Hazelburn 9 ans Barolo Cask Matured

57.9% alc./vol.
Distilled 06/2017, Bottled 10/2016, Limited Edition of 10,800 bottles

André 90%
Superbe nez avec une belle texture soyeuse. La ‘’neutralité’’ aromatique de Hazalburn se prête habituellement bien aux cask finished. Compote de pommes, poires, confiture de cerises, ananas, vent tropical aux accents citronnés, miel. Ensemble très frais et festif. Belle surprise en bouche avec des éclats de sel de mer relativement présents, on perçoit aussi les notes de céréales maltées recouvertes d’un trait de miel et une touche de fumée avant de revenir aux saveurs de fruits détectés par le nez; mélange de bananes et d’ananas, abricots et poires, pommes et cerises… Savoureux! Texture grasse et finement effilée par l’alcool. Définitivement tropical avec une touche de mer du Nord. Finale bien poivrée et un trait salée, gingembre, ceintrant une pleiade de fruits tropicaux.

Kilkerran 8 ans Sherry Cask Sample

57.1% alc./vol.
Simple from the Cask. Bouteille offerte par Melanie Stranger, ambassadrice de la marque.

André 86%
Nez très puissant. Pâte de fruits et dattes, raisins secs, oranges sanguines et cerises noires trempées dans le caramel, gâteau aux fruits. Si le nez est aiguisé, la bouche offre une approche douce au départ, aspect minéral dans la texture suivi d’un bon kick d’alcool poussiéreux. Oranges sanguines, sherry très épicé et hyper poivré, grosse cannelle puissante enrobée de tourbe industrielle terreuse, pomme caramel, fût de chêne brûlé, puis saveurs de tannins soutenus, pâte de fruits, gâteau forêt noire, prunes et raisins secs. L’alcool est musclé et sec, franc. Finale tannique, beaucoup de notes de bois de chêne calciné et un soupir de tourbe terreuse et poivrée, chocolat noir, cannelle, caramel et fruits secs. Un bon shrry cask au style défini et costaud. Intéressant pour l’expérience mais pas certain que j’achèterais une pleine bouteille embouteillée tel quel. En accord avec un fromage Perron 10 ans, un duo d’enfer.

Larkin Muncaster Sullivan Webb Springbank 16 ans Private Cask 1995-2011

46% alc./vol.

Patrick 93%
Du Springbank à son meilleur, et ce n’est pas peu dire. Riche et savoureux, le genre de scotch que je pourrais boire à tous les jours. Superbe! Nez : Fumée de tourbe enveloppée de caramel avec une touche de fruits très subtile et une note de sel. Bouche : De la délicieuse fumée de tourbe salée, avec un peu de caramel et quelques fruits des champs très discrets. Finale : D’une belle longueur, marquée par la fumée de tourbe et un délicieux sel maritime.

Hazelburn 10 ans Silver Label

46% alc./vol.

André 87%
Breakfast whisky! Voilà une belle utilisation du bourbon cask. Belles céréales mouillées nappées de miel bien chaud et d’un trait de citron, de poires en dés et d’une cuillère de compote de pommes, vanille onctueuse. Nez délectable. La bouche est onctueuse et pulpeuse; bel amalgame d’anans, de bananes et de poires, de vanille et de miel, d’oranges. La texture est bien huileuse et nappe bien la bouche, fruits tropicaux, melon au miel prolongé par des notes de gingembre et de poivre un peu pointu. Finale relevée par les épices avec une tonne de vanille et de miel en background ainsi que des copeaux de noix de coco séchés. Suprenant.

Patrick 89%
Un superbe whisky classique et intense. Ce que doit goûter un scotch à la base, et vraiment bien réussi à part ça! Nez : Orge séchée et bois sec et brûlé avec touche fumée vraiment subtile. Bouche : Du beau bois sec et brûlé, avec toujours la touche subtile de fumée et de l’orge savoureuse. Finale : D’une belle longueur, avec du bois brûlé.

