Nirasaki Japanese Blended Whisky

40% alc./vol.

Patrick 79%
Un whisky des plus ordinaires. À mi-chemin entre le whisky et la vodka. Bof, bof, bof. Nez : Parfum d’alcool, des amandes, des biscuits et des fruits exotiques. Bouche : Simple, marqué par l’alcool, avec du bois et des biscuits. Finale : D’une longueur moyenne, avec du bois et de l’alcool.

Martin 78%
Nez: Volutes d’acétone et d’alcool bien à l’avant-plan, aucune subtilité. Caramel, vanille, biscuits thé social, colle à bois. Bouche: Très peu complexe, vanille, caramel, bois et miettes de graham. L’alcool enrobe le tout. Finale: Alcool, vernis, épices, bois. Équilibre: Très décevant, noyé dans l’alcool, la jeunesse et le grain. Dommage, car les distilleries nippones nous ont habitués à bien mieux.

Suntory Excellence 1989

43% alc./vol.

Patrick 87%
Un très bon whisky, riche et savoureux, d’une intensité surprenante pour ce taux d’alcool. Merci Simon pour l’échantillon de cette pièce d’histoire du whisky japonais! Nez : Des poires, de la bruyère, du thé à la camomille, une touche d’orange et de bonbons à la banane. Bouche : Du bois brûlé, de la vanille, de la bruyère, de la banane, du melon et une touche discrète de chocolat blanc. Finale : D’une longueur moyenne, avec de belles épices.

Nikka Yoichi Apple Brandy Wood Finish 2020

47% alc./vol.

André 90%
Tarte aux pommes tout juste sortie du four, fruits séchés, cerises et raisins secs, sirop de poires, douce fumée de tourbe diaphane, céréales au miel. La bouche est aussi huileuse que le nez, la texture est superbe et le whisky est aussi très équilibré généralement. La tourbe est beaucoup plus importante en bouche. Les saveurs sont principalement les pelures de pommes rouges et les fruits séchés avec quelques fruits plus tendres en background dont l’ananas et la poire, puis un mélange de miel et de caramel poivré. Longue finale, citronnée et fumée, poivrée, oranges, cerises, dattes, céréales.

Patrick 90%
Un superbe whisky bien bâti et original qui illustre bien pourquoi j’aime autant Yoichi. Nez : Pommes très mûres, voire légèrement brunies, avec quelques grains de cendre de tourbe et fumée de cigare, le tout dans une belle enveloppe huileuse. Bouche : Ici, la fumée de tourbe est plus présente, mais tout de même mariée agréablement avec des notes rappelant du calvados et du jus de pomme. Le tout avec une touche épicée et une belle texture huileuse. Finale : D’une belle longueur, sucrée, fruitée, avec une touche d’agrumes et d’herbes séchées. Mais, à la fin, c’est toujours les pommes qui veulent prendre la place.

Martin 89%
Nez: Céréales tourbées, huile de lin, pommes, raisins, miel et fruits goulus. Xérès. Bouche: La tourbe est un peu plus retenue en bouche, sa texture laisse briller les épices, les fruits, une touche de fraise et de vanille, un beau caramel coulant pour finir dans les petits coeurs à la cannelle. Finale: Le poivre rose nous transporte sur une finale de chêne, de raisin blanc, d’eau de rose et de pommes mijotées. Équilibre: Un beau beau malt, et au même titre que le traitement brandy nuit au Miyagikyo, ici avec le Yoichi on le bonifie. Miam miam!

Nikka Miyagikyo Apple Brandy Wood Finish 2020

47% alc./vol.
Le 8 janvier 1920, le fondateur de Nikka, Masataka Taketsuru a épousé Jessie Roberta Cowen, plus connue sous le nom de Rita, à Glasgow. Cette année, Nikka souhaite commémorer avec vous ce 100ème anniversaire de mariage avec cette édition limitée. Ce Single Malt de la distillerie Miyagikyo a fini sa maturation dans des fûts ayant contenu du brandy. Les pommes sont un symbole fort de l’histoire de Nikka. Elles sont souvent associées à la relation entre Rita et Masataka. En effet, elle l’encourageait à commencer son activité par la vente de jus de pommes et de confiture alors que les premiers whiskies vieillissaient dans les chais. Mis en bouteille pour célébrer le 100e anniversaire du mariage du fondateur de Nikka Masataka Taketsuru et Rita Cowan. Maturation initiale en American oak casks, ex-Bourbon barrels et sherry casks puis affiné dans des fûts qui contenaient auparavant du brandy de pomme ayant mûri pendant plus de 28 ans. Édition limitée de 6450 bouteilles.

