Bearface 7 ans Triple Oak Canadian Whisky

42.5% alc./vol.
Single grain whisky, vieilli en 3 types de fûts: Ex-Bourbon, French Red Wine Cask (de la Mission Hill Family Estate & winery) & Virgin Hungarian Oak casks, distillé à Canadian Mist situé à Collingwood Ontario.

André 83.5%
Quand tu ne t’attends absolument rien d’un whisky, les chances d’avoir une bonne surprise est grande. C’est le cas ici. Le nez est savoureux, très doux; cassonnade, cannelle, vin rouge, petits fruits sauvages séchés, cèdre, cerises, pelure de pomme rouge. Le moelleux des cérales de maïs avec une accent poivré et épicé. La bouche confirme le tout, l’effet du wine cask est bien ressenti au travers une texture soyeuse agréable et une envolée de fruits rouges, accents de réglisse rouge et une touche de bois de chêne brûlé. La finale de bouche est vraiment sur les notes tanniques du fût de vin rouge et sur le bois de chêne brûlé. Un bon whisky de semaine.

Forty Creek Rye 22 ans

43% alc./vol.
Édition limitée de 102 bouteilles.

André 93%
Voici l’évaluation du Saint Graal du whisky Canadien, 102 bouteilles produites, qui ont apparues voilà quelques semaines sur le site de la LCBO et qui sont disparues sans raison. Personne ne peut expliquer ou sont passées les bouteilles. Cette évaluation est tirée d’un échantillon d’un des évaluateurs des Canadian Whisky Awards 2019, Alex de Au nom du malt. Je m’attendais à un whisky dominé par le bois mais ce n’est pas du tout le cas. Le nez évoque un emballage de réglisse rouge fraiche, le panier de pommes et les fruits sauvages, le rye terreux et cireux, les oranges fraiches et les céréales sèches. Bien que l’on ressente l’apport tannique léguée par le bois de chêne, le whisky n’est nullement dominé par le bois; l’apport des épices est important mais la texture est very silky. Pommes rouges, fruits sauvages, prunes, poivre et épices bien relevées, rye terreux. Texture cireuse qui nappe l’intérieur de la bouche avec amour. Longue finale, très épicée et poivrée, sur les fruits rouges, oranges, pommes, réglisse rouge. Superbe rye, à la fois intense et doux. Un bel héritage laissé par John K Hall.

Forty Creek Unity 2018

43% alc./vol.
Lot 012, Bottling #03346. Cette édition est un blend de whiskies de Forty Creek sélectionné par un panel de 5 fans de la distillerie développé par le whisky Maker Bill Hashburn.

André 92%
Chocolat au lait, cassonnade, fruits secs, sherry ou porto de part sa rondeur générale, bois séché dans un kiln, douces épices. Belle bouche pulpeuse, pacanes, agréables notes de chocolat au lait et de noix, sirop d’érable, cassonnade, vin rouge, oranges… Viarge, ça goûte les Turtles! Puis, touche de rye fruité et épicé, cannelle, fruits secs, red wine, réglisse rouge. Texture onctueuse, très douce, les notes de choclat au lait et de pacanes sont vraiment nice. Cela me rappelle aussi le Glenfiddich Rick Oak… Finale fruitée et chocolatée, les épices viennent nuancer agréablement les notes rondes amoureuses de noix et de chocolat. Elles émergent lentement de la couverture moelleuse et s’accompagnent des notes de réglisse rouge et de fruits sauvages. Un Forty Crek délicat, avec des racines sucrées Canadiennes.

Stranahan Diamond Peak

47% alc./vol.
Batch 026

Patrick 88%
Malgré son jeune âge, voici une distillerie qui n’a plus rien à prouver. C’est bon, c’est original, c’est complexe et c’est bien bâti. Nez: De l’herbe juteuse, sur laquelle on aurait versé le jus d’une salade de fruit maison, et une touche de chêne et de vanille. Bouche: Du chêne sucré, de l’herbe fruitée, des épices chaleureuses et des pommes rouges recouvertes de caramel. Finale: D’une belle longueur, fruitée, sucrée et boisée.

Canadian Club Chronicles 41 ans – Issue No1 – Water of Windsor

45% alc./vol.
Issue no.1

André 91.5%
Après la déception du 40 ans, je me demandais si on nous referait le coup année après année en montant le prix de 50$ à toutes les fois pour si peu de changement. Je ne sais pas si les gens de CC ont senti la soupe chaude et sont retournée à leurs livre mais on a corrigé le tir solide sur cette 2eme édition, avec beaucoup plus de corps et de texture, des saveurs mieux balancées et concentrées. Au nez; cassonnade et planche à cointrer en pin, un soupçon de cannelle, caramel, fruits rouges, prunes. La bouche est soyeuse, on sent que le whisky a de la complexité et les saveurs sont fondues. L’apport du rye est plus ressenti qu’au nez, nappé de draps de cassonnade fraiche, réglisse rouge, tarte aux pommes, oranges. On retrouve aussi un bel amalgame de fruits sauvages, de sherry et de prunes qui calme les ardeurs fougueuses du rye, toffee et sirop d’érable, cannelle. Belle finale onctueuse, toffee et caramel, céréales au miel, bois de chêne brûlé.

