Kilkerran 12 ans

46% alc./vol.

André 87%
Au départ j’avais au nez certains embouteillages bourbon cask de Balvenie. Puis j’ai eu quelques effluves de tourbe qui sont apparues progressivement, ensuite des agrumes et du citron, des notes de sherry et de confiture de fruits, d’oranges, raisins secs et de miel. Ce qui m’étonne par la suite c’est la texture hyper huileuse du whisky, genre huile d’olives dans une assiette blanche qui roucoule sur la langue et dans le palais. La table est mise pour un buffet de saveurs exquises; agrumes, citrons, oranges, confiture de cerises, raisins secs, miel, vanille, ainsi qu’une discrète touche saline. Pas de toute sur la proportion de bourbon casks mais aussi avec la touche de sherry avec les saveurs livrées. Douce finale, lente et langoureuse, fruitée et finement tourbée. J’aime bien cette édition un peu hors norme du scope habituel des whiskies maritimes.

Patrick 91%
Un superbe whisky dont la tourbe tout en retenue lui permet de présenter un superbe bouquet de saveurs. J’adore, et la meilleure preuve est que ma bouteille s’est vidée sans que j’en aille conscience (certes, il s’agit ici d’un argument un peu circulaire). Nez : Légère tourbe florale et maritime, avec une touche boisée et un peu de vanille. Alléchant. Bouche : Fumée de tourbe florale délicate, un peu de sel, de la cendre et une bonne dose d’épices et de bois. Finale : D’une belle longueur, marquée par la fumée de tourbe.

SMWS 93.79 Glen Scotia 10 ans

56.9% alc./vol.
“Oiled up and frisky”, distilled 29-06-2007 from 1St Fill Bourbon Barrel, 197 bottles.

André 88%
Salade de fruits salée et huileuse, bizarre à dire mais c’est ça qui est ça. Jus de salade de fruits en can, bloc de sel, ananas, abricots, poires, vanille poivrée, agrumes. Déstabilisant comme présentation mais étrangement, l’ensemble se tient et est agréable. La bouche est très poivrée et salée, ces saveurs transcendent les notes de salade de fruits, on a même droit à des notes de gingembre qui aiguisent la bouche en général. La bouche est un peu moins bien équilibrée que le nez, trop fortes épices qui laissent une sensation astringente et pointue. Même la filin huileux semble s’être un peu évaporé. La finale est longue et épicée, poivrée même si la salade de fruits.

Patrick 92%
Un superbe whisky riche et intense, complexe et bien bâti. Non, mais c’est vraiment excellent cette affaire là!!! Wow, une autre réussite de la part de la SMWS! Nez : Appétissant parfum présentant une belle fumée, un peu de céréales, poires, rhum et lime. Intriguant! Bouche : Wow, un superbe mix de fumée, d’épices et de sucre blanc. Aussi des pommes et de la banane. Finale : D’une belle longueur, du sucre brûlant et des épices.

Glen Scotia 15 ans

46% alc./vol.

André 86.5%
Attirant… Melon au miel, vanille, ananas, miel, poires, cosses d’oranges, une touche de fruits rouges, couverture orageuse de tourbe finement maritime. Superbe texture en bouche, belle amplitude fruitée, une touche d’épices (gingembre et cannelle, poivre), fruits rouges et tropicaux, salade de fruits, background de tourbe herbeuse fraiche. Les fruits rouges prédominent en finale, bonne dose d’ananas et de poires, beaucoup d’oranges aussi, fumée finement crasseuse, maritime, salée et épicée. Une belle surprise provenant de cette distillerie que je n’ai jamais vraiment aimée.

Patrick 90%
Un whisky qui dépasse définitivement mes attentes: Un riche mélange de saveurs superbement équilibré, avec une savoureuse fumée tout en retenue. J’en prendrais bien une bouteille svp! Nez : Parfum de céréales sucrées et de vanille, et de fruits subtils, tels que mangues et melon d’eau. Bouche : Riche fruits, fumée impressionnante et épices boisées savoureuses. Et un peu de sel et de caramel. Finale : D’une belle longueur, fumée et épicée.

Old Particular Springbank 18 ans

48.4% alc./vol.
Distilled October 1996, Bottled February 2015 from Refill Butt #DL10737, 360 bottles.

