Deanston 23 ans Oloroso Sherry Matured

50.2% alc./vol.
Distillery Exclusive, Distilled 1995, Bottled 2019, Limited edition of 1473 bottles

André 91%
Nez très opulent, gorgé de pâte de fruits, de cerises et fruits séchés, de caramel, prunes enduites de terre. La bouche est pâteuse et mielleuse, fruits et raisins secs, cerises et vieux cuir, terre mouillée et chocolat noir fourré de poivre, dates dans le caramel fondu, miel chaud. Épices très soutenues parfumant le sherry très dense et compact. Le whisky gagne grandement à respirer longtemps, l’équilibre s’en trouve bonifié, les épices sont beaucoup plus discrètes aussi. Finale très fruitée, passablement d’épices, chocolat noir, raisins secs, cuir et terre mouillée.

Douglas Laing Rock Island Sherry Edition

46.8% alc./vol.
Blended malts comprenant des whiskies provenant des Iles d’Arran, Islay, Orkney et Jura. Ce Whisky a passé les dernières étapes de sa longue maturation dans des fûts ayant préalablement contenu du Sherry Oloroso. Édition limitée de 3000 bouteilles.

André 81%
Je ne trippe pas sur ce type de tourbe à la Tobermory-Ledaig, très terreux avec des accents de soufre mélangé de viande fumée dans un nuage maritime iodé. Bouche ponctuée de raisins secs, de sel de mer, de tourbe terreuse, enrobé de caramel, puis de cerises et de cannelle. Viande fumée et cuite sur le bbq. Finale épicée et tourbée, caramel poivré, grandement influencée par le sherry et qui ne se départit pas de ses notes terreuses du début à la fin de la dégustation. Pour tout dire, je crois que l’influence de Jura est peut-être un peu trop prononcé sur le rendu final.

Elements of Islay LP12

54.7 % alc./vol.
Fruit d’un mélange de 2 ex-bourbon casks et 2 sherry casks distillés en 2014, donc de 6 ans d’âge. Édition limitée de 1672 bouteilles.

André 82%
S’il y a la moitié du mélange qui provient de sherry Cask, je ne sais pas comment cela s’est transmit côté saveurs… Je n’ai rien trouvé de relié au sherry dans la dégustation. Nez maritime très iodé mélangé de foin sec et de bouses de vaches séchées au soleil. Présentation un peu brusque et rêche. Sensation de cendre froide en bouche à saveur de camphre médicinal très iodée et citronné. Poires, melon au miel, citron, cendre, iode. Finale cendreuse et herbeuse, marquée par le poivre et les fruits tropicaux à chair tout en demeurant très astringent. Une version sans trop de finesse et peu de complexité.

Lost Distillery Vintage Selection Gerston Batch 2

46% alc./vol.
1000 bouteilles

Patrick 94%
Il y a des whiskys tellement mauvais, que je me demande pourquoi je continue à écrire ces évaluations… Puis, il y a des whiskys comme celui-ci, où je suis heureux d’en écrire une, car je pourrai ainsi toujours me souvenir à quel point c’était magistral. J’ai adoré tous mes Gerston de Lost Distillery, et celui-ci ne fait pas exception. Nez: Un parfum de pur bonheur, avec de la tourbe, des fruits mûrs, du miel, des épices et une goutte de caramel. Bouche : Porté par une sublime texture, la fumée de tourbe présente une rare complexité, avec du miel de trèfle, des fruits mûrs, un peu de chêne, du caramel et une pincée de sel. Finale : D’une superbe longueur, salée, fumée et très subtilement fruitée.

Lost Distillery Vintage Selection Auchnagie Batch 2

46% alc./vol.
1000 bouteilles

Patrick 91%
Un blend des ligues majeures, dont il serait facile d’abuser un peu trop. Le mélange de miel et de fumée de tourbe est unique et sublime. Nez: Un délicieux parfum où se mélangent une délicate fumée de tourbe, des agrumes, une pincée de sucre blanc et du miel floral. Bouche : Impressionnant comment la fumée de tourbe est mielleuse! Aussi, des fleurs et quelques grains de sel viennent compléter le tout avec brio. Le tout porté par une délicieuse texture. Finale : D’une belle longueur, fumée et salée.

