Glenmorangie 12 ans Malaga Cask Finish

47.3% alc./vol.
Maturation initiale de 8 ans en ex-bourbon cask et affinage de 4 ans en fûts de premier remplissage ayant contenu du vin fortifié Malaga Dulce.

André 89%
Personne ne peut nier la qualité exceptionnelle des Glenmorangie. La série cask finish vient de se bonifier de façon exceptionnelle avec cet opus digne des Dieux. Oranges, abricots, pommes-grenade, chocolat crémeux, pincée de cannelle et de gingembre, de belles épices qui ne sont pas omniprésentes. En bouche, les fruits séchés, raisins, oranges, mangue et grenade, plus forte présence des épices associé à un accent soutenu de bois de chêne. Les notes de gingembre collent longtemps en bouche. La texture est divine. Belle et longue finale de chocolat fourré de fruits secs saupoudré de flocons de gingembre, agréable morsure de l’alcool. On en veut ici!!!

Highland Queen Majesty Classic – Highland Single Malt

40% alc./vol.
Single malt mystère des Highlands dont la marque est établie à la distillerie Tullibardine…

André 74%
Miel, vanille, pommes poires, poires en conserve, forte présence du bois de chêne, passablement dénudé comme approche. La bouche est sans trop de passion, aucune texture, sur les fruits tropicaux et la vanille omniprésente. Miel, sirop de poires, pommes poires. Finale à saveur de chêne, tannique, épicée et poivrée.

Patrick 83%
Un bon whisky sans faute, offrant un bon rapport qualité-prix. Trop dilué pour être magistral, ça demeure malgré tout un dram agréable à boire. Nez : Un beau parfum floral et mielleux. Puis, après quelques minutes, j’y retrouve des pommes jaunes et du bois humide. Bouche: Plutôt boisé, avec de belles épices, du miel, des pommes jaunes et un beau bouquet floral. Finale : Plutôt courte, boisée et fraîche.

Martin 79%
Nez: Au départ on croirait avoir affaire à un single malt assez classique, mais le vent de céréales nous dirige vers un quelque chose d’un peu plus jeune que prévu. Les fleurs, le bois et les céréales lancent les enchères, mais le miel et la mélasse semblent vouloir nous garder les pieds en place. Bouche: Bois et raisins, sucre et miel, fleurs et vanille, mélasse et touche de poivre noir. Petit côté cuivré qui se présente avant la fin. Finale: Moyenne, un peu astringente et métallique. Bois, poivre, vanille et cuivre. Plutôt bof. Équilibre: Malheureusement plus ou moins bon. Plus de lacunes que de qualités. Le nez est approchable, mais le cuivre détruit tout. Tsé quand Tullibardine n’en veut même pas…

Glencadam Reserva Andalucia

46% alc./vol.
Maturation initiale en ex-sherry cask et en ex-bourbon cask, puis affinage de 12 mois en First Fill Oloroso Sherry Cask provenant de la région de Andalucia, Jerez en Espagne.

André 84%
Nez délicat, presque effacé, le xérès est latent et discret, les notes de petits fruits sauvages se mélangent aux notes vanillées et mielleuses rappelant le bourbon cask. La bouche est douce, la texture finement liquide et perd de son lustre. Au départ, le miel et la vanille se pointent le nez, puis les fruits rouges, de pommes et cerises se mêlant aux notes de purée de bananes, de chocolat au lait et de noix épicées. Finale sur la pâte de fruits et de raisins secs étirée en longueur par de bonnes épices.

Patrick 80%
Ben ordinaire. Pas mauvais, mais je n’ai pas eu grand plaisir non plus, et à quelque part, l’idée de boire du whisky, c’est d’avoir du fun. Nez : Un étrange parfum de xérès herbeux, avec une touche de caramel. Pas désagréable, mais je ne peux pas dire que ça me donne soif. Bouche : Le boisé domine, avec quelques fruits des champs, une bonne dose d’épices à steak et une pointe de cuir chauffé. Finale : D’une longueur moyenne, plutôt épicée.

