Gavin D. Smith – Stillhouse Stories Tunroom Tales

Angels’ Share – 2013

Patrick 71%
Un ouvrage livrant une douzaine de témoignages d’histoires vécues par des gens ayant travaillés à différents postes dans l’industrie du scotch. J’aime particulièrement lire le soir, avant de m’endormir. Ainsi, la meilleure mesure pour savoir si un livre est ennuyeux est le nombre de soirées que je vais prendre pour en compléter la lecture. Normalement, un livre de 102 pages comme celui-ci me prends donc un gros maximum de 3 soirées… Mais ici, j’ai eu besoin de plus d’un mois! J’étais incapable de lire plus que 3-4 pages par soirée tellement la quasi-totalité des histoires étaient soporifiques (il y a quelques exceptions, mais elles demeurent des exceptions). Au point que je me disais que les gens qui partageaient leurs histoires, malgré qu’ils faisaient un travail hors du commun, avaient eu une vie plutôt morne et monotone. Enfin, à titre de comparaison, après avoir complété la lecture de ce livre, j’ai entamé la lecture d’un ouvrage de 600 pages sur la naissance du système de « Common Law » au Moyen-Âge en Angleterre, que j’ai complété en 3 soirées à peine (mais je n’en parlerai pas plus ici, ce n’est pas la place)!

Glen Mhor 20 ans 1976

57.9% alc./vol.
Speyside, 1892 (fermée-démolie). Cadenhead’s.

André 89.5%
Très floral – pensées, beurre de vanille, légère amertume salée. L’alcool ne se manifeste pas au nez. La texture en bouche est très agréable, la finale, elle, est tout en raisins mauves qui endors les papilles avant l’arrivée massive d’alcool qui embrase le tout. Élégant et suave.

Patrick 89%
Nez léger, malté un peu vineux. Au goût, le vineux est plus présent. Aussi, poivre, sel. Étonnamment riche en comparaison au nez. La finale est longue, vineuse et sucrée. Un whisky vraiment passionnant, qui évolue à chaque étape de la dégustation. Se mériterait plus de 90% si ce n’était du nez trop discret.

English EN Français FR