Shieldaig Speyside 18 ans

40% alc./vol.

André 77%
Vite comme ça, le nez pourrait inspirer un Aberlour 10 pour le style disons. Confiture de petits fruits, cerises poudreuses, poudre de bubblegum, oranges, bois brûlé caramélisé, toffee, une touche d’agrumes aussi en background. Si le nez était agréable sans être exceptionnel, la bouche elle est vraiment très ordinaire. Aucune structure définie, aucun support aux saveurs, tout est fade et diffus comme une aquarelle diluée avec trop d’eau. Les saveurs sont presque muettes et aplanies. Un peu de sherry grandement dilué, notes de bruyère et de miel, tranches d’oranges cuites au four, pommes, caramel. Courte finale, légèrement boisée et épicée.

Patrick 84%
Un beau whisky savoureux, mais que j’aurais souhaité un peu plus intense. Nez : De beaux petits fruits sucrés, mariés agréablement avec du chêne. Bouche : Chêne, un peu d’épices et de beaux fruits des champs. L’ensemble, quoique délicieux, manque un peu d’intensité à mon goût. Finale : D’une longueur moyenne, du bois et un peu de sucre.

Macallan 12 ans Double Cask Limited Edition Lunar New Year 2020

43% alc./vol.

André 79%
Au nez, on a droit à un Macallan droit dans la cible aromatique habituelle. Sherry un peu pompeux, vieilles cerises noires, bois toasted et chocolat au lait, oranges confites, pelures de pommes. La bouche est épicée et bien caramélisée, encore les notes de chocolat au lait fourré d’épices, raisins secs, bois de chêne (brulé maintenant), une fine touche citronnée et une texture diluée hyper liquide. Au gorgées subséquentes, le bois pas encore complètement séché prédomine et la bouche se déséquilibre complètement. L’ensemble devient sec, boisé et super épicé sur les notes de gingembre intense. Finale sèche et épicée. La descente aux enfers se poursuit.

Patrick 84%
Oui, ce whisky n’est pas le même que le “Double Cask” régulier. En tout cas, il est plutôt différent de la bouteille que j’ai chez nous (que j’ai trouvé bien meilleure), et pas seulement à cause du 3% de différence au niveau du taux d’alcool. Nez : Du beau xérès doux et chaleureux, du chocolat au lait et de belles cerises. Bouche : Du xérès épicé, du bois brûlé et une touche de chocolat noir. Finale : D’une longueur moyenne, marquée par du bois brûlé.

Macallan Enigma

44.9% alc./vol.
Le pinacle de la Quest Collection, réservée au marché des boutiques hors-taxe

André 88%
Savoureux dans l’ensemble mais une texture qui manque de panache. Le nez offre de jolies notes de dattes et de fruits secs trempés dans le chocolat au lait accompagné de gingembre gelé qu’on aurait rapé sur le dessus. J’ai l’image d’une planche de bois sec trempée dans le chocolart et du bœuf Stroganoff aussi. Chocolat, dattes, raisins, abricots, fruits secs, une touche de poivre peut-être. L’influence du fût est bien sentie et adouci par les notes de chocolat racoleur. Première image en bouche, la cannelle, puis le manque cruel de texture en support aux belles saveurs fruitées. Le sherry est rond et agréable, juste assez bien épicé. La finale est moyenne-courte, bien fruitée, mélange de poivre, cannelle, gingembre et cloude girofle en toute fin, s’asséchant progressivement.

Patrick 89%
Un très bon Macallan, riche, savoureux et plein du superbe xérès de Macallan. J’aime. Mais pour se payer un tel whisky, faut être coincé sur un bateau où il n’y a pas d’autres choix. Nez : Du chocolat au lait avec une tonne de beaux fruits des champs et d’oranges. Bouche : Du xérès intense, du bois brûlé, du chocolat au lait, des oranges, du chili et une touche de cannele. Finale : D’une belle longueur, marquée par le xérès.

Tomintoul Single Cask 17 ans 2001

57.4% alc./vol.
PX Sherry Butt, Distilled 11/04/2001, Bottled September 2018, Cask Ref PXI, Bottle 383 of 625.

