Springbank 17 ans Madeira Wood

47.8% alc./vol.
Bottled 27/10/21, Batch 27/137. Édition limitée de 9200 bouteilles.

André 86%
Nez sirupeux et très sucré, mais aussi épicé; miel, abricots, poires, ananas et gingembre dans une vague de sel de mer et de tourbe industrielle. Bouche sèche et minérale, amandes, miel, abricots, sirop de poires, fumée un peu sale assez présente mêlée de grains de céréales séchés, crème brûlée, vanille, poivre broyé et sel de mer. Finale de fumée de tourbe à saveur de charcoal, de sel de mer de purée de fruits à chair.

Patrick 88%
Un beau gros whisky riche et complexe, avec une belle profondeur. Au premier essai, il m’a laissé un peu froid, mais au deuxième j’ai bien aimé! Nez : De la tourbe plutôt discrète, du caramel avec de légers fruits mûrs et sucrés. Bouche : La fumée de tourbe est ici plus présente et bien épicée, même très poivrée. Le tout avec de beaux, mais discrets fruits mûrs, des noix, du miel, du sel et du beau bois sec. Finale : D’une très belle longueur, fumée et boisée.

Martin 87%
Nez: Fruits à chair blanche et sucre en poudre. Poires et miel, fruits tropicaux et raisins blancs. Une légère tourbe végétale semble vouloir envelopper le tout. Bouche: Céréales et vanille. Fruits tropicaux, crème, sel et poivre blanc. Chêne sec. Cannelle endiablée. Finale: Chaude, sucrée et épicée. La planche de chêne et la tourbe portent le reste des saveurs sur leurs épaules, sauf le poivre blanc et la cannelle qui savent très bien se défendre eux-mêmes. Équilibre: Les épices frappent fort, au risque de déséquilibrer cette expression. Mais malgré ses défauts, c’est un dram qui risque toutefois d’impressionner la visite.

Springbank 18 ans édition 2021

46% alc./vol.
Bottled 07/07/21 Batch #21/117. Fruit d’un assemblage provenant de 50% de Ex-sherry cask et 50% Ex-bourbon cask.

André 88%
Agréable ambivalence entre le sherry et le bourbon. Au départ, fruits et raisins séchés, puis des notes de céréales au miel apparaissent progressivement. Abricots, céréales, fruits secs, accent terreux et chocolaté. Texture grasse, la tourbe est beaucoup plus présente qu’au nez ainsi que les épices; cannelle, anis, tourbe terreuse et poivrée, fruits rouges, réglisse, pommes, miel, céréales séchées, oranges trempées dans le chocolat fondu. Finale sur les raisins secs et la fumée de tourbe, accompagné de puissantes épices.

Patrick 90%
Un délicieux whisky riche et savoureux, dont j’ai savouré avec plaisir chaque gorgée. Nez : La fumée de tourbe florale est superbement mariée avec du xérès chaleureux. Bouche : De la belle fumée de tourbe minérale et iodée et du beau xérès chaleureux. Le tout est superbement marié ensemble. Bref, un beau whisky riche et complexe. Finale : D’une belle longueur, fumée et fruitée.

Martin 89%
Nez: Oranges, raisins, caramel et vanille. Malt, miel et touche de fumée. Bien agréable à déconstruire, belle complexité. Bouche: Raisins secs, cassonade et beurre. Fumée, cannelle et muscade. Tourbe et poivre, bois et vanille. Compote de fruits rouges. Une autre superbe étape. Finale: Tous les élément précédents y sont, sauf peut-être le poivre qui y est un peu plus exubérant que je ne l’aurais souhaité. Équilibre: Un dram fort complexe et agréable, qui aurait mérité au moins un point de plus si le poivre en finale s’était gardé ne serait-ce que l’ombre d’une gêne.

Springbank 15 ans édition 2021

46% alc./vol.
Bottled 14/06/21 Batch #21/110. Fruit d’un assemblage provenant d’Ex-sherry cask et d’Ex-bourbon cask.

André 85%
Xérès très présent mais qui ne monopolise pas le nez. Abricots, oranges, sherry, raisins secs, trace de caramel et sel de mer. En bouche, le sherry est toujours à l’avant-plan mais à l’aération, des notes d’abricots et d’ananas plus persistantes apparaissent et s’accompagnent de fumée de tourbe industrielle et sale, de sel de mer, de cannelle, de réglisse rouge et de passablement d’épices. La finale est grandement épicée et poivrée, je la trouve un peu déséquilibrée par rapport au reste des étapes de la dégustation.

