Old Malt Cask Blair Athol 15 ans Possession Day

50% alc./vol.
Distilled 2005, Bottled 2020.

André 88%
Beau nez de gâteau aux fruits secs et de prunes, réglisse rouge et ananas nappés de miel. Nez rond et gourmand. Celui-ci devient licoreux avec le temps. La bouche est à saveur de miel couronnant une coupe de fruits sauvages. Des notes de cassonade et d’épices accompagnent le tout. Finale de longueur moyenne, fraiche et citronnée aussi sur les fruits rouges épicés.

That Boutique-y Whisky Company Tomatin 11 ans

51% alc./vol.
Batch 4, Limited edition of 1174 bottles

André 84%
Ouf… bizarre comme nez… Le whisky demande beaucoup de temps pour s’équilibrer. Végétal et fruité à la fois. Fruits à chair, poires, eucalyptus, sucre de fruits, pommes vertes, vanille. Bouche sur les fruits exotiques, pommes vertes, poires, citron, bananes, oranges, miel et vanille, herbe verte. Finale de longueur moyenne, herbeuse, Cream Soda, pommes vertes, bois sec et fruits à chair.

Signatory Vintage Cask Strength Collection Highland Park 24 ans 1990

51.4% alc./vol.
Single Cask Sherry Butt #15706 for La Maison Du Whisky, Distilled 13/12/1990, Bottled 11/09/2015, 489 bottles

André 90%
J’avais cette bouteille, cadeau de ma toute douce, achetée à Paris en 2017 que j’avais gardé pour un beau moment. J’ai décidé de l’ouvrir pour la signature de ma retraite. Nez qui rappelle les guimauves en forme de fraises recouvertes de poudre rouge, de fruits tropicaux, touche de sel de mer, de melon au miel et de poires. La bouche est très texturée, incroyable douceur de laquelle émerge une touche de fumée de tourbe et d’iode. Zeste de citron, fruits tropicaux, melon au miel, jus de cerises et de zeste d’orange. Finale flexible et moelleuse, incroyablement longue pour des saveurs si calmes, rappel maritime dans une tornade de fruits tropicaux et une fumée de tourbe soutenue. Un Highland Park hors norme qui met en valeur un nouvel aspect de la distillerie.

Patrick 88%
Un beau gros Highland Park d’une grosse intensité, plein de grosse saveurs et porté par une belle grosse texture huileuse. André a ouvert cette bouteille pour fêter le début de sa retraite, alors premièrement, je tiens à lui souhaiter le meilleur pour les années à venir, et deuxièmement, le remercier pour son amitié depuis tant d’années! Nez : Un parfum très floral avec du bois frais, des fruits tropicaux juteux et une goutte de vanille. Bouche : Un gros bouquet de fleurs, du bois, des fruits tropicaux et une touche de fumée de tourbe. Le tout est porté par une belle texture huileuse. Finale : D’une belle longueur, boisée, avec des fruits tropicaux et une belle touche de fumée.

Highland Park 15 ans Viking Heart

44% alc./vol.

Patrick 84%
Un bon whisky, mais sans la balance des éditions de 12 et 18 ans d’âge. Enfin, la bouteille en céramique devrait attirer un peu l’attention, ce qui peut donc en faire un bel ajout à une collection de whisky. Nez: Un parfum plutôt volatil de bruyère, avec du bois juteux, de la crème brûlée, des fruits tropicaux et une touche de cannelle. Bouche : On goûte ici l’incomparable fumée de tourbe et de bruyère unique à Highland Park, des épices, de la cannelle, des agrumes et du bois brûlé. Finale : D’une belle longueur, avec des agrumes et du bois brûlé.

Highland Park 13 ans Fût de Lys

63.6% alc./vol.
Fut # 5869 – 2004-2018 – 540 bouteilles

Patrick 90%
La SAQ a eu la main heureuse avec ce fût! Délicieux et satisfaisant, si ce n’est que du prix demandé pour qui est complètement aberrant pour un whisky de 13 ans. Enfin, compte tenu de son taux d’alcool, il suffit d’en prendre une gorgée de plus pour oublier ce petit détail : ce whisky saura rapidement vous mettre un sourire béat dans la face! Nez : Un parfum floral, avec des fruits des champs et tropicaux assez mûrs. Bouche : L’arrivée en bouche est dominée par un beau mélange de fumée de tourbe et de sel de mer, avec du bois sec, puis un beau panier de fruits mûrs vient compléter le tout. Finale : D’une belle longueur, avec de la fumée de tourbe florale, du sel, du bois sec et une petite touche fruitée.

Arran Single Cask Château Margaux Cask Finish

59.8% alc./vol.
Cask #6, Distilled 1996, Bottled 8/8/05, Bottle #271 of 312.

André 86%
J’adore ces vieilles éditions de Arran qui montrent que la qualité de fabrication était là dès le départ. Nez de fraises et de framboises, petits fruits sauvages, embruns maritimes, malt séché, saupoudré de quelques épices. Étonnant comment le taux d’alcool est complètement muet en bouche. Texture ronde et chaleureuse. Viande rouge séchée, mélange de sucre et de sel, pointe de soufre, vin rouge très dilué et sans trop de corps, sel de mer, prunes et framboises, cannelle, poivre. Finale un peu courte marqué par les notes de soufre, les framboises tiennent la route, viande vieillie servie avec une compote de pommes et de framboises. On nous sort un peu de notre zone de confort avec cette édition singulière, pas à point peut-être mais ça a au moins le mérite de sortir des sentiers battus.

