Benromach 21 ans – édition 2020

43% alc./vol.
Vieilli pendant 21 ans dans des ex-fûts de bourbon et de sherry de sherry de premier remplissage.

André 88%
Wow, étonnant comment les arômes d’oranges sont prononcés au nez de cette expression. Solide! Liqueur d’oranges, purée de pommes et réglisse, une touche de cannelle et fumée discrète, raisins set dattes, chocolat au lait. Le xérès est bien équilibré, l’intensité est parfaite. En bouche, c’est la fumée de tourbe qui est beaucoup plus prononcée. Le xérès, même si relativement présent est caché derrière le rideau de fumée, cerises marasquin, raisins secs, cannelle, réglisse, une touche de poivre. Avec l’aération, les notes de chocolat gagnent en intensité. Belle finale, sans brusquerie, mélange de sherry, de réglisse poivrée et de chocolat fumé.

Patrick 88%
Un whisky présentant un beau bouquet de saveurs bien équilibrées, mais dont la trop grande dilution, en ruinant la texture en bouche, vient noyer le plaisir que j’aurais dû avoir à boire un si vieux scotch. Bref, un whisky parfait pour ceux qui ont l’habitude d’ajouter un généreux trait d’eau à leur dram. Nez : De beaux fruits mûrs sucrés, du miel, des framboises, des oranges, des raisins et du chocolat au lait. Bouche : De beaux fruits mûrs, du bois brûlé, du chocolat, des pommes rouges et une touche fumée. La texture en bouche laisse un peu à désirer, comme si le whisky avait été trop dilué. Finale : D’une longueur moyenne, marquée par le chocolat noir, des oranges et une belle note boisée.

Benromach 15 ans – édition 2020

43% alc./vol.
Benromach, 15 ans, a été mûri dans une proportion plus élevée d’ex-fûts de sherry que son frère cadet de 10 ans – mais, comme tout whisky produit à Benromach depuis que Gordon & MacPhail a pris les rênes en 1993, il est produit en utilisant uniquement les premiers barils de remplissage.

André 86%
Étonnamment agrumé alors que je m’attendais beaucoup plus à des saveurs dérivées du sherry. Oranges sanguines, cerises séchés, fruits secs, miel, chocolat au lait, puis plus du type caramel avec le temps. Pommes rouges et ananas, sirop de poires. Bouche plus pointue que le nez, rehaussé par des bonnes épices et une rasade de poivre. Oranges, cerises, pommes, prunes et fruits secs, chocolat noir et une touche de fumée terreuse. Finale moyenne en longueur, sur le bois séché et poivré, raisins secs, cannelle et une rétro-olfaction de tourbe de bonne intensité.

Patrick 85%
Un assez bon whisky, boisé et subtilement fruité. Nez: Un parfum sucré et fruité, avec de la vanille et une note de bois sec. Bouche: Les fruits sont ici plus discrets, mélangés avec un peu de chocolat au lait, des pommes vertes, du charcoal et les épices du bois. Finale: D’une belle longueur, avec de la fumée délicate et un peu de fruits mûrs.

Benromach 10 ans – édition 2020

43% alc./vol.
Cette expression a été distillée à partir de malt peated à 12 à 14 ppm, et vieilli à 80% bourbon et 20% fûts de sherry avant une dernière année en fûts de sherry.

André 85%
Sherry sucré et fruits tropicaux, caramel, pomme, oranges, cannelle, gingembre. Légère fumée discrète en background et grains de céréales séchés. La bouche offre peu de texture, la fumée est plus définie, mélange de pommes cannelle-caramel et d’oranges, fruits rouges, ananas. Le sherry est festif et épicé, poivré également. À l’aération, les notes de caramel s’intensifient. Finale sur les fruits secs nappés de caramel, saupoudrés de poivre, de cannelle et de gingembre.

Benromach 13 ans 2007 KWM First Fill Bourbon Barrel

57.7% alc./vol.
Cask 134, Distilled 26-02-2007, Bottled 02-10-2020, 221 bottles.

André 87%
Poires, abricots, ananas, cantaloup, cosses d’oranges et belle vanille. Le nez est frais et festif avec une touche épicée. Le whisky gagne grandement à respirer afin d’éventer l’alcool. La bouche est sucrée, parsemée de fruits tropicaux frais, mielleuse et vanillée et s’accompagne d’une touche de caramel chaud, texture bien huileuse. Finale de caramel et de fruits tropicaux, une touche de grains séchés.

Ledaig Sinclair Rioja Cask Finish

46.3% alc./vol.
Première version de la série Sinclair de la distillerie Tobermory, ce single malt Ledaig fumé a été fabriqué avec de l’orge fortement peated et affiné en fûts Rioja sélectionnés à la main. La série porte le nom du fondateur de la distillerie, John Sinclair.

