Bunnahabhain 13 ans Distillery Manager’s Choice Palo Cortado Sherry

55.5% alc./vol.
Distilled February 16th 2005, Bottled April 26th 2018, Bottle #109 of 624. Distillery Exclusive.

André 87%
Hyper syngulier ce Bunna. Cerises noires trempées dans le miel, bel ensemble crémeux, vanille douce, abricots, poires, crème glacée à la vanille. Étrangement, je lui trouve des similitudes avec le Glenmorangie Nectar d’or au niveau texture. En bouche, les notes de fumée de tourbe lointaine apparaissent auxquelles s’additionnent de pétillantes notes de poivre broyé. On a toujours droit aux notes d’abricot et de poires, de miel et vanille aussi et les cerises gagnent elles aussi en importance. J’ai malheureusement quelques notes persistantes de souffre qui m’agacent. La finale est très poivrée, longue et parsemée de fruits rouges.

Bunnahabhain Moine Bordeaux Red Wine Cask Matured

58.1% alc./vol.
Distilled 18/12/2008, Bottled 26/02/2018, Bottle #4444 of 4536

André 92%
C’est comme si toutes les planètes du système solaire étaient bien enlignées précisément dans le ciel, cette conjonction de saveurs fruitées hyper intenses et cette écharpe dorlottante de fumée de tourbe terreuse puissante, un genre de tango de saveurs endiablé. Au départ, beaucoup de fruits séchés dont une grande part de raisins mauves, les cerises, la compote de pommes, une tourbe très intense bien terreuse, presque agricole, le caramel cramé. Déjà au nez, on perçoit rapidement une belle onctuosité, presque veloutée aussi couvrant les notes de tourbe terreuse offrant presque des notes de chocolat noir et d’expresso. La bouche est très texturée. J’adore la mixture de saveurs; avalanche de fruits secs, raisins mauves, caramel, sel de mer, fumée de tourbe terreuse, cerises noires, prunes, café expresso, le tout saupoudré de poivre. Sensation crémeuse et épicée à la fois, très singulière. La finale est légèrement sèche surtout de par les notes de poivre. La fumée de tourbe se disperse lentement en laissant progressivement la place aux fruits secs, raisins et prunes. Légère amerture et une rétro-olfaction finement salée. Du GRAND Bunnahabhain, je craque.

Ledaig 19 ans PX Sherry Cask

55.7% alc./vol.
Limited Edition of 360 bottles. Maturation initiale de 18 ans en oak barrels et affinage de près de 2 années supplémentaires en PX Sherry Cask.

André 93.5%
Zéro à 100 en une gorgée. Killing me softly des Fugees aura trouvé son alter ego en version whisky. Jamais été un fan de Ledaig comme Mike Brisebois me l’a dit avec un sourire en coin en me présentant la bouteille, il savait que ça allait changer avec cette petite perle, pas donnée il faut le dire mais qui les vaut amplement. On débute avec une bonne tranche de gâteau aux fruits, des cerises noires hyper mures, des figues, raisins secs, tranches d’oranges séchées au four, chocolat noir fourré d’oranges, tourbe puissante terreuse du genre terre noire mouillée, le tout lové dans un édredon de texture hyper sensuelle à la limite licoreuse. La bouche a une poigne de fer mais avec une délicatesse un peu traitre, je ne sais pas pourquoi mais j’ai l’image d’une femme en vêtement de cuir comme image (sorry). Dès la première gorgée la table est mise, une baffe de tourbe terreuse mélangée de fruits séchés (raisins, figues, cerises, oranges, dattes), un gâteau aux fruits ou Forêt Noire peut-être aussi, du chocolat noir amer et une fumée de tourbe enrobée d’une texture envoûtante divine. Aux gorgées subséquentes, de grosses notes de poivre concassé tapissent la langue avec ferveur, café torréfié et chocolat noir amer, fruits secs. La finale s’étermise longtemps en bouche et les vapeurs de tourbe terreuse fruitée sont délicieuses. Savoureux!!!

Patrick 93%
Intense et savoureux, complexe et bien balancé, définitivement un whisky de première classe! Nez : Oh wow, un extraordinaire mélange de fumée de tourbe (modérée), de chocolat au lait, de fruits sucrés et de belles épices. Bouche : De la fumée de tourbe, des épices, un peu de fruits mûrs… Intense et savoureux. L’ensemble est relativement doux, beaucoup plus que ce qu’on pourrait imaginer à un tel taux d’alcool. Finale : D’une belle longueur, marquée par la fumée de tourbe et d’une touche de fruits mûrs.