Martin 84%
Nez: Sherry sec et pâle sur fond de malt grillé et de fruits qui macèrent dans la cassonade qui cuit lentement. Bouche: Vanille, céréales et caramel. Crème anglaise et fruits mûrs. Raisins et vin rouge. Chêne et poivre blanc. On reste dans l’intensité. Finale: Bien poivrée, un peu trop même, ce qui cache un peu le reste de la parade des saveurs. Touche de fruits secs, de vin et de bois. Cuir lointain. Équilibre: Certainement pas mauvais comme édition, un bel essai quant à la diversité des fûts utilisés. Mais on dirait qu’un peu plus de maturité aurait un peu adouci ses coins un peu plus raides.

Tomatin 25 ans 1988 Batch #2

46% alc./vol.
Embouteillé le 31 mars 2015 – Bourbon Casks & Port Pipes – 2500 bouteilles

Patrick 90%
Un délicieux whisky, présentant un beau mélange de douceur et d’intensité, l’ensemble étant très bien balancé. Une belle bouteille pour se faire plaisir! Nez : Un beau parfum délicat, fruité, avec de la confiture de raisin, une touche de tomates et de la vanille. Bouche: De beaux fruits chaleureux, en particuliers du raisin et de la tomate, de belles épices et du chêne. Le tout porté par une belle texture huileuse. Finale: D’une belle longueur, pleine d’épices et de fruits mûrs.

SMWS 16.41 Glenturret 9 ans

61.4% alc./vol.
« Cozy contentment », Distilled 16/12/2009 from Re-Charred Hogshead, 264 bottles.

André 87%
Avec ses nuages de tourbe un peu crasseuse et industrielle, il serait facile de confondre ce whisky pour un jeune whisky d’Islay – Ardbeg ou Laphroaig. Tourbe sale, suie, vieille huile à moteur, touche végétale et verdâtre, terre mouillée, enbruns maritimes, vanille, accents citronnés frais. Au fil des gorgées, notes de chocolat noir et de grains de café torréfiés, enveloppées de fumée de tourbe souillée et de sel de mer, jambon fumé Forêt Noire, réglisse noire, crème glacée à la vanille. Texture malheureusement un peu trop diluée (malgré le taux d’alcool), celle-ci sera beaucoup plus perceptible en finale de bouche.

Patrick 91%
Un superbe Glenturret, d’une belle fougue et surtout avec des arômes de bacon. De plus, la texture est étonnement huileuse pour un si jeune whisky. Que demander de plus? Nez: De la belle fumée de tourbe florale, terreuse, mais avec aussi du beau bacon huileux, quelques noix et une goutte de miel. Bouche: De la délicieuse fumée de tourbe poivrée, épicée, légèrement florale, discrètement sucrée. Le tout, délicieusement enveloppée d’huile salée et d’une touche de charbon. Finale : D’une belle longueur, fumée, salée et huileuse.

Martin 90%
Nez: Jambon fumé dans son p’tit jus, mmm c’t’encore bon ça… épices, cacao et chêne. Fortes notes de sherry cask, raisins et dattes, bois et tabac, fruits rouges bien mûrs. Bouche: Beau sherry cask poivré, bois sec, raisins, épices, toffee et tourbe endiablée. Superbe. Finale: Chaude et bien poivrée. Notes sèches de caramel, de bois et d’épices. Équilibre: Un autre bel assemblage de tourbe et de xérès. On en profite quand ça passe.

SMWS 66.176 Ardmore 14 ans

60.1% alc./vol.
« Je suis bûcheron et je vais bien », Distilled 09/03/2006 from 2nd Fill Ex-Wine Barrique, 264 bottles. Maturation initiale de 12 ans en Ex-Bourbon Hogshead et affinage en fut de vin rouge de second remplissage.

André 83%
Alcool brut et dissolvant à peinture, accent citronné, bois séché et vanille, feu de plage fait de bois mouillé encore empreint de sel marin. Bouche maritime salée à souhait, tourbe terreuse intense et poivrée, quelques fruits rouges épars, bois brûlé. Finale très pointue, aiguisée par l’alcool mais aussi le poivre et le jus de gingembre.

Patrick 90%
Un beau whisky légèrement surprenant, dans le sens que le vieillissement supplémentaire en fût de vin rouge n’a pas apporté beaucoup de fruits, mais plutôt de la douceur et un peu (pas trop, juste assez) de sucre. Nez: De la fumée de tourbe, du vieux vin, de la soupe miso, des champignons asiatiques séchés et du poivre. Bouche: Du sel, de la fumée de tourbe, du caviar, des pistaches salées, de l’huile, quelques grains de sucre et une petite note fruitée. Finale: D’une superbe longueur, avec du sel, des algues et une petite note fruitée.

