Armorik Sherry Cask – Edition 2019

46% alc./vol.

André 79%
Raisins de Corinthe, confiture de fruits sauvages, confiture de cerises, poires et abricots, miel et caramel. Le nez est onctueux et rond, presque avec une touche licoreuse aussi. Pelures de pommes rouges, zeste d’oranges et un soupçon de poivre broyé. La douceur et la plénitude du enz est vite balayé par une avalanche de poivre qui débalance la bouche abruptement. Je laisse reposer le whisky un 15 minutes et j’y reviens pour un second survol. Un peu mon agressif dans l’attaque en bouche mais qui tranche encore trop avec la douceur du nez. Compote de fruits rouges et de cerises, poivre, anis, pommes, raisins, épices boisées. Finale fruitée et de caramel avec quelque chose de terreux bizarre.

Patrick 87%
Un beau whisky plein de saveurs! Vraiment, le whisky français, et Armorik en particulier, n’ont plus grand chose à apprendre des Écossais! Nez : Du beau xérès, du chocolat au lait, des fruits… Appétissant. Bouche : De beaux fruits mûrs, des épices et du bois brûlé. Finale : D’une belle longueur, marquée par une touche de fruits et une bonne dose de bois brûlé.

Armorik Classic – Edition 2018

46% alc./vol.
Dernier né de la gamme Armorik, Classic est une version de plus de 5 ans non filtrée à froid mise en bouteille à 46% issue d’un vieillissement en fûts de bourbon et de sherry.

André 81%
Céréales maltées au miel et vanille, petits fruits rouges sauvages, fruits secs, notes de pommes aussi, comme dans l’édition 10 ans. Les fûts de bourbon prédominent tout de même sur le sherry. La bouche, tout comme le nez, est douce et texturée, notes prononcées de cannelle et de poivre, de réglisse. La finale est épicée, poivrée et salée, aux atours de fruits séchés et de bois brûlé, un peu courte malheureusement.

Patrick 80%
Un whisky un peu rough, mais tout de même agréable. Nez: Parfum de léger malt, des fruits discrets et une touche de toffee. Bouche : Du bois brûlé, des épices dont du poivre, des fruits discrets. Finale : Un peu courte, poivrée et boisée.

Armorik Double Maturation – Edition 2018

46% alc./vol.
Vieilli au moins 5 ans dans les traditionnels fûts de chêne du Parc d’Armorique, puis affiné en reposant quelques mois en fûts de Xérès.

André 80%
Dès les premières humées, il y a quelque chose qui ne me plait pas beaucoup. Que ce soit dans le style de tourbe aux accents de terre mouillée ou le fût qui inspire le virgin oak peut-être. Ceci étant dit, on retrouve encore une fois les odeurs de céréales maltées roulées dans le miel, une crème vanillée onctueuse et le sirop de poires, les agrumes et les pommes vertes. La bouche est assaisonnée d’agrumes et de poires, d’oranges. On a droit à un ressac maritime salé et de caramel qui adoucit les notes de bois brûlé en finale. Pas un mauvais whisky, mais dfinitivement pas dans ma palette aromatique.

Patrick 88%
Un beau whisky complexe et vraiment bien équilibré. Je suis bien content d’en avoir acheté une bouteille! Nez : Un beau mélange appétissant de chocolat et de fruits sucrés. Bouche : De belles épices, quelques fruits, du bois brûlé. Plein la gueule de saveurs! Finale : D’une belle longueur, plein d’épices et de petits fruits des champs.

Martin 81.5%
Nez: Grain et miel, vanille et vieux bois humide. Poires et pommes, sucre en poudre et herbe mouillée. Plutôt fade somme toute. Bouche: Pommes et oranges, raisins et vanille, chêne et sucre blanc. Touches de fruits et de poivre ici et là. Moins pénible que le nez ne l’annonçait. C’est quand même pas méchant. Finale: Une drôle d’astringence nous rattrape ici et gâche un peu le faible espoir qu’on avait jusqu’ici d’expérimenter un malt savoureux. Équilibre: Je suis désolé, je ne souhaite qu’aimer cet embouteillage, mais trop de petites lacunes m’empêchent de déclarer cette bouteille comme un achat stratégique.