Kilkerran Heavily Peated Batch #2

60.9% alc./vol.
Assemblage de whiskies âgés d’environ 3 ans et demi, 70% bourbon cask, 30% sherry cask, 88ppm.

André 76%
Alors j’avoue, je n’ai pas eu beaucoup de plaisir à évaluer ce whisky. Un jeune whisky qu’on a tenté de cacher sous les notes de fruits tropicaux et rouges. Un alcool parfumé… Le nez évoque un bol de céréales séchées couronées de morceaux de pommes vertes en dés, assaisoné d’un splash de citron et d’herbe verte tout fraichement sortie du sac de tondeuse. On a aussi droit en prime a de bonnes salves de tourbe grasse et terreuse qui tente maladroitement de donner un peu de texture et d’adoucir cette sensation d’alcool pas mature du tout. La bouche confirme ces impressions, ça goûte le bois mordu à pleine dents et les céréales séchées. La tourbe s’est mélangée d’une poigne d’herbe mouillée et de terre détrempée. On détecte la provenance maritime du dit liquide avec ses éclats de sel de mer et d’enbruns maritime évidents. J’ai encore droit (tout comme la batch 1) aux saveurs de fruits tropicaux fortement citronnés. Finale huileuse, parfumée à la fumée de tourbe, à la jeunesse évidente. Les deux batches Heavily Peated ont été mes plus grandes déception de la série complète de cette discrète distillerie.

Patrick 91%
Quand la batch 3 va sortir, n’attendez pas mon évaluation et achetez-la! Vous m’enverrez ensuite une carte de remerciements avec un échantillon !!! Oui, c’est une valeur sûre à ce point-là, et suffisamment unique pour que ça vaille la peine de l’ajouter à sa collection! Nez : Une belle grosse fumée de tourbe graisseuse, des agrumes, de la vanille et un peu de chêne sec. Bouche : Une belle grosse fumée de tourbe portée par le gras du bacon croustillant, une tonne de sel de mer et un peu de bois. Genre, un déjeuner de bûcheron de lendemain de veille. Finale : D’une superbe longueur, portée par le gras du bacon, et marquée par la fumée de tourbe.

Martin 87%
Nez: Fruits tropicaux, fruits de champs, vanille et vin chaud. Vent de raisin, de xérès et de cuirette. Je trouve juste que c’est un brin difficile de discerner la tourbe au nez pour un whisky qui s’annonce “heavily peated”. Bouche: Miel et crème, tourbe et foin, sherry et raisin, céréales et poivre. Assez punché et épicé en bouche, le feu roulant du cask strength apporte encore son effet ravageur pour notre grand plaisir. Finale: Bien poivrée et chaude, avec une belle longueur sur des pointes de vanille et de bois, de tourbe camphrée et de bourbon. J’haïs pas. Équilibre: J’aime bien oû on s’en va ici. Une belle différence entre la Batch #1 et celle-ci. Juste 6 mois de vieillissement a calmé la tourbe mais a crinqué les autres saveurs. Bien hâte de voir la suite.

Kilkerran Heavily Peated Batch #1

59.3% alc./vol.
Assemblage de whiskies âgés d’environ 3 ans et demi, 50% bourbon cask, 50% sherry cask, 88ppm.

André 80%
Un pourcentage approprié de fûts de sherry et de bourbon, une belle proportion de tourbe bien dosée et on a droit à un très jeune whisky à l’équilibre surprenant. Au nez, une pelletée de jus de citron frais et une autre de jus de fruits sauvages. Belles notes cerisées bien rondes, tourbe grasse et terreuse, ananas et poires, accents maritimes et de bois sec. En bouche, on perçcoit la jeunesse du whisky et les fruits ont délaissé un peu la danse. On dirait que des saveurs de virgin oak viennent d’apparaitre. Jus de salade de fruits tropicaux, citron, bois verdâtre et alcool de grain, herbe verte mouillée, miel. Sensation un peu cendreuse et de feu de plage sur lequel cuit des viandes bien grasses. La tourbe et le sherry tentent tant bien que mal de cacher la jeunesse de l’alcool mais c’est peine perdue. Finale sur le jeune alcool qui manque encore de vieillissement, texture huileuse, tourbée, terreuse et maritime.

