Balblair 18 ans

46% alc./vol.

Patrick 91%
J’ai dégusté ce whisky lors d’un festival de whisky, et habituellement, dans ces circonstances, je ne finis jamais mes verres car il y a trop de whiskys à goûter. Ici, j’ai fini mon verre, et j’ai eu envie d’en demander plus, plus, plus! Nez : Un parfum de gâteau aux fruits avec du fudge et une touche de vanille. Bouche : De beaux fruits mûrs, en fait du gâteau aux fruits, du bois brûlé, de belles épices… Un mélange complexe de fruits, d’intensité, de sucre, de profondeur et d’épices. Finale : D’une belle longueur, marquée par les fruits mûrs et les épices.

Balblair 12 ans

46% alc./vol.

Patrick 85%
Un whisky rafraîchissant, mais je m’attendais à plus de profondeur de Balblair, quelque chose de plus unique. Enfin. C’est quand même bon. Nez : Pommes vertes, agrumes et orge sucrée. Bouche : Le bois sec et ses épices, des oranges, des pommes vertes et du sucre blanc. Finale : D’une longueur moyenne, marquée par le bois et la pomme verte.

Ancnoc Peat Sherry Limited Edition 125th Anniversary

46% alc./vol.
AnCnoc Peat est un voyage au cœur des tourbières du Banffshire, situées à la frontière entre l’Est du Speyside et les Highlands. Vieilli en fûts de chêne américain ex-bourbon puis en fûts de Sherry espagnol, tourbé à 40ppm. Cette édition limitée, crée à l’occasion du 125ème anniversaire de la distillerie Knockdhu, rend hommage à son fondateur, John Morrison. Installée dans l’ombre de la mystérieuse colline « Black Hill » depuis sa création en 1894, Knockdhu est l’une des plus charmantes distilleries des Highlands écossais. Édition limitée de 3000 bouteilles.

André 86%
Le nez a besoin de temps pour s’équilibrer. Les notes de xérès donnent une bizarre d’impression au départ lorsque mélangées à de la tourbe terreuse mouillée. Grosses notes de fruits secs et de chococolat noir amer, terre humide, xérès aux cerises noires, raisins secs, cœurs de pommes, cannelle. Texture diffuse et qui manque d’amour. Bien que présente, la tourbe est diffuse et noyée dans les notes de fruits secs très bold, de raisins et de prunes, d’ananas, de terre grasse noire chocolatée, le poisson fumé, le caramel surchauffé, les cosses d’oranges et le poivre broyé. Finale camphée, parsemée de fruits rouges et d’accents terreux.

Patrick 91%
Pas le temps d’écrire ce que j’en pense, je courre m’en acheter trois bouteilles! Nez : Une délicieuse fumée de tourbé fruitée, avec des notes de caramel et de vanille. Bouche : De la fumée de tourbe, du sel, des fruits, un peu de caramel… Tout y est! Finale : D’une superbe longueur, savoureuse, fumée et fruitée.

Martin 86%
Nez: Xérès et tourbe. Céréales séchées, bois et raisins rouges. Dattes, fumée et léger cuir. Chocolat noir et cerises. Quand même un bon melting pot. Bouche: Raisins juteux, chêne, cannelle et gingembre. Pommes bien rouges, cacao et cuirette. Finale: Assez chaude et puissante, malgré une texture qui tombe un peu à plate. Les arômes et saveurs semblent plus vouloir se battre que collaborer. Équilibre: Sherry et tourbe qui dansent ensemble. Mais quand on sait plus ou moins danser, ça risque plus ou moins faire un match du tonnerre. J’ai vu de meilleures tentatives que ça, mais bon, c’est pas mauvais. C’est juste dommage que cette édition anniversaire fasse un peu patate.

AnCnoc 16 ans Limited Edition 125th Anniversary Cask Strength

56.3% alc./vol.
Maturation en American Oak Ex-Bourbon casks. Édition limitée de 3000 bouteilles.

André 83%
Belles pommes vertes fraiches, fruits tropicaux, agrumes, céréales, miel, avec une bonne touche florale aussi, poudre sucrée des bubblegum. Autant le nez était superbe autant la bouche déçoit au niveau textural, malgré un taux d’alcool notoire, le whisky est fade et manque cruellement de structure en bouche. Au départ épicé et des notes de bois verdâtre, puis une migration vers les fruits tropicaux et les fleurs blanches, le miel et la vanille, l’ananas et une pointe de coconut et de gingembre en fin de bouche. Finale sèche et épicée, unidimentionnelle. J’avoues que je suis l’exception du groupe qui a adoré cette édition et même après un deuxième survol d’évaluation, je ne change pas d’avis.

