Chorlton Whisky Còig Deicheadan 17 ans Sherry Butt Blended Malt

46.5% alc./vol.
Bottled 2019, 211 Bottles. Un mélange de Bunnahabhain 1968 et de Glenturret 2001, ainsi que de Highland Park et Macallan distillé entre 1968 et 2001 (distilleries sous la gouverne du Groupe Edrington). Le nom “Còig Deicheadan” est le gaélique écossais pour “cinq décennies”, se référant à l’âge de la composante Bunnahabhain. Produit par Chorlton Whiskey, un petit embouteilleur indépendant basé dans le sud de Manchester. David, le propriétaire tient à présenter le whisky qu’il aime de la meilleure façon possible afin que ses bouteilles en fût unique soient proposées à la force du fût, dans leur couleur d’origine et sans filtration à froid.

André 89%
Mélange de gâteau aux fruits, prunes et raisins secs, sherry bien équilibré, feuilles de tabac, caramel et de terre humide de vieux warehouse. À l’aération, grosses notes de chocolat noir qui émergent. La bouche est conduite par les notes de sherry puissantes, texture grasse à souhait, oranges bien mures, brisures de chocolat et gâteau aux fruits nappé d’un coulis de chocolat noir fondu, prunes séchées. Sensation terreuse et épicée en background. Fumée de tourbe diaphane en finale, entremêlée de sherry pâteux et juteux assaisonné d’une pincée d’épices, de cosses d’oranges trempées dans le chocolat noir. Un superbe blend à l’équilibre incroyable.

Great King Street Glasgow Blend – Batch GB201

43% alc./vol.
Batch GB201

Patrick 85%
Meilleur que dans mon souvenir, mais ce soir, alors que je l’évalue en compagnie d’autres whiskys de la même catégorie, il ne m’impressionne plus tant que ça. Conclusion: oui, si et seulement si c’est le premier whisky que vous prendrez de la soirée. Nez : Une petite volute de fumée épicée, du malt et de chêne. Bouche : Un beau mélange de fumée et d’épices du chêne légèrement brûlé avec une touche de malt discrètement sucré. Finale : Un peu courte et avec du chêne brûlé.

SMWS Battle Axe 8 ans

50% alc./vol.
Batch #8. Distillé le 27 avril 2011, Refill Hogsheads, édition limitée de 1957 bouteilles.

André 88%
Ouf… Premières notes du nez sentent le peroxyde et la térébenthine… Il y a bien des notes de fumée de tourbe camphrée, de miel et de poires dans leur sirop vet de tarte limes et citrons mais elles apparaissent après des minutes à s’aérer ce qui rétabli l’équilibre général. Heureusement la bouche est vraiment solide, tourbée généreusement et aussi sucrée à la fois, asphalte chaude et eucalyptus, tourbe terreuse. Finale de notes de miel frais, de sirop de poires et de tourbe puissante camphrée.

Patrick 91%
Un whisky tourbé comme je les aime, simple, mais pas trop et surtout très efficace. Nez : Un parfum supérieur à celui des deux Faerie, avec de belles volutes de fumée de tourbe, de la cendre, du sucre, des fleurs, des agrumes et de juteux fruits tropicaux. Bouche: Une tonne de sel et de fumée de tourbe, avec un plein bouquet de fleurs séchées, de cendre, de terre et quelques gouttes d’agrumes. Le tout porté par une texture huileuse. Finale: D’une belle longueur, avec de la fumée et des agrumes.

Martin 90%
Nez: Tourbe salée et maritime à souhait. Pomes et poires, fruits tropicaux, vent de bruyère, cendre et poivre. Bouche: Miel, salade de fruits tropicaux dans son sirop sucré, poivre blanc, chêne et tourbe maritime. Menthe et eucalyptus, fumée cendreuse. Finale: Épicée, boisée, cendreuse et fruitée. Équilibre: Un maudit beau blend de la SMWS, qui me fait presque les pardonner d’avoir fait quelques blends douteux avant de frapper la cible.

SMWS Peat Faerie 10 ans

50% alc./vol.
Blended Batch 03 – Distillé 06/07/2007, Bottled 16/07/2018, 1st Fill Ex-Bourbon Barrels, édition limitée de 2948 bouteilles.

