Maker’s Mark Private Select – Exclusif au Château Frontenac

54.15% alc./vol.
Exclusive Oak Stave Selection: 2 x Seared French Cuvée; 3 x Maker’s 46; 4 x Roasted French Moka; 1 x Toasted French Spice.

Patrick 90%
Un beau bourbon savoureux, qui plaira aux amateurs de bourbon bien boisé. Une excellente raison pour passer au bar du Château, et surtout pour y déguster l’extraordinaire Manhattan fait à base de ce bourbon (c’est définitivement le meilleur Manhattan que je n’aie jamais eu)! Nez: Plus chêne que caramel, avec de la cerise et du cuir. Bouche : Oh wow! Une belle intensité, un bourbon très savoureux, dominé par une bonne dose de bois brûlé, de légère fumée, d’épices et de cuir. Le tout complété par de discrètes notes de cerise, de vanille et de caramel. Finale : D’une très belle longueur, marquée par le bois brûlé.

Glenmorangie 12 ans Malaga Cask Finish

47.3% alc./vol.
Maturation initiale de 8 ans en ex-bourbon cask et affinage de 4 ans en fûts de premier remplissage ayant contenu du vin fortifié Malaga Dulce.

André 89%
Personne ne peut nier la qualité exceptionnelle des Glenmorangie. La série cask finish vient de se bonifier de façon exceptionnelle avec cet opus digne des Dieux. Oranges, abricots, pommes-grenade, chocolat crémeux, pincée de cannelle et de gingembre, de belles épices qui ne sont pas omniprésentes. En bouche, les fruits séchés, raisins, oranges, mangue et grenade, plus forte présence des épices associé à un accent soutenu de bois de chêne. Les notes de gingembre collent longtemps en bouche. La texture est divine. Belle et longue finale de chocolat fourré de fruits secs saupoudré de flocons de gingembre, agréable morsure de l’alcool. On en veut ici!!!

Kilkerran Heavily Peated 5 ans Fresh Oloroso

58.2% alc./vol.
Online tasting week edition May 2021, Campbeltown Whisky Festival. Vieilli en First Fill Ex-Oloroso Sherry Casks.

André 91%
Mélange de figues, framboises et cerises noires au nez dans un nuage de fumée de tourbe crasseuse, sirop d’érable légèrement cramé dans la pan, oranges et chocolat. La tourbe est puissante et remplie de saveurs aux origines maritimes. Bouche punchée, la tourbe est particulière et ne plaira probablement pas à tous les fans habituels. Compote de cerises, fruits rouges sauvages, anis, caramel chaud, tourbe terreuse et mouillée remplie d’embruns maritimes, bois brûlé, cannelle, oranges, puis bonne dose de jujubes sucrés. (J’adore être déstabilisé comme ça lors de dégustations). Finale sucrée, qui rappelle le sirop de cerises, les jujubes, accompagné d’une forte rétro-olfaction de fumée de tourbe poivrée.

Aultmore 18 ans – Batch 481

46% alc./vol.

André 86%
Nez estival et tropical, citronné et à saveur de poires bien mûres, fruits tropicaux et zeste d’oranges. La bouche est très invitante, sirupeuse et texturale. Viscosité qui nappe bien la bouche entière. Céréales au miel, sirop de poires, fruits tropicaux à chair, belles oranges fraiches, pommes et une belle montée de fruits rouges et de prunes tirées du sherry cask nuancé par des notes de cacao. Finale de melon au miel saupoudré d’une pincée de gingembre de bonne longueur avec un retour sur les fruits tropicaux, le citron et les oranges. Une agréable découverte.

Patrick 91%
Un superbe whisky d’une grande complexité, avec un mélange de saveurs des plus agréables. Un whisky que je qualifierais de contemplatif: Pour en saisir l’essence, il faut prendre son temps, mais vous en serez indubitablement récompensé. Nez: Un parfum délicat mais riche, floral, avec une touche de fruits tropicaux et de miel. Bouche: Oh wow! Un superbe mélange de bois épicé, de fleurs, de caramel, de miel et de fruits tropicaux enveloppés par une delicate fumée de tourbe. Complexe et superbement balancé, porté par une belle texture huileuse. Finale: D’une belle longueur, florale et légèrement tourbée.