André 93%
On ne peut que rapidement faire un lien avec Glendronach avec cette édition Gentle Dram boostée aux stéroïdes de fruits. Fruits confits, dattes, gâteau aux fruits frais baignant dans son jus, pelures d’oranges, raisins secs, caramel et chocolat au lait, pruneaux séchés. On perçoit l’onctuosité du whisky au nez, l’ensemble est poli et exulte la présentation soignée. La bouche est très sucrée, cela me rappelle le sucre qui se créé sur les fruits séchés dans le sac de cellophane. La texture est onctueuse, pleine de nuances, un gros coussin de sherry. Puis notes de gâteau aux chocolats et fruits secs, du gros caramel chauffé et légèrement collé dans la poêle, toffee, raisins secs et dattes. Finale soutenue, quelques épices éparses mais d’intenses fruits secs lovés dans le caramel et le toffee.

Patrick 92%
C’est superbe, ça! Le core range de Tomintoul est plutôt soporifique, mais leurs éditions spéciales sont magiques et cette bouteille en est un exemple spectaculaire. Nez : Du xérès savoureux et intense, sucré et fruité à souhait, avec du caramel et du chocolat au lait. Un parfum appétissant comme j’en ai rarement vu. Bouche : Du xérès intense et chaleureux, rempli de fruits mûrs, de chocolat au lait, de caramel et du beau bois brûlé. Finale : D’une belle longueur, fruité et avec une touche de vanille.

Martin 93%
Nez: Cask strength single cask, c’est rare qu’on se trompe. Avalanche de fruits des champs juteux, dattes et cuir bien rond. Orge, cannelle et cassonade. Exquis. Bouche: Superbe texture, l’alcool n’est presque pas mordant. Raisins, cuir et épices. Chêne, fruits des champs avec coulis d’érable. C’est onctueux et complexe, j’adore. Finale: Bien soutenue sur du généreux sherry. L’expérience n’est pas sans rappeler un bon Abunad’h. Équilibre: Un ensemble bien ficelé, un voyage extrêmement savoureux. Au risque de me répéter, Tomintoul pouvait difficilement rater la cible avec un cask strength single cask. Infiniment supérieur à leurs éditions standard.

MacKillop’s Choice Glen Elgin 1989 Single Cask

52.4% alc./vol.
Distilled 12/12/1989, Bottled 03/2014, Bottle #187 of 240

André 84%
Agrumes, citron, oranges, poires, vanille. Direct et efficace. Belle onctuosité en bouche, qui présente les mêmes saveurs humées, de compote de petits fruits sauvages qui s’accompagnent de poivre et de cannelle. Au deuxième passage, j’ai de la tarte aux pommes, des pêches et une touche de caramel et de miel également. Finale moyenne en longueur, mélangée de miel, vanille et de sirop de fruits. Pas un malt d’exception mais qui se déguste bien et sans prétention.

Patrick 79%
Ouf. Pas aussi méchant que l’impression que m’a laissée le nez au premier abord. Mais je ne peux pas dire que j’ai eu bien du plaisir ici. Nez : Erk. Un mélange désagréable d’agrumes, de fruits tropicaux poivrés. Bouche : Poivrée et fruitée, avec des agrumes et des fruits tropicaux. Finale : D’une longueur moyenne, et fruitée.

Hunter Laing the First Editions Glenburgie 20 ans

58.6% alc./vol.
Bourbon Barrel

André 90%
Ananas flambé sur un feu de plage, compote de pommes poires, oranges, mangues, agrumes, cacao, melon au miel, une touche citronnée. WOW x2! Texture hallucinante en bouche, bien grasse et qui roucoule sur la langue et qui livre les mêmes fruits à chair présentés au nez. L’agencement avec les notes de bois brûlé et de feu de plage mourant dans la brise de mer au matin est hyper bien réussi et très singulier comme palette aromatique. On découvre aussi une pincée d’herbe verte saupoudrée de sucre en finale de bouche. Bonne finale marquée par le bois brûlé et les fruits tropicaux et les agrumes ainsi que l’ananas flambé. Une présentation singulière, texture hallucinante, solide whisky tropical et festif mais pas dans une palette aromatique conventionnelle qui plaira à tous.

Patrick 92%
Le genre de whisky qui force à prendre une pause. Un whisky superbe et savoureux, donc chaque goutte vous apportera le plus grand plaisir! Nez : De riches fruits très mûrs et savoureux. D’une belle intensité surprenante. Bouche : Des fruits mûrs, sucrés et riches, avec quelques notes de chêne brûlé. Wow, tellement bon! Finale: D’une belle longueur, et délicieuse.