André 88%
Nez délicat, l’alcool est relégué en arrière-plan, tout comme la fumée de tourbe, présente mais pas omniprésente. Belle fraicheur de pommes vertes, d’abricots, et une avalanche de fruits tropicaux. La texture de bouche est un peu trop liquide mais l’amalgame de saveurs est hallucinant. Ananas, mangues, poires, citron, oranges, nectarines dans un nuage de fumée de tourbe essoufflé et d’une touche minérale. La tourbe est clean, pas industrielle ou sale (comme certains Caol Ila) mais presque fraiche aux notes d’eucalyptus et d’herbe verte mouillée. Finale un peu courte, tourbe vanillée et camphrée.

Patrick 89%
Un très bon whisky tourné, avec un beau mélange de saveurs pas trop propres comme j’aime dans ce genre de whisky. Nez: Légère fumée de tourbe, pommes vertes, saucisses et bacon frit au déjeuner, de la terre. Un beau parfum intense et définitivement appétissant. Bouche: De la fumée de tourbe, du bois brûlé, du poivre, du cuir, de la viande fumée et une touche florale. Le tout porté par une délicieuse texture huileuse. Finale: D’une longueur moyenne, riche en fumée et en épices.

Martin 89%
Nez: Céréales poussiéreuses au début, qui nous guident tranquillement vers une tourbe herbeuse et sèche. Quelques fruits croquants, dont les pommes vertes. Bois et retour des céréales, on déjeune? Bouche: Fruits tropicaux, cannelle et poivre, miel, cantaloup, explosion de saveurs, le tout bardé par une tourbe qui ne veut pas trop prendre de place. Finale: Camphrée et poivrée, belle longueur, les saveurs sont au garde-à-vous. Équilibre: Enfin je crois que la SMWS commence à trouver son aire d’allée.

SMWS Exotic Cargo 10 ans

50% alc./vol.
Blended Batch 01 – Distillé 06/2006, Bottled 2017, 1st fill Spanish Oak Hogsheads, édition limitée de 2937 bouteilles – Premier blend de la SMWS.

André 88%
Sherry bien fruité, noix sautées à la poêle, une touche musquée, oranges, raisins secs, vieux cuir mouillé, chocolat noir au chili. Belle rondeur en bouche, presque sirupeuse, bois mouillé, cerises marasquin, prunes, raisins macérés dans le rhum brun, chocolat noir amer, caramel, poivre et épices à chili. Finale amère et sèche, pâte de fruits, prunes, bois humide, chocolat et moue de café.

Patrick 94%
Un superbe whisky présentant un délicieux mélange de fruits et d’épices. La SMWS a créé un vrai chef d’œuvre comme premier blend, bravo! Nez: Du chocolat au lait avec des cerises, de la vanille, des mangues et du caramel. Bouche: Des épices chaleureuses, du piment, des fruits mûrs, des fleurs, de la cannelle, du gingembre, du cuir et une touche de cendre. Finale: D’une belle longueur, avec de beaux fruits mûrs et de succulentes épices.

Martin 88%
Nez: Miam, xérès goulu, dattes, raisins et caramel salé. Bois, miel et fruits bien mûrs. Cuir, fumée et cherry blossom. Bouche: Texture à point, distribuant des saveurs telles que cerise, bois, miel, raisin, orange et poivre rose flamboyant. Finale: Épicée et chaude, sur des notes de bois, de poivre, de cannelle et de café. Les fruits rouges complètent le tableau. Équilibre: Un beau coup quand même, je dois leur donner, même si leur trip de blending en général m’épate peu.

SMWS Big Swirl 10 ans

50% alc./vol.
Blended Batch 07 – Vintage 02/11/2007, Bottled 2019, 1st Fill Sherry Hogshead, édition limitée de 1895 bouteilles.

André 84%
Compote de fruits sauvages et de cerises, hyper riche et presque pâteaux, fruits secs et réglisse. Un peu rectiligne comme ensemble mais au moins le nez est attrayant et équilibré. La bouche est fruitée, chocolat noir et cassonade, rhum brun, cerises noires et prunes, assaisonné d’une pincée de gingembre et d’amertume boisée puis der caramel. Texture quand même ronde et sirupeuse. Finale de gingembre et de cerises noires trempées dans le caramel.

