Singleton of Dufftown Tailfire

40% alc./vol.

Patrick 87%
Un beau whisky simple, efficace et chaleureux qui porte très bien son nom. En général, mes attentes envers les « Singletons » ne sont pas élevées mais ici, elles sont définitivement dépassées. Nez : Parfum de beaux fruits mûrs légèrement épicés, avec une petite touche de vanille et de caramel écossais subtil. Bouche : Du xérès chaleureux, avec de belles épices et du bois brûlé. Finale : D’une belle longueur, épicé et brûlante.

Longmorn 23 ans 2017 Release

48% alc./vol.
L’édition la plus âgée disponible dans le core range de la distillerie. Ce Longmorn âgé de 23 ans a été élevé en fûts de chêne blanc américain de deuxième et troisième remplissage ayant précédemment contenu du Bourbon.

André 87%
Chocolate malt, lilas, poires, melon au miel, poires et ananas, fruits tropicaux et pommes, crème vanillée. Même si l’ensemble est très agréable je cherche le hook qui me ferait m’esclaffer en ‘’wow’’, mais non… En bouche j’ai de la noix de coco et des fruits tropicaux confits, traces de chocolat au lait, des pommes vertes et rouges avec une finale aux notes de gingembre et d’une pincée de poivre. Un bon whisky, pas le plus évolutif et challengeant mais qui livre une expérience agréable. Le prix de plus de 1100 balles est totalement injustifié par contre. Une bonne raison d’apprécier les tastings au Pub Le Nelligan!

Glenlivet 12 ans Double Oak

40% alc./vol.

Martin 84.5%
Nez: Herbe fraîche et orge. Miel et fleurs. Petits fruits secs. Léger citron avec un nuage de meringue. Plus robuste que le 12 ans de naguère. J’aime bien. Bouche: Fruité, boisé et juteux, touche de miel et de xérès. Épices assez présentes, mais qui se marient quand même bien au reste. Finale: Classique vent de Glenlivet, bois un peu acide, fruits macérés, voile de fumée. Équilibre: Assez bien, je suis presque jaloux des américains, qui ont reçu cet embouteillage quelques mois avant nous. Nous aussi on pourrait chialer et refuser d’acheter du whisky sans mention d’âge. Ah non, c’est vrai, ici c’est l’état qui choisit pour nous 🙁

Glenrothes 25 ans The Soleo Collection – Edition 2019

43% alc./vol.
Les fûts utilisés pour cette version proviennent en grande partie de First Fill Sherry Casks.

André 86%
La première fois que j’ai goûté à cette édition c’était au NB Whisky Festival 2018, un tiers d’once arraché de peu au kiosque parmi la foule déchaînée voulant se rincer le gargotton avec une bouteille de prix. La dégustation m’avait laissé de marble mais je m’étais promis de m’y replonger et de lui donner la même chance que mes autres évaluations, dans le même environnement, à environ le même timing, dans le même verre, etc. Ma note à ce moment avait été de 86% et mon comparse Patrick s’était extasié et donné un stellaire 94%. Alors nous y voilà, take 2… Nez pâteux, raisins de Conrinthe et oranges confites, pâte de fruits, dattes et prunes séchées, feuilles mortes mouillées, blague à tabac. Merde! Comment un whisky avec un nez si gourmand peut-il avoir une texture si peu amoureuse? La bouche est diluée et sans passion, c’est déprimant. Les saveurs sont bien là mais étouffées par la dilution trop importante. Dattes et raisins, cuir mouillé, caramel, fruits secs, cerises noires, oranges. La fianle est tannique et pâteuse, relevée d’épices et offre un gros sherry bien charnu. Je reste sur mes positions. Ce whisky, sans être mauvais, n’a pas l’étoffe des grands whiskies, sorry.

Old Particular Mortlach 12 ans

48.4% alc./vol.
Distilled June 2006, Bottled June 2018 from Refill Hogshead #DL12579, 367 bottles

André 86%
Étonnant de goûter un Mortlach si dénudé car habituellement drapé d’un gros manteau de sherry épicé. Le nez est hyper doux et délicat, notes de miel et de citron, sirop de salade de fruits, céréales maltées, chocolat blanc. Ce whisky respire la fraicheur et les grands espaces. Belle bouche ronde et pulpeuse, approche sirupeuse avec quelques accents épicés. Encore une fois les saveurs de tarte aux citrons et meringue, miel température pièce, poires, jus de salade de fruits. Bel équilibre au niveau alcool qui s’éclipse habilement derrière ce rideau de saveurs très fragile. La finale est de longueur moyenne, bien soyeuse, texture un peu grasse avec une touche d’épices.

Patrick 86%
Un très bon whisky, différent des Mortlach habituels, mais avec l’intensité typique de la distillerie. Nez : Du miel, du sucre et une petite touche d’épices. Appétissant! Bouche : Des pommes fraîches, de l’orge et du bois épicé. Le tout est massif et savoureux comme tout bon Mortlach. Finale : D’une belle longueur, épicée et subtilement sucrée.

