El Jimador Añejo

38% alc./vol.

Patrick 87%
Très bien, d’une belle complexité avec un délicieux mélange d’épices chaleureuses et de sucre discret. Nez : De la vanille, des amandes, de l’agave et une touche de cannelle. Bouche : Du bois brûlé, de belles épices, du poivre, de l’agave, du caramel et des notes plutôt terreuses. Finale : D’une longueur moyenne, me rappelant un peu un bourbon.

Gran Centenario Añejo

38% alc./vol.

Patrick 84%
Une bonne tequila goûtée dans sa version mexicaine diluée à 38% (sous nos latitudes, vous la retrouverez à 40%). Bref, c’est bon, mais il y a mieux. Nez : Parfum d’une douceur rare pour une tequila, avec des amandes mielleuses, du chêne sec et une touche d’agave. Bouche : Très herbeuse et boisée, avec de belles épices, une touche d’agave discrète et agréable ainsi que quelques gouttes de caramel. Finale : D’une longueur moyenne, présentant du bois et du caramel.

Cazul 100 Añejo

40% alc./vol.

Patrick 87%
Une tequila offrant un bon punch – je recommande d’attendre que le soleil soit couché pour celle-ci car elle risque de taper un peu trop en plein après-midi! Nez : Le parfum est dominé par l’agave, avec une touche de vanille, de caramel et de chocolat au lait. Bouche : Tout comme au nez, j’y retrouve de l’agave, de la vanille, du caramel et du chocolat, mais aussi une bonne dose de bois épicé. Finale : D’une longueur moyenne et très épicée.

Tequila 1921 Añejo

40% alc./vol.
Single barrel

Patrick 86%
Une très bonne tequila à boire sous le soleil! Je dirais “ça fait la job”! Nez : L’agave se dissimulé derrière des notes mielleuses, des fruits discrets, une touche de chocolat et un soupçon de bois. Bouche : L’agave est ici moins discrète, accompagnée de bois brûlé, d’épices et toujours de quelques gouttes de miel. Finale : D’une longueur moyenne, plutôt épicée et boisée.

George Dickel Tabasco Barrel

35% alc./vol.

Patrick
Québec Whisky évalue rarement les “flavored whiskies” mais ici, le concept était trop absurde pour passer à côté! Je suis amateur de sauce Tabasco, j’en mets un peu partout, alors j’avais bien hâte d’y goûter. Et bien, 1 heure après en avoir bu moins de 10ml (le whisky, pas la sauce), j’avais toujours mal au cœur. Nez : Ça sent ce que c’est : un mélange de Tennessee whiskey avec du Tabasco, mais où le sucre domine. Faut vraiment être débile, avoir perdu un pari, ou ne plus savoir comment se faire des amis pour boire ça. Ou encore, être évaluateur pour Québec Whisky. Dieu, ait pitié de mon âme, je plonge! Bouche : Ouf! Au début, du sucre, puis de la cannelle, et ensuite la chaleur, le feu devrais-je dire, du Tabasco vient nous rappeler qu’il s’agit d’une boisson pour adultes sans génie. Tout de même, une évolution surprenante en bouche où les saveurs semblent se succéder sans se chevaucher (sucre-cannelle-Tabasco). Finale : D’une longueur somme toute moyenne, mais d’une intensité incroyable! Tout le feu du Tabasco se retrouve concentré ici! Après moins de 10ml, je commence d’ailleurs à avoir mal à l’estomac.

Buffalo Trace Kentucky Bourbon Cream

15% alc./vol.

André 90%
De toutes les liqueurs de whisky ‘’aromatisées’’, les seules que je tolère sont celles de ce style. J’avais adoré celle de Forty Creek entre autres, mais celle-ci est définitivement succulente. Pour ma part, il m’arrive de ‘’l’enjoyer’’ sur glace, l’été quand il fait plus chaud (avec modération car ça peut tomber sur le cœur rapidement ces boissons sucrées) ou dans un gros verre de Iced Cap de Tim Horton ou dans un café bien chaud l’hiver. Les amateurs de Bailey’s ne savent pas ce qu’ils manquent… Pour les notes de dégustation, on va faire ça court. Nez et bouche bien crémeuses, notes de vanille, de café et de bien savoureuses saveurs qui rappellent le bourbon. Bon taux de sucre évidemment alors faudra ne pas trop forcer le coudre sur les portions. Une TRÈS belle découverte à parrtager ou pas…

Patrick 90%
Je m’attendais à quelque chose d’atroce, et à ma grande surprise, maudit que c’est bon!! Du caramel, un peu de crème, de la vanille, le tout avec petite touche de whiskey… Dans ce genre de produit-là, c’est l’un des rares que je ne diluerais pas dans mon café!