Martin 92%
Nez: Fruits rouges et bien sucrés, vin chaud, un petit peu de tourbe, un petit peu de cuir. Raisins, dattes, caramel salé. Une touche d’herbe. Bouche: Tourbe sèche, sucre brun, caramel salé, vanille, épices, bois et touche de cuir. La texture est agréable et transporte bien les saveurs. Finale: Longue, épicée, chaude et surtout exquise. Une tourbe que je qualifierais de réservée enrobe et pénètre l’amalgame de saveurs restantes. Chocolat, fleur de sel, bois, framboise, raisins secs, merlot et noix. Équilibre: Une grande réussite cet embouteillage. Une belle complexité drapée dans une grande élégance. J’en veux plus!

SMWS 66.163 Ardmore 8 ans

59.3% alc./vol.
« A perfect finish to a perfect day », Distilled 27/10/2010 from Second Fill Bourbon Barrel, 164 bottles.

André 89%
Un whisky aussi jeune à un taux d’alcool si puissant et un nez si doux… ça surprend un peu. Tourbe verdâtre et terreuse, sel, bonbons à saveur de menthe, forêt d’épinettes mouillées, base sucrée qui sert de toile de fond. La bouche est plus relevée, surtout par les épices, éléments verdâtres, tourbe mentholée, vinho verde, camphre. Vraiment succulent. Superbe finale, tout en douceur, où la tourbe s’effiloche doucement et le camphre s’affadit avec grâce. Un embouteillage étonnant.

Patrick 92%
Un superbe whisky, avec de la belle tourbe et de délicieuses notes maritimes. Équilibré avec brio, difficile de trouver mieux à cet âge. Nez: Un beau parfum de fumée fraîche, avec des notes de pin et une touche d’air marin. Bouche : Délicieux: La fumée et le sel marin s’entremêlent agréablement. Le tout est accompagné de saveurs florales et de quelques gouttes de sirop d’érable. Finale: D’une belle longueur, fumée, salée et épicée.

Martin 87%
Nez: Fruit tropicaux, crème et fleur de sel. Plage et air salin par moments. Assez doux, difficile à cerner avant la mise en bouche. Allons-y! Bouche: Petit côté terreux et boisé avec une belle poignée de poivre chaud. Les céréales suivent rapidement et on est contents de constater que l’alcool ne prend pas trop de place. Finale: Longue, chaude et boisée, notes de malt grillé, de poivre et de miel. Belle planche de cèdre chauffée sur le bbq avec une noix de beurre fondant dessus. Équilibre: Très bon comme dram, l’alcool et les saveurs sont bien balancées. Même si la réalité du marché rattrape tranquillement les embouteillages de la SMWS, on y trouve encore quelques bijoux.

SMWS 68.28 Blair Athol 8 ans

58.1% alc./vol.
« Monkberry moon delight », Distilled 11/06/2010 from Re-Charred Hogshead, 283 bottles.

André 75%
Dattes et figues séchées, accents licoreux et épicé, vieux cuir, réglisse. Bouche parfumée aux saveurs découlant du xérès, fruits rouges intenses, réglisse poivrée, prunes, fruits sauvages, pelures de pommes. Celle-ci est débalancée et même si la texture est agréable au départ, on tombe rapidement sur les odeurs d’allumettes justes brûlées, de soufre et une avalanche de poivre. Finale sur le soufre et le poivre, horrible.

Patrick 84%
Un beau gros whisky chaleureux et intense. Malgré qu’il manque un peu de raffinement, ça demeure plutôt agréable. Nez: Un parfum riche, avec des figues, du cirage à chaussures, du xérès et les fameuses cinq épices chinoises. Bouche : Intense et chaleureux, avec du vin chaleureux, du chocolat noir, du thé noir, des piments et un peu de paprika. Finale: D’une belle longueur, fruitée mais surtout épicée.

Martin 78%
Nez: Fruits séchés, pruneaux, raisins, pâte de fruits rouges, vent de xérès. Les épices viennent compléter. Cuivre, huile. Bouche: Belle texture qui nous apporte des notes de pommes, de vanille, de cannelle et de noix. Thé, bois et cacao. Finale: Longue et poivrée, elle nous laisse sur des notes de chêne, de cuivre, de pommes jaunes, de caramel et de cannelle endiablée. Le côté cuivré prend par contre toute la place. Équilibre: Bien que je ne plaigne pas souvent devant le métal agressif, ici je dois dire que la SMWS a connu de meilleurs jours.

