That Boutique-y Whisky Company Jura 20 ans – Batch 5

48.2% alc./vol.
901 bouteilles. Séparée de l’île d’Islay par un détroit, c’est la moins peuplée des îles Hébrides. Comptant moins de 300 habitants, elle est célèbre pour ses cerfs rouges et ses pics montagneux, les Paps of Jura. L’origine du nom “Jura ” provient d’un mot scandinave signifiant “cerf “. Animal emblématique de cette île particulière, plus de 5000 cerfs sont recensés. Une seule distillerie s’y trouve, Isle of Jura. Véritable havre de paix pour les écrivains, George Orwell y est souvent venu puiser son inspiration et y a écrit son célèbre roman “1984”.

André 83%
Bizarre ça… On distingue ce qui ressemble à du sherry mais avec un côté agricole et fermette tricky, un côté sucré agréable qui rappelle l’ananas et le toffee, le miel aussi. La bouche est plus diversifiée, mélange de fruits tropicaux, de belles cosses d’oranges et de chocolat au lait et une bonne dose de sucre, bois de chêne et une touche de citron en fin de bouche. Finale sur les fruits rouges et fruits tropicaux, léger.

Patrick 91%
Unique. Savoureux. Équilibré. Les mots me manquent le plus fait pour décrire ce whisky. Il ne sera pas au goût de tout le monde, mais si, comme moi, vous aimez les choses bien faites et originales, vous adorerez. Nez : Oh, ça sent le ciel, ça! Du sel et des algues, de la vanille, des fruits tropicaux, des biscuits au pépites de chocolat. Bouche : Du beau chêne brûlé, un mélange assez extraordinaire de chêne sec et épicé, de fruits tropicaux, d’algues et de sel. Le tout porté par une belle texture huileuse. Finale : D’une superbe longueur, salée et discrètement boisée.

Martin 87%
Nez: Le sherry cask se montre le bout du nez, mais on dirait qu’il a passé la fin de semaine à pelleter du purin. Toffee, caramel, fruits tropicaux et sucre d’orge. Bouche: Chêne bien gorgé de sherry, fruits tropicaux, cannelle, poivre et cacao. Ses épices sont pointues, mais sa texture a tendance à nous faire mieux passer la pilule. Caramel power. Finale: Belle longueur, avec du chêne salé, une salade de fruits tropicaux et une goutte de miel. Équilibre: Le nez est plutôt bizarre, mais le reste de la dégustation nous le fait oublier rapidement. J’aime bien, même si je m’attendais à ce que 20 ans de vieillissement aient un plus grand effet adoucissant que ce à quoi on a droit aujourd’hui.

Sivo Sélection Rye Whisky Tourbé

43.5% alc./vol.

Patrick 90%
Ça faisait longtemps que je l’attendais ce whisky! Du seigle, de la tourbe, que demander de plus? Le meilleur whisky québécois à ce jour? En tout cas, il s’agit définitivement d’un whisky qu’on ne boit pas seulement “pour acheter local”, mais simplement parce que c’est excellent! J’ai d’ailleurs dégusté ce whisky alors que je préparais une dégustation de Kilchoman, et il était selon moi supérieur à la plupart de ceux-ci (mais très différent, faut aimer le rye!). Je me suis d’ailleurs surpris à en reprendre quelques drams de plus une fois la soirée de travail terminée… Nez : Ça sent bon, ça! Les épices du seigle sont délicieusement intenses, avec une petite touche fruitée et sucrée, un peu de bois et une belle fumée de tourbe juteuses qui enrobé le tout. Bouche : Un délicieux mélange d’épices du seigle, d’épices du bois et d’épices de la fumée de tourbe. Le tout avec une touche de fruits sucrés, du bois brûlé et une discrète fumée de tourbe qui réussit avec brio à ce qu’on n’oublie pas sa présence. Finale : D’une belle longueur, épicée et fumée, avec un petit quelque chose de huileux et agréable.

Talisker 8 ans Cask Strength Diageo Special Release 2020

57.9% alc./vol.
Distillé en 2011 et affiné dans des fûts ayant préalablement contenu du rhum Jamaïcain distillé en Pot Still.

André 85%
Le nez s’ouvre sur les notes de poivrées typiques de la distillerie sur un édredon de vanille. L’approche est prudente mais ferme. Après aération, des notes de banane nappées de miel et d’ananas apparaissent et s’accompagnent de sucre naturel de fruits, une tourbe sucrée et une touche saline. Le nez est presque délicat pour un whisky si fort en alcool. La bouche est pas mal plus poivrée et tourbée, aiguisée aussi. La bouche confirme la jeunesse du whisky inspirée par le nez. Aux gorgées subséquentes, on a droit à quelques notes d’agrumes et de citron qui s’entremêlent de sel de mer, de vanille et d’une sensation de calcaire. Le souvenir du Douglas Laing Old Particular Talisker 8 ans me vient en tête comme comparaison. Finale brute, liquide, fumée, poivrée et salée. Pas un mauvais whisky, mais un prix largement exagéré.

