Kilbrin Irish Whiskey

40% alc./vol.

Patrick 80%
Un whiskey plutôt ordinaire qui sans être mauvais, ne m’a pas apporté de plaisir. Nez : Au nez, des céréales, quelques fruits tropicaux et pas grand chose de plus. Bouche : Du bois sec, brûlé, sucré et épicé. Aussi quelques fruits exotiques. Finale : D’une longueur moyenne et boisée.

Wolfhound Irish Whiskey

40% alc./vol.

André 72%
Un Irish whisky qui ne passera pas à l’histoire. Poires dans leur sirop, miel, vanille, beaucoup de grains de céréales séchés, herbe séchée, un brin de gingembre. Texture liquide et acérée, grains de céréales séchés, beaucoup de gingembre et de miel, poires, caramel, alcool jeune, le tout se terminant par quelques notes poivrées disparates. Courte finale, sans trop de structure, mielleuse et vanillée, bois verdâtre.

Patrick 84%
Un bon whiskey savoureux, typiquement irlandais, frais et facile à boire. Nez : Typiquement irlandais au nez, avec de la vanille, du maïs et de la banane. Bouche : Un whisky avec une bonne dose de pot still, avec de la vanille, de l’huile de lin, du maïs et de la banane. Finale : D’une longueur courte, mais fraîche et agréable.

Martin 85%
Nez: La douceur de la distillation irlandaise est au rendez-vous. Vanille et petits fruits rouges, gâteau aux épices. Poire, gingembre et bois sec. Bouche: Texture huileuse et agréable, notes sucrées de gâteau, de caramel et de coulis de framboise. Ça se transforme rapidement en jujubes à la framboise à une cenne de chez Perrette. Finale: Les p’tits bonbons nous laissent sur de courtes notes de chêne, de fruits rouges et de vanille. Léger poivre. Équilibre: Quand on ne recherche pas nécessairement trop de sensations fortes, mais plutôt un malt doux, fruité et facile d’approche, on a ici une valeur sûre. Ça vaut la peine de donner un peu d’amour à ce whiskey irlandais.

Writer’s Tears Cask Strength 2019

53% alc./vol.

Patrick 82%
Un bon whiskey, mais pas vraiment spécial non plus. Bof. Nez : Parfum avec énormément d’herbe, de feuilles, de fleurs et de subtils biscuits. Bouche : Des fleurs, de l’herbe, du lin et un peu de bois très épicé. La force de l’alcool est toute en retenue. Finale : D’une longueur moyenne, très épicée.

Tyrconnell 16 ans Oloroso & Moscatel Cask Finish

46% alc./vol.

André 89%
Dans la monotonie associée aux Irish Whiskies, certaines distilleries ont misé sur les cask finish plus singulier. Un pari qui s’avère payant pour certains, la trame de saveurs généralement attribué au style étant douce et souvent céréalée, un canevas bien qui se laisse amadouer par un cask finish. Dans cette série, Tyrconnell frappe fort encore une fois suivant le Maideira cask 10 ans. Compote de bananes nappé de miel, bubblegum, abricots, poires, vanille ainsi que des céréales au miel et des cosses de pommes vertes. Un nez qui rappelle les gourmandises de mon enfance, déjà un beau voyage aromatique mais qui ne plaira pas à tout le monde par son style de présentation enfantin et peut-être même naïf. La bouche est douce et livre un superbe amalgame de fruits à chair; mangue, papaye, poires, abricots. Cette quiétude fruitée est rehaussée de notes de poivre, gingembre et d’épices qui tressaillent sur la langue, mélangée de chocolat au lait. Finale sèche et très épicée, de bonne longueur.

Patrick 59%
Un whisky chimique rappelant certains produits d’Asie du Sud-Est qui ne sont pas recommandés par Santé Canada. Nez : Parfum de nanannes qui lèvent le cœur. Avec un trait de vanille. Bouche : Des fruits trop sucrés, presque chimiques. Et un peu d’épices. Finale : Trop longue, et qui lève le cœur.