SMWS 59.59 Teaninich 10 ans

55.2% alc./vol.
« Spock’s earwax », Distilled 29/09/2008 from New Oak Hogshead Heavily Charred #4, 297 bottles. Maturation initiale de 9 ans en bourbon hogshead avant d’être transféré en fût new oak hogshead bousiné niveau 4.

André 86%
Alléchant et très fruité festif. Oranges, melon au miel, salade de fruits, une touche de citron, miel, bananes. Bouche sirupeuse, une touche mentholée et encore beaucoup de fruits tropicaux, quelques épices dont la réglisse et la cannelle. Finale de nectarines et d’oranges, bonbons en forme de chandelle de cire avec le jus de fruits dedans, beau sucré naturel et feu d’artifice d’épices en rétro-olfaction.

Patrick 88%
Un très bon whisky, avec une belle balance et dont chaque gorgée est de plus en plus facile à boire. Et c’est probablement ce qui est arrivé au tasting panel de la SMWS pour avoir donné un tel nom à ce scotch! Nez: Une pâtisserie aux petits fruits, avec une touche de miel, des fleurs et de la banane verte. Bouche: Délicieux, avec des petits fruits, du caramel salé, des fleurs, quelques gouttes de thé et un je-ne-sais-quoi rappelant du béton fraîchement coulé. Finale: D’une longueur moyenne, épicée et florale.

Martin 85.5%
Nez: Miel et caramel en puissance, vanille, épices et bois. Toffee et fines herbes. Aucune trace de la cire d’oreille de Spock à ce stade. Bouche: Citron, sel de mer, fines herbes, thé, bois sec, agrumes. Pierre lavée, ressac, poivre noir et touche de pamplemousse. Finale: Sèche, forte et longue. Le poivre et le chêne dominent le reste de l’expérience. Équilibre: Un SMWS assez audacieux, des saveurs affirmées, un beau dram ça c’est certain. Mais toujours pas de Spock.

Artist Collective #3.6 Ardmore 9 ans

46% alc./vol.
2009-2019 from 7 Ex-Laphroaig Bourbon Casks, Limited Edition of 2294 bottles. La distillerie Ardmore a de tout temps produit un single malt tourbé (entre 12 et 14 ppm de phénols). Dans le processus de maltage, la tourbe utilisée provient de Saint-Fergus, village situé dans l’Aberdeenshire. Elle élabore également une version non tourbée baptisée Ardlair. Illustration titrée «BAA-Annam» par Brigitte Althape.

André 84%
Encore un produit étonnant de cette sous-estimée distillerie. Le nez est phénolique et mentholé, salin et maritime, tourbe délicate herbeuse et camphrée, citron, bananes, ananas, poussière de pierre. La texture en bouche est fortement diluée mais les notes de tourbe phénolique se gonflent après l’ingestion. Tourbe mentholée, sensation à la fois minérale et herbeuse, poires, sel de mer, zeste de citron. Finale un peu courte pour le whisky lui-meême mais relativement longue pour les notes tourbées médicinales et maritimes.

Patrick 90%
Un beau whisky simple, mais rudement efficace. Nez: Wow, le parfum de fumée de tourbe de style Islay est beaucoup plus intense que ce que je m’attendais, et prends d’ailleurs presque toute la place. Bouche: De la tourbe intense, avec un beau mélange maritime et terrestre, complété par une belle note épicée. Le tout est porté par une belle texture malgré la dilution à 43% du whisky. Finale: D’une longueur moyenne, fumée et épicée.

Martin 85.5%
Nez: La tourbe maritime est la première note qui s’en dégage, suivi de menthe, de banane, d’herbe et de fruits tropicaux. Pierre lavée sous tout cela. Bouche: Légère tourbe, air salin, poivre léger, chêne et malt grillé. Eucalyptus et cannelle, sur une texture qui pourrait être plus charnue. Finale: Un peu courte à mon goût, sur des accents de poivre, de cannelle, de bois et de sucre brun. Touche de fruits. Équilibre: Un beau Ardmore, à la hauteur des embouteillages officiels. Rien de bien compliqué ou audacieux, mais un dram tout de même fort agréable.

English EN Français FR