Patrick 93%
Oh wow, un beau gros whisky intense et porté par une texture incroyable! Unique, je regrette de ne pas avoir mis la main sur une bouteille! J’adore! Nez : Ooooooh! Bang bang bang, c’est du gros calibre ça! De la grosse fumée de tourbe intense, avec de la cendre, de la vanille et du beau gros bacon gras! Bouche : De la grosse fumée de tourbe intense, du poivre, du bois brûlé, de la vanille, des agrumes et toujours le savoureux bacon! Finale : D’une belle longueur, fumée et grasse.

Martin 87%
Nez: Tourbe et mélasse forment la trame de fond de cette expression. Fruits des champs et citron, crème et bois. Poires et air salin. Touche de poivre et de gingembre. Bouche: Texture un peu fade, mais les saveurs sont au rendez-vous et elles sont équilibrées. Céréales tourbées, ballot de foin, vanille, crème et fleurs. Bois et petits fruits, ananas et poivre rose. La morsure d’alcool est vraiment tolérable. Une livre de bacon sur le BBQ. Finale: Longue et chaude, sur des accents de jeune bois, de vanille et de tourbe. Le céréales ne nous lâchent pas. Équilibre: Quand même très bien pour son âge. Belle expérience qui me donne hâte aux prochaines éditions plus matures. Win!

Kilkerran 15 ans Rum Wood

58.2% alc./vol.
Distilled 2004, Bottled 2019, Bottle 14 of 382. Maturation initiale de 10 ans en Rhum Cask et affinage de 5 ans en ex-bourbon cask.

André 89%
Tourbé et sucré à la fois; caramel chaud, gros bloc de toffee, petits fruits sauvages séchés et réglisse rouge poivrée, fumée de tourbe en background et sensation de cendre froide. Superbe texture onctueuse, de la belle vanille houleuse et de pulpeuses notes de caramel chauffé sur le poêle, tarte aux pommes, oranges. La fumée de tourbe se dissipe lentement en bouche en laissant une fine trace de sel de mer séché sur les galets. Après un bon quart d’heure d’aération, les fruits rouges sont gonflés comme une queue de pan et offrent de belles tonalités qui se mélangent de saveur de tourbe terreuse et salée. Grosse finale musclée, salée, poivrée et tourbée avec un p’tit twist sucré.

Patrick 93%
Wow, le meilleur Kilkerran que j’aie goûté à ce jour, et ce n’est peu dire! J’aime, c’est savoureux, complexe et superbement balancé. Nez : Un beau parfum de fumée, avec une touche de caramel, du miel, quelques petits fruits et de la cendre. Bouche : De la superbe fumée de tourbe, du poivre, du bois brûlé, du fudge et un peu de sel. Finale : D’une belle longueur, de la fumée de tourbe, un peu de poivre et une touche de sel.

Kilkerran 13 ans Triple Distilled Bourbon Cask

61.6% alc./vol.
Sample from cask distillery warehouse

André 93%
Oranges, céréales au miel, notes citrussy, bananes et gruau, agrumes, vanille, céréales Sugar Crisp. Une symphonie d’odeurs très intenses, ficellées de magnifique façon. La texture en bouche est hyper grasse et crémeuse et est remplie de nuances et de totalités; splash de jus de citron, céréales séchées, bananes nappées de miel, beaucoup de notes d’oranges, cannelle et cassonnade, vanille. Malgré ces saveurs tendres et douces, la bouche est puissante et musclée avec un taux d’alcool bien ressenti. Longue finale, épicée et sèche.

