Oregon Spirit Distillers Straight American Rye

45% alc./vol.

Agé 4 ans, produit à partir de 100% de seigle de l’Oregon.

Patrick 89%
Ce whiskey présente un beau mélange agréable de chaleur et de fraicheur et tout ce qu’on peut aimer dans un rye! Je m’en suis d’ailleurs servi illico un 2ème verre, ce qui est la meilleure preuve pour démontrer que c’est très bon! Nez : Un parfum frais et herbeux, avec un mélange de fleurs fraiches et séchées, une pincée d’épices, un soupçon de caramel et quelques gouttes de jus de pomme verte. Bouche : Le seigle s’exprime ici avec brio, avec de belles épices chaleureuses, des herbes fraiches, des fleurs séchées, du bois chaleureux et toujours quelques gouttes de pommes vertes. Le tout est porté par une belle texture huileuse. Finale : D’une longueur moyenne, chaleureuse et épicée.

Oregon Spirit Distillers Straight American Bourbon

47%
 alc./vol.
Agé 4 ans, produit à partir de 4 céréales, maïs, blé, orge et seigle.

Patrick 86%
Un whisky agréable, unique et qui ne provient définitivement pas d’une distillerie « majeure » du Kentucky! Bref, savoureux à souhait, le genre qu’on s’offre quand on aime le bourbon mais qu’on veut quelque chose d’un peu différent. Nez : Pommes au caramel encore chaud, un bouquet de fleurs, un trèèèèès discrète note de fumée et une pincée de menthe fraiche. Bouche : Comme mordre dans une planche de chêne sur laquelle il y aurait une tonne d’épices à BBQ et des pommes cuites fumées. Finale : D’une longueur moyenne, épicée et légèrement fumée.

Virginia Distillery Co. Courage & Conviction American Single Malt Whiskey

46%
 alc./vol.
Vieilli pendant au moins trois ans dans 50% de fûts de Bourbon, 25% de fûts de Sherry et 25% de fûts STR. Les étés chauds et les hivers frais de la Virginie permet au whisky de vieillir plus rapidement qu’un scotch.

Patrick 85%
Un single malt très agréable à boire, surtout si je considère son jeune âge (un peu plus de 3 ans). Je n’ai pas pu résister à la tentation de vider ma bouteille (de 50 ml!), ce qui est toujours bon signe. Une distillerie à surveiller dans les prochaines années. Nez : Parfum rappelant un scotch single malt, avec un mélange de caramel et de caramel écossais, ainsi qu’une discrète touche fruitée. Bouche : Du délicieux caramel écossais, une pincée d’épices du chêne et de cacao ainsi qu’une discrète note de figues. Finale : D’une longueur moyenne et chaleureuse.

Glen Ness

40% alc./vol.

Highland Single Malt Scotch Whisky

Patrick 69%
Un mauvais whisky qui n’aurait jamais dû voir le jour. En fait, un whisky qui aurait dû être transvidé dans un fût de qualité, et oublié pour quelques années, rapport qu’ici, on a affaire à un gaspillage de ressources éhontées. Hey, on se passe le mot et on s’assure que plus personne n’achète de ce whisky, svp? Remarquez, quelqu’un qui achète ça, c’est quelqu’un qui ne vient pas contribuer à la surenchère des malts de qualité des Highlands… Nez: Un parfum qui déborde de parfum de whisky bas de gamme et qui fait que je me demande pourquoi je persiste à écrire une évaluation de tous les whiskys qui croisent ma route. Bref, scotch cheap, avec caramel, du chêne et des noix. C’est pénible, et je n’ai pas encore pris une seule gorgée. Bouche : Porté par une texture affreusement aqueuse, la saveur est dominée par du caramel et des épices qui venant d’un fût de chêne trop usé, qui se mélangent à la chaleur de l’alcool. Finale : Trop longue, avec du chêne et trop d’alcool.

Abasolo El Whisky de Mexico Corn Whisky

43% alc./vol.

Abasolo est la première véritable distillerie de whisky « de la ferme à la bouteille » au Mexique. Fabriqué à partir de mais non génétiquement modifié Cacahuizintle. Maturation d’environ 2 ans en virgin oak casks.

André 69%
J’vais dire comme mon ami Patrick, ça goûte les tortillas solide ça… À mi-chemin aussi avec les corn whiskey américain. Le nez est rempli de céréales séchées et de pop corn, bien sucré et bizarrement sec à la fois, de miel et de vanille. Hyper simple et basic. À l’éaration, grosses notes de compote de bananes nappées de miel. Vanille très présente, on a fait pas mal le tour des saveurs… Au fil des gorgées l’alcool devient plus brusque et sec, presque agressif. Finale de bananes au miel et vanille et de tortillas.

Patrick 80%
Un whisky auquel j’ai bien de la misère à donner une note : Il est définitivement trop jeune pour donner beaucoup de plaisir, mais il demeure tout de même de très grande qualité. Un whisky dont je surveillerai les « grands frères » dans quelques années. D’ici là, je le recommande si vous voulez un goût du Mexique qui n’est pas de l’agave ou une bière sans goût. Nez : Oh que ça sent le new make ça! Bref, alcool, alcool, alcool, un peu de maïs, de miel et de vanille. Bon, je serai honnête, oui ça sent le new make, mais le très bon new make. Bouche : Ici encore, j’ai presque l’impression de boire le whisky direct à la sortie du fût. Mais le tout vient avec une saveur de maïs tout à fait unique, me rappelant des tortillas artisanaux frais du four! Finale : D’une longueur moyenne, marquée par le maïs et le miel.

