Glenallachie 18 ans Virgin Oak Single Cask

51.7% alc./vol.
Distilled March 29th 2001, Bottled March 2020, Cask #4561, 254 bottles

André 87%
Superbe approche feutrée. Confiture d’oranges et de poires, grosse gousse de vanille, miel, cannelle et anis. En respirant, sirop de poires et abricots qui s’exprimeront aussi en bouche. La texture en bouche est licoreuse et pleine. Abricots, sirop de poires, miel, vanille, ananas flambés, cannelle et une pincée de gingembre. L’alcool est superbement bien intégré. La finale excessivement épicée et sèche, déplume la note finale de quelques points.

Patrick 90%
Exactement ce que j’attendais d’un tel whisky, alors oui, j’aime ! Le genre de whisky que j’aimerais voir en édition régulière pour en avoir toujours une bouteille à la maison. Nez : Un superbe parfum floral, avec un peu de bois, de belles céréales et de discrets fruits tropicaux frais. Bouche : Un étonnant mélange de bois, de cigarettes Popeyes (je trahis mon âge ici), de miel floral, d’abricots et de belles épices qui apparaissent après avoir laissé la scène aux autres saveurs. Finale : D’une belle longueur, boisée et épicée.

Glenallachie 10 ans Cask Strength – Batch 3

58.2% alc./vol.
Mélanges de fûts de First fill & Second Fill Ex-Bourbon Casks, PX Puncheon, Oloroso Hogshead et Virgin Oak Casks.

André 89%
Nez velouté et onctueux. Raisins secs et fruits séchés, chocolat au lait, cerises et oranges. La bouche développe des saveurs mielleuses qui nappent bien l’apport d’épices. Glosettes au raisins, oranges, dattes, réglisse rouge, chocolat au lait. Des notes de bois brûlé aussi accompagne l’ensemble de fruits secs. Les notes de xérès sont omniprésentes. Texture souple et légèrement huileuse. Finale épicée et poivrée, belles notes de caramel et de fruits rouges où l’alcool se dévoile un peu plus. Cette édition est définitivement supérieure aux précédentes.

Patrick 92%
Quiconque a goûté à ce whisky comprends le buzz autour de cette distillerie… Quel bon jus ! Nez : Plutôt léger, surtout boisé et floral, mais avec aussi du chocolat noir, du raisin, un peu d’épices et une touche d’oranges. Bouche : Oh, c’est bon ça ! Du beau xérès sucré, avec du chocolat épicé, du miel floral et un zeste d’orange. Une superbe texture en bouche. Globalement, le genre de whisky qui m’a mis un grand sourire niais dans la face ! Finale : D’une belle longueur, boisée et florale.

That Boutique-Y Whisky Company Macduff 10 ans Batch 8

50.2% alc./vol.
Édition limitée de 1160 bouteilles.

André 86%
Raisins secs trempés dans le chocolat au lait, oranges, cerises, gâteau aux bananes. Vraiment au dessus de tout ce que j’ai goûté de ce fournisseur à date. Bouche à saveur de chocolat au lait et de caramel nappant des fruits sauvages séchés, raisins de corinthe, oranges, poires. L’alcool est bien discrètement niché dans un édredon fruité vélouté. Belle petite morsure d’épices. Longue finale épicée, sur le bois sec, le miel et les fruits rouges. Belle découverte.

Game of Thrones Six Kingdoms Mortlach 15 ans

46% alc./vol.
9eme et dernier embouteillage dédié à la série culte. Maturation en First fill Oloroso Sherry cask & affinage en Ex-Bourbon casks.

André 87%
Pochette de cuir remplie de raisins secs et d’oranges, figues, tarte aux pommes, caramel et fruits séchés. Superbe texture bien ronde et huileuse, bonnes épices dont la cannelle, le gingembre et le poivre. Oranges, raisins secs et figues, crustade aux pommes, chocolat noir et une pincée tannique tiré du bois de chêne, du caramel et de la cassonade. Courte finale, les saveurs sont éphémères sauf pour les épices poivrées et les notes boisées.

Patrick 91%
Un Mortlach qui ne déçoit pas. Disons que j’avais mes craintes avec l’inhabituel “bourbon finish”, mais le style habituel de la distillerie est heureusement bien présent. Nez : Un superbe parfum typique de Mortlach, avec le mélange de viande rouge, de clous de girofle et de fruits mûrs caractéristiques, mais aussi un peu d’oranges et une goutte de caramel. Bouche : Du beau steak, un peu d’épices, du bois sec et une goutte de caramel. Finale: D’une longueur moyenne, avec un beau mélange sucré-épicé.

Martin 88%
Nez: Comme tout bon sherry cask on débute sur des raisins secs, des dattes, des pommes, du caramel, le tout avec une touche de cuir. Bouche: Steak sur la grille, belle texture, fruits confits, cuir, caramel, vanille, orange, cacao. Finale: Pourrait être considérée courte, mais les saveurs sont au rendez-vous, principalement chêne et poivre. Équilibre: Un maudit bon dram, aisément dans le top 3 des embouteillages GoT pour moi.