Lost Distillery Vintage Selection Stratheden Batch 2

46% alc./vol.
1000 bouteilles

Patrick 88%
Un whisky très complexe et bien bâti, qui demande vraiment qu’on s’y arrête pour l’apprécier pleinement. Nez : Un parfum d’une belle complexité où rien ne semble prendre le dessus particulièrement… De la cassonade, du vieux rhum, de la croustade de pommes et plein d’autres affaires un peu trop évasives pour que je me risque à les nommer (je vais laisser André s’amuser avec ça!). Bouche : De la délicieuse compote de pommes épicée, à laquelle on aurait ajouté quelques fruits tropicaux. Après quelques gorgées, je fini par y retrouver aussi une note de fumée de tourbe extrêmement discrète, qui se mélange d’ailleurs avec les notes de chêne sec. Finale: D’une belle longueur, avec un mélange de chêne sec et de Glosettes au raisins.

BenRiach 14 ans Single Cask Limited Release for Premium Spirits Belgium

52.5 % alc./vol.
Distilled 1995, Bottled 05/2010 from Ex-Bourbon Cask #2475, Bottle #212 of 234

André 89%
Nez végétal, entre le fruit de la passion et le kiwi, notes d’ananas et de citron, effluves de tourbe terreuse en toile de fond. La bouche remplie de tourbe puissante, mais demeure fraîche, assaisonnée de fruits tropicaux, d’ananas, cantaloup et de purée de bananes. Belle texture onctueuse et moelleuse, la tourbe s’aiguise au fil des gorgées auquel s’additionne des vagues de citron frais. Sensation minérale en bouche, qui rappelle presque la craie et le charbon. Le nez est passablement plus doux que la bouche où la tourbe est plus aiguisée. Longue finale, très tourbée, minérale et fruitée.

Kilchoman PX Sherry Finish Single Cask #342/2013

55.6% alc./vol.
Cask # 342/2013 – Distillé 23.5.2015, embouteillé 25.5.2021 – 242 bouteilles – Exclusif à la SAQ

Patrick 87%
Un très bon Kilchoman avec un mélange pas trop orthodoxe de saveurs. Nez : Le parfum présente un mélange de fumée de tourbe, de fruits secs sucrés et de fleurs. Bouche : Fumée de tourbe intense, bois cramé, fruits mûrs, une tonne d’épices et un petit zeste d’agrumes. Le tout est porté par une belle texture huileuse. Finale : D’une belle longueur, fumée, avec des fruits secs et des fleurs séchées.

Lagavulin 12 ans – Special Release 2021

56.5% alc./vol.

Patrick 91%
Un classique annuel qui ne déçoit jamais. Nez : Un superbe parfum de fumée-de-tourbe-à-la-Lagavulin, de chêne et de sel de la mer. Bouche : La première impression est dominée par le sel de mer, qui est rapidement emporté par une vague de fumée de tourbe, qui laisse ensuite la place encore au sel, puis la fumée, le sel encore, etc, etc. L’ensemble est frais et porté par une belle texture. Miam! Finale: D’une superbe longueur, fumée et salée.

Bruichladdich Port Charlotte Islay Barley 2013

50% alc./vol.
8 ans

Patrick 87%
Un whisky qui m’a déçu les premières fois que j’y ai goûté. J’ai ensuite oublié la bouteille quelques mois et aujourd’hui, en écrivant mon évaluation, je retrouve, à ma grande surprise, un très bon scotch! Nez: Fumée de tourbe, orge et une touche de vanille sucrée. Puis, après quelques secondes, s’y ajoute un peu de cendre de feu de camp. Bouche : De la fumée de tourbe adoucie par de la vanille sucrée et du beau bois sec. Finale: D’une belle longueur, fumée, épicée et chaleureuse, avec une subtile note sucrée.

English EN Français FR