André 86%
Mélange de purée de pommes et de cerises noires, pommes caramel, miel poivré. Singulier et très intriguant. La bouche est soyeuse sans offrir une expérience texturale. Pomme caramel, cannelle, poivre, xérès en avant-plan et plus les fruits â chair en backgroung; ananas, bananes et poires nappées de caramel. Ensemble moins équilibré que le Yoichi Apple Brandy. Finale plus pointue, très poivrée et sur les fruits rouges et les pommes.

Patrick 87%
Un très bon whisky, d’une surprenante intensité dont j’ai savouré chaque goutte avec bonheur. Nez : Des pommes trempées dans le caramel, du poivre, du miel et une touche de biscuits. Bouche : Sucré, fruité et épicé, avec des pommes, du poivre, du chêne, de la cannelle et une note de biscuits. Finale : D’une longueur moyenne, avec des pommes et des épices.

Martin 88%
Nez: Les arômes ici sont puissants, intenses, ou plutôt je dirais “pleins”. On coche toutes les cases. Pommes de tire, miel, épices, céréales. Bouche: Malt grillé, épices, sherry et caramel fumé. Belle grosses épices telles poivre, gingembre et cannelle. Raisins secs, dattes et cuir. Finale: Longue, chaude et sous le signe du chocolat blanc, du cuir, de la fumée, de la cannelle et du sherry. Équilibre: Solide malt. Le brandy finish est un beau clin d’oeil, mais semble un peu éclipser la brillance du Miyagikyo original.

Moon Glow 10 ans 2018

43% alc./vol.
Wakatsuru Saburomaru Distillery, Limited Edition 2018. La distillerie Wakatsuru Shozou est l’une des distilleries japonaises établies depuis longtemps, mais peu connues. La distillerie Wakatsuru a obtenu une licence pour distiller du whisky en 1953 et produit une petite quantité de whisky par intermittence depuis cette époque. Cette bouteille est un whisky âgé de 10 ans de la distillerie peu connue Wakatsuru Shuzou à Toyama. La distillerie tente de limiter sa production à moins de 100 barils par an. Ce blended whisky contiendrait des whiskies de malt et de grain âgés jusqu’à 20 ans, mais son âge est déclaré comme le plus jeune whisky de 10 ans. Seulement 6000 bouteilles ont été commercialisées en exclusivité au Japon.

André 81%
Nez herbeux et de pommes vertes, assaisonné d’une touche salée et de miel, fleurs blanches vanillées. La bouche est iodée et légèrement fumée et offre aussi des notes de céréales mélangées de terre humide et d’une poignée d’herbe verte, de vanille également. La texture est souple, pas hyper texturée par contre mais dégage une agréable texture huileuse. La finale est salée et fumée, sèche et finement poivrée.

Patrick 84%
Un whisky bien, mais sans plus. Le parfum manque d’intensité, la finale décevante… Difficile de croire le prix que certaines personnes sont à débourser pour en obtenir une bouteille. Nez : Une touche sel et de fleurs, le tout avec un petit fond rappelant la cendre de la tourbe. Bouche : De la délicieuse fumée de tourbe qui, grâce à son intensité mesurée, permet de laisser s’exprimer le sel, des feuilles vertes et de discrètes épices. Finale : Coupe un peu trop tôt, en laissant place seulement à un whisky de grain soporifique.