Highland Park Cask Strength Release #2

63.9% alc./vol.

André 86%
Sherry en avant-plan et ananas mielleux en background. Sensation vieillotte avec un twist de fumée. Sherry, poires, ananas, miel, oranges, fumée lointaine. La bouche est ferme, musclée par l’alcool. Notes d’ananas flambés, sirop de poires, vieux chai et terreau humide, fruits secs, fumée beaucoup plus persistante nappée d’un manteau de caramel chaud. Personnellement, je trouve le sherry pas mal plus discret en bouche qu’au nez. Celui-ci reprendra des forces en finale de bouche et s’accompagne d’une bonne rasade de poivre et de flocons de chili.

Patrick 83%
Une discrète note de légumes bouillis au nez fait malheureusement en sorte que je ne trouve pas ce whisky très sexy. C’est très bon une fois en bouche, mais s’il me faut me boucher le nez pour y goûter, non merci. Nez: Suffisamment semblable au parfum du release No.1 pour que je me sente à l’aise d’en faire (presque) ici un copier-coller : Parfum de fruits exotiques bien mûrs, des agrumes, une touche de fumée (pas si) discrète avec une touche de légumes bouillis. Bouche : Porté par une belle texture huileuse, avec une belle fumée de tourbe, du sel de mer, des fleurs, du poivre et du bois brûlé. Finale : D’une belle longueur, fumée, salée et boisée.

Arran 14 ans Private Cask – Ex-Pinot Noir

55.2% alc./vol.
Exclusif à Sierra Springs Liquor – Cask 2006/57, distillé le 25/05/2006, embouteillé le 14/01/2021 – 239 bouteilles

André 89%
Simonac que c’est foncé ça… Presque comme un vieux Cognac… Le nez est lourd, sur le caramel et le terreau d’empotage mouillé, les dattes, prunes et raisins secs, accompagné d’une pincée de cannelle aussi. La bouche est très sucrée, un vrai délice. Celle-ci est généreuse, texture de soie, miam. Fruits secs, raisins mauves séchés, oranges, cerises, le tout saupoudré d’une pincée de cannelle et de poivre. L’alcool demeure niché en retrait jusqu’en finale où elle se dévoile un peu plus, rendant aussi une fine sensation tannique et de vieux baril de chêne dans un chais humide. Les fruits secs sont omniprésents et la touche d’épices alliée d’alcool pimp la finale dans un beau crescendo fruité. Difficile d’associer précisément l’apport du wine cask qui ressemble passablement à un sherry butt ou un post cask matured. Au final, l’important c’est d’apprécier la justesse de la présentation et l’assemblage des saveurs.

Patrick 92%
Un whisky tout en douceur et en saveurs, j’adore ! J’en voudrais une pleine bouteille. Nez: Un superbe parfum débordant de fruits mûrs, de chocolat au lait, du caramel et de la vanille. Succulent ! Bouche : Oh wow! Du beau gros vin rouge sucré à souhaits, du bois et quelques épices. Délicieux ! Quelle belle texture! Finale : D’une belle finale, avec un beau mélange sucré-épicé.

SMWS 112.75 Loch Lomond Inchmurrin 12 ans

59.1% alc./vol.
“Queen of Tarts” – Distillé le 19 décembre 2007, âgé pendant 10 ans dans un hogshead de bourbon avant d’être transféré dans une barrique STR de 1er remplissage – 243 bouteilles

André 88%
Nez chargé de fruits séchés et de prunes, réglisse, oranges trempées dans le caramel, céréales Sugar Crisp. La bouche est un mélange de fruits rouges séchés et de réglisses saupoudrées de gingembre, de caramel et de raisins mauves macérés dans le rhum. Finale fruitée, épicée et céréalée. Vraiment pas un fan de Inchmurrin mais cette version est kick-ass.

Patrick 84%
Un gros scotch intense, vieillit dans un fût de type “STR” qui semblait encore plein de vin rouge. Assez bon, mais un peu rough. Disons que je comprends de moins en moins le buzz envers les fûts de type “STR”. Nez : Parfum débordant de fruits mûrs et de gros vin rouge, du sirop de poteau, des pommes rouges et une touche de caramel chaud. Bouche : Des fruits des champs mûrs et chaleureux, toujours du gros vin rouge, des amandes, beaucoup de bois brûlé de l’eucalyptus, du caramel brûlé et des oranges. Finale : Assez longue, pleine de fruits mûrs et de bois brûlé.

Glenmorangie Barrel Select Release 13 ans Cognac Finish

46% alc./vol.

André 87%
Cosses d’oranges, prunes, raisins secs, tarte aux pommes, sucre des gommes ballounes et cassonade. Nez très gourmand et salement attirant. La bouche est remplie de compote de pommes, de prunes et de raisins, oranges, pincée de cannelle et sucre de confiserie, salade de fruits tropicaux. La texture est un peu quelconque mais prendra de la consistance au fil des gorgées surtout par l’apport d’épices qui est assez soutenu. La finale est chocolatée, nappée de caramel et de fruits tropicaux saupoudrés de clou de girofle et de cannelle. L’essence même d’un bon whisky est présent dans cet opus mais un manque un p’tit hook pour en faire un excellent whisky. Ceci étant dit, j’en ferais un très bon dram de semaine, c’est facile à boire et à apprécier.

English EN Français FR