Patrick 92% (2e bouteille?)
Une belle surprise que ce Tyrconnell, où le mélange de fûts utilisé a produit un whisky superbement complexe et balancé avec brio. Je crois bien que je vais aller m’en chercher une bouteille! Nez : Oh! Unique! Un beau parfum de sucre blanc, qu’on a saupoudré sur des fraises dans le yogourt à la vanille, servis avec des biscuits à l’orge. Bouche : Les fruits sont ici plus chaleureux, mais demeurent tout de même sucrés. On goûte aussi une pointe de chêne brûlé, du caramel, de la vanille et de l’orge. Finale : D’une belle longueur, fruitée et subtilement épicée.

Martin 88%
Nez: Alcool assez puissant au nez pour un 46 degrés. Pâte de fruits rouges, caramel et bois. Miel et vanille. Quelques noix et céréales. Bouche: Abricots, crème anglaise, fruits rouges et chêne. Pommes, caramel et épices. Beaucoup plus plaisant qu’au nez, et finalement ici le taux d’alcool apporte une richesse particulière à l’expérience. Finale: Chaude, épicée sans être trop longue. Gingembre, chêne et cacao. Vanille crémeuse. Équilibre: Les Tyrconnell, quoiqu’en général bons, ne sont malheureusement pas assez connus. Celui-là en vaut la peine croyez-moi.

Paddy’s Old Irish Whiskey

40% alc./vol.

André 77%
Beaucoup de céréales au miel et de fruits tropicaux au nez, poires et jus de salade de fruits, caramel et toffee, sensation un peu flat, le whisky offre peu de consistance et de contenu. Beaucoup de vanille aussi. La bouche est diluée et que ne confirme que les saveurs du nez auxquelles s’ajoutent une pincée de noix et de coconut. On ressent beaucoup l’apport des céréales au travers de notes de céréales séchées et d’herbe jaunies. Ces sensations assèechent de beaucoup la bouche ce qui donne le ton à la finale, épicée et sèche, unidimentionnelle. Dans le style, on respecte la ilgne directrice mais côté sigularité, on repassera.

Patrick 77%
Beaucoup mieux que ce que je m’attendais, mais les attentes étaient très basses. Reste que s’il n’y a que ça à boire, profitez-en pour faire une journée sans alcool, vous en ressortirez beaucoup plus satisfait. Nez : Parfum de nettoyant à plancher, avec une touche d’agrumes et quelques notes de céréales pour nous signifier que c’est peut-être en fait du whiskey. Bouche : Rudement mieux en bouche, avec de belles notes de céréales sucrées, de la vanille, un peu de caramel, le tout délicatement enveloppé d’épices de bois légèrement brûlé. Finale: D’une longueur moyenne, marquée par l’alcool.

The Sexton Irish Single Malt Whiskey

40% alc./vol.
Composé à 100% d’orge maltée irlandaise, The Sexton est triplement distillé dans des alambics en cuivre, puis vieilli 4 ans dans une sélection de futs de chêne ayant préalablement contenu du Xérès de type Oloroso. Ce whiskey est présenté dans une bouteille hexagonale s’inspirant du lieu mythique et légendaire du Nord de l’Irlande : La Chaussée des géants. Sourced whiskey en provenance de la distillerie Bushmills.

André 80%
Wow quel nez de dessert! Cerises, fruits secs, les gommes de mon enfance, xérès goulu, bon taux de sucre, chocolat noir, raisins secs, prunes, pelures de pommes fraiches. Coït interrompu en bouche, où la générosité et l’onctuosité du nez sont remplacées par de bonnes épices – la cannelle particulièrement, xérès, fruits secs et compote de fruits sauvages, chocolat et caramel. La dilution à 40% se fait terriblement sentir sur la pérennité et la profondeur des saveurs est diluée à son maximum. La finale est très courte, légèrement épicée et fruitée. Un bon exercice pour le nez mais pour le reste, on va repasser.

Patrick 80%
Un whisky plutôt ordinaire, qui doit être efficace comme base de blend ou de cocktail… Mais comme single malt de dégustation, sa seule valeur ajoutée est la beauté de la bouteille! Nez : Parfum sucré et subtilement fruité, dont des pommes rouges ainsi que de la vanille. Bouche : Toujours le sucre et les fruits, mais ceux-ci sont un peu plus mûrs, et la vanille est complétée par un peu d’épices boisées. Finale : D’une longueur moyenne, voire même un peu courte, présentant un mélange de sucre et d’épices.

