Cadenhead Original Tomatin 12 ans

46% alc./vol.

Patrick 81%
Pas mauvais, mais pas remarquable non plus. Un whisky d’été, que j’apprécierais probablement plus sur le patio sous le soleil. Nez : Un parfum floral, avec un peu de fruits, une goutte de miel et un peu d’herbe. Bouche: Floral, boisé, frais, avec un peu de miel, d’herbe et une pincée d’épices. Finale: Un peu courte, marquée par les herbes et un peu de bois.

Gordon & MacPhail Discovery Tomatin 2007-2018

43% alc./vol.

Patrick 80%
Pffft. Pas mauvais, mais… je me suis presque étouffé dessus. Si votre favori est le Glenfiddich 12 ans, vous allez adorer. Peut-être. Sinon, oubliez ça… Je dirais pas que c’est mauvais, mais je n’ai pas eu une goutte de plaisir à y goûter. Nez : Une odeur d’herbe qui est dans le composteur depuis au moins une couple de semaines. Avec une touche de sève de chèvrefeuille au printemps. Et une pincée d’épices. Bouche : De l’herbe, du compost et un peu de bois frais. Finale : D’une longueur moyenne, marquée par l’herbe et une touche de bois fraîchement coupé.

Old Malt Cask Glenburgie 13 ans

50% alc./vol.
Distilled 1990, Bottled 2003, Cask DL1038, 240 bottles

André 89%
Wow, quel superbe whisky. Nez soyeux et bien fruité de poires, bananes nappées de vanille, ananas, fruits tropicaux. La bouche est gourmandeet riche sur des notes de sucre de fruits. On retrouve encore les poires et la bananes, des oranges, du sucre des gommes balloune, légère effervescence, pommes vertes, caramel et vanille, pincée herbeuse également. Texture moelleuse vraiment agréable. Au fil des gorgées, la bouche devient plus marquée par le bois et l’ensemble se gorge d’épices. Les notes de caramel gagnent aussi en force. Finale épicée et fruitée, rafraichissante et tropicale.

Patrick 90%
Un beau whisky délicieux, simple et efficace, présentant une belle balance entre les saveurs fruitées et boisées. Nez : Un beau parfum suave avec des notes fruitées, du caramel… Simple et efficace, j’ai de la misère à me sortir le nez du verre!! Bouche : Un superbe mélange de fruits mûrs, de sucre, d’épices venant du chêne et saupoudré de cacao. Le tout est porté par une agréable texture en bouche. Finale : S’étire longuement sur des notes de chêne épicé.

Single Cask Nation Tomatin 12 ans

58.1% alc./vol.
2nd Fill Bourbon Barrel Cask #800230, Distilled September 2006, Bottled August 2019, 219 Bottles

André 83%
Beau nez floral et de fruits tropicaux, crème vanillée nappée de miel. Bouche; pommes vertes, fleurs blanches, céréales séchées, miel, vanille, fruits tropicaux, ananas, un zeste de citron. Superbe texture hyper soyeuse, qui s’effile sur d’intenses notes d’épices lorsque avalé pour ensuite revenir sur des notes de fruits à chair bien doux. On a encore ce feeling de saveurs de jeune whisky pas mature en bouche tout comme l’édition Teaninich 13 ans du même distributeur, saveurs qui rappellent le bois verdâtre et l’herbe bien verte. Finale épicée et sèche, verdâtre.

Patrick 90%
Un beau whisky complexe, savoureux et superbement balancé. Tomatin à son meilleur. Nez : Oh, un beau parfum intriguant et savoureux. De beaux fruits tropicaux juteux, de la vanille, du bois et tellement plus. Je pourrais passer plus d’une heure à analyser ce parfum. Bouche : Superbe, du malt, de l’orge, de la vanille, du bois épicé et des fruits exotiques. Complexe et savoureux. Finale : D’une belle longueur, boisée et épicée.

That Boutique-y Whisky Company Tomatin 11 ans

51% alc./vol.
Batch 4, Limited edition of 1174 bottles

André 84%
Ouf… bizarre comme nez… Le whisky demande beaucoup de temps pour s’équilibrer. Végétal et fruité à la fois. Fruits à chair, poires, eucalyptus, sucre de fruits, pommes vertes, vanille. Bouche sur les fruits exotiques, pommes vertes, poires, citron, bananes, oranges, miel et vanille, herbe verte. Finale de longueur moyenne, herbeuse, Cream Soda, pommes vertes, bois sec et fruits à chair.

