Amrut Greedy Angels 8 ans Chairman’s Reserve 2017

50% alc./vol.
Limited Edition of 1350 bottles

André 94%
Céréales au miel, vanille, nectarines, abricots, mangue, coconut, poires, ananas, réglisse rouge, citron. Le nez est définitivement unique, l’éventail de saveur impressionnant. Douce bouche, sur les céréales séchées assaisonnées de cubes d’ananas déshydratés, de nectarines, poires et d’abricots nappés de miel chaud, salade de fruits tropicaux, le tout dans un nuage d’épices soutenues, de poivre et d’une morsure de bois sec. J’ai souvenir du Teeling 24 ans Sauternes, la texture en moins. Finale poivrée et épicée, jus de salade de fruits tropicaux, sauce aux prunes qui se prolonge sur des notes sèches. WOW!

Amrut Naarangi – Batch 001

50% alc./vol.
Affinage en orange-sherry casks, édition limitée de 900 bouteilles.

André 83%
Me rappelle le Compass Box Orangerie en moins féroce disons. Écorce d’oranger, fruits tropicaux poivrés, fruits rouges et xérès bien épicé, baies sauvages, gingembre. La texture de bouche est à la fois licoreuse et un peu faible niveau structure. Mélanges de cerises, xérès, chocolat noir, oranges-mandarines, abricots, gingembre, poivre, anis. La finale est beaucoup plus relevée par les fortes épices et les notes de bois de chêne tout en demeurant sirupeux. Le mélange xérès et orange est aussi plus équilibré. Pour l’amateur de Cointreau qui veut faire le saut au whisky…

Patrick 84%
Un gros whisky intense et chaleureux, plein de saveurs et original. Mais… C’est bon, mais je trip pas. Nez : Oh, voici bien un parfum que je n’ai jamais senti dans un whisky. Des oranges sanguines, des abricots et une pincée de gingembre frais. Bouche : Toujours les oranges sanguines et les abricots, mais aussi des mandarines. Des fruits tropicaux, du poivre et de l’anis. L’ensemble est très chaleureux. Finale : D’une belle longueur, remplie de fruits mûrs et saupoudrée d’épices.

Amrut Spectrum 004 – Batch 001

50% alc./vol.
April 2017. Vieillie dans un premier temps pendant 3 ans en fûts de bourbon, cette version a ensuite été affinée dans un fût de chêne composé à partir de cinq types de bois différents : fût de chêne neuf français, fût de chêne neuf américain, fût de chêne neuf espagnol, ex fût de sherry Oloroso et ex fût de sherry Pedro Ximenez. Édition limitée de 1800 bouteilles.

André 90.5%
Tiens plus du fruité du genre wine cask que du sherry cask, plus tannique, presque terreux, intense et bold comme approche. Prunes, raisins secs, fruits sauvages, vineux, cerises noires, chocolat amer, cannelle. Quel équilibre des élements, beaucoup de variété dans la palette aromatique mais rien qui prend le dessus sur l’ensemble. La texture de bouche… juste wow… Very silky, huileux, beaucoup de mouth coating. Gâteau aux fruits, oranges, cerises, raisins, prunes, réglisse rouge, chocolat, poivre, cannelle, saccoche de cuir naturel, accent terreux un peu brut, tannique aussi, à la limite un brin d’austérité. Puis caramel chauffé dans la poêle. Finale épicée et poivrée, tannique aussi, puissante et persstante.

Amrut Double Cask Indian Unpeated Barley

46% alc./vol.
Ex bourbon Cask #3451 June 2009, Ex PX Sherry Cask #3802 May 2010, bottled August 2016. C’est au Sud de l’Inde, dans la région du Karnataka que ce whisky a bénéficié d’un vieillissement en climat tropical. Cette édition d’Amrut Double Cask est issu de l’assemblage d’un ex fût de bourbon et d’un fût de porto : le fût 3451 et le fût 3802.

André 87%
Nez bold et compact, un peu edgy sur les épices. Fruits épicés, chocolat noir, cuir mouillé, pâte de fruits, raisins secs des céréales Raisin Brand, les dattes séchées, gingembre, toffee caramélisé, pelures d’oranges. À l’opposé du nez un peu franc, l’arrivée en bouche est very silky et tendre, mais change rapidement pour quelque chose de plus épicé et poivré, le nez lui devient plus goulu sur la pâte de fruits. Les notes de céréales sont aussi plus présentes en bouche et s’enrobent de miel bien chaud ainsi que de chocolat noir nappé de caramel passé à la poêle. Finale dominée par le caramel avec des sous-entendus de fruits secs trempés dans le chocolat.