Martin 80%
Nez: Grain sec, fleur blanche, herbe, légère tourbe, petits fruits, canne de Noël. Bouche: Tourbe fruitée, sirop pour la toux, petits fruits avec une pincée de fleur de sel. Épices et touche d’eucalyptus. Finale: Grain, acéré, bois épicé, la tourbe est encore là, mais on manque de finesse un peu ici. Équilibre: C’est bon, mais sans virer fou. La finale tombe à plat et l’expérience en général est plutôt “rushée”, surtout pour le prix demandé.

Ohishi Brandy Cask Finish Japanese Whisky

42.6% alc./vol.
Mélange de whiskies âgés entre 3 et 25 ans affinés en Ex-Brandy Casks. Fait à base de riz. Spécifiquement, du Mochigome, un riz japonais associé à certains desserts et un peu de Gohyakumangoku, souvent utilisé pour du sake. On est loin du riz d’Uncle Ben’s!

André 78%
Nez intéressant. Pommes vertes, tarte aux pommes, caramel, petits fruits sauvages. Le nez rappelle le vieillissement en vieux fûts de sherry presque épuisé, genre de troisième remplissage. Malgré les saveurs de whisky pas très âgé avec quelque chose qui rappelle aussi le spirit de base, la texture en bouche surprend par son onctuosité. L’ensemble demeure tout de même sec et bien influencé par les notes de bois de chêne et de réglisse noire… ou de bois brûlé, de gingembre. Tarte aux pommes, sirop de poires, cerises, réglisse, miel, fruits sauvages, bois brûlé. Courte finale, assaisonnée d’une touche poivrée et d’anis.

Patrick 80%
Mon premier “whisky” à base riz et je ne verserai pas une larme si c’est le dernier. Nez : Parfum d’acétone, de miel et une subtile touche de vin. Bouche : Toujours l’acétone, avec une touche de brandy bien fruité, du caramel et du chêne légèrement brûlé. Finale : Courte et marquée par l’alcool.

Martin 82%
Nez: Saké, vernis à ongles. Le riz est vraiment à l’avant-plan. Vin blanc sec, melon et bois. Bouche: Frais, pointe fruitée de brandy avec une touche de bois, de saké et de caramel. Finale: Un peu épicée et vinaigrée avec en vedette une bonne cuillerée de riz à sushi. Équilibre: Un éventail de saveurs qui, bien qu’insolite, parvient à m’intriguer beaucoup. Le brandy finish n’est pas si mal, mais je suis curieux de goûter un jour à des whiskys de riz vieillis autrement.

Nikka Whisky From The Barrel

51.4% alc./vol.
(Corrigé par la SAQ à 51.8% avec un gros marqueur noir) Élaboré à partir des single malts et whiskys de grain des distilleries Miyagikyo et Yoichi, incluant des fûts d’ex-bourbon, ex-sherry et refill hogshead.

André 85%
Confiture de cerises, pommes et oranges, chocolat au lait et caramel Écossais, de fruits séchés et de raisins. La bouche est puissante, poivrée et épicée, toute-épices, gingembre, oranges, raisins secs, pommes caramel, prunes et chocolat au lait. Quelques notes de bois brûlé aussi qui pave la finale de bonne longueur. La texture est onctueuse et moelleuse, nappe bien la bouche et est agréablement ronde malgré les bonnes épices. La finale est musquée, épicée et offre de bonnes vagues de xérès sucré et épicé à la fois.

Patrick 84%
Mes attentes étaient très élevées envers ce whisky et je dois admettre être plutôt déçu. Peut-être est-ce la batch que la SAQ a obtenu? Nez : Du chêne, du caramel, du sucre, des pommes, une touche de fumée discrète et un peu de whisky de grain. Bouche : Du bois épicé, de la fumée de tourbe, de la cendre et, de façon discrète, du sel et des fruits. Finale : D’une longueur moyenne, marquée par le bois épicé et la cendre.

Martin 87%
Nez: Oranges, vin rouge et bois. Vanille, chocolat et butterscotch. Raisins, épices et gingembre. On sent une petite pointe d’alcool qui est plutôt annonciatrice de ce qui s’en vient en bouche. Bouche: Malt, miel, épices endiablées, bois et fruits. Touche de tourbe herbeuse. Bien agréable et dans le thème, mais la rapidité avec laquelle le degré d’alcool nous assimile est surprenante. Finale: Longue, bien épicée et plaisante. Notes de chêne, de vanille, de miel et de tourbe végétale. Équilibre: Excellent. Un autre bel exemple du savoir-faire japonais. Ils ont étudié le scotch et l’ont scientifiquement perfectionné. Aw yissss!

