Bowmore 23 ans No Corner To Hide

51.5% alc./vol.
Édition limitée de 6666 bouteilles. Maturation initiale de 20 ans en Ex-American Bourbon Hogshead et affinage en Essentia barrique, un bois de Rose datant des années 1830 provenant de la tonnellerie Demptos en France.

André 92%
Fruits tropicaux et zeste de citron sur le quai, embruns maritimes et légère fumée de tourbe, bonbons en gélatine. La bouche est WOW! Citron, fruits tropicaux, orange, saveurs maritimes et de fruits de mer, tourbe finement savonneuse, ananas flambés suits sur le feu de camps et une touche florale, bois de cerisier. Finale relevée, bien tourbée, un peu sale, salée et fruitée.

Longrow Peated – Batch 20/01

46% alc./vol.
Bottled 06/01/20

André 87%
Vanille et crème pâtissière, zeste de citron, tourbe terreuse, aspect maritime. Belle texture ronde et crémeuse. J’adore la tourbe citronnée, terreuse et maritime, à la fois iodée et sur les fruits de mer cuits sur le feu de camps et une fumée un peu crasseuse. La texture est vraiment hallucinante, mielleuse et presque sirupeuse. J’ai maintenant des notes de bananes et de sel de mer, de zeste de citron frais. Belle finale punchée et douce, sur l’ananas, le citron, l’iode et la fumée terreuse et crasseuse. Pour le prix, quel bon dram!

Patrick 87%
Si vous ne connaissez pas Longrow mais que le mot « peated » vous a charmé, vous ne le regretterez pas! Le style est Nez : De belles volutes de fumée de tourbe, avec du chêne et une touche très discrète de fruits tropicaux. Bouche : Ici aussi, une belle fumée de tourbe intense et fraîche, un peu de chêne et les fruits tropicaux plutôt bien camouflés. Finale : D’une belle longueur, fumée, fraiche et épicée.

Springbank 15 ans édition 2021

46% alc./vol.
Bottled 05/10/2021

André 88%
Nez offrant un mélange intriguant de cerises, sel de mer et d’abricots. Feu de plage qui s’agrémente d’enbruns maritimes bien salés et de caramel. J’adore la texture moelleuse et chanue de la bouche, une sensation chaleureuse et agréable gachée par des notes de soufre assez présentes. J’ai beaucoup de difficulté à passer outre pour être franc. Sherry parfumé de soufre, abricots, sel de mer, caramel, cerises roulées dans le poivre, oranges. Après aération, je reviens au nez et celui-ci est presque monopolisé par les notes de caramel et de fruits séchés. Le whisky gagne beaucoup à s’aérer et se départir de ses notes de soufre mais une fois l’équilibre atteint, c’est sublime comme présentation. Belle finale de cerises marasquin poivrées, les fruits séchés et les oranges.

Patrick 91%
Un superbe whisky dont je savoure chaque goutte avec plaisir ! D’ailleurs, ma bouteille semble se vider seule, comme par magie ! Nez : Un beau parfum légèrement fumé, avec de beau fruits mûrs sucrés d’une belle intensité. Bouche : Oh, c’est bon ça ! De la belle fumée de tourbe légère et florale, du caramel salé, et de beaux fruits mûrs. Finale : D’une longueur moyenne, fruitée et florale.

Springbank 15 ans Rum Wood

51% alc./vol.
Édition limitée de 9000 bouteilles.

André 84%
Céréales Sugar Crisp, caramel, miel, poires, ananas, avec quelque chose de bizarre et difficile à cerner. La tourbe est puissante et rappelle la coal, rum caramélisé, cassonade et coconut, bananes flambées, esprit maritime, sel de mer, tourbe légèrement terreuse. Poivre en finale, caramel salé, gingembre, sucre caramélisé. Pas le meilleur mariage que j’ai vu, est-ce dû à un mauvais choix de fût ou juste une combinaison maladroite qui ne vas pas avec Springbank?

Patrick 77%
Ouf, pénible. Un whisky qui ne m’a apporté aucun plaisir. Même que j’ai flushé la moitié de mon échantillon dans l’évier. Nez : Pas le parfum le plus agréable que j’aie vu avec Springbank, avec de la tourbe bizarre avec des notes de pâte à modeler, des céréales mouillées et du miel. L’ensemble n’est pas vraiment alléchant. Bouche : Grosse fumée de tourbe épicée enrobée de pâte à modeler moisie, un peu de bois et bananes caramélisées. Finale : D’une longueur moyenne, avec un petit côté de sucré-caramélisé.

Balvenie 12 ans Single Barrel #5821

47.8% alc./vol.
1st Fill Ex-Bourbon Barrel.

André 91%
Poires, ananas et miel, purée de bananes, zeste d’oranges et belle crème vanillée, caramel lointain. Superbe texture en bouche, persillée d’épices tirée du bois de chêne. Notes mêlées de caramel et de crème brûlée, poires et bananes nappées de miel. Finale plus marquée par les épices, cannelle et pelure de pommes rouges, de longueur appréciable. Superbe représentation de l’utilisation du bourbon cask, saveurs typiques, équilibre notoire, texture sensuelle. Du bon jus.