Glenallachie 25 ans

48% alc./vol.
Assemblage de fûts de Bourbon, sherry Oloroso et Pedro Ximénez ainsi que de virgin oak.

André 88%
Fruits tropicaux, oranges et nectarines, abricots, ananas. On retrouve aussi le même mélange de miel et de vanille assaisonnée de cannelle que dans le 8 ans d’âge. Sirop de salade de fruits. Les fruits rouges apparaissent plus tard après un bon 30 minutes dans le verre. Le whisky ne s’ouvre pas aussi facilement que les éditions de 12 et 15 ans. En bouche, beaucoup d’oranges et d’abricots, carrés d’ananas fraichement coupés, bonne dose de miel… puis les fruits rouges. Des notes de caramel et de chocolat fourré à l’orange apparaissent aussi ainsi puis des fruits tropicaux parsemés d’épices. Belle finale tout en souplesse où se mêlenst fruits rouges, tropicaux et épices.

Patrick 89%
Un beau whisky épicé, boisé, chaleureux et fruité. L’ensemble est bien balancé et très agréable. Nez : Beau parfum de chocolat au lait sucré, de la vanille et de beaux petits fruits bien mûrs. Bouche : De beaux fruits mûrs et chaleureux, du chocolat noir et une touche bois brûlé et d’épices. Finale : D’une belle longueur, épicée et boisée.

Martin 89.5%
Nez: Raisins, ananas, dattes et oranges. Vanille, caramel et muscade. Miel, petits fruits et bois. De beaux trios d’arômes qui s’entremêlent dans une belle danse. Bouche: Texture suave et posée. Caramel, vanille, raisins juteux, dattes et cuir. Xérès noble en puissance. Fumée délicate, bois épicé. Quel bonheur! Finale: Sherry, chêne, cannelle, muscade, raisins secs, fruits des champs, tout cela sur une longue vague savoureuse de timide cuir fumé. Équilibre: Glenallachie reste un solide malt du Speyside qui sait parfois nous surprendre. Mettez ça dans un baril pour un quart de siècle, satisfaction garantie!

Glenallachie 10 ans Cask Strength – Batch 2

54.8% alc./vol.
Fruits de l’assemblage de fûts de xéres de type Oloroso et Pedro Ximénez, First Fill Bourbon ainsi que de fût virgin oak.

André 82%
Pommes vertes et rouges, crème vanillée, réglisse, petits fruits sauvages, aspect sec et épicé à saveur de gingembre, poires et ananas, beaucoup de bois sec aussi. Je trouve l’approche un peu brusque et maladroite. La bouche est puissante et musclée, sèche et épicée; sirop de salade de fruits, pommes vertes, ananas et caramel, saveurs citronnées, bananes, cerises séchées depuis un bout de temps, miel. Longue finale hyper sèche et épicée, beaucoup de gingembre et de poivre, poires, ananas et un brin de sherry. Un Glenallachie qui manque de subtilité et de souplesse en bouche.

Patrick 89%
Un beau whisky intense et savoureux. Définitivement, les cask strengths de cette distillerie sont une valeur sûre! Nez: Du miel, quelques fleurs, du chocolat au lait et de la vanille. Alléchant! Bouche : Des fleurs, du miel, des épices, du bois chaleureux et un peu de caramel. Finale : D’une belle longueur, marquée par de chaleureuses épices et un peu de bois.

Martin 84%
Nez: Vanille, pommes et petits fruits. Crème anglaise et épices. Un peu de bois sec. Fleurs, cacao et ananas. Bouche: Miel, vanille et fruits. Chêne et épices, feu ardent du cask strength. Bien marqué par les notes de bois vert et brûlé à la fois. J’aime bien! Finale: Longueur et texture bien appréciables. Pointes de cannelle, de bois et de vanille. Pommes vertes. Équilibre: Quand même un bel équilibre entre la force de l’alcool et l’utilisation du fût de sherry. On pourrait jouir d’un brin plus de sophistication, mais le degré d’alcool ne nous laisse pas bien bien le choix de l’encaisser comme il est.

Glenallachie 15 ans

46% alc./vol.
Maturation initiale en bourbon cask et affinage de 20 mois en ex-sherry cask de type Oloroso et Pedro Ximerez puncheons et hogsheads.

André 87%
Simplement wow! Toffee, caramel et chocolat au lait, dates et prunes, raisins secs, oranges confites, cerises noires. Superbe texture, bien grasse; réglisse rouge, cerises, dates, prunes, raisins secs, grains de café enrobés de chocolat, le gâteau aux fruits, cannelle. Bonne finale, longueur appréciable, surtout influencée par les notes de cannelle et de poivre nappant les fruits secs.

Patrick 90%
Un beau gros whisky intense, savoureux, chaleureux et superbement balancé. On voit ici que les nouveaux proprios de la distillerie commencent à être plus à l’aise avec leur acquisition! Nez : Parfum de chocolat au lait sucré, avec de la vanille, du caramel et quelques cerises. Appétissant. Bouche : Un beau whisky whisky chaleureux et sucré, avec un mix de chocolat au lait et noir, des épices, du bois brûlé et quelques fruits mûrs. Finale : D’une belle longueur, marquée par les épices et les fruits mûrs.