The Whisky Agency Irish Single Malt XO

48.4% alc./vol.
Ex-Bourbon Cask.

André 91.5%
Floral au depart, le whisky change rapidement au nez et affiche maintenant des notes de bubblegum et de jellybean, de menthe et de fruits tropicaux, poudre sucrée des emballages de bonbons, aspect verdâtre frais et ensemble invitant. Étrange en bouche, très challengeant; notes de cacao et de poires, ensemble puissant, agrumes, oranges, sirop de salade de fruits et vanille. Douce finale fruitée, exquise texture all the way. Du grand Irish Whiskey!

Red Spot 15 ans Irish Whiskey

46% alc./vol.
Comme le Green Spot et le Yellow Spot, le nom Red Spot (« point rouge » en anglais) a pour origine le marquage des fûts de la famille Mitchell pour signaler les différents âges du whiskey tout en gardant leur contenu secret. Ce Single Pot Still irlandais Red Spot est issu du vieillissement dans 3 fûts de plus de 15 ans : fûts de Bourbon américain, fûts de Sherry espagnol et fûts de vin Marsala sicilien.

André 88.5%
Tarte aux pommes et cannelle, les fruits secs, le sherry épicé, pommes rouges, poivre noir. Sensation de pochette de cuir et d’Armagnac ou Cognac un peu vieillot, légèrement tannique. Le whisky est onctueux en bouche, beaucoup de cannelle et de poivre broyé, encore la tarte aux pommes, ananas, oranges, raisins secs, réglisse rouge, cerises noires, caramel. La succession des saveurs et l’agencement de celles-ci est succulent et on perçoit l’apport de chacun de types de fûts utilisés dans la palette de saveurs bien variée. La finale est par contre un peu courte mis à part les notes de cannelle et de poivre. Top class Irish whiskey.

Patrick 88%
Un superbe whiskey irlandais riche et intense. Du Irish comme je l’aime! Nez : Tarte aux pommes poivrée et sucrée, avec un trait de caramel et de vanille. Bouche : Un beau panier de fruits mûrs, du bois épicé, du caramel et de la vanille, le tout sur une belle texture onctueuse et chaleureuse. Finale : D’une belle longueur, sucrée et savoureuse.

The Dubliner Irish Whiskey

40% alc./vol.
Bourbon Cask Aged, Batch #001.

André 75%
Sa force est aussi sa faiblesse. Très approchable, comme beaucoup trop de Irish Whiskey, mais qui se perd tellement dans la masse de whiskies qui se ressemblent tous. Une des raisons principales qui explique mon manque d’enthousiasme envers les Irish Whiskies mais aussi pourquoi j’aime autant Teeling. Le nez est rectiligne et sans flafla; vanille et bananes au miel, céréales séchées, fruits exotiques, poires. That’s it… La bouche n’apporte à prime abord, rien de plus que l’annonce du nez; céréales au miel accompagné d’une volée de crème vanillée et de poires, pommes jaunes. La surprise (petite quand même, faut pas trop s’énerver), vient en finale qui en gonflée par les notes de poivre et de caramel.

Patrick 79%
Un whisky plutôt ordinaire, parfait pour boire en shots avec une Guinness. Nez : Du whisky de grain, de la vanille, du miel, de la banane et des fruits exotiques. Bouche : Telle que le nez, mais avec une belle touche boisée et subtilement épicée. Finale : D’une longueur moyenne, marquée par le whisky de grain.

West Cork 12 ans Rum Cask – Cask Collection

43% alc./vol.

Patrick 84%
Un bon whiskey d’une intensité surprenante. Pas extraordinaire, mais très buvable! Nez : Parfum de whiskey Irlandais de grain assez typique, avec quelques fruits, un peu d’agrumes et une touche de fumée très subtile. Bouche : Raisins, poires et chêne brûlé voir fumé, porté par du whiskey de grain Irlandais. Finale : D’une belle longueur, légèrement fumée.

English EN Français FR