Patrick 90%
Un superbe whisky d’une intensité brûlante comme seule (ou presque!) Amrut sait faire, grâce à son climat tropical. J’adore, le genre de bouteille que tout amateur sérieux devrait avoir à la maison! En tout cas, moi j’en veux une! Nez : Riche parfum de fruits mûrs, de chocolat noir et de bois brûlé. Chaleureux et appétissant. Bouche : Extrêmement chaleureuse et sucrée, avec du chocolat noir, des fruits très mûrs et du bois brûlé assez intense. Finale : Marquée par le bois brûlé qui s’étire de longues minutes en bouche.

Amrut Fusion – Batch #63

50.6% alc./vol.
Batch #63 – Septembre 2017

Patrick 92%
Un superbe whisky, riche, très complexe, superbement balancé. Tout ce j’aime dans un whisky semble s’y retrouver. Si c’était un scotch, on chargerait facilement quelques centaines de dollars de plus pour une telle bouteille! Nez : Xérès et fumée de tourbe, mélangé de façon envoûtante, avec une touche de vanille. Bouche : Riche et savoureux, du xérès, de la fumée, du chêne brûlé, du caramel et quelques épices. Finale : Fruité et sucré, avec de belles épices chaleureuses.

André 90%
Belles céréales mielleuses, agrumes, ananas, citron, chocolat et fumée de tourbe en retrait. La bouche est puissante, plus d’épices que dans le nez, notes de céréales, miel, vanille, fruits rouges, agrumes, oranges, ananas, chocolat et fumée. Superbe équilibre, superbe texture, céréales Honey Comb. Finale poivrée et fumée, épicée et sucrée aussi.

Paul John Peated Select Cask Batch 001

55.5% alc./vol.
Paul John Peated Select Cask est produit sous le climat tropical de l’Inde où la part des anges plafonne autour de 12% chaque année. Il fait partie de la gamme « Select » dont les fûts son rigoureusement sélectionnés et embouteillés en brut de fût. Ce single malt illustre la somptuosité de la ville de Goa avec ses paysages vallonnées du bord de l’océan indien.

André 85.5%
Au départ, le whisky offre plus des notes de céréales maltées et chocolatées que tourbées. Le nez est étrangement apaisant pour un taux d’alcool si costaud. Beaucoup de notes de caramel et de toffee, presque de la canne à sucre. La bouche dévoile enfin ses arômes de tourbe, pas phénolique, juste fumée du style feu de plage presque éteint dans la bruine du matin, plantureuses notes de caramel et de miel, noisettes passées à la poêle. Finale douce mais parsemée d’épices qui nuancent ce whisky peut-être un peu trop plat. Belle rétro-olfaction fruitée se noyant dans des vagues successives de tourbe un peu terreuse. Un whisky agréable qui étonne par sa douceur et sa rondeur.

Patrick 92%
Un superbe whisky riche, complexe et surtout intense! Watch out, voici Paul John ! Nez : Belle fumée de tourbe avec une touche de cassonade et de charbon. Intense et superbe. Bouche : Savoureuse fumée épicée et intense. Le tout est complété par de savoureuses épices. Finale : S’étire longuement sur une superbe fumée de tourbe épicée.

Martin 85%
Nez: Assez discret et sans personnalité. Un peu de malt grillé, un peu de caramel et de cacao. Sucre d’orge, brin de scie et fond de carton humide. Bouche: Tourbe, épices et canne à sucre. Caramel et fruits des champs. Feuilles vertes. Finale: Épices chaudes du cask strength qui sont presque un peu trop raides. Équilibre: Très puissant, peut-être même trop.

Antiquary Blue

37.5% alc./vol.
Batch #009/10, Sept.2014.
Blend de scotch, malt et spiritueux de grains indiens.

Patrick 37%
J’espère qu’il n’y aura jamais d’accord de libre-échange avec l’Inde qui permettrait à ces déjections dégueulasses d’entrer librement ici. YAAAAAAARK! Nez : Parfum feuillu et fruité, avec des notes de caramel et surtout la typique touche chimique des whiskys indiens. Bouche : Après avoir rappelé à ma femme le numéro du Centre Anti-Poison, je plonge : Arrivée chimique, épicée et, avec un peu d’imagination et de bonne volonté, fruitée. Bon, ça y est, j’ai mal au ventre (sans joke!). Mais je suis toujours vivant! Finale : D’une longueur moyenne, avec des notes de bois brûlé noyées par les ordures chimiques.

Three Royals Special Reserve

37.5% alc./vol.
Batch #05, Sept.2014.
Blend de scotch, malt et spiritueux de grains indiens.

Patrick 72%
Bon? Pas vraiment. Ou plutôt, vraiment pas. Mais on ne parle tout de même pas d’un whisky dégueulasse. Je serais curieux de voir l’effet d’un plus long vieillissement. Nez : Mélange de céréales, fruits, caramel et, il fallait s’y attendre, de rejets d’usine de produits chimiques. D’ailleurs, ce petit côté chimique loin d’être agréable semble s’exprimer de plus en plus distinctement à mesure que le verre respire. Bref, à boire au p.c. Bouche : J’y trouve certes des produits chimiques, mais aussi une belle note de fumée, de chêne épicé et un soupçon de fruits. Finale : Longue, fumée et épicée.