Armorik Peated Cask Sample #6803

62.7% alc./vol.
Fût #6803, chai 3, lot 1175. Octobre 2016 – Octobre 2019; Whisky tourbé, vieilli en ex-fûts de bourbon

André 91%
À 50ppm, le nez est vraiment hyper doux et tire plus sur la vanille, les poires, les abricots et l’ananas pour ensuite développer des arômes de crème Française et de pâtisseries. La tourbe est présente mais ne domine par le nez, tout comme l’alcool bien lové dans l’édredon soyeux de vanille. La bouche offre une texture divine, bien moelleuse. De belles notes d’oranges, de citron et d’agrumes sont lentement apparues durant l’aération et sont à peine voilées par un nuage diaphane de tourbe aux atours de terre humide. On a toujours droit aux saveurs de poires, d’abricot et d’ananas perçues au nez. L’équilibre est parfait, les notes de tourbe sont succulentes, l’ensemble est vraiment superbe. La tourbe remonte dans les narines en finale de bouche qui est soutenue, surtout après quelques lapées, l’alcool s’est montré le bout du nez sournoisement. Définitivement le Armorik le plus équilibré jusqu’à ce jour, ce qui me fais me demander pourquoi nous n’avons pas accès à des single cask plus souvent.

Patrick 90%
Scoop! Si la distillerie va de l’avant avec son plan de sortir sur le marché ce nouveau produit, n’hésitez pas et sautez dessus! Lors d’une dégustation avec près de 80 personnes, ce fut de loin le favori de la soirée! Nez : Belle fumée de tourbe intense, avec un peu d’épices et de bois et une touche subtile de vanille. Bouche : De belles épices emportées par belle vague de fumée de tourbe et une touche salée. Wow! Finale : D’une superbe longueur, marquée par la fumée de tourbe et du sel.

Martin 90%
Nez: Vague d’épices assez puissant et agressive. Par la suite on y va avec une légère tourbe, un bon bois qui supporte le reste, poire et crème pâtissière. Bouche: Texture agréable, bois et crème, vanille et épices. Citron et tourbe maritime. Terre humide, belle morsure de l’alcool, sans être trop désagréable. Finale: Longue, chaude et autrement plus qu’épicée. Les saveurs continuent de soutenir l’expérience. Équilibre: Warengheim, cessez de diluer vos whiskys calvaire!

Penderyn Royal Welsh – Icon of Wales Series #6

43% alc./vol.
Peated Portwood Finish. Ouverte en l’an 2000, Penderyn est la première distillerie galloise à produire du whisky depuis cent ans alors que le dernier concepteur de ce spiritueux avait fermé ses portes en 1903. Penderyn célèbre ses racines galloises avec cette 6 e édition de la gamme Icons of Wales. Une bouteille et une étiquette calquées sur le premier whisky gallois datant de la fin du 19eme siècle, qui était produit dans une distillerie située au nord du Pays de Galles, dans le village de Frongoch, Penderyn redonne vie à cette distillerie fermée depuis plus de 100 ans avec une expression à la tourbe délicate. Le Royal Welsh Whisky est issu du distillat Penderyn, 100% orge maltée non tourbée, vieillie en ex-fûts de Laphroaig et fûts de Porto.

André 79%
Le nez est réservé mais bien rond et d’une belle douceur. Confiture de fruits et d’oranges, belle vanille onctueuse et une fine fumée de tourbe en retrait. La rondeur apportée par le port cask est attrayante mais se garde d’envahir tout le nez. En bouche, les notes de fumées se gonflent rapidement et la tourbe devient saline et aiguisée. On ressent beaucoup les notes de bois de chêne un peu verdâtre aussi, vite recouvertes pas les notes de fruits rouges en compote. La vanille s’est transformée en saveurs de caramel et de toffee. La finale est vraiment hyper edgy, une tonne de poivre et d’épices appuyées de notes de bois de chêne sec effilé. La douceur du Port Cask vient d’en prendre pour son rhume… ouch… Débalancé et aucune souplesse dans la finale de bloc monolitique de poivre et d’épices.

Patrick 89%
Un whisky original et savoureux, le genre de whisky qu’un gars comme moi, qui en voit des nouveaux à chaque jour, adore déguster. Pas ce que la plupart des gens peuvent rechercher, à moins qu’ils ne recherchent une nouvelle présentation de la fumée de tourbe. Alors, dans ce cas, vous trouverez ce whisky réjouissant! Nez : Un mélange intriguant de fumée de tourbe et de sève de jeune arbuste. Le tout complété par un peu de caramel, de vanille et de bois. Bouche : Toujours le mélange intéressant de fumée de tourbe et de sève, avec des épices et un peu de sucre. Finale : D’une belle longueur, fumée et discrètement salée.

