That Boutique-Y Whisky Company Teaninich 11 ans Batch 2

47.9% alc./vol.
Édition limitée de 1987 bouteilles.

André 84%
Nez très fruité, pommes vertes, poires et crème soda, raisins verts, herbe mouillée, vanille. Très attirant tout en étant pas singulier. Bouche claire et épurée, fraiche. Pomme poires, pommes vertes, miel, pincée de poivre, vanille. Ex-bourbon cask à 100%. Aux gorgées subséquentes, pointe mentholée. Finale herbeuse et mentholée et bien fruitée.

That Boutique-Y Whisky Company Teaninich 10 ans Batch 3

49.2% alc./vol.
Édition limitée de 2893 bouteilles.

André 80%
Raisins verts, céréales séchées couronnées de miel, poires, salade de fruits tropicaux. La bouche est un peu anonyme côté texture. Purée de bananes, miel, raisins verts, bois verdâtre, poires, pommes vertes et poivre vert. Bourbon cask for probablement. Finale parsemée d’une touche d’oranges, de fruits tropicaux et de poivre. Un peu difficile de cerner la ligne aromatique de cette édition qui tire un peu partout niveau saveurs.

Cadenhead Small Batch Fettercairn 11 ans

56.7% alc./vol.
Distilled 2007, Bottled March 2019, 846 bottles. Provient du mélange de 3 fûts ex-bourbon hogshead.

André 81%
Raisins verts et alcool à base de plante verte. Sucre à glacer, fruits tropicaux. La bouche offre de saveurs de caramel dilué et de fruits tropicaux, de raisins verts, gingembre et un peu de cannelle. L’alcool est très ressenti, un peu trop même car il tranche la délicatesse des fruits à chair. Aux gorgées subséquentes, bois de chêne verdâtre, acidité citronnée, jeune alcool. Finale sèche et ponctuée par le bois verdâtre.

Patrick 88%
Un très bon whisky débordant de fruits frais… Ça faisait plus de dix ans que j’avais goûté un whisky de cette distillerie, et ça donne le goût d’y revenir! Nez : De délicieux fruits tropicaux, des guimauves, des pêches et des fraises à la vanille. Bouche: Des guimauves, du raisin, du bois épicé, des fruits tropicaux, des fraises et de discrètes figues. Le tout est porté par une belle texture huileuse. Finale: D’une belle longueur, boisée et pleine de fruits tropicaux.

Martin 83%
Nez: Sucre en poudre et eucalyptus. Pommes vertes et raisins blancs, bois sec et poivre légèrement muet. Pêches et fruits tropicaux. Singulier certes. Bouche: Texture assez fade. Pommes croquantes, raisins verts, bois. Épices, dont poivre et cannelle. Le degré d’alcool est sur le sentier de la guerre ici. Finale: Longue malgré sa texture décevante. Le taux d’alcool porte des saveurs telles le bois sec, la vanille, les fruits tropicaux et une pointe de sucre à glacer. Équilibre: Beaucoup trop décousu au niveau de la cohésion des saveurs, probablement dû à l’agressivité de l’alcool. Un bon dram somme toute, mais pour l’apprécier il ne faut définitivement pas en être à notre premier rodeo.

That Boutique-Y Whisky Company Balblair 7 ans

49.9% alc./vol.
Batch #1, Limited Edition of 1305 bottles

André 84%
Étrangement maritime, pourrait probablement passer pour un blend d’Islay à la limite. Fine tourbe médicinale et maritime, touche d’eucalyptus, crème à saveur de vanille, éléments verdâtres, miel, orange et sirop de poires. La bouche est légère mais avec un twist poivré. Crème glacée à la vanille, sel de mer, cocottes de pin, algues salées, Crème Soda. Finale souple, fruits de mer, sel de mer, lointaine fumée de tourbe avec une rétro-olfaction sucrée et vanillée. Très loin des Balblairs originaux mais un beau détour hors des sentiers connus.