André 91.5%
Springbank a toujours été un animal difficile à sizer pour moi, j’ai goûté à des embouteillages tellement mal équilibrés et aussi à des perles inoubliables, ce qu’il fait que je ne sais jamais à quoi m’attendre de leur part. je pourrais comparer cette distillerie à un éléphant ou un ours de fête foraine, que l’on prend beaucoup de plaisir à apprécier en spectacle mais toujours avec une arrière-pensée à se dire qu’il peut se retourner contre son maitre et revenir à ses racines animale. Une pointe de curiosité, une pointe d’appréhension. Au nez; Baba au rhum, gâteau Reine Élisabeth, purée de poires, caramel salé, miel, petits fruits rouges, ça débute très bien… Équilibre divin en bouche, texture dodue, superbe taux d’alcool, doux et velouté. Céréales Sugar Crisp, caramel salé chauffé, miel nappant un petit bol de fruits sauvages, cassonnade. Finale finement maritime que rappelle de discrètes notes de sel de mer, caramel salé, miel, compote de fruits, rhum brun et beignets trempés dans la cassonnade. Quel superbe whisky, dommage que l’on nous attend avec une massue à la caisse.

Patrick 92%
Un grandiose Springbank, dont chaque gorgée m’a apportée le plus grand plaisir! Encore svp!! Nez : Cassonade, raisins, miel et cuir. Wow. Comment décrire quelque chose d’aussi appétissant?! Bouche : Une fumée de tourbe impressionnante, de belles épices venant du chêne brûlé, du sucre brun, du sel, du xérès et un soupçon de miel. Finale : D’une belle longueur, marquée par la fumée et le sel.

Springbank 21 ans

46% alc./vol.

Patrick 90%
Du grand Springbank qui saura satisfaire ceux qui ont les moyens de se l’offrir. Ou encore ceux qui cherchent un beau cadeau de Noël à offrir! Riche et complexe, que demander de plus? Nez : Wow, ça sent le bon vieux whisky ça! De l’orge, une fumée subtile et du chêne, du vieux chêne. Bouche : Du chêne sucré et épicé, une touche subtile de fruits, de la cassonade, un peu de vanille et une légère fumée en arrière plan. Finale: D’une longueur moyenne, épicée et boisée.

Springbank 22 ans 1994 Octave Series

50.7% alc./vol.
Single cask #639909, finished 9 months in Octave Cask, bottle 1 of 81.

André 94%
Gâteau aux fruits, caramel, pain d’épices, hyper rond, genre sherry capiteux, cerises Marasquin. Un peu acéré en finale de bouche, épices des Caraïbes, muscade, oranges confites, mandarines, pelure de raisins verts. Bouche ronde, pleine de muscade, de pelure de raisins mauves. Peut-être un peu trop dénaturé, on peine à discerner la distillerie qui se cache derrière les effets du fût d’octave mis à part le filin de sel de mer en finale de bouche. Quel présentation hors-norme, texture à faire rêver, intense et bold comme ensemble.

Springbank 13 ans Green

46% alc./vol.
Organic barley et vieilli en fût de sherry, 9000 bouteilles seulement.

André 86%
N’exprime pas vraiment de notes de sherry au nez, mais plutôt les poires et les céréales au miel, les pommes vertes et les cosses d’oranges. Hormis quelques notes plutôt timides de raisins secs, ce whisky portes plus sur les fruits à chair, les notes de salade de fruits ainsi que les céréales. La texture en bouche est exquise, très soyeuse et une fois le whisky en bouche les saveurs de fruits rouges et de raisins secs sont plus évidentes. Y’a aussi quelque chose de tricky au nez que l’on pourrait peut-être associer aux céréales organiques mais, difficile à dire. La finale de bouche est ponctuée de salves d’épices (cannelle, gingembre et poivre), la tarte au citron et vanille fouettée, grains de céréales verts et une rétro-olfaction de fruits secs et de sherry.

Springbank Society Longrow 13 ans

56.7% alc./vol.
Distilled October 201, bottled March 2015 – 7 ans de maturation en fût Fresh Bourbon Barrel et 6 années supplémentaires affinés en fûts de Chardonnay hogshead. Édition limitée de 366 bouteilles.