Martin 92%
Nez: Miel, céréales et fruits tropicaux. Crème anglaise et coulis de fruits rouges. Caramel et crème glacée. Bouche: Miel coulant, fruits, bois et cuir. Vanille et caramel à profusion, soulignés par un bouquet d’épices assumées. Finale: Chaude, boisée et surtout poivrée. On garde un peu de miel et de cuir en fond de bouche. Équilibre: Un superbe single cask, un baril bien choisi. Si c’est en votre pouvoir, ne ratez pas l’occasion d’essayer un dram de cette trempe.

Isle of Jura Rare Vintage 1988

52.8% alc./vol.
Batch #2 Asian market exclusive, Distilled 1988, Bottled 2019, Bottle #975 of 1500. Maturation initiale en Ex-Bourbon cask et affinage en Ex-Port Wine Cask.

André 89%
Nez alléchant, rempli de fruits rouges, sensation moelleuse. Fruits secs, sel de mer, réglisse rouge. La bouche est ample et généreuse; mangue, fruits secs, réglisse et pommes, apricots, miel. Légère touche de soufre, vite balayée par l’apport de fruits rouges séchés. La touche maritime est elle aussi marqué. Finale musclée, très fruitée, les notes de soufre sont plus importantes mais bien équilibrées, se prolongeant sur des notes de sel de mer et de poivre.

Patrick 90%
Les vieux Jura sont toujours différents des plus jeunes, le distillat laissant l’avant-scène aux fûts. Et, quoique j’aime bien les jeunes Jura, les plus âgés n’ont rien à leur envier depuis quelques années. Nez : Wow… Ok, après avoir écrit ce mot, j’ai dû passer 15 minutes à humer le whisky tellement le parfum est agréable! Un beau parfum de chocolat au lait, avec des cerises, des prunes et des framboises bien mûres. Bouche: Alors que le parfum était plutôt sucré, la bouche est plutôt boisée et épicée même si elle déborde tout de même de fruits tels les framboises, les prunes et les cerises. Le tout est porté par une superbe texture. Finale: D’une belle longueur, boisée et fruitée, avec une petite amertume.

Martin 88%
Nez: Fruits rouges et sirop pour la toux. Sel, bois sec, fruits séchés. Céréales mouillées et herbe fraîche. Bouche: Champ de fraises, léger cuir, tannin du bois. Poignée d’épices. Bien plaisant. Finale: le bois sec domine, avec une bonne vague de fruits, de cuir, de réglisse et de sucre brun caramélisé. Une lointaine et timide tourbe boucle le portrait. Équilibre: Un bon millésime, un bon taux d’alcool, un bon dram à partager. Merci!

Kilchoman 100% Islay 11th Edition 2021

50% alc./vol.
Agé dans 26 fûts de bourbon et 7 fûts de xérès oloroso pour plus de 9 ans

Patrick 86%
Un très bon whisky qui réponds bien aux attentes. Nez: De la belle fumée de tourbe fraîche accompagnée d’une touche d’agrumes et d’une note florale. Bouche : Portée par une belle texture huileuse, j’y retrouve de la fumée de tourbe très poivrée avec des agrumes et de l’orge séché. Finale : D’une belle longueur, boisée et fumée.

Bruichladdich Octomore Edition 12.2 Ochdamh-mòr 5 ans

57.3% alc./vol.

Patrick 83%
Un bel Octomore, mais pas trop excitant non plus. Ne vaut définitivement pas le prix demandé. Nez : Grosse fumée terreuse sale, avec une touche d’agrumes, de miel et de jus de poire. Bouche : Toujours la belle grosse fumée de tourbe terreuse sale, du sel, un peu de poivre et une trèèèès discrète note fruitée et sucrée. Finale : D’une belle longueur, tourbée.

Bruichladdich Octomore Edition 12.1 Ochdamh-mòr 5 ans

59.9% alc./vol.

Patrick 90%
Un beau gros Octomore comme je les aime, avec une belle fumée de tourbe intense et complexe. Nez : Fumée de tourbe intense et fraîche, cendres, bois encore légèrement humide, agrumes et miel. Bouche : Poivrée et fumée, avec du bois brûlé, du miel, des fleurs et une bonne dose de sel. Finale : D’une belle longueur, poivrée, fumée et salée.

Berry Bros & Rudd Orkney Islands 17 ans 2003-2021

59.9% alc./vol.
Cask 1, exclusif au Kensington Wine Market

Patrick 91%
Oh que c’est bon ça ! Fort probablement du Highland Park. En tout cas, ça goute Highland Park comme je l’aime, alors c’est ce qui compte. Nez : Je capote ! Un superbe mélange de tourbe et xérès, avec du cuir, du tabac et des fleurs. Bouche : De la fumée de tourbe bien balancée, du xérès chaleureux, des figues, du cuir, du tabac et un peu de fleurs. Le tout semble beaucoup plus doux en alcool que ce qui est annoncé, et porté par une superbe texture. Finale : D’une belle longueur, légèrement fumée et boisée.

English EN Français FR