Dalmore 15 ans – Edition 2023

40% alc./vol.

André 83%
Nez de vieilles cerises et de gummy bears, jus d’orange concentré, ananas. Plus boisé et épicé que l’édition de 12 ans. En bouche, chocolat fourré de pâte de citron, oranges, caramel chauffé, pincée de cannelle et de poivre. Texture juste ok pour un whisky de cet âge. Finale de cannelle et de chocolat noir légèrement amer, sensation tannique en fond de bouche, oranges et cerises.

Kim 85%
Nez: punch au fruits, Sunny D (jus chimique) et bonbons à l’orange. On comprendra que c’est solidement sur l’agrume au nez. Goût : Amertume un peu austère (chocolat très noir, grains de café) surprenante, mais pas déplaisante. L’orange est encore là, mais un peu comme une écorce enrobée de chocolat noir. Des éclats de jus d’orange concentré retentissent parfois aussi.

Dalmore 12 ans – Edition 2023

40% alc./vol.
Lot #2069. Maturation en American White Oak Casks et affinage en Oloroso sherry Casks.

André 81%
Très approachable et grand public. Oranges sanguines, beaucoup de caramel, mélange de fruits secs et de cerises, grains de café enrobés de chocolat. Bouche sans trop de texture, sensation de bonbons sûrs et de sucre à glacer, gingembre, cannelle sur fond de vanille et une tonne de caramel. Finale de pommes, cerises et abricots et d’un mélange de vanille et de caramel. Bonne rétro-olfaction de cannelle.

Kim 83%
Nez: citrouille fraîche quand on la coupe à l’Halloween, jus d’orange, caramel profond, foin séché aromatique. Goût : Pamplemousse, comme une amertume toute en fraîcheur, vient ensuite une torréfaction toujours amère, évoquant le café.

Duncan Taylor Octave Caol Ila 15 ans 2008

52.1% alc./vol.
Distillé en 2008, embouteillé en 2023, 90 bouteilles, cask #4036549

Patrick 77%
Je ne suis pas fan des whiskys overpriced de cette ligne de whiskys, et cet embouteillage, dont la balance est quasi-catastrophique (bref, à l’inverse des notes de dégustation du producteur), ne fait que confirmer mon opinion. Bref, les trop petits fûts (Octaves), c’est une façon coûteuse de ruiner un bon whisky. Nez: L’arôme du whisky est relativement léger, avec du xérès terreux, pâtes aux champignons, de la fumée avec une touche médicinale et une discrète note d’agrumes. Bouche : D’abord le gingembre, puis du chêne grossier recouvert de gros sel. J’ai aussi l’impression d’un dessert au vin blanc passé date, et de saumon plus trop frais… Finale : D’une longueur moyenne, et sans grande balance.

Kilchoman 100% Islay 13th Edition 2023

50% alc./vol.
La 13e édition 100% Islay a été distillée à partir d’orge de type Publican cultivée à la ferme de Kilchoman en 2012, 2013 et 2014, elle a ensuite été vieillie pendant un minimum de 8 ans avant que 44 fûts de bourbon ne soient sélectionnés pour la sortie des bouteilles de cette année. Les 13,000 bouteilles sont titrées à 20ppm.

André 84%
Nez très doux offrant une texture huileuse, de belles notes de fruits tropicaux et de pommes vertes, une discrète tourbe végétale, de belles notes de citron et de poivre vert. La bouche inspire du citron maritime, de l’iode, un soupçon de caramel, de la cendre froide et des céréales séchées nappées de miel. Malheureusement la texture laisse à désirer (ce qui déçoit avec le nez huileux annoncé), c’est plutôt dilué comme rendu en bouche. L’aspect cendreux s’accroche en finale de bouche et laisse une sensation bizarre sur les dents presque à se confondre avec un sentiment minéral et de charcoal crasseux.