That Boutique-Y Whisky Company Inchmurrin 20 ans

51% alc./vol.
Batch #3, Limited Edition of 669 bottles

André 76%
Fruits secs et chocolat au lait, framboises sauvages, caramel, raisins secs et pommes. La bouche est bizarre… et pas nécessairement dans le bon sens du terme. Les fruits rouges sont dilués et semblent pas naturels, le bois est omniprésent, parfumée de gingembre, purée de pommes et de bananes. La texture par contre est vraiment bien, huileuse et souple. Aux gorgées subséquentes, de petites notes de soufre apparaissent et se mélangent de poivre broyé. Finale moyenne en longueur, sur les framboises et les épices boisées. Pas un fan de Inchmurrin et ce n’est pas aujourd’hui que cela va changer.

SMWS 68.34 Blair Athol 10 ans

59.6% alc./vol.
« Roasty-Toasty-Tasty » – Distillé le 17 juin 2009, Re-charred hogshead, 264 bouteilles. Embouteillage du 2020 Highland Whisky Festival.

André 89%
Nez rempli de framboises sauvages, cannelle éventée, aspect vineux intéressant mélangé de vanille et de cheesecake. Alcool totalement absent au nez. La bouche est musclée et sucrée, saveurs oscillant entre les petits fruits sauvages et le vin rouge, onctuosité moelleuse, cannelle, gingembre, gâteau framboises, chocolat noir, pointe de terre mouillée, sucre brun. Finale relevée par les épices qui s’allient à l’alcool, sur les jujubes aux framboises et le vin rouge.

Patrick 92%
Un whisky superbe, riche et débordant de saveurs. Un sherry cask de compétition, catégorie poids lourd ! Nez: Un parfum superbement intense avec une tonne de fruits, dont des fraises, du chocolat au lait mais aussi quelques épices. Alléchant. Bouche: Superbe, avec un beau panier de fruits avec des fraises et des pommes, du chocolat au lait et une touche de caramel. Finale : D’une superbe longueur, chaleureuse et pleine de fruits mûrs.

Martin 89%
Nez: Un beau nez qui penche vers des arômes un peu plus frais qu’à l’habitude. Herbe, bois vert, menthe, fruits à chair blanche, cacao, poignée de fruits des champs, touche de cinq-poivres. Bouche: La texture est quand même bien, on surfe sur des saveurs de chocolat, de caramel, de bois, d’agrumes et de poivre rose. L’influence du fût se fair beaucoup plus voir qu’au nez. Finale: Longue et épicée, portée sur des accents de bois, de poivre, de raisins secs et de sucre brun. Le chocolat au lait domine l’expérience. Équilibre: Un solide dram. L’alcool est un peu agressif à mon goût, mais quelques hérétiques gouttes d’eau ouvriront bien des horizons ici.

SMWS 125.78 Glenmorangie 15 ans

56.3% alc./vol.
« Refined rancio » – Distillé le 8 février 2005, 1st Fill Ex-Pedro Ximenez Barrique Finish, 187 bouteilles.

André 93%
Prunes et dattes, raisins secs, abricots et poires, oranges et cerises. Sensation licoreuse au nez, visqueuse et collante qui rappelle le vin de dessert. Texture hallucinante, mielleuse et onctueuse. Miel, abricots, sirop de poires, pêches, fruits séchés, cerises, notes terreuses aussi comme dans un vieux chai de terre battue. Les fruits rouges émergent par la suite et sont plus présentes en finale de bouche et s’accompagnent d’une touche épicée tirée du fût de chêne. La finale est beaucoup plus relevée que le nez et la bouche, un peu franche, crème glacée à la vanille et amandes, miel et fruits secs, le tout saupoudré de poivre concassé.

Patrick 96%
Ça fait des années que je dis que cette distillerie produit probablement le plus beau whisky “sans artifices” au monde, et j’en ai ici la confirmation. Dans le top 10 des meilleurs whiskys que je n’aie jamais goûtés. Désolé, mais je manque de mots pour le décrire! Nez: De beaux fruits très mûrs, une touche de tabac encore humide, des fleurs, des noix et une goutte de vanille. L’ensemble est relativement sucré. Bouche : Incroyable, sublime, extraordinaire, exceptionnel ! L’ensemble est d’une douceur étonnante, avec de beaux fruits mûrs et sucrés, des figues, du tabac épicé, du vin blanc, des abricots, quelques fines herbes, un zeste de citron et une goutte de miel. Finale: D’une superbe longueur, chaleureuse, envoûtante, magique.