Deanston 17 ans Pinot Noir Finish

50% alc./vol.
Distillery Bottling, Distilled 13-12-2002, Bottled 2020, Édition limitée de 5604 bouteilles. Maturation initiale en refill whisky casks et affinés pendant une année en fûts de vin Pinot Noir.

André 89%
Plutôt sur les fruits à chair au nez que les fruits rouges. Pommes, poires, raisins, miel, vanille épicée, presque citronné aussi. En bouche, les éléments rouges sont plus évidents et s’accompagnent d’une touche sulfureuse qui disparaitra après 20 minutes d’aération; fruits secs, réglisse rouge, pommes, raisins, fruits rouges, légère sensation tannique en bouche mais hyper crémeux qui nappe bien l’alcool pointu, s’en suit un beau crescendo d’épices qui même à la finale, pointue et sèche, sur les fruits rouges et le miel chaud. Étonnant revirement de situation pour ce malt qui me laissait froid aux premières gorgées mais qui s’est laissé attendrir au fil de la dégustation.

Forty Creek Resolve 2020

43% alc./vol.
Lot #14. Édition limitée de 6500 bouteilles.

André 90%
Quelque chose qui rappelle le wine cask ou le porto au nez, cassonnade et cassonnade et barre de chocolat Cadbury Fruits & noix, chêne toasted, oranges. Étonnante texture en bouche, soyeuse et sucrée, oscillant entre le sirop d’érable et la cassonnade, le chocolat au lait et les raisins secs, bois de cèdre, le porto définitivement, la pomme caramel aussi. La texture devient sirupeuse avec le temps. Belle finale, propulsée doucement par les épices et le poivre, mélangées de notes de fruits secs dans le sirop d’érable.

Patrick 88%
J’ai trouvé ici quelque chose de rare : Un whisky qui m’a décontenancé! Je m’attendais que le vin prenne toute la place, mais ce sont plutôt les épices qui volent la vedette. Ça m’a donc pris deux-trois essais avant de l’apprécier à sa juste valeur, mais ça en valait la peine, car c’est un whisky qui semble s’améliorer à chaque fois que j’en bois! Nez : Chaleureux et astringent, avec du caramel, des noix, de la paille sèche, des agrumes et un petit quelque chose me rappelant du Caribou. Bouche : Un beau mélange de caramel, d’épices et de fruits chaleureux. En fait, peut-être du gâteau aux fruits qu’on aurait poivré et servi sur une planche de chêne avec de la paille sèche. Finale : D’une longueur moyenne, sucrée, mais surtout épicée.

Martin 88%
Nez: Caramel sirupeux, bois, touche d’épices et de fruits rouges mijotés. Pacanes et sucre brun. Très très bon. Bouche: Noix et caramel, eau d’érable en puissance. Cassonade et poivre noir. Malgré sa texture un peu légère, les saveurs se tiennent bien droites. Finale: Chaude et suave, mais un peu courte à mon goût. Chêne, érable, caramel et poivre. Gâteau aux épices. Équilibre: Un beau beau beau Forty Creek, à la hauteur des attentes pour une édition spéciale annuelle.

Caol Ila Càrn Mòr 7 ans

47.5% alc./vol.
Sherry butt, 1324 bouteilles, embouteillé en 2020

Patrick 90%
Tout ce que j’aime dans un scotch, j’aurais adoré pouvoir mettre la main sur une bouteille – Merci Vincent pour l’échantillon! Il aurait battu des records si ce n’avait été de la finale qui pourrait être un peu mieux. Pas grave, il suffit d’en prendre une autre gorgée! Nez : Superbe parfum débordant de fruits, marié avec une délicieuse fumée de tourbe et de l’onctueux chocolat au lait. Incroyablement alléchant. Bouche : Toujours les fruits, la fumée de tourbe et le chocolat au lait, mais aussi de savoureuses épices. Riche, intense, savoureux, miam miam miam! Finale: D’une longueur moyenne, fumée et fruitée.

Cardhu 12 ans – Embouteillage des Années 70

43% alc./vol.

André 81%
Nez abondant de fruits tropicaux, de poires fraiches, d’oranges, jus de citron, raisins verts, pommes poires, miel et vanille. On est propulsé dans la cour d’une maison de campagne au plein de cœur du plus chaud de l’été. La texture est savoureuse, léchée et paisible, rehaussée par des tonalités de gingembre et de poivre survolant un bol de salade de fruits exotiques, de pommes. Le miel se marie avec les notes de caramel, des notes de céréales aussi, avec une bonne dose sucrée, crème anglaise nappé de miel. Légère sensation cireuse en finale de dégustation, comme la cire sur les pommes poires de l’épicerie. Longue et douce finale avec des pointe de coconut, fraiche et principalement sur la salade de fruits et le miel.