Bunnhabhain Moine 2008 French Oak Hogshead Finish – Feis Ile 2019

57.4% alc./vol.
Bottle # 516 of 1872 bottles.

André 88%
Belle force cachée au nez, fumée à l’abricot et à l’ananas, fumée cendreuse et sale, sensation maritime, salée et très aérienne avec une touche minérale. Bouche parfumée à la fumée de tourbe terreuse, citron poivré, bois de chêne toasté, noix cuitea au four, caramel, abricot et zeste citron. La texture aide à supporter l’alcool qui demeure relativement discret mis à part un feeling cendreux spécial laissé en toute finale de bouche. Finale malpropre et cendreuse, citron et ananas, le tout boisé à souhait.

Talisker Skye 2023

45.8% alc./vol.

Patrick 89%
Industrie du whisky, prenez note: voici comment un whisky d’entrée de gamme sans mention d’âge doit être fait! Bref, un superbe whisky de tous les jours intense et relativement complexe. Nez: Fumée de tourbe évanescente avec une petite pincée de poivre sec, enrobée de malt très légèrement sucré. Bouche : Fine de tourbe poivrée typique de Talisker, avec une touche de caramel et d’épices de chêne sec. Finale : D’une belle longueur, s’étire sur la fumée et les épices.

Macallan 18 ans Double Cask

43% alc./vol.

Patrick 90%
Un Macallan classique, avec sa présentation de xérès habituelle et exquise. Nez: Typique de Macallan, avec des fruits secs, du caramel écossais, un peu de gingembre et de la noix de muscade. Bouche: Du raisin chaleureux, des abricots séchés, du gingembre et une touche de riche vanille. Finale: D’une longueur moyenne et chaleureuse, avec du chêne brûlé et du xérès.

Glen Keith 21 ans Secret Speyside Collection

43% alc./vol.

André 88%
Nez TRÈS gourmand. Belles grosses poires bien mûres, fruits tropicaux, miel, vanille, bananes en purée. La bouche est crémeuse et offre une généreuse texture. Vanille, poires en conserve nappées de miel, oranges, citron, céréales au caramel, touche de bois épicé très bien équilibré. Belle finale lente et langoureuse, légèrement épicée, sucrée et à saveur de fruits tropicaux. Belle exécution, équilibre et agencement des saveurs vraiment agréable, mais pas le whisky le plus singulier qu’on pourra croiser.

Patrick 90%
Un excellent scotch, complexe et bien bâti. Il gagnerait à avoir quelques degrés d’alcool de plus, mais ça contribue à en faire un dram de semaine spectaculaire.  Nez : Un beau parfum complexe et délicat, avec de la pêche, des fruits du verger, du chêne et du caramel. Bouche : Le chêne craquant enveloppe la pêche, les amandes grillées, le caramel, les agrumes, la vanille et les fruits du verger. Miam! Finale : D’une longueur moyenne, boisée et avec des fruits du verger. 

Glenkinchie Distillers Edition

43% alc./vol.

Patrick 88%
Ceux qui snobent les scotchs du Lowland n’ont jamais bu un Glenkinchie ! Un scotch superbe et savoureux ! Nez: Du fudge fruité dans lequel on aurait parsemé quelques grains d’orge sucré. Bouche : Le vin présente une belle intensité, avec du chocolat “à 50%”, du bois craquant et de belles épices. Finale : D’une belle longueur, légèrement fruitée et bien épicée.

Dalwhinnie Distillers Edition

43% alc./vol.

Patrick 90%
Ici encore, Dalwhinnie démontre que c’est l’une des distilleries d’Ecosse les plus sous-évaluées. Dangereusement bon. Nez: Du xérès très sucré, un peu de chocolat au lait, une goutte de miel et du chêne en arrière-plan. Bouche : Du chêne épicé avec une discrète touche fumée de tourbe, du chocolat noir et beaucoup de chêne épicé. Finale : D’une belle longueur, épicée et légèrement fruitée.