Aberlour A’bunadh – Batch 028

59.7% alc./vol.

André 90%
Big sherry… Grosses cerises noires épicées et poivrées, raisins secs, chocolat noir avec un peu d’amertume, gâteau aux fruits, prunes. Après quelques gorgées, légère teinte de soufre. La bouche est pleine, ça a presque la texture du sirop pour la grippe aux cerises. Mélange de cerises marasquin et cerises noires, prunes, fruits secs, cannelle, poivre. Il y a aussi quelque chose qui pourrait rappeler la chocolat noir amer ou le terreau mouillé, la réglisse aussi. L’alcool est secrètement caché derrière ce rideau de sherry goulu. Longue finale épicée et sur la pâte de fruits. De l’intensité au carré pour amateur de sherry avertis.

Martin 91%
Nez: Ça frappe. Dans le traditionnel sherry bomb réconfortant, ça frappe fort. Zeste d’orange sanguine, chêne poussiéreux, dattes, pruneaux et raisins juteux. Tabac à pipe, gâteau aux épices et poudre de cacao. Bouche: Texture enveloppante et chaude, raisins secs, tabac et touche de cuir. Pruneaux sucrés, épices et bois sec. Incroyable. Finale: Longue, un peu inégale par moments, mais la texture garde en laisse les saveurs dont on veut se délecter longtemps. Équilibre: Il faut aimer le xérès, c’est certain. Mais dans sa catégorie, un dram de A’bunadh reste généralement imbattable. Un autre achat sûr.

Cadenhead Small Batch Glentauchers-Glenlivet 11 ans

57.9% alc./vol.
Distilled 2007, Bottled March 2019, 840 bouteilles. Provient du mélange de 3 fûts ex-bourbon hogshead.

André 82%
Pommes vertes, oranges, citron, poires, poivre et gingembre. Notes de bois verdâtres, mais moins puissantes que dans l’édition Fettercains elle aussi de 11 ans d’âge. La bouche est franche et rappelle le jeune alcool. Citron, purée de bananes, pommes vertes, vanille, beaucoup d’épices. Texture soyeuse mais ensemble qui est un peu coupé à la hache. Je trouve que ça manque franchement de délicatesse. Finale qui tombe rapidement à plat et laisse une bonne astringence.

Patrick 87%
Un beau whisky présentant un mélange intéressant de fraîcheur et de chaleur. Pour amateurs de bois dans leur scotch ! Nez : Un beau parfum débordant de vanille, de fruits tropicaux, de crème pâtissière et de bois frais. Bouche: Du beau bois frais et craquant, des fruits tropicaux, de la vanille et de chaleureuses épices. Finale: D’une belle longueur, boisée et épicée.

Martin 82%
Nez: Pommes vertes croquantes, chardonnay minéral, pierre lavée, citron, poivre concassé et chêne sec. Bouche: Sucre en poudre, poivre et bois vert. Vanille et épices chaudes. Citron et meringue. Assez agressif, plus ou moins contrôlé, mais moins désagréable que je ne l’aurais cru. Finale: Chaude, moyennement longue mais sèche, sur des accents de bois tout aussi sec, d’épices, d’herbe, de pommes et de poivre blanc. Équilibre: Assez désorganisé et impoli comme portrait. Par contre en y ajoutant quelques gouttes d’eau ça devient un dram potable, au prix d’une partie de son âme.

Cadenhead Original Glentauchers-Glenlivet 10 ans

46% alc./vol.
Bottled 2021. Vieilli en 25% fûts de xérès Oloroso, 25% fûts de Manzanilla et 50% d’ex-bourbon casks. Édition limitée de 1320 bouteilles. En apposant “Glenlivet” au nom de la distillerie Glentauchers, Cadenhead reste fidèle à une ancienne tradition écossaise. Glenlivet était la distillerie la plus connue et la plus cotée de la région du Speyside (elle produisait le whisky préféré du roi Georges). En ajoutant son nom, les distilleries assuraient que leur whisky était dans le pur style des whiskies du Speyside.

André 87%
Gâteau aux fruits et gâteau aux bananes, marmelade d’oranges, ananas et poires, fine pointe citronnée. Nez très frais, étonnant. La bouche est délicate et nuancée, sucrée aussi. Compote d’oranges et de bananes, fruits tropicaux, ananas et citron, raisins verts, fruits secs, sirop de poires. Belle texture liquide mais avec des saveurs définies et persistantes. Finale de purée de bananes et de poires accompagné d’une touche de fruits rouges épicés. J’adore!

Patrick 84%
Un assez bon whisky avec un beau mélange de bois et de fruits. Nez : Un beau parfum sucré, avec un arôme rappelant de la salade de fruits dans le sirop, le tout saupoudré de sucre blanc. Bouche : La bouche est plus boisée que ce que le nez laissait présager, mais avec aussi de beaux fruits séchés. Finale: D’une longueur moyenne, boisée et et pleine de fruits secs.

