Nikka Whisky From The Barrel

51.4% alc./vol.
(Corrigé par la SAQ à 51.8% avec un gros marqueur noir) Élaboré à partir des single malts et whiskys de grain des distilleries Miyagikyo et Yoichi, incluant des fûts d’ex-bourbon, ex-sherry et refill hogshead.

André 85%
Confiture de cerises, pommes et oranges, chocolat au lait et caramel Écossais, de fruits séchés et de raisins. La bouche est puissante, poivrée et épicée, toute-épices, gingembre, oranges, raisins secs, pommes caramel, prunes et chocolat au lait. Quelques notes de bois brûlé aussi qui pave la finale de bonne longueur. La texture est onctueuse et moelleuse, nappe bien la bouche et est agréablement ronde malgré les bonnes épices. La finale est musquée, épicée et offre de bonnes vagues de xérès sucré et épicé à la fois.

Patrick 84%
Mes attentes étaient très élevées envers ce whisky et je dois admettre être plutôt déçu. Peut-être est-ce la batch que la SAQ a obtenu? Nez : Du chêne, du caramel, du sucre, des pommes, une touche de fumée discrète et un peu de whisky de grain. Bouche : Du bois épicé, de la fumée de tourbe, de la cendre et, de façon discrète, du sel et des fruits. Finale : D’une longueur moyenne, marquée par le bois épicé et la cendre.

Martin 87%
Nez: Oranges, vin rouge et bois. Vanille, chocolat et butterscotch. Raisins, épices et gingembre. On sent une petite pointe d’alcool qui est plutôt annonciatrice de ce qui s’en vient en bouche. Bouche: Malt, miel, épices endiablées, bois et fruits. Touche de tourbe herbeuse. Bien agréable et dans le thème, mais la rapidité avec laquelle le degré d’alcool nous assimile est surprenante. Finale: Longue, bien épicée et plaisante. Notes de chêne, de vanille, de miel et de tourbe végétale. Équilibre: Excellent. Un autre bel exemple du savoir-faire japonais. Ils ont étudié le scotch et l’ont scientifiquement perfectionné. Aw yissss!

Nikka Miyagikyo Single Malt

45% alc./vol.

André 92%
Beau sherry opulent, fruits séchés, cerises, framboises, caramel, chocolate malt, bois toasté. La bouche est vraiment solide, onctueuse texture et des saveurs bien statuées. Gâteau aux bananes, gâteau aux fruits, pelures de pommes, cannelle, confiture de cerises et pommes, chocolat au lait. L’équilibre et la texture générale sont parfaites. Le toffee et le caramel arrondissent les épices qui se bonifient au fil des gorgées. Les notes de céréales maltées enrobées de chocolat au lait mênent vers la finale, moyenne longue, est épicée et hyper fruitée.

Patrick 91%
Comme pas mal tous les whiskys de Nikka, celui-ci est d’une complexité et d’une balance exceptionnelle. À moins de 100$ (et disponible via notre monopole d’état favori), c’est simplement ce qui se fait de mieux comme whisky japonais. Nez : Un superbe parfum de xérès sucré avec une touche de caramel, de vanille, de sel et de fumée de tourbe très discrète. Bouche : Du xérès, une discrète fumée de tourbe, du chêne, de la vanille et une pincée de sucre. Le tout est porté par une belle texture huileuse. Finale : D’une belle longueur, fruitée, salée, sucrée et fumée.

Martin 92%
Nez: Fruits séchés et sherry, crème fouettée et essence de vanille. Caramel salé, chêne et légère tourbe. Bouche: Sherry tourbé, épices, bois et fruits en compote. Fruits des champs plus spécifiquement. Vanille et pommes sur une texture juste assez veloutée. Finale: Chêne et cannelle, muscade, clou de girofle et infime fumée. Noix enrobées de chocolat noir. Équilibre: Complexité incroyable, surtout pour un japonais à moins de 100$ en SAQ. Un bel exemple moderne de savoir-faire japonais, doux sherry, fumée d’inspiration écossaise. Ya beau pas avoir de age statement, c’est bon en ta…

Nikka Miyagikyo 15 ans Sherry Single Cask

58% alc./vol.
Sherry Single Cask #412203, Distillery Exclusive.