Patrick 89%
Un très bon Ancnoc, plutôt traître au niveau de l’alcool, et tellement agréable à boire. Nez : De l’orge, un peu d’air marin, de noix de coco et des agrumes. Bouche : D’une belle longueur, marquée par des agrumes juteux, du sel et de l’orge savoureux. Finale : D’une belle longueur, marquée par le sel et les agrumes.

Glen Garioch 1999-2018 Wine Cask Matured

48% alc./vol.
Vieilli en barrique de vin Château Lagrange.

André 83%
L’aventure débute sur des notes de fruits rouges, les pommes, fraises, framboises et cerises, les gros raisins mauves roulés dans la poudre de cannelle. On ressent aussi relativement bien les influences épicées et tannique du chêne européen. La texture en bouche est ronde et délectable, sur la pâte de fruits et la confiture de fruits sucrée, background tannique, astringent et amer qui rappelle le chocolat noir. Bonnes notes de poivre et cerises noires, les oranges nappées d’un coulis de caramel chaud, des prunes aussi, des dattes bien sucrées peut-être. J’ai malheureusement quelques notes de souffre qui apparaissent après quelques instants au travers des bonnes épices. Finale vineuse sur les prunes et les raisins secs et de bonnes épices poivrées.

Patrick 91%
Un Wine Cask fait avec brio, chaleureux, fruité et sucré, qui m’a mis un gros sourire de pur bonheur dans la face! Nez : Du vin sucré et sucré, avec une bonne dose de vanille. Bouche : Oh! C’est bon ça! Du vin rouge chaleureux, mais sucré, de la vanille, du bois brûlé, des fruits mûrs et du sucre blanc qui commence à fondre dans la poêle! Finale : D’une belle longueur, marquée par le sucre, les fruits frais et une belle note boisée.

Liquid Library Glen Garioch 21 ans 1992-2014

51.6% alc./vol.
227 bouteilles

Patrick 92%
J’adore ces vieux Glen Garioch de l’époque où leurs whiskys étaient tourbés et ce, avant que ça devienne à la mode! Cette bouteille en est un autre exemple spectaculaire! Complexe et balancé avec brio. Nez : Fumée de tourbe discrète, enveloppant des fruits exotiques encore plus discrets. Bouche : De la fumée de tourbe alléchante, quelques fruits exotiques, du bois légèrement brûlé, du caramel discret et de belles épices chaleureuses. Finale : D’une superbe longueur, fumée, sucrée et surtout épicée.

Gordon & MacPhail Discovery Tomatin 2007-2018

43% alc./vol.

Patrick 80%
Pffft. Pas mauvais, mais… je me suis presque étouffé dessus. Si votre favori est le Glenfiddich 12 ans, vous allez adorer. Peut-être. Sinon, oubliez ça… Je dirais pas que c’est mauvais, mais je n’ai pas eu une goutte de plaisir à y goûter. Nez : Une odeur d’herbe qui est dans le composteur depuis au moins une couple de semaines. Avec une touche de sève de chèvrefeuille au printemps. Et une pincée d’épices. Bouche : De l’herbe, du compost et un peu de bois frais. Finale : D’une longueur moyenne, marquée par l’herbe et une touche de bois fraîchement coupé.

Loch Lomond – The Open Special Edition 2019

46% alc./vol.

Patrick 87%
Même si ce n’est pas mon style de scotch, je me dois d’admettre que c’est très bon! Si vous aimez le Glenfiddich 12 ans et que vous voulez upgrader, ce whisky est pour vous! Nez : Pommes vertes, poires vertes et sucre blanc. Bouche : Exactement ce que j’ai décrit au nez mais, à ma grande surprise, même si ce n’est pas le type de saveurs que je recherche dans un scotch, c’est vraiment bon! Finale: D’une belle longueur, marquée par de les pommes vertes et les épices du bois.

Tomatin 30 ans – Batch 1

46% alc./vol.

Patrick 88%
Un très bon whisky, léger, mais tout de même savoureux. Nez : Parfum relativement léger avec des agrumes, un peu de xérès et une touche de chocolat. Bouche : La douceur du xérès servi avec un morceau de chocolat au lait, avec une touche d’épices boisées. Finale : D’une belle longueur, sucrée et fruitée.

Old Pulteney 33 ans – Vintage 1983

46% alc./vol.

Patrick 93%
Un grandiose whisky, livrant la marchandise à tous les niveaux. Du bonheur à chaque gorgée. Nez : Un appétissant mélange de xérès crémeux, de fudge et de sel, servi sur une discrète planche de chêne. Bouche : Le xérès semble vouloir prendre toute la place, mais est rapidement rattrapé par le sel et le fudge. Le tout servi sur un délicieux écrin de chêne brûlé. Finale : D’une superbe longueur, marquée par le sel et le chêne.

English EN Français FR