Glenallachie 10 ans Cask Strength – Batch 1

57.1% alc./vol.
American oak, Pedro Ximénez, Oloroso and virgin oak casks. Édition limitée de 12000 bouteilles.

André 85%
Relativement discret, il faut se donner du temps pour décortiquer le tout. Ananas et poires, poivre, sherry, oranges, miel, fruits séchés. Beaucoup de corps en bouche, belle texture proche de celle rencontrée dans le 12 ans d’âge, côté huileux collant intressant. Niveau saveurs, je demeure mitigé; poires, ananas, melon au miel, vanille, miel, oranges sanguines. Sensation de fût brûlé et de poivre en fond de bouche, l’alcool est puissant qui se termine par des notes de chocolat. Finale amère, tannique, sur le bois brûlé et des notes poivrées et épicées.

Patrick 89%
Un très bon et surtout unique whisky! J’attends les prochaines batchs avec impatience!! Nez : Miel et bruyères, caramel, roses et chocolat! Menoum! Bouche : Bruyère, miel, bois épicé et roses. Et on ne sent presque pas la force de l’alcool. Finale : D’une belle longueur, marquée par le bois frais et la vanille.

Martin 87%
Nez: Pommes mijotées, miel et oranges. Orge, fruits secs, caramel et chêne. Une légère agressivité annonce son taux d’alcool. Bouche: Fruits rouges et miel, bois et caramel, texture enveloppante. L’alcool est loin de me déculotter comme je m’en attendais. Sherry, orange, dattes et raisins. Superbe, le nez n’était pas si dénonciateur que ça. Finale: Longueur moyenne, mais saveurs franches de bois et de xérès. Tannins du vin du fût original, vanille. Équilibre: Un très bon whisky, Glenallachie gagnerait à mettre en marché des éditions plus fortes que 46%.

Glenallachie 18 ans

46% alc./vol.
American oak, Pedro Ximénez & Oloroso casks. Édition limitée de 6000 bouteilles.

André 83.5%
Ressemble au 12 ans mais avec plus de sherry au nez. Framboises, cerises, bonbons pour la grippe au miel, cassonnade, toffee, bananes, poires, jus de pommes, nez plus fermé que le 12 ans d’âge. Malgré toutes ces saveurs, le nez est plat et unidimentionnel. Changement de cap en bouche sur les notes de bois vert et d’herbe mouillée, céréales au miel, morceaux de poires en dés, jus de pommes, timides notes de sherry émoussées, oranges, pincée d’épices. La texture est diluée, aucune viscosité, ça manque d’amour général. Finale légèrement débalancée, poivrée et beaucoup trop épicée. Sensation astrigente et beaucup trop portée sur les notes de bois vert. À chaque nouvelle gorgée, ma note baissait, c’était le temps que je termine mon verre.

Patrick 91%
Un excellent whisky, d’une intensité bien mesurée, oh, j’aime ça! Un beau mélange d’épices et de fruits mûrs. Nez : Oh que ça sent bon ça! Du caramel, des épices, des fruits mûrs et du raisin. Bouche : Du caramel, des épices, du miel, du raisin, des cerises noires, du chocolat et une pointe de vanille et de fleurs. Finale : D’une superbe longueur, avec du raisin et du chocolat noir.

Martin 85.5%
Nez: Orge, raisin, orange, vanille et caramel. Le sherry est bien là en restant toutefois assez discret. Jus de pommes et fruits mûrs bien macérés. Bouche: Raisins et pruneaux, épices et bois. Belles notes de sherry, mais comme son petit frère de 12 ans, la texture est plus ou moins au rendez-vous. Finale: Cerises noires, poivre rose, bois et xérès. Longueur tout aussi moyenne. On subit une attaque d’alcool inattendue sur la fin. Équilibre: Bien agréable, je lui donnerais bien une note équivalente au 12 ans, mais aussi peu de rendu avec 6 ans de plus et des fûts de PX et de Oloroso, pas le choix d’y aller vers le bas. Sorry Glenallachie, sorry but not sorry…

Glenallachie 12 ans

46% alc./vol.
Virgin oak, PX & Oloroso Sherry Cask.

André 88.5%
Pas d’attente pour ce whisky qui aura su me surprendre au plus haut point, tant par ses saveurs bien agencées et définies que par sa texture incroyable. Au nez; toffee et miel, bananes en purée, fruits secs, raisins séchés, poires, oranges et céréales au miel. Superbe texture en bouche, gonflé comme un oiseau dans ses plumes qui fait la cour. Un brin d’épices en arrivée de bouche, presque astringent puis, pommes, oranges, raisins, cerises, toffee et beaucoup de miel nappant des bananes séchées, melon au miel. Finale de poivre broyé et de cannelle. Superbe introduction au nouveau style de la distillerie. Pour un 12 ans d’âge, il se tire fort bien d’affaire.