Martin 87%
Nez: Solide gâteau aux fruit et aux épices. Fruits des champs, muscade, vanille et chêne, Touche de crème anglaise. Bouche: Dattes, raisins et fruits tropicaux. Eau d’érable, miel et pointe de pétales de fleurs blanches. Belles saveurs arrondies et douces. Ça plane. Finale: Pommes vertes, raisins blancs, sucre à glacer et bois sec. Rien d’agressant, on accepte de se faire prendre par la main. Équilibre: Bien construit, sans artifices ni grandes maladresses. Un dram qui se laisse prendre sans se casser la tête. Superbe dans sa simplicité.

Cadenhead Original Craigallachie-Glenlivet 12 ans

46% alc./vol.
Bottled 2021. Vieilli dans 65% de fûts de xérès de second remplissage et 35% de fûts de Madère neufs.

André 84%
Sherry légèrement amer et pâteux, fruits séchés et chocolat noir, oranges. La bouche est bien épicée et relevée. Dattes et prunes, raisins secs, mélange de gingembre et de poivre, chocolat amer, puis du miel et des abricots en finale de bouche. Généreusement fuité et épicé, le nez ne perd pas son côté pâteux même à l’aération. Finale qui étonne par sa longueur, propulsée par les épices et le poivre.

Patrick 83%
Un whisky correct, sans plus. Nez : Un beau parfum sucré et fruité, avec du chocolat au lait et une discrète goutte de vanille. Bouche: D’abord du bois épicé, puis une belle vague de fruits mûr qui évolue tranquillement sur une note chocolatée. Finale: D’une longueur moyenne, boisée et légèrement fruitée.

Martin 86%
Nez: Malt mielleux, sucre brun, vanille, chêne et touche de fruits secs. Chocolat et raisins. Bouche: Cassonade, vanille, orange, cacao, miel et bois. Les raisins secs viennent couronner le tout. Bien que la texture soit un peu fade, les saveurs du xérès sont au rendez-vous. Finale: Chaude, assez élastique et légèrement poivrée. Bois de chêne, crème à la vanille, raisins juteux et épices agréables. Équilibre: Un beau petit scotch qui ne laisse personne indifférent, mais qui ne casse pas tous les meubles non plus. Un beau dram classique.

Cadenhead Original Aultmore-Glenlivet 11 ans

46% alc./vol.
Distilled 2010, Bottled 2021. Mélange provenant de whisky vieilli dans une proportion de 50% ex-bourbon barrels et 50% xérès Palo Cortado casks.

André 79%
Mélange de sherry muet et de compote de pommes vertes, framboises. Belle texture bien ronde et soyeuse, le sherry est vraiment dilué et manque de vitalité. J’ai des notes de friases et de framboises encore une fois, oranges, coulis de chocolat au lait, nappé d’une amertume de fruits rancis et d’épices. Finale sur le bois séché puissant et les épices, grains de céréales séchés pas superbement bien équilibré.

Patrick 78%
Un whisky avec une amertume bizarre, de loin le pire Aultmore que j’aie bu. Nez : Plein de fruits très mûrs dont des cerises, du chocolat au lait et de discrètes épices. Bouche : Toujours les fruits mûrs, avec du cacao et une petite amertume semblant venir avec les notes boisées. Finale : D’une longueur moyenne, avec une done d’amertume.

Martin 79%
Nez: Assez timide et muet comme nez, pomme mijotées, purée de fruits, avec un léger vent de cacao, de bois et de fleurs blanches. Bouche: Pommes vertes, caramel, chocolat, crème anglaise, bois et poivre blanc. Fruits tropicaux et framboises. Finale: Moins agressive que la bouche, avec une touche amère et métallique plus ou moins plaisante. Bois, sherry éventé, poivre et vanille. Équilibre: Les saveurs en tant que tel auraient pu en faire un excellent dram, mais un assemblage inégal et une couverture d’amertume non-sollicitée rendent l’expérience inadéquate.

BenRiach The Smoky Twelve

46% alc./vol.
Combinaison de Ex-Bourbon, Ex-Sherry et de Marsala Wine casks.

André 88%
Fruits rouges, raisins secs, oranges et chocolat noir dans un nuage de fumée terreuse. En bouche, la tourbe est douce et approchable, légèrement médicinale, notes d’oranges, raisins séchés, framboises, chocolat noir et une touche de morceaux bananes et nappées d’un trait de vanille et d’un zeste de citron. Vraiment superbe, wow. Finale dosée habilement sur la tourbe, les fruits tropicaux et le zeste de citron, le sirop de poires et le miel. Pour une bouteille à 55$us, sérieux, c’est très surprenent comme rendu général et ça me réconcilie avec Rachel Barrie, la Master Blender de la distillerie.

Patrick 90%
Fumée et douceur, quel beau mélange ! Un whisky si surprenant et si agréable, j’en veux une bouteille ASAP ! Nez: De l’orange mélangée joyeusement avec de la fumée, du chocolat, des raisins secs et quelques noix. Bouche : De la fumée de tourbe, du charbon, mais aussi de délicieux petits fruits sucrés qui rendent le tout plutôt doux. Finale: D’une longueur moyenne, fumée et fraîche.

English EN Français FR