Paddy’s Old Irish Whiskey

40% alc./vol.

Patrick 77%
Beaucoup mieux que ce que je m’attendais, mais les attentes étaient très basses. Reste que s’il n’y a que ça à boire, profitez-en pour faire une journée sans alcool, vous en ressortirez beaucoup plus satisfait. Nez : Parfum de nettoyant à plancher, avec une touche d’agrumes et quelques notes de céréales pour nous signifier que c’est peut-être en fait du whiskey. Bouche : Rudement mieux en bouche, avec de belles notes de céréales sucrées, de la vanille, un peu de caramel, le tout délicatement enveloppé d’épices de bois légèrement brûlé. Finale: D’une longueur moyenne, marquée par l’alcool.

The Sexton Irish Single Malt Whiskey

40% alc./vol.
Composé à 100% d’orge maltée irlandaise, The Sexton est triplement distillé dans des alambics en cuivre, puis vieilli 4 ans dans une sélection de futs de chêne ayant préalablement contenu du Xérès de type Oloroso. Ce whiskey est présenté dans une bouteille hexagonale s’inspirant du lieu mythique et légendaire du Nord de l’Irlande : La Chaussée des géants. Sourced whiskey en provenance de la distillerie Bushmills.

André 80%
Wow quel nez de dessert! Cerises, fruits secs, les gommes de mon enfance, xérès goulu, bon taux de sucre, chocolat noir, raisins secs, prunes, pelures de pommes fraiches. Coït interrompu en bouche, où la générosité et l’onctuosité du nez sont remplacées par de bonnes épices – la cannelle particulièrement, xérès, fruits secs et compote de fruits sauvages, chocolat et caramel. La dilution à 40% se fait terriblement sentir sur la pérennité et la profondeur des saveurs est diluée à son maximum. La finale est très courte, légèrement épicée et fruitée. Un bon exercice pour le nez mais pour le reste, on va repasser.

Patrick 80%
Un whisky plutôt ordinaire, qui doit être efficace comme base de blend ou de cocktail… Mais comme single malt de dégustation, sa seule valeur ajoutée est la beauté de la bouteille! Nez : Parfum sucré et subtilement fruité, dont des pommes rouges ainsi que de la vanille. Bouche : Toujours le sucre et les fruits, mais ceux-ci sont un peu plus mûrs, et la vanille est complétée par un peu d’épices boisées. Finale : D’une longueur moyenne, voire même un peu courte, présentant un mélange de sucre et d’épices.

The Whisky Agency Irish Single Malt XO

48.4% alc./vol.
Ex-Bourbon Cask.

André 91.5%
Floral au depart, le whisky change rapidement au nez et affiche maintenant des notes de bubblegum et de jellybean, de menthe et de fruits tropicaux, poudre sucrée des emballages de bonbons, aspect verdâtre frais et ensemble invitant. Étrange en bouche, très challengeant; notes de cacao et de poires, ensemble puissant, agrumes, oranges, sirop de salade de fruits et vanille. Douce finale fruitée, exquise texture all the way. Du grand Irish Whiskey!

Red Spot 15 ans Irish Whiskey

46% alc./vol.
Comme le Green Spot et le Yellow Spot, le nom Red Spot (« point rouge » en anglais) a pour origine le marquage des fûts de la famille Mitchell pour signaler les différents âges du whiskey tout en gardant leur contenu secret. Ce Single Pot Still irlandais Red Spot est issu du vieillissement dans 3 fûts de plus de 15 ans : fûts de Bourbon américain, fûts de Sherry espagnol et fûts de vin Marsala sicilien.

André 88.5%
Tarte aux pommes et cannelle, les fruits secs, le sherry épicé, pommes rouges, poivre noir. Sensation de pochette de cuir et d’Armagnac ou Cognac un peu vieillot, légèrement tannique. Le whisky est onctueux en bouche, beaucoup de cannelle et de poivre broyé, encore la tarte aux pommes, ananas, oranges, raisins secs, réglisse rouge, cerises noires, caramel. La succession des saveurs et l’agencement de celles-ci est succulent et on perçoit l’apport de chacun de types de fûts utilisés dans la palette de saveurs bien variée. La finale est par contre un peu courte mis à part les notes de cannelle et de poivre. Top class Irish whiskey.