Patrick 90%
Le Springbank 15 ans, toujours une valeur sûre ! Un whisky qui entre dans la catégorie “dangereux car trop facile à boire”. Nez : Un beau mélange de fruits mûrs et sucré, mais aussi de la délicieuse fumée de tourbe, du caramel et de la vanille. Bouche : D’une belle intensité et complexe, avec des fruits mûrs, du caramel, des épices mais aussi une belle fumée de tourbe plus discrète que ce que je m’attendais… Ce qui permet à tout le reste de s’exprimer! Finale: D’une longueur moyenne, fumée et pleine fruits mûrs.

Martin 86.5%
Nez: Fruits rouges et petite astringence lointaine du sherry. Malt grillé et cassonade, oranges et caramel à la fleur de sel. Infime fumée de tourbe au loin pour barder le tableau. Bouche: Sucre brun, dulce de leche, abricots et épices. Bois sec, fruits rouges, orange et cuir tanné. La tourbe est un peu plus agressive ici, mais le sherry la garde bien en laisse. Réglisse et cannelle. Finale: Bien fruitée, boisée et fumée. Une intensité inattendue. Équilibre: Un dram qui selon son âge et type de vieillissement devrait peu-être jouer dans un peu plus de subtilité. Quand même excellent.

Springbank 10 ans édition 2021

46% alc./vol.
Bottled 17/03/21 Batch #21/51

André 89%
Wow…Impressionnant pour un 10 ans d’âge. Le nez est sur les fruits tropicaux et le citron, le sel de mer et la tourbe prononcée. En bouche, fruits tropicaux, miel, oranges/nectarines, ananas, vanille, poivre, tourbe un peu industrielle et fumée graisseuse et sale. Texture cireuse hyper agréable. Finale minérale et sale, salée, tourbée. Pas aussi complexe que le 18 ans mais pour le prix, c’est définitivement kick ass comme bottling.

Patrick 88%
Quand je veux un Springbank, c’est exactement ça que j’ai en tête ! Bref, je suis très satisfait de mon achat. Nez : La belle tourbe bien modérée de Springbank, avec des notes florales et minérales. Bouche : Ici aussi, la belle tourbe est enrichie de saveurs minérales et florales, avec quelques gouttes d’ananas et une goutte de miel. Finale : D’une belle longueur, avec du miel et des fleurs.

Martin 88%
Nez: Miel, herbe et fruits mijotés. Malt, bois et citron, avec une agréable pointe de tourbe feutrée. Bouche: Malt, caramel, miel et épices chaudes. Fruits à chair jaune, vanille et touche de poivre noir. Une belle texture transporte le tout. Léger cuir tourbé. Finale: Tourbe et sel de mer, avec fruits, bois et vanille. L’ensemble encore une fois poivré à point. Équilibre: Une belle complexité et construction pour un dram de cet âge, et surtout à ce prix.

SMWS 93.145 Glen Scotia 8 ans

59.9% alc./vol.
« Sweet Filth » – Distillé le 16 mars 2012, 1st fill ex-bourbon barrel, 227 bouteilles

André 87%
Influences côtières, amandes salées, zeste de citron, oranges, fumée de tourbe terreuse lointaine, air salin. Belle texture huileuse et grasse en bouche, motte de tourbe terreuse et herbeuse, iode, citron, gingembre. Une pointe de fumée à saveur d’eucaplytus se développe au fil des gorgées, tout comme la cannelle et quelques fruits rouges. Une fois ingéré, sensation de poussière de pierre weirdo. Finalew sur l’ananas et le citron, la fumée terreuse et beaucoup de sel de mer.

Patrick 91%
Un autre whisky qui démontre que Glen Scotia était un joyau caché ! Un whisky riche et intense dont ma bouteille s’est malheureusement vidée trop vite… Nez : Amandes grillées et sucrées, noix de coco, avec une pointe de fumée et de l’air marin. Bouche: De la belle fumée de tourbe, une tonne de sel, du pain multigrain grillé, de la noix de coco, des roches, une pointe sucrée et énormément d’épices venant de bois brûlé. Finale: Très longue, intense, fumée et salée.

Kilkerran 8 ans Cask Strength 2017 Edition

55.7% alc./vol.
Batch #2

Martin 89%
Nez: Tourbe discrète, chêne relativement poussiéreux. Quelques fruits à chair blanche, un peu de crème, un peu de sucre, eau de rose. Un brin de fruits des champs. Difficile à cerner, cache bien son jeu. Bouche: Herbe, vanille, cassonade et tourbe un peu huileuse. Poivre et caramel. Finale: Longue et épicée, sur des notes de cendre, de bois, de sucre blanc, de sel marin et de chêne grillé. Équilibre: Un autre bien bel opus de Kilkerran malgré sa jeunesse. Un dram qui sait porter les coups au bon endroit.

