Evan Williams 2003

43.3% alc./vol.
Embouteillé 2018

André 86.5%
Assez générique dans l’approche; hyper rond et nullement farouche, beaux fruits rouges sauvages, bonbons à la cannelle, réglisse rouge, pommes toffee, vanille. Belle bouche pulpeuse, remplie de fruits sechés, cerises, clou de girofle et cannelle, chocolat, sirop de maïs. La finale me rappelle le Coca-Cola à la cerise, une poignée de bonbons à la cannelle et la réglisse rouge. Coudonc, chu dû pour un snac de cochonneries…

Trail’s End Bourbon Batch #003

45% alc./vol.

André 81%
Avec un nom comme ça, c’est presque le whisky officiel du ‘’Randonneur Assoiffé’’! Raisins secs, cerises, réglisse, miel, vanille, caramel épicé. Manque énormément de texture en bouche, hyper fluide. Bois brûlé, caramel, réglisse, cerises, fruits secs, cannelle, terre mouillée. La finale de bouche est très tannique, sèche et les céréales de rye sont bien en évidence aussi. La finale est poivrée, le bois de chêne carbonisé et offre beaucoup d’épices.

Patrick 84%
Un bourbon intense, très intense au niveau du bois brûlé. Le whiskey est moyen, mais compte tenu qu’une partie de l’argent amassé va à une bonne cause (le programme Trees for Us de la National Forest Foundation) faites vous plaisir! Nez : Fruits, miel, bois et vanille. Bouche : Bois brûlé, un peu de fruits, du miel et une tonne d’épices. Finale : D’une belle longueur, marquée par le bois brûlé.

Jim Beam Distiller’s Cut 2017 Inaugural Release Limited Edition

50% alc./vol.
Whisky d’environ 5 ans d’âge. Mash Bill: 77% Corn, 13% Rye, 10% Malted Barley.

André 88%
Nez puissant de réglisse rouge et de charcoal, cerises et cœur de pommes, fruits rouges et caramel costaud, lourdes épices aussi. On est définitivement en terrain connu dans l’approche initiale. La bouche est fruitée – cerises, fruits sauvages et pommes, allspices, kick de cannelle, chocolat noir, caramel brûlé et charcoal, vanille. Les céréales de seigle sont aussi bien représentées avec les savoureuses épices. Finale poivrée, anis, pommes, charcoal, cannelle et chocolat. Un frère illégitime du Booker’s avec moins de profondeur. The Distiller’s UpperCut…

Patrick 91%
Un autre superbe whiskey de Jim Beam, présentant un beau mélange d’épices, de fruits et de sucre, le tout équilibré comme j’aime ça : Le distillateur à très bien choisi sa « cut » ! Nez : Fruits très sucrés, avec de la belle vanille et un peu de bois. Bouche : De belles épices, du bois brûlé et surtout une bonne dose de fruits sucrés. Finale : D’une belle longueur et très épicée.

Maker’s Mark Cask Strength Batch #16-03

55.8% alc./vol.

Patrick 90%
J’espère que la SAQ va finir par nous offrir ça! Maker’s Mark Cask Strength, une valeur sûre! Riche, complexe, superbement balancé et surtout intense!! Nez : Oh que ça sent bon, ça! De beaux fruits, du caramel, de la vanille et du bois très subtil. Bouche : D’une belle intensité, très boisée, du bois carbonisé en fait, avec de beaux fruits et un peu de caramel et de vanille. Finale : Très longue, intense et marquée par le bois brûlé.

Blanton’s Original Bourbon – Barrel #950

46.5% alc./vol.
Warehouse H, Barrel 950, 7-26-18

Patrick 86%
Un bourbon très classique et très bien réussi. Nez : Un peu de cerise, de belles céréales et du chêne, l’ensemble étant assez frais et savoureux. Bouche : Oh, c’est bon ça! Des cerises, du bois brûlé, un beau mix de céréales et une touche de cassonade vraiment subtile. Finale : D’une longueur moyenne, marquée par le bois brûlé.