Black Bottle 15 ans

43% alc./vol.

Patrick 89%
C’est un bon scotch ça! Un beau blend tourbé tout en balance et en équilibre. J’aime! Nez : Beau parfum de fumée de tourbe, avec des fleurs, du sel et un peu de vanille. Alléchant. Bouche : Une belle fumée de tourbe bien mesurée, avec quelques fleurs, un peu de caramel et de belles épices. Finale : D’une longueur moyenne, épicée et fumée.

Tobermory 22 ans Port Finish

46.3% alc./vol.

Patrick 90%
Un superbe whisky complexe, chaleureux et sucré, du vrai bonheur en bouteille! Nez : Envoûtant parfum de porto, avec des fruits mûrs et sucrés, un peu de chocolat et de la vanille subtile. Bouche : Oh, c’est bon ça! Du beau chocolat épicé et sucré, des fruits très mûrs et une discrète touche de vanille. Finale : D’une belle longueur, chaleureuse et sucrée.

Big Peat 10 ans Limited Edition

46% alc./vol.

Patrick 90%
On ne se trompe pas avec un Big Peat! Le 10 ans le rends simplement plus raffiné, en autant qu’on puisse utiliser une telle expression pour un Big Peat! Nez : Fumée de tourbe fraîche et intense à la fois, avec des notes herbeuses, de poivre, du créosote et une bonne dose d’air marin. Bouche : D’une superbe intensité, avec de la fraîche fumée de tourbe poivrée et salée, avec une touche d’herbe et de créosote. Finale : D’une belle longueur fumée et salée.

Timorous Beastie 12 ans Cask Strength

54.4% alc./vol.
3000 bouteilles

Patrick 87%
Un très bon whisky, mais étant fan du Timourous régulier, je m’attendais à beaucoup plus. Enfin, j’aime quand même, surtout si je considère la vitesse à laquelle la bouteille se vide. Nez : Orge et épices, avec une touche de sucre rappelant des guimauves et une petite pointe fruitée des plus subtiles. Bouche : Sucre d’orge accompagné d’une tonne d’épices, de miel, de noix et de fruits mûrs et subtils. L’ensemble, quoique complexe, est dominé par les épices du bois. Finale : D’une longueur moyenne, marquée par le sucre et les épices.

Bunnahabhain Toiteach A Dhà

46.3% alc./vol.

André 86.5%
Alléchant mélange de tourbe, de xérès et d’oranges. Fruits secs, chocolat fumé, oranges et cerises. Simplicité et justesse. Encore une fois, la texture en bouche est divine, soyeuse et ronde, on perçoit rapidement l’onctuosité du liquide. Côté saveurs, les raisins mauves séchés, bleuets, cerises, oranges, fumée de tourbe terreuse, oranges et chocolat poivré, caramel. Finale moyenne en longueur. Les saveurs sont bien définies mais se fondent bien les unes dans les autres. Légère sensation de poussière de pierre et de poudre à saveur de raisins pateaugeant dans des nuages de fumée de tourbe. J’ai personnellement trouvé le whisky à son apogée lorsqu’il avait passé un bon 30 minutes dans le verre. Un superbe malt d’introduction aux whiskies tourbés d’Islay.

Patrick 92%
Un excellent whisky, j’adore! Riche, intense, bien balancé… Le mélange de fumée et de xérès est exactement ce que je préfère dans mon scotch! Nez : Superbe fumée de tourbe, riche et enveloppante. Le tout enveloppé par du xérès et du chêne savoureux. Alléchant! Bouche : Fruité et très fumé, avec du bois, des épices et du poivre, l’ensemble étant plutôt sucré. Finale : D’une belle longueur, fumée, fruitée et sucrée.

Bunnahabhain 12 ans – Edition 2019

46.3% alc./vol.

Patrick 89%
Un très bon whisky. Bunnahabhain 12, sous toutes ses formes, a toujours été une valeur sûre. Tsé, quand tu veux juste un peu de fumée dans ton scotch. Nez : Parfum floral et fruité, avec un peu de chocolat, de la vanille et des noix. Bouche : Fruits mûrs, fleurs, noix, caramel, épices et une touche de fumée. Finale : D’une belle longueur, marquée par les épices.

English EN Français FR