Clairin Casimir de Barraderès

48.3% alc./vol.
Faubert Casimir poursuit l’œuvre initiée par son père Duncan en 1979. A Barradères, à Haïti, il cultive 50 ha de cannes Hawaii blanche et rouge, cannes tendres non hybrides. Chaque canne n’est récoltée qu’à maturation totale. Selon la tradition, il ajoute au sucre de canne pur en fermentation des feuilles de citronnelle, de la cannelle et pour certaines cuvées du gingembre.

Patrick 91%
Un superbe mélange de saveurs, tellement facile à boire. J’adore! Nez : De belles épices, du gingembre, des herbes, de la canne à sucre et des fruits très discrets. Bouche : Oh, c’est bon, ça! Un superbe mélange d’épices chaleureuses, de sucre et de fruits. Finale : D’une belle longueur, riche, sucrée et épicée.

Clairin Vaval de Cavaillon

47% alc./vol.
Fritz Vaval est à la tête depuis 10 ans de la distillerie Arrawaks située à Cavaillon dans le sud d’Haïti. Il cultive sur 20 hectares de manière on ne peut plus naturelle la canne « Madame Meuze ». Le Clairin de type nazon, issu du sucre de canne pur, qu’il élabore est fermenté à partir de levures indigènes puis distillé dans une colonne en cuivre comportant 10 plateaux.

Patrick 88%
Si tous les clairins ressemblent à ça, je crois que je vais passer mes prochaines vacances à Haïti! Intense, savoureux et original. Nez : Parfum hyper intense avec du piment, du chocolat noir, le tout sur un riche lit de canne à sucre fraîchement coupée. L’intensité fait penser à un spiritueux de plus de 70% d’alcool, mais non, “seulement” 47%! Bouche : Beaucoup plus douce que le nez le laissait présager: Alors que le piment prévalait au nez, ici c’est plutôt le sucre. Puis la canne, le chocolat et enfin un peu de piment. Le tout porté par une belle texture huileuse. Finale : D’une belle longueur, légèrement pimentée.

Clairin Sajous de Saint-Michel de l’Attalaye

54.3% alc./vol.
Alors que l’on dénombre à ce jour une cinquantaine de distilleries actives dans les Caraïbes, Haïti en compte à elle seule 532 ! Les productions de Clairins sont artisanales, authentiques et artistiques ! Les variétés de canne à sucre utilisées sont non hybridées et sont cultivées selon des méthodes complètement naturelles. La récolte est encore faite manuellement et le transport des cannes à la distillerie assuré par des ânes ou des charrettes à boeufs. Réalisés à partir de jus de canne frais, fermentés de façon spontanée, distillés dans des alambics chauffés à feu nu et embouteillés au degré naturel, les Clairins offrent des arômes inexplorés et surprenants. Sajous est située au Nord de Port-au-Prince, près de Saint-Michel de l’Attalaye. Ils cultivent biologiquement sur 30 ha plusieurs variétés de cannes à sucre dont la « cristalline ». Une fois le sucre de canne extrait, ils élaborent son clairin à partir d’un sirop de canne concentré avec la vapeur produite par la bagasse.

Patrick 90%
Mon tout premier clairin à vie! Je suis un peu appréhensif mais excité comme un gamin (je montre même des photos de la distillerie à ma femme!)… Et quelle expérience! Le nez le plus intense que je n’aie jamais vu dans un spiritueux quel qu’il soit et une avalanche de saveurs. Toute qu’une expérience : si vous avez la chance d’y goûter, n’hésitez pas une seconde, mais assurez vous d’être bien assis! Nez: Oh! Quelle puissance aromatique! Un vrai volcan! Un conseil de santé-sécurité : approchez le verre doucement de votre nez! Un parfum de fleurs, mais tsé, pas le bouquet, c’est la boutique du fleuriste au complet qu’on y retrouve! Aussi du beau sucre, quelques fruits tropicaux et une touche de citron et de lime. Bouche : Citron et lime, des fleurs, du sucre… Genre, pas besoin d’y ajouter quoique ce soit, le ti-punch est déjà prêt, version extra-galactique en terme d’intensité. Finale : D’une longueur moyenne… En fait, je devrais dire, “d’une longueur normale” ce qui est presque surprenant compte tenu de l’intensité. Mais ça demeure savoureux!

Rhum Bielle « Rhum Rhum » Libération 2015 – Version Intégrale

58.4% alc./vol.
Guadeloupe, distillerie Bielle

Patrick 90%
Un rhum d’une intensité incroyable. Tout amateur de spiritueux ne pourra qu’apprécier! Nez : Riche caramel, canne à sucre réchauffée et quelques petits fruits sauvages. Bouche: Wow, d’une intensité incroyable! Chaleureuse canne à sucre, caramel, un peu de tabac, du bois brûlé et une touche de vanille. Finale : D’une belle longueur, boisée et herbeuse.

English EN Français FR