Martin 90%
Nez: Riche et sucré. Caramel, toffee, cacao et fruits des champs bien mûrs. Cuir, poussière et orge. Malt grillé. Raisins secs, dattes et zeste d’orange. La barre est haute! Bouche: La texture me séduit immédiatement. Chocolat au lait, raisins, dattes, muscade, orange, caramel et chêne. Touche de cuir. Savoureux! Finale: Chêne épicé, belle descente guidée par l’éventail de saveurs explorées précédemment. Gâteau aux fruits. Équilibre: Vraiment solide! Une belle démonstration comme quoi un affinage de qualité vaut parfois aussi bien qu’une maturation exclusive en fûts de sherry.

Glenallachie 8 ans Rye Quarter Cask

48% alc./vol.
Vieilli en fûts de chêne américain et affinage pendant 17 mois en ex-Koval rye quarter casks.

André 79%
Nez très franc, malgré la rondeur apportée par le miel et la vanille. Les épices sont bien présentes, notes de cannelle et de poivre broyé, bois de chêne sec mélangé de copeaux de bois verdâtre, gingembre céréales séchées. Y’a aussi un fond d’odeur de virgin oak qui ne me plait pas plus qu’il faut. Après avoir passé un bon 20 minutes dans le verre, le whisky devient plus équilibré et le nez plus rond. En bouche, la texture est beaucoup trop diluée malgré le taux d’alcool de 48%, l’ensemble manque un peu de structure aussi. Mélange de cannelle et de gingembre, influence du rye peut-être aussi, les pelures de pommes rouges et la réglisse trempée dans le poivre, discrètes notes de bois vert encore. Finale fraiche, zeste de citron, poivrée et épicée avec un retour sur le bois verdâtre et les copeaux de bois séchés.

Patrick 80%
Un beau whisky riche et très intense. Un peu trop jeune à mon goût, mais avec une base de whisky plus vieille, ça pourrait être superbe. Nez : Parfum de malt et de seigle, avec une touche subtile de petits fruits et de chêne sec. Bouche : De belles épices, du bois carbonisé et de trèèès subtils fruits mûrs. Avec une bonne dose d’alcool. Finale : D’une longueur moyenne, marquée par le bois carbonisé.

Martin 82%
Nez: Miel et céréales, fleurs et épices. Vanille, chêne et herbe fruitée. Touche de seigle, bien entendu. Bouche: Belle texture, notes d’épices, de bois, de malt et de rye fruité. Quand même très agréable. Finale: Puissante, mais très courte aussi. Bois, fruits rouges et épices. Un peu de réglisse rouge et d’herbe séchée. Équilibre: Pas bête, mais on dirait que ça manque de direction, d’encadrement. Peut-être que le mariage entre le scotch et le rye est un peu trop arrangé…

Glenallachie 12 ans Pedro Ximenez

48% alc./vol.
Vieilli en fûts de chêne américain et finition en pedro ximénez sherry puncheons.

André 89%
Belle rondeur très fruitée, le gâteau aux fruits, les raisins secs et oranges, abricots, chocolat noir, fruits sauvages. Texture licoreuse en bouche, caramel onctueux, liqueur d’oranges, raisins de Corinthe ayant trempés dans le rum, cerises, le gâteau au fruit baignant dans son jus, noix grillées, infime touche de cannelle. À chaque gorgée supplémentaire, l’incroyable texture étonne, licoreuse et qui nappe bien l’entièreté de la bouche. La finale est légèrement austère, un peu poussiéreuse et vieillotte, bien épicée aussi, les fruits secs sont l’épine dorsale des saveurs et ont développé de succulents sucres résiduels. Un whisky dessert, peut-être un peu trop sucré pour certains, mais délectable à chaque gorgée.

Patrick 86%
Un beau whisky intense et très chaleureux. Un peu rough sur les bords, mais tout de même très bon. Nez : Parfum de chocolat au lait enrobant de petits fruits, le tout avec une touche de vanille. Bouche : Fruits mûrs, bois brûlé, des épices et un peu de chocolat noir. Intense. Finale : D’une longueur moyenne, épicée avec du bois brûlé.

Martin 90%
Je n’étale pas souvent mes états d’âme sur les couleurs, mais ici le beau cuivré digne des grands fûts de xérès nous honore de sa présence. Nez: Fruits rouges et raisins juteux, touche de pelure d’orange, presque marmelade. Muscade et chêne. Superbe rondeur. Bouche: Texture sirupeuse, réglisse, dattes, orange, raisins et bois. Caramel, noix et rhum. Les saveurs se marient extrêmement bien ici, bien supportées par le degré d’alcool. Bon choix de garder ça au-dessus du 40% plébien. Finale: Chaude et soutenue sur la plupart des belles notes du classique sherry cask. Raisins, bois, épices, marmelade et chocolat noir. Équilibre: Bien dosé à toutes les étapes. Lorsque confrontés à des choix, les gens de Glenallachie ont dans ce cas-ci toujours fait le bon. Un superbe sherry cask, chaque gorgée est un petit moment de paix.

English EN Français FR