qui est moelleuse et ronde malgré la tourbe musclée et sale. Fruits rouges, oranges, tourbe crasseuse et terreuse, fruits sauvages, caramel et réglisse. Vraiment surprenant comme rendu général. Finale légèrement courte, sauf pour les épices et la tourbe terreuse. Impressionnant pour une première parution, signe que la distillerie est sur la bonne voie.

Patrick 92%
Un whisky Impressionnant, d’autant plus si on considère le jeune âge de la distillerie qui l’a produit. Après y avoir goûté, j’en ai acheté une deuxième bouteille illico! Nez : De la belle fumée de tourbe, de la cendre, mais aussi une touche de petits fruits rouges, de caramel et de vanille. Complexe, riche et alléchant. Bouche: Une grosse dose de belle fumée de tourbe et de cendres, mais aussi une petite note sucrée, fruitée et vanillée qui vient agréablement adoucir le tout. En fait, chaque gorgée de plus semble apporter un petit quelque chose de plus, tel du cacao, des pommes, des agrumes, des épices… Impressionnant ! Finale : D’une belle longueur, fumée et épicée.

Lindores MCDXCIV (1494)

46% alc./vol.
Vieillissement : fût de bourbon, fût de Xérès (Sherry) et fût de vin australien. La distillerie Lindores a ouvert ses portes sur le lieu de la première distillation de whisky écossais en 1494, elle a à cœur de respecter l’environnement, elle se fournit en orge locale, et l’eau utilisée provient de la même source qu’en 1494.

André 82%
Nez plutôt neutre, sur les fruits tropicaux, le caramel et la vanille, crème pâtissière, oranges. La jeunesse du whisky est détectable rapidement en bouche. Les fruits rouges apparaissent eux aussi et se marient d’épices et de poivre. Notes citronnées aussi et de fruits tropicaux, purée de bananes, grosse vanille, cannelle et poivre. Finale pointue, très épicée, un peu harsh, oranges, cannelle poivrée.

Patrick 89%
Un très bon scotch, plaisant à boire. Le genre dont je pourrais facilement abuser! Surtout quand l’histoire derrière la distillerie est aussi riche! Nez : Wow, un délicieux parfum de fruits des champs, des biscuits, du chocolat au lait et un peu de vanille. Wow, ça donne soif, ça! Bouche: Du bois, un peu de xérès, des fruits mûrs et du chêne épicé. Finale: D’une longueur moyenne, avec un beau mélange de chêne et de fruits sucrés.

Martin 84.5%
Nez: Vanille, sucre en poudre et fruits tropicaux. Un peu de poires en conserve dans leur sirop. Biscuits Célébration avec une touche de zeste d’orange. Bouche: Texture légèrement fade, mais qui laisse s’exprimer bois et pointe de poivre noir, chocolat et vanille, fruits tropicaux et cuir, oranges et cannelle. Finale: Chaude et semi-intense, mais rapide à s’estomper. Notes de vanille et de chocolat, de xérès et de chêne, d’épices et d’agrumes. Équilibre: Un beau malt, un bon dram, une belle lueur d’espoir pour les Lowlands qui habituellement ne brillent pas autant par leur whisky que le reste de l’Écosse.

Daftmill 2009 Summer Batch Release

46% alc./vol.
1790 bouteilles – Vieilli dans 4 ex-fûts de bourbon et 1 ex-xérès de premier remplissage. Pour créer ce single malt, la variété d’orge Optic a été cultivée dans les champs au sud de la distillerie et récoltée au cours de la dernière semaine d’août 2006. Elle a ensuite été stockée à la ferme pour être maltée à Alloa durant l’été 2007. Le fût d’ex-xérès et les quatre anciens fûts de bourbon utilisés pour cet embouteillage ont été distillés et remplis en juin et juillet 2009. C’est la première fois que la distillerie présente un whisky mûri à la fois dans des fûts de bourbon et de xérès. Fûts 016/2009, 020/2009, 022/2009, 023/2009 & 027/2009.

Patrick 75%
Bon… Je lui ai donné le temps, j’en ai pris 4-5 shots dans des circonstances différentes… Et je le confirme, c’est un achat que je regrette. Nez: Du xérès… passé date? En cherchant, j’y trouve aussi de la vanille et des fruits tropicaux. Bouche: Du bois, des fruits tropicaux, un peu de xérès qui, dans être exactement frais, laisse une meilleure impression que le nez laissait présager. Finale: D’une longueur moyenne, avec un peu de fruits mûrs et une touche boisée.

English EN Français FR