André 74.5%
Nez bizarre, les premières odeurs me font penser à de l’alcool à friction. Alors je laisse un bon 10 minutes au whisky pour respirer et prendre place. Puis; tourbe puissante, poires, compote de fruits, cerises, miel et raisins mauves, touche florale. Difficile à sizer et un peu trop funky au nez. La bouche… oh… shit… Full chlore de piscine, forte présence de tourbe animale, terreuse et herbeuse, agricole, fruits rouges et poires, ananas, oranges. Très débalancée et pas super agréable. Finale salée et épicée, tourbée et fruitée avec une solide présence d’alcool. Pas horrible comme whisky mais tout près, je n’ai même pas terminé mon petit verre. C’est à se demander si les gens de la distillerie ont goûté avant d’embouteiller.

Patrick 95%
Un whisky extraordinaire, complexe, savoureux et balancé parfaitement. Nez : Extraordinaire parfum de tourbe sucrée et de fruits des champs très frais. Avec du goudron, de l’huile et une bonne dose d’air salin. Bouche : Wow! Tourbe sucrée, fruitée et salée. Tout ce qu’on désire d’un whisky s’y retrouve. Finale : Longue, savoureuse et j’en veux encore!

Hazelburn 10 ans Rundlets & Kilderkins 2003

50.1% alc./vol.

André 83.5%
Le nez est simple et très axé sur le grain. Donc, grains de céréales (Céréales Honey Comb), miel chaud, quelques épices disparates, petit accent terreux et ensemble passablement influencé par le bois. C’est difficile à expliquer mais le nez est à la fois sucré et pointu et défini par des saveurs et arômes très différents mais qui se marient fort bien, genre texture crémeuse avec accents épicés, brin de scie du bois tout juste coupé. En bouche, au départ très feutré avec une montée d’épices et de poivre, de terre mouillée, légère impression de new wood, raisins verts, vanille et miel, pommes Ginger Gold, une touche de sherry. Un peu déstabilisant comme livraison. Finale sur les grains de céréales et les épices, fruits. Les notes ressemblant à du sherry sont beaucoup plus robustes en finale de bouche. Un whisky funcky et un peu tricky, difficile à cerner. On a l’impression que les saveurs sont un peu disparates et l’idée générale un peu diffuse.

Patrick 82%
Un bon whisky, mais avec un nez un peu bizarre. Nez : Parfum de bois franc fraichement coupé, avec une note de panier de fruits mélangés. Bouche : Belle texture huileuse, avec des saveurs boisées et sucrées, de subtiles épices et un peu de vanille. Finale : D’une belle longueur, et rafraichissant.

Springbank 12 ans Burgundy Matured

53.5% alc./vol.

André 86.5%
Méga nez fruité, les fruits rouges écrasés, framboises, cerises bien rouges, toffee et chocolat noir. Jamais j’aurais misé sur un Burgundy, les saveurs s’associent plus à celles tirées du sherry cask. Fond de nez un peu rêche et tannique, aiguisé par les épices et le généreux taux d’alcool. La bouche est ronde et fruitée en approche, puis épicée (style épices des Caraïbes et de cuisine Créole), framboises et cerises, bonbons en gelée à saveur de fruits (wine gums). On perçoit le léger tricky du wine cask. La finale de bouche est finement salée et tourbée, grappe de raisins mauves, notes légèrement savonneuses, vieux warehouse avec sol en terre un peu humide. Un whisky tricky et challengeant. Sans être le whisky le plus singulier cette édition de Springbank est bien conçue, singulière, presque énigmatique.

Patrick 84%
Un presque très bon whisky… Mais on dirait qu’on a laissé le fût vide attendre trop longtemps avant d’y mettre le whisky. C’est extraordinaire au début, puis ça dérape, et enfin ça revient dans le bon chemin. Nez : Superbe parfum fruité et sucré, marqué par les fraises et les framboises. Le tout complété par du chocolat noir qui se transforme tranquillement en quelque chose de plus tannique. Bouche : Arrivée en bouche marquée par les fruits frais, puis les fruits mûrs, ensuite les épices, et enfin de la fumée et du sel. Finale : Longue, fumée, salée et épicée.

English EN Français FR