André 89%
Si on peut définir l’élégance en version whisky, ça ressemblerait probablement à cet embouteillage. Gorgé de fruits secs et de planchette de bois de chêne qui a avalé du sherry, jus de pommes dans lequel trempe les pelures, cerises noires, gummy bears, beau caramel gommant. Les saveurs boisées sont bien présentes sans monopoliser le nez. En revenant au nez après une dizane de minutes, on a maintenant des notes de chocolat au lait et de noix, de caramel, d’oranges, prunes, du rhum peut-être. Incroyable texture en bouche, riche et moelleuse, grasse aussi, qui roucoule sur la langue. Jusque là, l’alcool est en retrait. Une fois avalé, par contre le whisky est beaucoup plus costaud. Les saveurs de fruits secs sont pâteuses et compactes, notes de prunes et de dattes aussi et de gâteau aux fruits nappé de caramel chaud, avec un bon fond sucré. Le sherry est fusionné av

Nirazaki Blended Japanese Whisky

40% alc./vol.

André 76%
Nez d’alcool cheap, cannelle éventée, rye (???), sirop pour la grippe à saveur de cerises, fruits séchés, Sérieux, avoir goûté ce whisky à l’aveugle j’aurais betté sur un Canadian Whisky. Je suis à refaire le patio et le nez m’évoque aussi le bois teint pas encore séché. La bouche est hyper épurée, sans structure, la texture est diluée. Sirop de maïs, rye, cerises, fruits séchés, planche à cointrer en cèdre. Finale réveillée par quelques notes d’épices vagues et impersonnelles. Soporique à souhait.

Tokinoka Black Blended Whisky

50.3% alc./vol.
White Oak Distillery. Tokinoka Black est un blend japonais produit par la distillerie White Oak fondée en 1888 et située dans la ville de Akashi, dans la préfecture de Hyogo. Elle obtient sa licence de distillation en 1919. Akito Ueda, le master blender, nous propose une version issue de l’assemblage de 50% de whisky de malt et 50% de whisky de grain élevés dans trois fûts différents : bourbon, xérès et chêne neuf. C’est une version qui possède davantage de malt que le Tokinoka blended régulier.

André 83%
Beau nez rond et amoureux; fruits tropicaux, miel, bois de chêne chocolaté, confiture de petits fruits sauvages, poires, agrumes, tarte aux pommes et prunes. J’adore l’équilibre des céréales et l’apport de saveurs apporté par chacun des fûts. Les notes de fruits tropicaux, les fruits rouges, oranges, les cerises et la réglisse, les pommes et les épices, la douce texture enrobante mais tout de même discrète apportée par les virgin oak casks, les charmantes notes de chocolat et de caramel par le bousinage. La finale dénote des saveurs d’épices plus pointues d’épices et le taux d’alcool est lui aussi plus ressenti. Sans être un whisky d’exception, cette édition livre une belle performance et offre un bon challenge de dégustation.

Togouchi Premium Blended Whisky

40% alc./vol.
Togouchi Premium blended est un assemblage de whiskies de grain et de malt produit par la distillerie japonaise Chugoku Jozo. En effet, il s’agit d’un blend composé de whisky écossais (malt) et de whisky canadien (grain) assemblé au japon, sur lequel on a payé des droits de douane pour le naturaliser japonais : d’ici à dire qu’il s’agit d’un whisky japonais il faut bien peser ses mots. Cette expression sans mention d’âge a vieilli dans un ancien tunnel ferroviaire situé dans la ville de Togouchi au Japon.