Martin 81%
Nez: Malt et vanille, orange et citron, touche de vin et de bois épicé. Légère pointe de menthe et de boucane de tourbe. Bouche: Vanille et melon au miel. Fleurs blanches et bois vert un peu astringent. L’influence du port cask se cache un peu plus ici. Finale: Le porto timide de la bouche prend son envol ici, accompagné de notes de cacao, de chêne, de cinq poivres, de vanille et d’herbe. On vient un peu ici rattraper les lacunes que la bouche avait, mais en sacrifiant un peu les points forts de celle-ci. Équilibre: Mélange de saveurs agréable, quoique peu raffiné. Nez quelconque, avec texture et finale en fort contraste, un peu en dents de scie comme expérience. Les épices finissent par tout étouffer.

Armorik 10 ans – Édition 2018

46% alc./vol.
Première édition de la distillerie avec mention d’âge, édition limitée de 2000 bouteilles.

André 85%
Mélange de poires nappées de miel et d’oranges, d’ananas et de nectarines, côté d’orge maltée très présent encore une fois, pâtisseries au miel et amandes, pelures de pommes et salade de fruits. La bouche est crémeuse en texture mais pimpée par les notes de poivre et de bois sec. Ananas et poires, nectarines, céréales maltées, caramel, miel, vanille. En étant attentif, on perçoit les fruits rouges dans la finale, relevée par les épices de cannelle et de poivre suivi de saveurs de bois brûlé intensément.

Patrick 89%
Avec ce premier “10 ans” d’Armorik, j’avais de grandes attentes. Et elles sont satisfaites! Ça fait penser à un superbe Speyside, avec tout ce qu’il faut à la bonne place. Je suis bien content d’en avoir acheté une bouteille. Vous cherchez un whisky français pour compléter votre collection et faire jaser les curieux? Ce whisky devrait être dans votre “short list”. Nez : Un beau parfum encourageant, avec de beaux fruits frais, du bois et de la vanille. Bouche : Oh, c’est bon, ça! Du bois légèrement brûlé, des fruits frais et juteux et de la vanille. Finale : D’une belle longueur, du bois brûlé et des beaux fruits.

Armorik Triagoz

46% alc./vol.
2000 bouteilles, distillé décembre 2013. Armorik Triagoz est un hommage au petit archipel sauvage des Triagoz, au large de la Côte de Granit Rose. Il s’agit du premier single malt fumé de la distillerie

Patrick 86%
Un très bon whisky avec une légère fumée de tourbe délicieuse. Nez : Un beau parfum de fruits exotiques et de la fumée discrète de tourbe. Bouche : Fumée de tourbe épicée, quelques fruits exotiques et du bois brûlé. Finale : D’une belle longueur, fumée et boisée.

Warenghem Breizh

42% alc./vol.
Blend composé à 50% degrain et 50% de malt, double distillation en alambics de cuivre suivi d’un vieillissement en fûts de chêne traditionnels, le tout sublimé par le climat si particulier de la Bretagne.

André 82%
Approche très réservée et on utilise des éléments qui ne sortent pas trop du spectre grand public. Céréales au miel, crème glacée à la vanille, sirop de poires et fruits à chair, fleurs blanches. On fait le tour rapidement. La bouche est onctueuse, mielleuse et vanillée, caramel frais, miel de bruyère et poires, crème à la vanille, céréales maltées, tarte aux pommes. Beau crescendo d’épices en finale de bouche qui se termine par des enbruns de sel de mer. Dommage pour la palette aromatique qui manque un peu d’audace. La texture de bouche est par contre hyper intéressante.

Patrick 80%
Un whisky simple et marqué par les céréales. Une bonne base de cocktail. Nez : Parfum dominé par les céréales, dont de l’orge et du blé. Bouche : L’alcool est bien présent, avec une bonne dose de céréales et une note fruitée très subtile. Finale : D’une longueur moyenne, avec une touche de bois sec.