Patrick 92%
Difficile de faire mieux en terme de whisky de style « sherry cask ». J’adore, un whisky superbe d’une belle intensité bien mesurée, meilleur de gorgée en gorgée! Nez: Un succulent parfum de vin chaleureux et plein de fruits mûrs. Le tout avec de la cassonade, du chocolat au lait, une touche de café et une pincée de tabac sec. Bouche: Oh wow. C’est une belle bombe de xérès, plein de fruits, de chocolat noir, de bois légèrement brûlé, d’épices et de tabac. Finale: D’une superbe longueur, fruitée et épicée.

Martin 87.5%
Nez: On commence timidement, vin rouge, cacao et raisins. Dattes, raisins et touche de tabac aromatisé. Vanille et miel. Les notes classique y sont toutes, mais j’ai l’impression qu’elles sont bâillonnées. Bouche: Chocolat au lait et caramel épicé. Miel, jus de raisin et chêne sec. Une bonne dose de poivre noir nous transporte vers la prochaine étape. Finale: Vent de vin chaud et épicé, vanille et bois. On est définitivement dans le sherry cask. Équilibre: De belles saveurs, un beau blend, mais le mutisme du nez m’a déstabilisé un peu. Un peu décousu, mais j’aime quand même.

SMWS Beachcomber 7 ans

50% alc./vol.
Blended Batch 06 – Distillé 17/11/2011, Bottled 2019, 1st Fill Ex-Bourbon Barrels, édition limitée de 1995 bouteilles.

André 85%
Nez très doux et huileux, ensemble frais et qui inspire les grands espaces. Saveurs vanillées et à saveur de sorbet au citron, sirop de poires, tourbe effacée, pommes vertes, une touche d’herbe verte aussi. Je suis impressionné par la rondeur générale du nez pour un assemblage de whiskies si jeunes. Texture un peu diluée en bouche, lime et citron, vanille, tourbe salée, maritime et assaisonnée d’eucalyptus et d’herbe verte mouillée, coconut, ananas, mangue, sucre de fruits en toile de fond. Définitivement le bourbon barrel côté influence. Finale un peu courte, calcaire et maritime.

Patrick 89%
Un beau whisky savoureux d’une belle intensité et très frais. Un vrai whisky de plage, il porte bien son nom! Nez: Un étonnant mélange de saveurs avec des algues, des fleurs, du sucre blanc, une pincée de sel, un zeste d’agrumes, du bois sec et une toute petite volute de fumée de tourbe. Bouche: Du bois sec et épicé, du sel, des algues, des fleurs et une belle fraîcheur d’agrumes. Le tout est porté par une belle texture huileuse. Finale: D’une belle longueur, fraîche, salée et subtilement fumée.

Martin 82%
Nez: Sel de mer et sucre en poudre, agrumes et bois. Touche de fleurs et de salade de fruits. Bouche: Eau de rose sucrée, cantaloup, épices et chêne. Cannelle et poivre font particulièrement office de fer de lance. Tourbe un peu éloignée. Finale: Épicée et salée à la fois, embruns, plage, chêne et agrumes. Un peu fade en fin de compte. Équilibre: Pas exactement une réussite dans mon livre à moi, à moins que ce soit la seule chose qui ait pu sauver les fûts utilisés si la SMWS a jugé qu’ils ne pouvaient pas être mis en bouteille tels quels.

Compass Box Eleuthera Vatted Malt

46% alc./vol.
Vatted Malt Scotch Whisky

Patrick 84%
Quand j’ai remarqué le mot “Vatted” sur la bouteille, j’ai réalisé qu’il était temps que je l’ouvre! Ça reste au goût un whisky qui semble plus jeune que les whiskys qu’on a annoncé faire partie du mélange. Enfin, ceux-ci représentaient probablement un faible pourcentage de l’ensemble. Nez : Une discrète fumée de tourbe enrobe une salade de fruits tout aussi effacée. Le tout est posé sur une planche de chêne bien sec saupoudré de sucre blanc. Bouche : Oh, c’est ici que ça se joue! Porté par une belle texture huileuse, j’y retrouve une belle fumée de tourbe grasse mais délicate, quelques fruits exotiques discrets, un peu de pomme fraîche et du chêne sec. L’ensemble est jeune et vif. Finale : D’une longueur moyenne, boisée et discrètement fumée.