Nikka Miyagikyo Single Malt

45% alc./vol.

André 92%
Beau sherry opulent, fruits séchés, cerises, framboises, caramel, chocolate malt, bois toasté. La bouche est vraiment solide, onctueuse texture et des saveurs bien statuées. Gâteau aux bananes, gâteau aux fruits, pelures de pommes, cannelle, confiture de cerises et pommes, chocolat au lait. L’équilibre et la texture générale sont parfaites. Le toffee et le caramel arrondissent les épices qui se bonifient au fil des gorgées. Les notes de céréales maltées enrobées de chocolat au lait mênent vers la finale, moyenne longue, est épicée et hyper fruitée.

Patrick 91%
Comme pas mal tous les whiskys de Nikka, celui-ci est d’une complexité et d’une balance exceptionnelle. À moins de 100$ (et disponible via notre monopole d’état favori), c’est simplement ce qui se fait de mieux comme whisky japonais. Nez : Un superbe parfum de xérès sucré avec une touche de caramel, de vanille, de sel et de fumée de tourbe très discrète. Bouche : Du xérès, une discrète fumée de tourbe, du chêne, de la vanille et une pincée de sucre. Le tout est porté par une belle texture huileuse. Finale : D’une belle longueur, fruitée, salée, sucrée et fumée.

Martin 92%
Nez: Fruits séchés et sherry, crème fouettée et essence de vanille. Caramel salé, chêne et légère tourbe. Bouche: Sherry tourbé, épices, bois et fruits en compote. Fruits des champs plus spécifiquement. Vanille et pommes sur une texture juste assez veloutée. Finale: Chêne et cannelle, muscade, clou de girofle et infime fumée. Noix enrobées de chocolat noir. Équilibre: Complexité incroyable, surtout pour un japonais à moins de 100$ en SAQ. Un bel exemple moderne de savoir-faire japonais, doux sherry, fumée d’inspiration écossaise. Ya beau pas avoir de age statement, c’est bon en ta…

Nikka Miyagikyo 15 ans Sherry Single Cask

58% alc./vol.
Sherry Single Cask #412203, Distillery Exclusive.

André 89%
Si on peut définir l’élégance en version whisky, ça ressemblerait probablement à cet embouteillage. Gorgé de fruits secs et de planchette de bois de chêne qui a avalé du sherry, jus de pommes dans lequel trempe les pelures, cerises noires, gummy bears, beau caramel gommant. Les saveurs boisées sont bien présentes sans monopoliser le nez. En revenant au nez après une dizane de minutes, on a maintenant des notes de chocolat au lait et de noix, de caramel, d’oranges, prunes, du rhum peut-être. Incroyable texture en bouche, riche et moelleuse, grasse aussi, qui roucoule sur la langue. Jusque là, l’alcool est en retrait. Une fois avalé, par contre le whisky est beaucoup plus costaud. Les saveurs de fruits secs sont pâteuses et compactes, notes de prunes et de dattes aussi et de gâteau aux fruits nappé de caramel chaud, avec un bon fond sucré. Le sherry est fusionné av

Nirazaki Blended Japanese Whisky

40% alc./vol.

André 76%
Nez d’alcool cheap, cannelle éventée, rye (???), sirop pour la grippe à saveur de cerises, fruits séchés, Sérieux, avoir goûté ce whisky à l’aveugle j’aurais betté sur un Canadian Whisky. Je suis à refaire le patio et le nez m’évoque aussi le bois teint pas encore séché. La bouche est hyper épurée, sans structure, la texture est diluée. Sirop de maïs, rye, cerises, fruits séchés, planche à cointrer en cèdre. Finale réveillée par quelques notes d’épices vagues et impersonnelles. Soporique à souhait.

English EN Français FR