Amrut Single Cask • Sherry Cask SAQ

62.8% alc./vol.
Fût de sherry #3516, Août 2010-Juillet 2014, 90 bouteilles, exclusivité SAQ.

André 88%
Nez goulu et rond, le fût de sherry bien en évidence et rehaussé d’épices. Raisins secs, cerises, oranges, cannelle et clou de girofle. L’alcool bien discret au nez est par contre fort en bouche, celui-ci jumelé aux épices multiplie la sensation tranchée versus les douces saveurs fruitées (oranges, cerises). Je trouve que le whisky perd de sa rondeur avec ce puissant alcool, le sherry fruité, les fruits séchés, le chocolat noir, les saveurs de réglisse à la cerise et les dattes ne peuvent même pas en atténuer les effets. La finale est longue, fruitée, et bien épicée. A sherry monster, puissant et alcoolisé.

Patrick 87%
Un superbe whisky, aussi intense que le climat qui lui a donné naissance.  Nez : Très chaleureux et vineux, sur un fond boisé.  Bouche : Texture sirupeuse, marqué par un vin épicé et onctueux, recouvrant une planche de chêne brûlé.  L’alcool ne semble pas trop intense au début, mais gagne en force rapidement.  Finale : Longue, épicée et savoureuse.  L’alcool, gagnant sans cesse en force, nous donne quelques sueurs, nous donnant l’impression d’être actuellement dans le sud de l’Inde.

Martin 91.5%
Ambre orangé plus intense mais à peine que le bourbon cask. Nez: Futaille de xérès, dattes, chêne, feuille de tabac, tannins juteux, épices, cacao portant même sur la truffe de chocolat Lindt. Avec un petit côté vineux qui s’acoquinerait bien avec certains fromages, c’est un embouteillage qui égale bien des sherry casses écossais. Bouche: Caramel et vanille, dattes, pruneaux, tabac et xérès à fond, avant de se faire rattraper par les épices de son degré en alcool, qui somme toute ne semble pas si agressif que ça. Finale: Planche de chêne gorgée de xérès et de shiraz acidulé. Notes fortes et épicées nous laissant dans une belle chaleur. Équilibre: Excellent exemple de Sherry Cask Strength. Par moments les écossais ont raison d’avoir la chienne.

Amrut Single Cask • Sherry Cask LCBO

56.5% alc./vol.
Fût de sherry #2096, Juin 2009-Janvier 2014, bouteille 115/120, exclusivité LCBO.

André 87.5%
Couleur annonciatrice du fût utilisé. Nez qui étonne de par sa rondeur fruitée. Il faudra par ailleurs être patient et laisser le whisky respirer un 10-15 minutes pour laisser l’alcool s’évaporer un peu et en extirper les arômes. Fruits rouges, cerises, raisins écrasés, petit twist vineux et texture langoureuse, saupoudrée d’épices (la cannelle prioritairement) relativement douces. Belle douceur malgré le taux d’alcool, la conjonction des saveurs douces adoucit l’alcool qui sera par contre plus ressentie en finale qui sera longue, épicée et chaleureuse.

Patrick 89%
Un très bon whisky qui offre “suavité” et douceur à la puissance « cask strenght ». Nez : Je sens le xérès et les fruits juteux à plus de 2 mètres de mon verre! Intense! Donc, fruits rouges, cerises, raisins rouges assez mûrs, vieux xérès et sucre intense. Bouche : Vague de fruits et de xérès très chaleureux. Texture en bouche très huileuse. Quelques planches de chêne épicées viennent compléter le tout. Finale : Longue, intense et chaleureuse.

Martin 89%
Nez: Raisins, dattes et chêne poussiéreux nous accueillent de la même façon que les meilleurs scotchs en fût de sherry. Raisins secs et fruits rouges, caramel et vanille, poivre et muscade. Pas de doute, les indiens ont réussi. Bouche: Vin rouge et raisins secs, dattes et pruneaux, caramel et fumée, épices et bois. Le cask strength nous court après plus rapidement que le fût de bourbon LCBO, même si le taux d’alcool de ce dernier est légèrement supérieur. Finale: Longue, chaude et parsemée de bons accents goulus de raisin, d’orange, de cuir sec et d’épices, comme on est en droit de s’attendre. Bois poussiéreux. Équilibre: Un peu bruyant à mon goût, même si je dois admettre que toutes les cases du sherry cask sont cochées. Des fois ça demande un p’tit extra.

English EN Français FR