André 85%
Couleur complètement hors-norme, genre cuivrée ou de vin rosé. Tourbe terreuse weirdo distinctive de la distillerie, médicinale aussi, mutée en background, oranges confites, terre noire mouillée, embruns maritimes et chocolat noir amer. Tout le contraire en bouche où la tourbe est hyper puissante. La première gorgée est violente sur la terre mouillée assaisonnée de cannelle et le poivre, le sel de mer. Assemblage de fruits rouges, pommes et framboises et encore le chocolat noir amer, cannelle incendiaire. Personnellement, je trouve la tourbe trop intense et masque quelques subtilités du whisky. Si les saveurs sont intenses, la texture elle est décevante, diluée et sans support. Longue finale sur la tourbe poivrée à saveur de cannelle, des notes de terre noire mouillée et un résidu cendreux, notes de fruits rouges sauvages. Singulier au carré, dans une niche bien spéciale qui ne rejoindra probablement pas le grand public.

Teeling Blackpitts Peated Single Malt

46% alc./vol.
Nommé d’après l’ancien quartier de Blackpitts derrière la distillerie dans le quartier des Liberties à Dublin. Vieilli en ex-bourbon cask et ex-Sauternes cask.

André 89%
Le nez est complètement hors de l’image que je me faisait mentalement en lisant les specs. On est sur les notes d’ananas et de feu de plage lointain, une touche citronnée, de la pomme verte rafraichissante, vanille crémeuse. La lancée des notes d’ananas se poursuit de façon plus prononcée en bouche. Le clash de la fraicheur apportée par le fût de Sauternes versus les notes crasseuses de tourbe est déconcertant. Tourbe crasseuse et cendreuse, compote d’ananas et pommes vertes, zeste de citron, sirop de poires, poivre et vanille. Texture finement sirupeuse, très fraiche. Finale un peu courte, tourbé mais pas à l’excès, ananas flambés et sirop de poires dans lequel marine des grains de poivre, abricots, sensation terreuse en rétro-olfaction qui s’accompagne d’un bon crescendo poivré. J’adore. Bel équilibre sans être dominé par la tourbe trop puissante.

Teeling Kyrö Rye Gin Cask Finish

46% alc./vol.
Teeling de Dublin a collaboré avec Kyrö Distillery Company d’Isokyrö pour une expression particulièrement intrigante – un whisky irlandais affiné en fûts qui détenait auparavant du gin de seigle finlandais! Le maître distillateur de Teeling a choisi quatre fûts qui avaient mûri l’excellent gin de Kyrö (qui est fait avec une base de grain de seigle), et les a utilisés pour finir le whisky Small Batch de Teeling. Édition limitée de 1500 bouteilles.

André 80%
Nez herbeux et végétal, essence d’orange, fruits tropicaux, vanille, limonade au citron et fleurs blanches. Singulier peut-être mais pas vraiment réussi. La bouche inspire des éléments verdâtres, l’herbe verte mouillée et les feuilles verte gorgées de chlorophylle, l’écorce d’orange, les pommes poires, le tout avec une touche de poivre moulu. Texture agréable sans plus, un peu diluée même. Finale sur le bois de chêne poivré, la cannelle, les pelures de pommes amères et la cassonade.

Cadenhead Original Caol Ila 12 ans

46% alc./vol.

Patrick 89%
Un beau Caol Ila qui réponds aux attentes que j’avais envers ce whisky d’Islay. De la belle fumée, de la fraîcheur et un peu de sel. J’aime bien. Nez: Belle fumée de tourbe pleine d’agrumes et de pommes vertes. Frais et intense. Bouche : Fumée de tourbe d’une belle intensité, avec du bois brûlé, des pommes vertes, un peu de sel et une touche de vanille très discrète. Finale: D’une belle longueur, avec de la fumée, des épices et de la sève fraîche.

Cadenhead Original Dufftown 10 ans

46% alc./vol.

Patrick 88%
Un whisky plaisant, fruitée, savoureux et d’une belle intensité. Et la couleur semble indiquer une maturation intense en fûts autant contenu du vin. Nez: De savoureux fruits des champs mûrs sucrés, du bois et une goutte de caramel réchauffé. Bouche: Des beaux fruits mûrs et chaleureux, un peu de bois, une note feuillue et du caramel brûlé. Finale: D’une longueur moyenne, avec de délicieux fruits mûrs et un peu de bois brûlé.

Cadenhead Original Glenrothes 23 ans

46% alc./vol.

Patrick 87%
Un très bon whisky, mais définitivement décevant pour un Glenrothes de 23 ans. Nez: Un beau parfum délicat de fruits mûrs, de biscuits aux brisures de chocolat et de vanille. Bouche: De beaux fruits mûrs chaleureux et sucrés, du bois brûlé et un peu de chocolat noir légèrement amer. Finale: Un peu courte, boisée, sucrée et riche en fruits mûrs.

English EN Français FR