Blanton’s Special Reserve – Cask #33

40% alc./vol.
Warehouse H, Rick 46, Barrel 33, 3-16-17

Patrick 80%
Un bourbon ok, sans plus. Un peu cher même, mais bon, la bouteille est belle. Nez : Un beau parfum de bourbon léger, avec du bon maïs sucré bien mélangé avec les autres céréales et de la cerise très subtile. Bouche : Du beau bois frais, des épices généreuses, un peu de cerise… Finale : D’une belle longueur, marquée par les épices du bois.

Colonel EH Taylor Single Barrel Bourbon Bottled in Bond

50% alc./vol.

Patrick 89%
Comme tout ce qui sort de la distillerie Buffalo Trace, c’est une valeur sûre. Pour ceux qui aiment leur bourbon assez épicé! Nez : Parfum de beaux fruits mûrs, un peu de bois frais et du caramel. Bouche : Du beau bois brûlé et sucré, des céréales épicées qui semblent fortes sur le seigle (du moins, pour un bourbon) et des fruits discrets. Finale : D’une belle longueur, plutôt intense et marquée par le bois brûlé.

Wild Turkey

40.5% alc./vol.

Patrick 87%
Un excellent rapport qualité prix! En fait, je ne sais pas quoi dire de plus : C’est très bon, le prix est superbe, que dire d’autre? Nez : Ah Wild Turkey, une valeur sûre! Du beau sucre, de beaux fruits, de belles céréales. Ça donne soif! Bouche : De beaux fruits des champs, des épices, du chêne et un peu de sucre. Finale : D’une longueur moyenne, épicée et sucrée.

Booker’s Batch 2018-01E

63.7% alc./vol.
Mash composé de 77% Corn, 13% Rye et de 10% Malted Barley.

André 90%
Cerises noires trempées dans le chocolat amer, anis, bois de chêne brûlé, rye puissant, épicé et terreux, noix cuites, terre mouillée, vanille, toffee, fortes épices, cuir mouillé. Superbe travail au niveau saveurs et textures, le côté huileux cache le taux d’alcool décoiffant. L’arrivée en bouche est souple et huileuse, avalanche de cerises nappées de caramel et d’épices, oranges confites, vieux cuir tombé dans la terre, vanille et toffee, charcoal, gingembre, poivre noir concassé, chocolat noir. Astrigence arrivant par la suite, amertume également. Finale longue, fruitée et épicée, bois brûlé, poivre et chocolat. À noter, l’augmentation de 30% du prix d’avec les dernières versions, ça commence à faire cher quand un bourbon pas si rare est rendu au même prix qu’un Aberlour A’bunadh…

Patrick 82%
Un bon whiskey, mais très décevant pour un Booker’s. J’y retrouve des notes herbeuses bizarres, et il manque la petite touche sucrée qui contribue habituellement à rendre la bête si complexe et agréable à boire. Le fait que ça arrive en même temps qu’une augmentation substantielle du prix n’en est qu’encore plus déplorable. Nez : Intense, comme toujours! Des cerises, du chêne brûlé, des herbes, une note subtile de fumée et de piment. Bouche : Une tonne de bois brûlé, du poivre noir, du chocolat noir, des herbes, de la cannelle et une note d’oranges. Finale : Très longue et intense, surtout au niveau des épices.

Westland Distillery VIP Blending Trials – Mark Gillespie

56.2% alc./vol.
“Three days in Washington with Westland Distillery”, Filled 08/12/2015, Bottle #2 of 2.

André 88.5%
Singulier, le nez est intriguant et pas nécessairement facile à se livrer; fruits rouges, framboises, fumée de bois de cerisier, beaucoup d’épices dont une forte vague de cannelle et de poivre noir broyé, cerises noires, anis. Le nez annonce bien la vivacité du whisky qui explosera en bouche sur des notes puissantes de cannelle et de gingembre, accents prononcés de bois de cerisier brûlé, tourbe terreuse très singulière, poivre, fruits rouges, oranges, cerises, raisins secs, ananas, cire sur les pommes et réglisse rouge. Finale sur la tourbe et le bois de chêne brûlé, cerises et grosse cannelle poivrée puissante, anis et réglisse rouge. Si l’on connait un peu la distillerie, on isole relativement son style particulier et unique.

English EN Français FR