Martin 88%
Nez: Malt, vanille et fruits, un bel amalgame en harmonie. Fruits tropicaux, eau de rose et melon. Une légère fumée se faufile, mais rien pour enlever de l’éclat aux autres arômes. Pointe de toffee. Bouche: Fruits rouges, poivre, chêne, vanille et fumée de tourbe. La dite tourbe prend plus de place ici. Le caramel s’efface un peu. Belle présentation. Finale: Bien relevée, bois, poivre, tourbe, vanille et touche lointaine de fruits tropicaux. Équilibre: Un beau single malt, un belle subtilité digne de ses 18 ans, bien que sa complexité de saveurs ne soit plus ou moins en harmonie totale. J’aime bien!

Kilbeggan Black

40% alc./vol.
Irish whiskey légèrement tourbé vieilli en Ex-Bourbon Casks.

André 78%
Vraiment anonyme comme présentation, à la limite soporifique comme trop de Irish whiskey génériques. Nez de poires et de vanille, tarte aux pommes, miel. On fait le tour du propriétaire rapidement… Bouche sur les céréales au miel parfumé d’une fumée de tourbe discrète, de caramel et de bois brûlé. Finale très poivrée, tourbée et épicée.

Patrick 86%
Bon… Je m’attendais à un Kilbeggan tourbé, fortement inspiré par le Connemara. En fait, la tourbe est absente jusqu’à la finale, et là encore, c’est discret. Mais, ça demeure tout de même très agréable, le genre de whisky dont je pourrais peut-être abuser rendu à la St-Patrick. Bref, si ce n’était de mes attentes erronées, je serais très satisfait de mon achat. Nez: Un parfum typiquement Irish, frais, avec des fruits tropicaux, de la vanille et une pointe d’huile de lin. Bouche : Le goût rappelle le parfum, mais avec aussi une belle touche de bois brûlé. Finale: D’une longueur moyenne, avec du bois brûlé et une toute petite touche de fumée de tourbe.

Martin 85%
Nez: Assez doux et fruité en partant, rien d’hors de l’ordinaire pour un Irish. Poignée de fruits frais, herbe et sucre blanc. Touche de vanille. Bouche: Ça reste timide en bouche, fruits, vanille, malt, bois et pointe de poivre. La tourbe arrive à la toute fin et reste dans le cadre de porte. Une vague de chocolat noir enrobe le tout. Finale: La tourbe est un peu plus présente ici, et se mêle agréablement avec les fruits, la vanille et le poivre. Un beau p’tit 5 à 7 quoi. Équilibre: Intéressant comme whisky, c’est parfois beau de voir de l’expérimental à des prix raisonnables.

Highland Queen Majesty Classic – Highland Single Malt

40% alc./vol.
Single malt mystère des Highlands dont la marque est établie à la distillerie Tullibardine…

André 74%
Miel, vanille, pommes poires, poires en conserve, forte présence du bois de chêne, passablement dénudé comme approche. La bouche est sans trop de passion, aucune texture, sur les fruits tropicaux et la vanille omniprésente. Miel, sirop de poires, pommes poires. Finale à saveur de chêne, tannique, épicée et poivrée.

Patrick 83%
Un bon whisky sans faute, offrant un bon rapport qualité-prix. Trop dilué pour être magistral, ça demeure malgré tout un dram agréable à boire. Nez : Un beau parfum floral et mielleux. Puis, après quelques minutes, j’y retrouve des pommes jaunes et du bois humide. Bouche: Plutôt boisé, avec de belles épices, du miel, des pommes jaunes et un beau bouquet floral. Finale : Plutôt courte, boisée et fraîche.