Patrick 89%
C’est tellement le fun de découvrir une nouvelle ligne de whiskys d’une distillerie qui a toujours été si discrète. Beaucoup d’anticipations, on essaie de ne pas mettre les attentes trop hautes… Et je dois dire que je suis très satisfait de ce scotch qui présente une belle complexité de saveurs très bien équilibrées. Je suis bien content d’en avoir acheté une bouteille! Nez : Miel, caramel, raisins et un peu de vanille. Bouche : De beaux raisins sucrés, du beau bois épicé et un peu de bananes. Finale : D’une belle longueur, épicée et légèrement sucrée.

Martin 87%
Nez: Miel et melon, herbe et vanille. Caramel, raisin et bois discret. Poire et banane. Plutôt léger et aérien. Bouche: Fruits des champs, fraise et crème. Épices, chêne et cerise. Bien dosé, agréable quoique la texture soit moins au rendez-vous. Finale: Poivre noir, chêne, sucre brun et orange. Longueur moyenne. Équilibre: Un 12 ans qui plaît. Une distillerie dont on entend pas souvent parler. On va probablement en parler de plus en plus.

Linkwood 37 ans

50.3% alc./vol.
Distilled 1978, Bottled 2016, Bottle #5197 of 6114 bottles. Maturation en Refill American oak hogshead et Refill European oak butt.

André 94%
Tarte aux pommes et orge maltée trempée dans le miel, vanille onctueuse et crémeuse, salade de fruits tropicaux, oranges, xérès. Exactitude dans la présentation, raffinée et soignée. Les saveurs frétillent légèrement en bouche, la texture est divine, soyeuse et pulpeuse; on a ajouté un peu de cerises et de framboises à la salade de fruits, poires et pêches, miel, orge vanillée saupoudrée de fines épices. Je retrouve aussi des notes qui me rappellent les vieux Glenfiddich des années 70 que j’ai évalué récemment, des saveurs de coconut râpé et séché, ananas, cigares Cubain ou de rhum cask. Finale relevée de notes de gingembre, pommes caramélisées, baba au rhum et salade de fruits. Un single malt de 37 ans version officielle à 1200$ avec cette qualité, on peu appeler ça un deal…

Patrick 85%
Un très bon whisky, offrant une belle complexité… Mais pour un whisky de 37 ans, je suis plutôt déçu. Non mais, c’était quoi l’idée? Nez : Du chêne, des fleurs et un peu de fruits… Ou en fait, de la salade de fruits, avec des pommes. Bouche : Du chêne légèrement brûlé, de l’herbe, des fleurs et un peu de fruits. Finale : D’une belle longueur, marquée par le gingembre, du poivre et un peu de fruits.

BenRiach 22 ans Dunder Peated 2nd Edition – Dark Rum Cask Finish

46% alc./vol.

Patrick 90%
Un beau whisky avec de la belle fumée et de belles épices. Simple et efficace. Nez : Une superbe fumée de tourbe, avec un peu de sucre, des pommes mûres et du poivre très subtil. Bouche : De la fumée de tourbe, avec des pommes mûres, du sucre et de l’orge et un beau mix d’épices. Finale : D’une belle longueur, fumée et poivrée.

BenRiach 22 ans Albariza Peated 2nd Edition – PX Sherry Cask Finished

46% alc./vol.
Benriach Albariza a été vieilli dans des fûts de chênes américains avant d’être affiné dans des fûts de sherry Pedro Ximenez. Albariza tire son nom de l’espagnol, terme désignant le sol blanc typique d’Andalousie où poussent des grappes de raisins à destination de la production des vins sherry. Ce Benriach 22 ans est l’une de ces pépites cachées au sein de la collection Benriach baptisée « The Lab ». Cette partie de l’entrepôt est réservée aux expérimentations les plus prometteuses de la distillerie, où l’art, la science et le savoir-faire se combinent pour créer une véritable synergie. La toute dernière gamme Benriach des « Wood finishes » en est issue.

André 89.5%
Grosses cerises noires, oranges, chocolat noir, tourbe terreuse présente mais pas envahissante, prunes, fraises et framboises, gâteau aux fruits dont les fruits ont mariné dans le rhum, raisins secs. La bouche est very silky, plus douce que l’édition de 18 ans; cerises noires, prunes, dattes, gâteau au fruit nappé de chocolat noir amer, oranges sanguines, léger terreux en background, fumée de tourbe que parcelle de petits sourires poivrés. De puissantes saveurs sur une texture soyeuse divine, accents agricoles dans la tourbe, genre paille et terre mouillée. Finale moyennement longue, tourbée et poivrée ainsi que sur les fruits rouges. Un bond à 450$ pour le 22 ans, presque le double du prix du 18 ans, j’ai ravalé ma salive après avoir découvert cette surprise… Je préfère la version 18 ans à la 22 ans 2eme édition.