Kilkerran Heavily Peated 5 ans Fresh Oloroso

58.2% alc./vol.
Online tasting week edition May 2021, Campbeltown Whisky Festival. Vieilli en First Fill Ex-Oloroso Sherry Casks.

André 91%
Mélange de figues, framboises et cerises noires au nez dans un nuage de fumée de tourbe crasseuse, sirop d’érable légèrement cramé dans la pan, oranges et chocolat. La tourbe est puissante et remplie de saveurs aux origines maritimes. Bouche punchée, la tourbe est particulière et ne plaira probablement pas à tous les fans habituels. Compote de cerises, fruits rouges sauvages, anis, caramel chaud, tourbe terreuse et mouillée remplie d’embruns maritimes, bois brûlé, cannelle, oranges, puis bonne dose de jujubes sucrés. (J’adore être déstabilisé comme ça lors de dégustations). Finale sucrée, qui rappelle le sirop de cerises, les jujubes, accompagné d’une forte rétro-olfaction de fumée de tourbe poivrée.

Springbank 15 ans 2020

46% alc./vol.

Patrick 91%
Un superbe whisky, présentant mon mélange de saveurs favoris. Springbank comme je l’aime. Nez : Un envoûtant parfum présentant un mélange de fruits mûrs et de fumée de tourbe, du caramel et une touche de vanille. Yummy! Bouche: De la fumée de tourbe, des prunes, les épices du bois brûlé et du caramel chaleureux. Finale: D’une belle longueur, fumée, épicée et légèrement fruitée.

Martin 89.5%
Nez: Pâte de fruits rouges, fumée, agrumes, cassonade et vanille. Pommes mijotées et épices. Une belle chaleur sucrée modérément tourbée. Bouche: Cassonade, jus de raisin, poivre, chêne et tourbe. Épices et bout de caoutchouc. Superbe. Finale: Poivrée, chaude et fruitée, marquée par la tourbe timide et le bois brûlé. Équilibre: Un beau Springbank qui ne rate pas la cible. J’adore. Si vous aimez votre tourbe un peu plus docile, ce dram est pour vous.

Hazelburn 13 ans Oloroso Cask Matured

50.3% alc./vol.
Distillé en 2007 et embouteillé en septembre 2020, édition limitée de 9900 bouteilles.

André 84%
Figues, raisins et fruits seches, beau caramel goulu et noix séchées au four, oranges. La bouche effilée tranche d’avec la douceur du nez. Beaucoup de notes de gingembre et de poivre, chocolat au lait fourré de caramel, fruits secs, sherry finement salé et très épicé, oranges, avec une finale à la fois astringente et légèrement tannique. Longue finale, bien épicée et marquée par le bois sec, mélange de fruits secs roulés dans le chocolat et les grains de poivre.

Glen Scotia 14 ans Campbeltown Malts Festival 2020

52.8% alc./vol.
Maturation initiale en American Oak casks et affinage en Tawny Port Casks. Édition limitée de 15000 bouteilles.

André 86%
Fruits rouges séchés mais présentés de façon beaucoup plus léchée que dans les éditions sherry cask, sensation soyeuse, cerises-fraises-framboises, raisins secs, tourbe plutôt effacée, bois de chêne brûlé et poivre broyé. La texture en bouche est plus pointue que l’annonce du nez. Aspect licoreux relevé par la fumée de tourbe terreuse beaucoup plus importante. Fruits rouges séchés, cerises, raisins, prunes, caramel salé, cannelle, sel de mer, poivre, terre remplie de peat moss, plus épicé en finale de touche et avec une impression de fumée très intense remplie de poivre de cayenne et d’anis. Longue finale sur la tourbe épicée. Dans les meilleurs GS à date, avec une note de 86%, faut le faire…

Martin 89.5%
Nez: Doux et suave, on veut en découvrir plus. Malt grillé, fraises et framboises, infime tourbe sèche, bois, toffee et touche de cinq poivres. Bouche: Texture crémeuse, onctueuse et huileuse, j’adore. Caramel salé, chêne et vanille. La tourbe se présente ici comme plus maritime et arrondie. Finale: Longue et chaude, sur des accents de tourbe salée, de vanille, de confiture de fruits et de chêne carbonisé. Les quelques tannins de ce dernier nous offrent une belle dose d’espresso. Équilibre: On a visé dans le mille ici. Le fût de porto a bien payé. Ils ont peut être annulé le festival des malts de Campbeltown l’an dernier, mais on a au moins eu l’embouteillage, un sacré embouteillage, alors je mets quiconque au défi de se plaindre.

English EN Français FR