Martin 79%
Nez: Au départ on croirait avoir affaire à un single malt assez classique, mais le vent de céréales nous dirige vers un quelque chose d’un peu plus jeune que prévu. Les fleurs, le bois et les céréales lancent les enchères, mais le miel et la mélasse semblent vouloir nous garder les pieds en place. Bouche: Bois et raisins, sucre et miel, fleurs et vanille, mélasse et touche de poivre noir. Petit côté cuivré qui se présente avant la fin. Finale: Moyenne, un peu astringente et métallique. Bois, poivre, vanille et cuivre. Plutôt bof. Équilibre: Malheureusement plus ou moins bon. Plus de lacunes que de qualités. Le nez est approchable, mais le cuivre détruit tout. Tsé quand Tullibardine n’en veut même pas…

Kilchoman Single Cask #645/2013 Bourbon Barrel – Exclusif SAQ

56.6% alc./vol.
Distillé le 5 septembre 2013, embouteillé le 25 mai 2021, 252 bouteilles.

André 85%
Belle jeunesse fougueuse amadouée. Embruns iodés, salade de fruits tropicaux assaisonné d’un zeste de citron, fumée de tourbe crasseuse et verdâtre à la fois. Superbe texture, moelleuse et finement huileuse. Au départ la jeunesse du whisky bien influencé par le bois verdâtre puis une vague de sel de mer et de poivre un peu féroce. Les agrumes et fruits tropicaux se mêlent par la suite à cette parade maritime; ananas, melon au miel, oranges, citron. La finale est brute et directe, un peu trop agressive sur l’astrigence, le bois séché et son côté végétal.

Patrick 91%
En terme de valeur sures, c’est difficile de trouver mieux que les single casks de Kilchoman, et en voici encore un bel exemple. Nez: Un beau parfum de fumée de tourbe intense, avec des agrumes, des fruits tropicaux et une touche de sel de mer. Bouche : Du riche sel, de la fumée de tourbe intense, du bois épicé, mais aussi des agrumes et une touche fruits tropicaux. Finale: D’une superbe longueur, fumée, salée et épicée.

Martin 90.5%
Nez: Tourbe bien présente, mais aussi présentable, rien de trop agressif, on reste civilisé ici. Assez végétal, un peu de miel, un peu de fruits tropicaux, un peu de bois. Un air salin s’imprègne dans le tout. Zeste de citron on top. Bouche: Pierre lavée, poivre rose, tourbe verte, agrumes, chêne et sel de mer. Toutes les saveurs passent à vitesse grand V. Attachez votre ceinture la gang. Finale: Très poivrée par le degré d’alcool. Longue et chaleureuse, nous propose une expérience avec tourbe, minéralité, chêne, fruits tropicaux, sel, vanille et feuille de nori. Équilibre: Un peu agressif en bouche je trouve comparé à d’autres Kilchoman single cask, mais sa subtilité au nez et en finale l’aide à se rattraper. Quand même un must-buy si la tourbe est votre dada.

Laphroaig 30 and The Ian Hunter Story Book 1: Unique Character

46.7% alc./vol.
Bottled 2019. Maturation en American White Oak Barrels. Édition limitée de 4800 bouteilles.

André 95.5%
On s’approche du ciel pas mal avec cette version. Nez très doux et raffiné, arômes soyeux de miel, d’oranges et de papaye, une pointe acidulée de citron qui se noie dans la fumée de tourbe médicinale délicate et diaphane. Un panier de fruits tropicaux et une fumée de tourbe légèrement verdâtre, aux notes d’eucalyptus et de camphre très doux. L’alcool n’est aucunement ressenti au nez et en bouche…WOW… La bouche est hyper douce. Notes de purée de bananes et d’ananas, de papaye et de mangue, de raisins verts et de sirop de poires. La tourbe est superbement bien intégrée aux saveurs qui s’équilibrent mutuellement dans un tango passionné de saveurs et de texture. En parlant de texture, celle-ci est grasse et feutrée et supporte bien l’alcool qui passe toujours aussi incognito. La finale de bouche est un mélange poivré-citronné-fumé, on perçoit aussi un peu plus le bois en finale qui devient un peu plus effilée au fil des gorgées. Finale de pastilles au menthol et à l’eucalyptus et une tonne de fruits tropicaux encore une fois. À 2500$ la quille, ça renverse un peu, d’où le plaisir de la goûter à 40 personnes disons…