Patrick 90%
Un superbe whisky savoureux et alléchant, très bien équilibré, du genre qu’on veut en prendre une autre gorgée, et une autre, et une autre… Nez : Parfum de cassonade, avec des fruits des champs et des pommes. Bouche : De la belle cassonade épicée, des fruits rouges, un peu de pommes et un peu de bois brûlé. Finale : D’une belle longueur, fruitée et surtout épicée.

Spirit of York – 100% Rye Whisky

46% alc./vol.

André 86%
Rye puissant, grosses salves de cornichons à l’aneth, d’anis et de réglisses rouges, acétone, cire sur les pommes rouges, petits fruits sauvages, oranges, poivre. Vraiment agréable en bouche; le rye omniprésent en avant-plan, puis les épices poivrées, les fruits rouges, les oranges puis une montée de bois de chêne carbonisé, cannelle. L’aspect cireux se poursuit jusqu’en finale de bouche et sert de toile de fond aux fruits épicés et aux cornichons. Le whisky demande du temps afin de se stabiliser et le nez s’arrondit grandement si on lui en laisse le temps. Après quelques gorgées, sensation un peu poudreuse bizarre, le rye est fruité et poivré, cerises et oranges. Longue finale sur la cannelle et le poivre noir broyé. Pour amateurs de rye avertis!

Patrick 88%
Un superbe whisky: moi qui aime mes rye whiskys avec une bonne dose d’épices, j’adore! Trois ans seulement? Je garde définitivement “Spirit of York” sur ma watch list! Nez : Un alléchant parfum de seigle fruité et sucré, accompagné de biscuits d’avoine (même s’il n’y en pas dans la recette). Bouche : Du beau seigle épicé, avec une touche sucrée et fruitée. Aussi un peu de bois brûlé. Mais surtout des épices. Finale : D’une belle longueur, avec une tonne d’épices.

Crown Royal Noble Collection Cabernet Sauvignon Wine Barrel Finished

40.5% alc./vol.

André 89.5%
Nez onctueux de fruits rouges et le wine barrel finish bien en évidence; petits fruits sauvages, pommes rouges, caramel et miel, une douceur qui rappelle le blé avec une touche épicée de rye, butterscotch, cerises, raisins secs, réglisse, poivre. La bouche est à l’image de ce le nez annonçait, voluptueux et presque maternel, encore une fois j’ai l’image du champ de blé au soleil de fin de journée, les fruits secs et la pelure de pomme, l’anis poivrée et épicée, raisins secs, les prunes. La texture est vraiment unique, même si le taux d’alcool enlève un peu sur la longueur de la finale, parcellée de notes de poivre et d’épices. Un savoureux whisky Canadien, bien structuré et délectable.

Patrick 85%
Un beau whisky simple et savoureux… Mais je trouve qu’il manque plutôt de complexité. En tout cas, le packaging paraît bien. Nez: Beau vin riche, du caramel et un peu de bois. Bouche : Du beau vin sucré, du chêne épicé et un peu de caramel. Simple et efficace. Finale : D’une longueur moyenne, marquée par du vin chaleureux et sucré.

Black Fox Single Barrel Wheat Whisky

62.5% alc./vol.

André 76%
Nez fruité, saveurs fruits rouges, moelleux, framboises et sherry, céréales, mais l’alcool apparait rapidement. L’approche en bouche est adoucie par les fruits rouges et une sensation dodue apportée par le virgin oak, saveurs de toffee, caramel et vanille, mais la jeunesse du whisky rattrape rapidement. Notes d’alcool neutre et de liqueur de fruits, cannelle, acétone genre qui rappelle le rye (on parle de whisky de blé ici…). Finale punchée, fruitée et un peu industrielle. Jeune whisky, prometteur mais trop jeune. Beau contrôle du taux d’alcool.

Wiser’s Canada 2018

43.4% alc./vol.

Patrick 86%
Je n’aurais pas de misère à fêter le 1er juillet avec ça!! Sans prétention, mais ça se boit si bien qu’on pourrait être surpris de voir la bouteille se vider très, voire trop, rapidement. Surtout à un prix si raisonnable. Merci au whisky canadien de nous rappeler ce que devrait être les prix du whisky en général. Nez : Un bon parfum sucré typiquement canadien, avec des fruits bien mûrs et un peu, mais vraiment un peu, d’épices. Bouche : Toujours le sucre canadien, ou si vous préférez une belle cassonade juteuse, des fruits mûrs et une pincée d’épices pour rendre le tout bien agréable. Finale : D’une longueur moyenne, marquée par les fruits mûrs.

English EN Français FR