The Dubliner Irish Whiskey

40% alc./vol.
Bourbon Cask Aged, Batch #001.

André 75%
Sa force est aussi sa faiblesse. Très approchable, comme beaucoup trop de Irish Whiskey, mais qui se perd tellement dans la masse de whiskies qui se ressemblent tous. Une des raisons principales qui explique mon manque d’enthousiasme envers les Irish Whiskies mais aussi pourquoi j’aime autant Teeling. Le nez est rectiligne et sans flafla; vanille et bananes au miel, céréales séchées, fruits exotiques, poires. That’s it… La bouche n’apporte à prime abord, rien de plus que l’annonce du nez; céréales au miel accompagné d’une volée de crème vanillée et de poires, pommes jaunes. La surprise (petite quand même, faut pas trop s’énerver), vient en finale qui en gonflée par les notes de poivre et de caramel.

West Cork 12 ans Rum Cask – Cask Collection

43% alc./vol.

Patrick 84%
Un bon whiskey d’une intensité surprenante. Pas extraordinaire, mais très buvable! Nez : Parfum de whiskey Irlandais de grain assez typique, avec quelques fruits, un peu d’agrumes et une touche de fumée très subtile. Bouche : Raisins, poires et chêne brûlé voir fumé, porté par du whiskey de grain Irlandais. Finale : D’une belle longueur, légèrement fumée.

Midleton Dair Ghaelach – Virgin Irish Oak Collection – Grinsell Forest

57.9% alc./vol.
Cask Finish Virgin Native, Irish Oak Cask – Batch #01, Tree #04, Bottle. En gaélique, Dair Ghaelach, prononcé « dar gayloch », signifie le chêne irlandais. Après avoir passé de 15 à 22 ans dans des fûts de chêne américain ex-bourbon cask, cette version a été affinée pendant dix mois dans des fûts de chêne neuf irlandais de la fôret de Grinsell provenant de la propriété de Ballaghtobin sise dans le comté de Kilkenny.

André 92%
Superbe nez mais qui demande du temps à se stabiliser, rempli de bananes, d’ananas et de poires, miel onctueux mélange de cannelle et de clou de girofle, céréales maltées, oranges, confiture de pomme et chocolat au lait. La bouche évoque des soupirs de bois séchés, copeaux de bois fraichement coupés, ananas et poires, miel, notes de poivre concassé et de clou de girofle, alcool puissant également. Longue finale sèche et épicée, tarte aux pommes tout juste sortie du four et chocolat au lait râpé, petits fruits sauvages, chocolat fourré à l’orange.

Patrick 94%
Oh que c’est délicieux. Un whiskey dans la catégorie “à apporter sur une île déserte” grâce à sa balance magistrale. Et surtout, sa complexité… À chaque gorgée, j’y trouve quelque chose de nouveau, wow! Nez : Oh wow. Wow, wow, wow. Whiskey as it should be. Miel, épices, huile de lin, chêne, vanille, chocolat et un beau mélange de fruits mûrs et de fruits exotiques. Bouche : Le miel en premier lieu, du chêne, du chocolat, des fruits exotiques, de la cannelle et des pommes mûres, le tout porté par une superbe texture huileuse. Finale : D’une belle longueur, complexe et d’une intensité bien mesurée.

Martin 93.5%
Nez: Généreux. Fruits rouges et fruits tropicaux. Gâteau aux épices, chêne et vanille. Cerise et cannelle, miel granuleux et poires nappées de sirop. Bois vert. Puissant. Bouche: Arrivée en bouche exquise. Caramel salé et fruits des champs, confitures et bois sec. Épices bien dosées, vin chaud et pâte de fruits. Miel, miel, et re-miel derrière. Chocolat blanc. Un beau tableau en effet. Finale: Longue et soutenue, les épices, le bois, les fruits, le chocolat, mais le tout avec un caractère qui ne se laisse pas aisément mettre de côté. Équilibre: Un grand whisky irlandais, délicieux, pratiquement sans défaut, mais avec la rareté et le prix qui va avec. Dangereux de tomber en amour.

Green Spot Château Montelena Finish

46% alc./vol.
Deuxième opus de la série Wine Geese de la distillerie. Maturation initiale en ex-bourbon cask et ex-sherry cask puis maturation additionnelle de 12 mois en ex French Oak Cask ayant servi à la maturation de vin Zinfandel de la maison Montelena de la Vallée de Napa en Californie.