Patrick 94%
Un whisky extraordinaire, d’une complexité que j’ai rarement goûtée. Un whisky qui saura rencontrer vos attentes quelles qu’en soient le niveau. Nez: Un superbe parfum présentant un intéressant mélange de fruits tropicaux, de miel, de pommes, de chêne et de fumée de tourbe. Bouche: Une délicate fumée de tourbe prise dans un tourbillon de fruits tropicaux, de raisins verts, de sel, d’épices et de chêne sec. Finale : D’une belle longueur, salée, poivrée et fumée.

Alberta Premium Cask Strength Rye 2nd Release

66.0% alc./vol.

Patrick 90%
Un gros whisky de seigle intense à souhait, savoureux et superbement équilibré. J’aime! Mais 66% d’alcool, ce n’est pas pour tous les soirs… Nez: Un délicieux parfum de seigle, avec du chêne, de la cannelle, du caramel et quelques gouttes de vanille. Alléchant. Bouche: Un superbe mélange de sucre et d’épices, avec du caramel, de la cannelle, un zeste d’oranges et une bonne dose de bois brûlé. Le tout porté par une belle texture huileuse. Finale: D’une belle longueur, huileuse, avec du bois brûlé et une tonne d’épices.

Martin 90%
Nez: Un vent de seigle vieux et boisé, en contraste avec beaucoup de rye whiskies qui me semblent en général plus jeunes et verts. Vanille et épices, touche de caramel, d’eau d’érable et de cannelle. Bouche: Épinette et rye, c’est ici que ça décoiffe. Sucre doré, cannelle, vanille et bois. Poivre noir. Touche d’agrumes. On est ici dans les ligues majeures du Canadian whisky. Finale: Sa texture ne nous prépare pas à cette belle longueur, portée sur le poivre, le seigle, le bois et le zeste d’orange sanguine. Équilibre: Toutes les notes du rye sont frappées, on grimpe le degré d’alcool pour faire exploser certaines saveurs. On a droit ici à un step-up par rapport à la première édition.

Douglas Laing Rock Oyster 18 ans

46.8% alc./vol.
Un blended malt en édition limitée, comprenant des whiskies provenant de Jura, Islay, Arran et des Iles Orcades.

André 89%
Tourbes maritimes des iles comme on l’aime, le nez est souple et bien défini à la fois, sur les agrumes et la compote de poires, bananes et d’ananas. La bouche est remplie de miel et de vanille onctueuse, la texture est exquise, douce et feutrée, tout comme la fumée de tourbe puissante mais hyper bien équilibrée. Les fruits tropicaux se mêlent maintenant aux fruits rouges et aux saveurs de prunes. Des notes savoureuses de chocolat assaisonné de grains de poivre émergent au fil des gorgées. Finale de zeste de citron et de sel de mer, s’asséchant rapidement.

Martin 88%
Nez: Malt, miel et pelure d’orange, avec une douce et lointaine vapeur de tourbe maritime. Pierre lavée par le ressac et citron confit. Vanille crémeuse. Bouche: La vanille et la crème sont au premières loges, bois, épices, malt, cuir, agrumes et miel. La tourbe se tient tel le pilier de l’expérience, tout en laissant la place aux autres saveurs. Finale: Douce tourbe qui nous dépose sur un lit de poivre, de miel, de citron, de fleur de sel et de vanille. Équilibre: Beau blend d’exception de la part des amis chez Douglas Laing, belle texture, belle construction, beau choix de distilleries.

English EN Français FR