Martin 85.5%
Nez: Tourbe gênée et mielleuse, cassonade et touche d’eau de toilette. Beaux raisins secs et juteux à la fois, bois gorgé de vin. Petite salade de fruits tropicaux. Bouche: Tourbe plutôt grasse et herbeuse, poivre noir, chêne sec et touche de pomme verte. Finale: Longue et chaude, mais qui aurait pu être plus délicate. Cannelle et chêne, vanille et eau de rose. Le malt et la fumée enrobent le tout. Équilibre: On reconnait toujours le côté méthodique de Compass Box dans ces embouteillages. Même si celui-ci n’est pas dans leurs « tops », il demeure tout de même un achat « sage ».

SMWS Old Fashioned 11 ans

50% alc./vol.
Blended Batch #5. Whisky du Speyside vieillit dans des fûts de Double IPA de la Tempest Brewing Co, dans les Scottish Borders pendant 14 mois, avant de le mélanger avec des malts vieillis en fûts de xérès de premier remplissage. 2122 bouteilles.

André 80%
Beaucoup d’oranges sanguines au départ, puis d’abricots et de la vanille tirée du bourbon, caramel bien doux, cerises noires, salade de fruits. Simpliste dans l’ensemble. Niveau texture de bouche, rien d’impressionnant; oranges trempées dans le chocolat au lait puis saupoudrées de gingembre en flocons et de poivre broyé, cerises séchées et un mélange de caramel, miel et vanille. L’ensemble est franc et bien épicé, astringent aussi, sur le bois de chêne seasoned. En respirant un bon quart d’heure, devient plus approchable et rond. Finale parsemée d’oranges et de réglisse rouge poivrée, un peu courte.

Patrick 90%
Unique. Et je dis ça après avoir évalué 3500 whiskys! Disons que la première fois, je me suis dit “eeech”, mais à chaque essai, je dois admettre l’aimer de plus en plus! J’ai eu bien de la misère à lui donner une note, mais disons qu’il a eu quelques points de plus pour l’originalité. A noter que si vous n’êtes pas fan de bière IPA, ce whisky n’est probablement pas pour vous! Nez : Du beau houblon vert et frais, des fruits mûrs, du chocolat noir, des oranges et une bonne dose de pamplemousse. Bouche : Toujours le houblon vert, de belles épices, du chêne sec, du xérès très chaleureux, des oranges sanguines, du pamplemousse, du gingembre… Un incroyable mélange de saveurs! Finale : D’une belle longueur, épicée, houblonnée et pleine de fruits mûrs.

Martin 82%
Nez: Caramel, oranges et marmelade. Raisins, bois et chocolat blanc, vanille en puissance. Touche de fruits rouges. Bouche: Orange et touche de houblon, bois et vanille, miel et fruits rouges. Le chocolat noir et le poivre blanc ferment le bal. Assez singulier. Finale: Chêne et houblon, caramel et poivre. Vanille épicée. Équilibre: Une autre expérience, on joue dans le plutôt bizarre ici. Autant la SMWS sait embouteiller d’incroyables single casks, autant l’art du blending pour l’instant demeure on dirait pour eux un jeu d’essai-erreur.

Johnnie Walker 18 ans

40% alc./vol.
Pursuit of the Ultimate Blend. Remplacement du Platinum Label en 2017.

Martin 86%
Nez: Grains et miel épais. Vanille, fruits dans leur sirop et planche de chêne. Infime fond de fumée. Cacao et agrumes en fin de nez. Touche de butterscotch. Bouche: Miel, sucre en poudre, bois et épices, suivi d’une légère fumée. Panier d’oranges. Finale: Léger vent de citron et d’orange, accompagné de miel sucré et de bois de chêne. Équilibre: Doux et agréable blend, bel effort de composition, mais le prix fait mal pour ce qu’on nous offre.

English EN Français FR