Patrick 82%
Un bon whisky, frais et bien construit. Ça ne valait pas la peine d’attendre 50 ans pour ça, mais ça demeure une belle curiosité. Nez : Le parfum est léger, avec du malt, du chêne, un peu de pomme verte et une touche de caramel. Bouche : Du chêne, de l’orge, de la pomme verte et une petite dose sucrée. Globalement, épices, pommes vertes et une touche sucrée. Finale : D’une longueur moyenne, boisée et sucrée.

Kilchoman 100% Islay PX Sherry Hogshead Matured Cask #322/2015

58.6% alc./vol.
Exclusively for Craft Cellars, Distilled 27/05/2015, Bottled 10/07/2020, 345 bottles.

André 91%
Nez très invitant de gâteau aux fruits et de compote de pommes, de raisins de Corinthe, oranges, cerises noires et prunes, fumée de tourbe discrète. Texture goulue et huileuse, divine. La tourbe est plus prononcée, poivrée et épicée et très soutenue une fois ingérée. Notes terreuses et animales persistantes, rappel iodé, fruits rouges épicés, poivre broyé, mûres et prunes, oranges, raisins secs, cannelle, approche voluptueuse et raffinée. Longue finale épicée, amoureusement tourbée et remplie d’embruns maritimes iodés. Un Kilchoman d’une grande qualité et qui respecte la tradition aromatique de la distillerie.

Patrick 90%
Un excellent scotch exactement dans ma palette de saveurs. Une belle démonstration que les mots “tourbe” et “xérès” sont gages de succès. Nez : Mon parfum favori de whisky!! De la délicieuse fumée de tourbe envoûtante entrelacée de volutes fruitées et subtilement sucrées. Wow. Bouche : La fumée est ici plus intense et plus épicée, alors que les fruits se présentent plutôt en filigrane. Finale : D’une belle longueur, fumée et épicée.

Arran Sherry Cask – The Bodega

55.8% alc./vol.
Maturation de 7 ans en first-fill sherry hogsheads.

André 82%
Gâteau aux fruits, fruits secs, oranges et cerises, pâte de fruits, raisins, caramel et chocolat noir amer. La bouche est très decevante côté texture, hyper liquide et un peu disparate. Le sherry est à l’avant-plan mais est fade et hyper épicé, boisé et poivré au max également. Cerises noires, raisins secs, oranges sanguines, chocolat amer, bois calciné, sensation hyper tannique, tonne de poivre et d’épice. Débalancé et agressif comme présentation. Le tout s’améliore grandement si l’on laisse le verre respirer une bonne demi-heure. Longue finale, tannique et menée par les notes de bois de chêne, le poivre et le chocolat noir amer. Définitivement un des Arran sherry les plus décevant livré par la distillerie.

Patrick 90%
Un délicieux Arran avec un exquis mélange de saveurs. Très satisfaisant. Nez : Du délicieux chocolat aux fruits et de discrètes épices. Bouche : Toujours le chocolat, avec un trait de caramel, des épices, des cerises et des figues. Et une grosse planche de chêne sec au travers de tout ça. Finale : D’une belle longueur, avec du chocolat noir et de belles épices chaleureuses.

Balblair Vintage 1997-2013 – 2nd Release

46% alc./vol.
15 ans, first fill ex-bourbon casks.

André 85%
Cette distillerie est capable du meilleur et du pire, parfois difficile à sizer, à cheval aussi entre les highlands et les îles. Avalanche de vanille, fruits tropicaux, ananas, poires, écorces d’oranges, miel. Festif et estival. La bouche est sucrée et fruitée, fraiche et un peu diluée même au niveau textural. Cosses d’oranges, citron, mangue et salade de fruits tropicaux, melon au miel et poires, pincée de gingembre, puis saveurs de bois de chêne séché et astringent. Finale poivrée et épicée, un peu sèche, fruits tropicaux confits et miel.

Patrick 90%
Maintenant que Balblair a décidé d’abandonner le concept des millésimes, je savoure encore plus ce dram! Un superbe scotch, ça! Nez : Des fleurs, du miel, des agrumes et de la vanille. Frais. Bouche : On a mis un pétard dans les fleurs, il y en a partout, et ça goûte discrètement la poudre! À moins que ce soit un mélange de gingembre et de rhubarbe? Le tout, avec une bonne grosse dose d’agrumes. Et, après quelques gorgées, une fumée très très très discrète, mais qui donne au tout un superbe punch. Finale : D’une belle longueur, pleine d’agrumes, de fleurs et de bois chaleureux.

Martin 86%
Nez: Frais et léger, sur des notes de malt, de vanille, de noix et de poires. Relax et plaisant, à boire en chemise hawaïenne. Bouche: Miel bien rond, texture plaisante, touche d’épices, tout en restant bien campé dans le malt, le bois et les tannins. Finale: Malt, chêne, poivre noir, cuir, fruits rouges en pâte. Équilibre: Un scotch qui ne fait pas trop de feux d’artifices, mais qui est quand même solidement construit. À boire en chemise hawaïenne oui, mais au bord du feu dans la cour arrière une chaude soirée d’été crissement.

English EN Français FR