Two Stars Kentucky Straight Bourbon Whiskey

40%
 alc./vol.
Produit par Clear Springs Distilling Co… Qui est une compagnie inactive depuis 1990 selon Kentucky Secretary of State – Online Business Filings et propriété de Buffalo Trace.

Patrick 83%
Un autre superbe whisky qu’on a trop dilué à l’embouteillage. En tout cas, ça demeure un bon rapport qualité/prix. Nez : Un beau parfum de bourbon typique de Louisville (voir le propriétaire de la marque, ci-dessus), présentant un mélange agréable de sucre brun, d’épices, d’herbes séchées et de chêne. Bouche : Très porté sur le seigle et les épices, avec des herbes séchées et du chêne sec, complété par du sucre brun, une trace de cerise et une goutte de vanille. La texture est malheureusement un peu trop aqueuse pour que je lui décerne la note qu’il devrait mériter. Finale : Un peu courte, épicée et boisée.

Buckhorn Kentucky Straight Bourbon Whiskey

40%
 alc./vol.
Produit par Clear Springs Distilling Co… Qui est une compagnie inactive depuis 1990 selon Kentucky Secretary of State – Online Business Filings et propriété de Buffalo Trace.

Patrick 81%
Une bonne alternative au Buffalo Trace – j’ai souvent dit que ce dernier pouvait transformer vos cocktails en chef d’œuvre, voici donc une alternative à moindre prix (pour l’instant, seulement disponible aux États-Unis). Nez: Un beau parfum riche de bourbon porté sur le seigle, avec du bois, de la vanille et de discrets fruits mûrs. Agréable. Bouche : Si ce n’était d’une texture en bouche un peu aqueuse à cause de la dilution à 40%, ça serait vraiment bien! Bref, j’ai goûté au premier abord un beau mélange d’épices du seigle et du chêne, puis des fruits mûrs, une goutte de vanille et un peu de caramel. Finale : Un peu courte et boisée.

Seagram’s Seven Crown

40% alc./vol.

Blended whiskey américain. Composé de 75% d’alcool de grain neutre. En 1970, ce whisky était vendu à près de 200 millions de bouteilles par année… Pour une population de 210 millions d’américains!

Patrick 78%
J’étais parcouru de sentiments conflictuels à l’idée de goûter ce whisky : Icône du whisky nord-américain, mais avec une présentation bas de gamme… Mes attentes étaient basses, mais je m’attendais tout de même à une petite surprise. Bon, c’est du bas de gamme, mais pas mauvais. Je vous recommande de faire comme moi et de vous contenter d’une « mini » de 50ml, pour l’expérience! Nez: Le parfum est frais et léger, avec du sucre blanc et de la vanille. Bouche : Le goût en bouche est vraiment différent de ce que le nez m’avait laissé présager, l’ensemble étant chaleureux, avec du sucre brun, quelques épices et une touche de vanille. Finale : D’une longueur moyenne, d’abord boisée, puis s’étire malheureusement sur un feeling d’alcool cheap.

McAdams Blended Canadian Whisky

40% alc./vol.

Vieilli 36 mois

Patrick 80%
À moins de 10$ la bouteille, je m’attendais au pire! Mais finalement, même si c’est loin d’être un chef d’œuvre, c’est définitivement un rapport qualité/prix surprenant. Si vous avez besoin d’une base de whisky neutre pour un cocktail, ça serait un bon choix. Et si vous êtes coincés dans le milieu de nulle part et que ça vous prends une shot de whisky, celui-ci ne sera pas le pire choix. Nez: Le parfum me fait plus penser à une vodka qu’à un whisky… L’alcool est bien présent, adouci légèrement par une note de caramel et de vanille. Bouche : Au goût, je retrouve sans ambiguïté le whisky canadien « classique », avec une saveur globalement sucrée et pas trop intense. Bref, du chocolat, un peu de bois, un mélange de grain difficile à définir (maïs, blé et seigle, probablement) et une petite note de pelures d’oranges. Finale : Courte et légèrement boisée.

Heaven’s Door Straight Rye Whiskey

46%
 alc./vol.
Agé de 7 ans. Finition de 6 mois en fûts de chêne des Vosges. Mashbill de seigle à 95% et à 5% d’orge. Distillé en Indiana (MGP?)

Patrick 84%
Un autre bon rye whiskey de MGP (enfin, probablement…) présentant une très belle intensité qui doit être utile pour bien des cocktails. Étant plutôt déçu de mon achat, je l’ai essayé sur glace, rapport qu’il faisait vraiment chaud (en Floride) ce soir-là… Et c’est le meilleur, voir le seul whisky que j’aie vraiment apprécié sur glace (tellement bon sur glace que j’ai fini la bouteille sans m’en rendre compte!) Nez : Le parfum typique du whiskey de seigle américain, mais avec un côté plus herbeux que la moyenne. Bouche : Les herbes explosent ici, avec de l’herbe fraichement coupée, du fenouil, de l’aneth, du cèdre et de la coriandre. Le tout vient avec du chêne épicé, du poivre noir, des pelures d’orange et un peu de menthe. Le tout est porté par une belle texture. Finale : D’une longueur moyenne, épicée et herbacée.

English EN Français FR