André 77%
Le grain whisky est évident et en avant-plan au nez sans être trop rêche ou monochrome. On a de beaux fruits exotiques et tropicaux au nez, de la vanille bien sucrée et de savoureuses notes de chocolat, miel, accents citronnés et d’agrumes, céréales séchées, un brin d’éthanol en background. Hyper doux en bouche et un peu impersonnel, l’ensemble est dilué et un peu fade malgré des saveurs plaisantes de céréales de maïs, sirop de salade de fruits, miel et vanille, caramel chauffé. La finale se présente sous des atours de jeune whisky avec pas beaucoup de caractère surfant sur des notes de poivre noir broyé et d’épices. Est-ce la trop forte demande des whiskies Japonais qui justifie la mise en marché de whiskies de pauvre qualité ou de whiskies à des milliers de dollars. On dirait qu’entre les deux il ne reste pratiquement plus rien pour les amateurs pour se mettre sous la dent.

Tokinoka Blended Whisky

40% alc./vol.
White Oak Distillery. Inspiré par les techniques écossaises, du brassage, à la distillation en pot still, jusqu’à la maturation en fût de chêne. Élaboré à partir d’eaux souterraines extrêmement pures.

André 78%
Nez simple et sans trop de complexité; oranges, céréales au miel, poires. Ensemble plutôt plat. Bouche plate malgré une texture onctueuse, orientée sur les céréales, miel, sirop de poires, oranges, raisins verts, amandes nappées de yaourt à saveur de vanille. Ce qui rend ce whisky intéressant c’est son équilibre général et aucune des saveurs et épices ne ressort plus qu’une autre. L’apport du grain whisky est plus évident en bouche avec ses notes rectilignes. La finale est plus sèche et pointue, sur les céréales séchées et le poivre. Un blended whisky ok dans l’ensemble mais pas au prix demandé.

Nikka Yoichi Single Malt Whisky

45% alc./vol.
No Age Statement, Single Malt

Patrick 90%
Yoichi… L’une des meilleures distilleries au monde. Je craignais ce “NAS”, mais finalement, mes craintes étaient infondées. Oui, ce whisky est aussi bon que ce dont cette distillerie nous a habitué. Impressionnant pour un “NAS”! Nez : Sel, céréales, agrumes, noisettes, gingembre et fleurs. Très complexe. Bouche : Une bonne dose de sel, du chêne un peu de fleurs, des épices, de la fumée de tourbe, des fruits frais et un beau mélange de noix. Finale : D’une belle longueur, salée, fumée et boisée.

Fujimi Blended Japanese Whisky

40% alc./vol.

Patrick 80%
Wow. Plus de 80$ pour un blend cheap, qui est fait à partir de scotch en majeure partie? Il y a quelqu’un au Japon qui a compris comment profiter de la mode des whiskys japonais. Pas mauvais, mais au moins quatre fois trop cher par rapport à sa qualité. Nez : Parfum de whisky de grain, des notes florales et quelques fruits secs. L’ensemble est plutôt frais. Bouche : Toujours le whisky de grain, du bois sec, une touche de fumée discrète. Mais surtout le whisky de grain. Finale : D’une longueur moyenne, marquée par le whisky de grain et un peu de bois.

Very Rare Old Suntory Expo 1975

43% alc./vol.

André 84%
Belle douceur fruitée, un mélange de marmelade de fruits, cerises et d’ananas ainsi que de miel. Le taux de sucre est super agréable et rend le whisky invitant. Au nez; purée de cerises, chocolat au lait, ananas, sucre brun, prunes, raisins secs, réglisse éventée. La première impression à la première gorgée… peut-être un peu dilué, un peu trop de grain whisky peut-être? …mais cela se corrige rapidement à la deuxième lapée. Il y a une addition de couches de fruits qui devient presque pâteux à la longue; beaucoup de cerises, raisins secs, prunes, puis oranges, ananas nappé de vanille et de miel. Glosettes (raisins trempés dans le chocolat au lait). Finale finement épicée sur un panier de fruits frais. Gros plus pour les saveurs, un bémol sur la texture en bouche et une finale où les fruits s’époumonnent un peu trop rapidement. Pas mauvais mais pas de coup de cœur aussi.

English EN Français FR