Martin 78%
Nez: Céréales grillées, fruits mijotés, légère vanille. Difficile à cerner, comme un genre de blend plus ou mins bien équilibré. Bouche: Vanille, crème, grain, new make mélasseux. Bois et épices. Plus ou moins bien maîtrisé, manque d’homogénéité. Finale: Assez raide, longue et épicée, soulignée par une vague d’amertume métallique. Équilibre: Simple et plus ou moins équilibré. La dichotomie entre le malt et le grain est assez flagrante. Trop agressif.

Spirit of Hven Seven Stars #5 Alioth

45% alc./vol.
Édition limitée de 3167 bouteilles. Différents types de malts utilisés : 8% Chocolate malt, 48% Peated malt et 44% Lager malt. Pour la maturation, différents types de chêne et de barils utilisés : 10,8% French Petraea, 25,6% French Robur et 63,6% American Muehlenbergii. Le whisky a finalement été marié dans des fûts de 500 litres de type Spanish Quercus Robur, ayant préalablement contenu du sherry Oloroso. Édition tourbée à 34ppm.

André 86%
Fruits rouges abondants dont principalement les prunes et le raisin sec nageant dans le chocolat au lait, gâteau aux fruits, café percolateur, réglisse rouge. Le nez évoque l’onctuosité des fruits frais gorgés de jus. La tourbe est en retrait et demande de l’attention afin d’être isolée des autres saveurs. Agréable texture en bouche avec la sensation moelleuse du chocolat chaud, mais qui malheureusement s’essoufflent un peu trop rapidement. Les notes de tourbe sont maintenant beaucoup plus présentes. Notes de sherry sont goulues, prunes et cerises noires, oranges, cannelle, caramel surchauffé, abricot, noisettes cuites au four, feuilles de tabac. Finale de fruits fumés, de longueur moyenne.

Patrick 89%
Un très bon whisky, riche, complexe et admirablement balancé. J’aime. Nez : Parfum subtilement tourbé, assez subtilement pour laisser de la place aux autres saveurs, tels que les fruits rouges, le chocolat au lait et du café. Bouche : Oh wow! La fumée de tourbe fruitée et discrètement sucrée, avec un peu de chocolat, de vanille, d’orange et deux gouttes de café. Finale : D’une belle longueur, mais il y a quelque chose qui décroche au niveau de la texture.

Penderyn Gold Line Peated Welsh Single Malt

46% alc./vol.
Ce single malt gallois a obtenu ses notes fumées suite à un vieillissement dans des fûts ayant contenu précédemment du whisky tourbé.

André 89%
Oranges, raisins verts et pommes vertes, tourbe herbeuse, crème vanillée. La bouche est abondante et généreuse, savoureuses notes de fruits tropicaux et d’agrumes, de poires et de vanille qui s’entremèlent de filons de fumée de tourbe terreuse et camphrée un peu aiguisées. Un peu de patience et la bouche s’arrondit beaucoup et la tourbe s’assagit passablement. Les notes de fruits tropicaux et d’agrumes s’en retrouvent décuplées. Savoureux! La finale expose les notes de céréales encore verdâtres qui ajoute à la fraicheur des fruits tropicaux et du camphré. Superbe rétro-olfaction d’agrumes et d’oranges. Une belle expression tourbée de cette distillerie de beaucoup supérieure à la série Royal Welsh.

Patrick 90%
Wow. Tsé, quand tu as envie de tourbe, mais que tu veux quelque chose de d’original et complexe. Nez : Parfum de tourbe évanescente et herbeuses, avec une touche florale de violettes et de lilas. Bouche : Une belle fumée de tourbe qui remplit la bouche de façon magistrale. Le tout vient avec des fleurs, quelques épices et quelques fruits subtils. Finale : D’une belle longueur, fumée et épicée.

Martin 90%
Nez: Fraîcheur incroyable versus ce à quoi je m’attendais de ce whisky tourbé. Mentholé, sur des accents de fruits, de miel, de rosée, de vanille , de sucre en poudre et de céréales épicées. Bouche: Texture généreuse et plaisante. Notes de melon et de tourbe fraîche. Herbe mouillée et épices. Bois de chêne et vanille poivrée. Assumé sans être trop agressif. La tourbe est bien installée sans étouffer le reste pour autant. Finale: Bien fumée et iodée sur des vents de bois, de poivre, d’eau de rose et de fruits. Superbe! Équilibre: Je ne croyais jamais voir quelque chose de bien sortir de chez Penderyn, mais je dois avouer qu’ici je suis sur le cul. Solide single malt!

English EN Français FR