André 84%
Les fruits rouges sont à l’honneur et ouvre la parade. Fruits tropicaux, bananes, panier de fruits sauvages, agrumes et citron, réglisse, pommes rouges, cerises. Très attrayant au nez. La texture en bouche est malheureusement un peu diluée malgré le 46% d’alcool. Les saveurs sont superbes et s’accordent parfaitement; pelure de pommes, fruits sauvages, poires, agrumes, oranges, cerises marasquin, raisins verts, ananas. Finale légèrement abrupte, mais le whisky a gagné en texture après un bon 20 minutes dans le verre. Les saveurs de fruits divers sont toujours aussi intenses et la montée d’épices poivrées. Un whisky qui démontre bien le bouillonnement intense et le renouveau dans le monde des Irish whiskies.

Patrick 90%
Oui, du whiskey Irlandais ça peut être bon. Voir excellent. En voici une autre preuve. Nez : Délicieux parfum de fruits et de caramel, avec une touche de chêne. Alléchant! Bouche : De beaux fruits mûrs, du chêne brûlé, des agrumes et du chocolat au lait. Oh que c’est bon! Et c’est meilleur à chaque gorgée! Finale : D’une belle longueur, sucrée et épicée.

The Tyrconnell 15 ans Madeira Cask Finish

46% alc./vol.

André 90%
Ça faisait longtemps qu’un Irish whisky ne m’avait pas autant plus (depuis les Teeling mettons) mais là, on vise juste avec ce cask finish. Avec la finesse de leur spirit, une bonne partie des whiskies Irlandais se prêtent bien au jeu de l’affinage et on en a encore la preuve ici. Superbe nez onctueux et bien fruité; raisins verts, poires, pêches, chocolat, miel, l’ananas. Invitant mélange! Divine texture en bouche, sirupeuse et mouth coating. Bananes et ananas recouverts de miel, de chocolat et de sirop, fruits secs, oak toasté, fruits tropicaux. Exquis! Finale sur le bois de chêne chocolaté et les noix grillées. Buy!!!

Patrick 86%
Un très bon whiskey Irlandais présentant une rare intensité pour le style. Si vous aimez les finitions en fûts de vin de Madeire, vous adorerez! Nez : Parfum bien fruité, avec une belle dose de cerises au marasquin et de subtiles notes de bois, de vanille et de caramel. Bouche : Le vin de Madeire n’est pas subtil, avec une bonne dose de bois brûlé et de caramel réchauffé. Finale : D’une belle longueur et marquée par le bois brûlé.

Glendalough 13 ans – Mizunara Finish

46% alc./vol.
D’abord vieilli en fûts de chêne américain, ex-bourbon pendant 13 années, ce single malt a ensuite été transféré dans des fûts de chêne japonais mizunara vierges.

André 77%
Purée de bananes, poires et pêches, oranges et noix, ananas, notes florales aussi assez puissantes. Y’a définitivement quelque chose qui ne me reviens pas du tout au nez, genre de bonbons sures et de fleurs fanées. La bouche est encore plus bizarre, genre liqueur à l’orange et la gomme savon, puis la purée de fruits en pot pour bébé, la mangue et le melon au miel. L’ensemble est doux au niveau des saveurs mais rien qui semble défini. On nage dans l’approximatif et dans l’expectative. Finale dominée par le poivre, le gingembre et les notes de bois vert. Bien que ce whisky fait dans la singularité des aromes, le rendu final est douteux, mal équilibré et d’un agencement débalancé. Pas mon style de surcroit.

Patrick 81%
Un whiskey irlandais tout ce qu’il y a de plus typique (en d’autres mots, platte), mais avec une petite touche exotique. Mettons que j’aurais préféré que le fût (compte tenu de sa rareté) reste au Japon pour travailler avec un meilleur whisky que ça. Nez : Parfum de whisky de grain et de “pot still” très typique d’un whisky irlandais avec de subtiles notes de fruits exotiques. Bouche : Ah, ici le Mizunara est moins subtil, présentant du beau chêne sucré et des fruits exotiques recouvrant un whisky irlandais tout ce qu’il y a de plus typique. Finale : D’une longueur moyenne, marquée par les fruits exotiques.

English EN Français FR