Patrick 80%
Lors d’une dégustation en présence de l’ambassadrice de la distillerie, ce whisky fut de loin le favori des 80 personnes présentes parmi les 7 présentés. Moi, j’ai plutôt trouvé qu’il s’agissait du whisky présentant le moins d’intérêt gustatif. Pas convaincu? Diluez le avec un peu d’eau pour réduire le kick de l’alcool, et vous comprendrez! Ce whisky n’a pas été « triple » distillé, mais plutôt « trop » distillé. Nez : Un parfum léger typique d’une triple distillation présentant un malt éthéré, une fumée évanescente et des fruits encore plus discrets. Bouche : De l’alcool, puis les mêmes notes de dégustation que ce que j’avais détecté au nez, mais avec une bonne dose de poivre en plus. Finale : D’une belle longueur, marquée par la fumée et le poivre.

Kilkerran 8 ans Cask Strength 2018 Edition

56.5% alc./vol.
Maturation en ex-bourbon cask, édition limitée de 9000 bouteilles.

André 89%
Poires et sirop de jus de fruits, abricots, miel, pommes vertes, belles vagues de vanille onctueuses, jus de citron. Le nez est délicat et est nullement monopolisé par l’alcool ce qui tranche d’avec la bouche, plus musclée et ponctuée de salves de tourbe terreuse relativement puissantes. Belle bouche pulpeuse, fruits tropicaux juteux, cosses d’oranges et de poires, miel. J’ai aussi une sensation de bois carbonisé et d’huile à moteur souillée qui reste en bouche après chacune des gorgées. Le mélange de saveurs est exquis et le whisky développe un aspect cireux et gras hyper agréable après avoir patienté dans le verre un bon quart d’heure. Venant d’un si jeune single malt c’est une agréable surprise. Longue finale, où les saveurs de gingembre et de miel poivré évoluent fermement en bouche, la tourbe est bien présente et se termine par de belles tonalités de sel. Impressionant ce jeune whisky, un potentiel vraiment prometteur, dans les meilleures éditions régulières de cette distillerie.

Patrick 90%
Un scotch cask strength tourbé, bien bâti, savoureux et intense. Vous voulez quoi de plus? Nez : Belle fumée de tourbe marquée par la cendre, avec une touche d’agrumes des plus discrètes, du bois brûlé et de la tourbe encore et encore! Bouche : De la belle fumée de tourbe, du bois brûlé, des épices, des agrumes, du sel … Wow, gros et intense!

Martin 90%
Nez: Salade de fruits en canne, sucre d’orge, pastilles pour la toux. Pommes, citron, légère tourbe et vent de crème à la vanille. Bouche: Poivre blanc, tourbe cendreuse, bois carbonisé, cantaloup et herbe séchée. Céréales grillées. Fruits tropicaux et jus d’ananas. Finale: Tourbe, chêne, poivre, pour finir où on a commencé, dans la salade de fruits au sirop. Équilibre: Une belle main de fer dans un gant de velours. Un peu jeune, mais ça reste un whisky qui nous montre son potentiel. Un bon cask strength dont on ne prend pas qu’un seul verre.

Glen Scotia Victoriana

51.5% alc./vol.

André 85%
Agrumes et petits fruits rouges sauvages, raisins secs, prunes, pommes vertes, l’apport du fût de chêne est aussi à l’avant-plan, chêne brûlé avec une fine trace de fumée, panier de fruits frais, vanille. Superbe texture en bouche et des saveurs intenses; chocolat noir, poivre, bois de chêne brûlé, poires, bananes cuites au four, oranges, caramel, se terminant par une légère amertume et des notes de cacao et de chocolat noir assaisonné de gingembre et de poivre. Intéressant comme présentation mais la structure générale du whisky me laisse sur ma faim.

Patrick 90%
C’est excellent ça! Riche, intense et complexe, avec plein de saveurs que j’aime! Nez : Wow, ça sent bon! De beaux fruits sucrés, du chocolat au lait et de subtiles épices. Bouche : De beaux fruits mûrs, genre le panier de fruits au complet… À moins que ce soit plutôt une fondue au chocolat avec tous ces fruits. Et une grosse dose d’épices. À moins, encore, que le chocolat de la fondue ne soit aux piments. Finale : D’une belle longueur, et très épicée.

English EN Français FR