Martin 94.5%
Nez: Malt grillé, vanille et fruits des champs bien mûrs. Dattes, raisins et feuille de tabac aromatisée. Caramel, xérès et bois. Légèrement fumé et poivré. Bouche: Superbe texture. On reste sur les fruits du xérès, oranges, dattes et raisins secs frais. Oh c’est de la qualité ici. Noix et poivre, vanille et chêne. Rien de trop puissant. Finale: Douce et suave, elle ne représente pas l’agressivité attendue du taux d’alcool. Raisins secs, pelure d’orange, miel, chêne et poivre noir. Équilibre: On parle souvent et on encense aussi souvent ces fameux « sherry bombs », mais quand on dépose les lèvres sur le bord d’un dram qui a vraiment saisi l’essence de l’équilibre, on s’en souvient longtemps.

Dalmore Gran Reserva

40% alc./vol.

André 76%
Nez très approchable. Miel et oranges, sherry effacé, sucré et une pincée de cannelle. La bouche est anonyme et quelconque, raisins secs, prunes et oranges, petite touche boisée, xérès et chocolat. La texture est mince et pauvre, pas désagréable mais sans plaisir aucun également. Finale très courte, saveurs éphémères, mis à part le caramel et quelques épices bien timides.

Patrick 72%
Plutôt décevant. Un scotch single malt qui me fait plutôt penser à un blend cheap qui essaie de compenser au niveau marketing le fait qu’ils aient utilisés des fûts cheaps. Merci tout de même à P2L pour l’échantillon et l’aide à écrire cette évaluation. Nez : Pelure de prune jaune, fruits rouges et un peu de chêne. Au premier abord, c’est plutôt intéressant, mais il ne faut pas s’y arrêter trop longtemps. En fait, plus il respire, moins il me semble plaisant, avec des notes métalliques. Bouche : Pelure de prune jaune, bois brûlé… Et du métal. L’ensemble n’est pas vraiment excitant. Finale : D’une longueur moyenne, avec de la pelure de prune jaune toujours présente.

Dalwhinnie Distiller’s Edition 2003-2018

43% alc./vol.

Patrick 90%
Un superbe scotch, probablement le meilleur Distillers Edition que j’aie vu de cette distillerie. Un whisky où le plaisir croît avec l’usage. Nez: Du xérès sucré, ou en fait du chocolat aux fruits, quelques gouttes de miel et un peu de chêne. Bouche: Un beau xérès chaleureux, un peu de chocolat, du chêne épicé, voire même trèèèès subtilement fumé (ça m’a pris plusieurs gorgées pour trouver ça!). Yep, c’est très bon ça, en fait meilleur de gorgée en gorgée. Finale: D’une longueur moyenne, avec un beau mélange de xérès et de chêne.

Hunter Laing’s Old & Rare Ben Nevis 15 ans

58.6% alc./vol.
Distillé en juin 1998 et embouteillé en avril 2014. 300 bouteilles.

Patrick 89%
Un gros scotch d’une rare intensité. Le xérès y est tellement puissant, que je suspecte que le fût n’était pas tout à fait vide lorsqu’on y a versé le whisky ! Nez : Un envoûtant parfum de xérès bien fruité et sucré, avec du chocolat au lait et de la vanille. Très alléchant ! Bouche : Du xérès très intense et très chaleureux, avec des fruits très mûrs et un peu sucrés, de la viande grillée, du bois brûlé et un peu de chocolat noir. L’ensemble est presque astringent. Finale : D’une belle longueur, boisée et fruitée.

Martin 86%
Nez: Un caractère plus qu’affirmé. Gros xérès poussiéreux, presque rance. Raisins secs, bois et ballot de foin. Vanille, poivre et chocolat. Attirant certes, mais avec une mise en garde dictée par la puissance de son fût et de son degré d’alcool. Bouche: Un peu cireux. Caramel et cerise, poivre rose et chêne sec. Avalanche de fruits rouges et de tannins secs. Le xérès est un peu surpuissant à mon goût ici. Finale: Les mêmes saveurs qu’en bouche nous présentent un ballet semblable ici, malgré que je me retrouve agréablement surpris devant la subtilité de son taux d’alcool. Équilibre: Un cask strength qui pique la curiosité, mais qui tombe un peu à plat pour moi devant l’exubérance de son côté sherry.

English EN Français FR