Patrick 91%
Un superbe whisky avec tout ce qu’il faut à la bonne place. Aussi bon que ce que vous pouvez souhaiter. Nez : Superbe fumée de tourbe, un peu de fruits, du chocolat et du bois. Bouche : Fumée de tourbe d’une intensité bien mesurée, quelques beaux fruits légèrement sucrés, avec une petite pointe de poivre. Finale : D’une belle longueur, fumée et fruitée.

Glenfiddich 40 ans 1978

53.3% alc./vol.
Cask #28139

André 94.5%
Un voyage à Cuba dans un seul verre. Noix de coco séchée râpée, sucre de canne, rhum, feuille de cigares, vanille, miel, bananes flambées, sucre caramélisé, guimauve, sucre à glacer, épices en retrait. La texture est superbe en bouche, tout juste assez sucrée, tout juste assez épicée, ample et moelleuse. Notes de bananes flambées au rhum, guimauves, cigare fumé et sucré, sucre à glacer, rhum et toujours cette noix de coco en toile de fond, notes de poires poêlées, jus de salade de fruits. Savoureux… Finale de bonne longueur, plus sur la pérennité des saveurs que la force de celles-ci, surtout la noix de coco et le jus de salade de fruits et les poires et le rhum brun. Le genre de whisky dont tu ne peux te contenir de vider la bouteille. Dangerous stuff…

Glenfiddich 32 ans 1986

54% alc./vol.
First Fill Sherry Butt Cask 14575

André 79%
Un whisky dénaturé à son maximum par l’utilisation du sherry cask. Lorsque l’on regarde la bouteille et que cela ressemble à une bouteille remplie de Coca Cola dégazé… Le nez est écrasé par les notes de cerises noires, pâte de fruits et fruits séchés, vieux cuir usé et mouillé, nez pâteux et très bold. Difficile d’isoler la force du sherry qui aplanit toutes les saveurs du nez et de la bouche. Premières impressions en bouche; tannique, licoreux et pâteux. Grosses cerises noires, gâteau aux fruits emballé dans son papier de cellophane laissé sur le comptoir, dattes, cuir, oranges sanguines, fruits secs, vieux baril de chêne gorgé de xérès, warehouse humide. Finale collante en bouche, licoreux et pâteux, pâte de fruits, dattes, cerises noires avec une touche de gingembre en background. Tout est bon, tant que l’on ne verse pas dans l’excès…

Glenfiddich 41 ans 1977

40.6% alc./vol.
Refill Sherry Butt Cask 4086.

André 90%
Superbe nez, invitant et rond, pulpeux, raffiné. Cerises marasquin, oranges, fruits confits, coconut, poires, pommes rouges, ananas. Un peu dilué en bouche malgré l’apport défini du sherry cask, le whisky démontre un aspect vieillot intriguant, genre vieux meuble verni à la cire d’abeille plein de poussière. Salade de fruits tropicaux, sirop de fruits, cannelle puissante et poivre noir, cœur de pomme rouge, réglisse et cerises noires, poires. La sérénité du nez est troublée par un apport soutenu d’épices bien relevées en bouche. La texture est un peu fade mais les saveurs puissantes. Les notes de coconut trouvées au nez ont complètement disparu, on a plutôt droit à une solide livraison de fruits secs et de chocolat au lait fourré à la confiture de cerises. Finale moyenne en longueur, très fruitée mais avec des épices beaucoup plus calmes après un bon 15-20 minutes laissé à respirer dans le verre. Un bon whisky, superbe utilisation du sherry cask, belle intégration des saveurs et équilibre dans l’ensemble du processus à chacune des étapes de la dégustation.

Glenfiddich 30 ans – Cask #00035

43% alc./vol.
Bottle #5679, Cask #00035. Maturation en fût de bourbon (80%) et sherry Oloroso (20%).

André 91%
Morceaux d’oranges trempés dans le chocolat au lait, fruits tropicaux, poires, notes de cigare en background, fruits secs, cerises, dattes et raisins secs, pommes rouges, cannelle, ananas et bananes, caramel. L’équilibre et la douceur générale inspire le calme et la sérénité. La bouche est mielleuse, le sirop de la salade de fruits, vieux meuble en bois, tabac, chocolat au lait, céréales au miel, oranges. Les fruits tropicaux font la transition avec le pont d’épices tissé vers la finale. La douce approche feutrée du nez a bien caché la force latente des épices en finale, finale fruitée (fruits tropicaux et petits fruits rouges sauvages) et interminables notes de poivre et de cannelle, puis noix de coco séché en flocons. Quel beau voyage, quelle belle expérience. Tout comme lorsque l’on retourne dans le quarter Champlain, même si on vit dans la Capitale, on a l’impression de redécouvrir un coin que l’on connaissait comme sa poche. J’ai eu la même impression avec cette édition.

English EN Français FR