Old Malt Cask Braeval 15 ans

50% alc./vol.
Sherry Cask. Décembre 2001-Février 2017 – 677 bouteilles – Ref HL13270

André 84%
Confiture de framboises, caramel et toffee, fruits secs. Un peu unidimentionnel dans sa présentation. Belle texture en bouche, huileuse e qui transporte bien les saveurs de petits fruits sauvages, une touche de cannelle et d’épices qui pourrait peut-être à la limite passer pour du seigle, caramel et vanille, amandes, puis amertume du bois et s’asséchant rapidement sur une finale épicée. Il y a une amertume persistante en finale qui me chicotte un peu et qui joue sur l’équilibre général.

Patrick 88%
Un très bon whisky, avec un superbe mélange de fruits, d’épices et de sucre. Nez : De belles notes de vanille, avec de beaux fruits sucrés. Appétissant! Bouche : Oh, c’est bon ça! De beaux fruits des champs sucrés, avec un trait de vanille et un peu de bois épicé. Finale : D’une belle longueur, légèrement fruité et surtout épicée.

Hepburn’s Choice Tomintoul 10 ans

46% alc./vol.
Distillé en 2006, embouteillé en 2016. Édition limitée de 654 bouteilles, Refill Butt Cask.

André 82%
Fruits tropicaux, ananas, zeste de citron, chocolat blanc, raisins et pommes vertes, crème pâtissière, vanille et miel. Belle fraicheur au nez avec une touche d’épice et de bois séché. La bouche est un peu quelconque, la texture est un peu insipide sans être désagréable. Côté saveurs, des fruits à chair et des fruits tropicaux, céréales séchées nappées de miel et de poivre, raisins verts, citron et ananas. Finale un peu pointue, où les épices et le poivre se jumèlent aux notes de bois à la fois verdâtre et séché.

Patrick 85%
Un beau whisky savoureux et agréable. Nez : Parfum léger de fruits tropicaux, avec une touche de vanille et de bois. Bouche : Les fruits tropicaux sont ici plus marqués, ainsi que du bois épicé et un peu de vanille. Le tout est porté par une belle texture huileuse. Finale : D’une longueur moyenne, boisée et épicée.

Gordon & Macphail Glen Grant 9 ans 2008-2017

43% alc./vol.

André 86%
Ce whisky, c’est un peu comme écouter du Jack Johnson. Même si on n’aime pas le style, on se surprend à taper du pied un moment donné et de se sentir ‘’juste bien’’. Purée de bananes, crème fouettée à la vanille, ananas, un brin de sherry, des cosses d’oranges, abricots bien frais. Bon taux de sucre festif. Belle bouce sucrée, avec encore la banane et l’ananas en avant-plan, notes de chocolat blanc, de raisins verts et rouges, cerises presque effacées, agrumes, pommes, fruits secs aussi. La texture, ronde sans être grasse ou huileuse, laise s’échapper quelques notes de gingembre frais et de bois de chêne, de caramel aussi qui rappelle le chocolat surchauffé ou le toasted oak barrel. Lente et langoureuse finale fruitée et sucrée, very easy going. Le genre de whisky qu’il te faut lors de période de grande tourmente.

Patrick 85%
Un beau whisky savoureux et facile à boire. Pas certain que je vais m’en souvenir dans deux jours par contre. Nez : Du bois sec, des bananes, des ananas, du xérès discret et une touche sucrée. Bouche : Un beau mélange de fruits tropicaux et de chocolat blanc, avec une touche de vanille, des fruits secs et une touche de xérès chaleureux. Finale : D’une belle longueur, boisée et fruitée.

Aberlour A’bunadh Batch 065

59.5% alc./vol.

André 86%
Grosses cerises noires, cosses d’oranges, dattes, chocolat noir amer, fruits secs, gâteau aux fruits, des notes d’Amaretto aussi. Bouche poivrée et épicée à saveur de cannelle et d’anis, fruits secs et cerises noires, cacao et chocolat. Les fortes épices tuent l’onctuositée apportée par le shery cask, les notes de poivre sont soutenues et très intenses et gonflent l’amertume des notes de chocolat ce qui donne un rendu robuste et costaud. Finale très poivrée, beaucoup de gingembre, cacao et chocolat amer, pâte de fruits. Un A’bunadh intense mais légèrement déséquilibré par les épices.

Patrick 91%
Un autre gagnant! C’est gros, intense et savoureux! Que demander de plus? Nez : Parfum me rappelant une fondue au chocolat, dans laquelle on tremperait toutes sortes de fruits des champs, quelques noix et un trait de vanille. Bouche : Hyper chaleureux, plein de fruits et de chocolat au piments. Intense et savoureux. Finale : D’une belle longueur, fruitée et épicée.

English EN Français FR