Tomatin 12 ans

43% alc./vol.
Fruit d’une maturation dans une proportion de 33% chacun de fûts traditionnels Écossais, ex-bourbon casks et d’ex-Spanish sherry casks.

André 86%
Surprenant pour un flagship entrée de gamme. Nez de campote de framboises, cerises, citron, zeste d’oranges. Belle fraicheur et une simplicité avec une complexité bien cachée. La texture est moelleuse mais épicée à la fois. Les notes de fruits tropicaux dansent avec les saveurs de pommes et d’oranges, de citron, poires et de pommes vertes. Une touche de cannelle, poivre concassé et de raisins secs nuance le tout. La finale est moyenne en longueur ponctuée de xérès et de cannelle.

Patrick 88%
Une belle surprise que ce Tomatin dont j’ai apprécié chaque goutte. Au prix qu’il se détaille, je crois bien que je vais en ajouter une bouteille à ma prochaine commande! Nez: Des pommes légèrement brunies, des poires, des noix et une goutte de caramel. Au premier abord, je n’ai pas été impressionné, mais après quelques minutes, je n’étais plus capable de sortir mon nez du verre! Bouche : Des belles pommes juteuses et bien mûres, des poires aussi très mûres, une belle note bien balancée de bois épicé et une goutte de chocolat. Finale : D’une longueur moyenne, épicée et légèrement sucrée.

Tomatin 12 ans (ancien embouteillage)

43% alc./vol.

André 82.5%
À voir la couleur jaune-verdâtre du dit liquide, je m’étais attendu à bien des arômes mais certainement pas un nez aussi fortement modelé par le sherry. Le xérès est omniprésent au nez, se jumelant à d’agréables flaveurs de pommes-poires et de miel. La bouche est diffuse et éparse, la consistance trop fluide; céréales germées, xérès et fruits à chair avec quelques notes épurées de noisette en finale de bouche. Le nez prometteur s’effondrera trop rapidement en bouche, ce qui décuplera la déception surtout avec les promesses du nez bien fruité et son sherry vraiment bien équilibré.

Patrick 80%
Nez : Malt sucré, avec une subtile touche de xérès et de poussière. Bouche : Sciure de bois et poussière. D’accord avec RV pour ce qui est du papier de plomb et du cigare aigre. Finale : Vers la fin, on y détecte de subtils arômes fruités rappelant des pommes jaunes. Balance : Pas mauvais, mais ben ordinaire.

RV 81%
Sans humidité, l’air de la terre en est presque vulgaire. Dans le champs, à un pied du sol, le malt est sucré et poussiéreux, avec une pointe de foin séché. À l’aveugle, on pense passer brièvement devant un prunier, avec de passer au papier de plomb et de cigare aigre. La finale est un peu mieux, mais trop passagère. L’esprit agricole, ça me prend tout de même un minimum de créativité; ce single malt en est toutefois trop aride.

Tomatin 12 ans (nouvel embouteillage 2016)

43% alc./vol.

Patrick 87%
Ce nouvel emballage de Tomatin va gagner à être connu ! A chaque gorgée, je l’apprécie de plus en plus. Venant d’une distillerie dont les scotchs ne m’ont jamais impressionnés, c’est une belle surprise, à un prix raisonnable. J’aime ! Nez : Beau parfum légèrement sucré, avec des fruits très subtiles et une vanille évanescente. Quelques notes de biscuit à l’avoine viennent compléter le tout. Bouche : Sucré et toujours marqué par les biscuits à l’avoine, la vanille étant ici moins discrète. Quelques petits fruits et une impression fugace de fumée viennent compléter agréablement le tout. Finale : D’une belle longueur, avec des notes d’épices et de fumée délicate.

Martin 86.5%
Nez: Miel, vanille et fruits des champs. Fleurs blanches et légère fumée accompagnent un petit bol de gruau. Bouche: Léger miel, un peu de melon, de fruits tropicaux et de crème vanille. Chêne à peine épicé. Finale: Agréable quoique courte, sur des accents de bois sec, de vanille et de céréales fruitées. Assez délicat. Équilibre: Depuis la nuit des temps bien peu d’importance a été accordée à la distillerie Tomatin, mais peut-être devrait-on sur la base de cet embouteillage leur prêter un peu plus de crédibilité.

Tomatin 12 ans (nouvel embouteillage)

40% alc./vol.
Le whisky produit est essentiellement consacré à la fabrication de blends (The Antiquary, Talisman, The Big-T). Le single malt n’est que très peu distribué.

André 72%
Insipide, trop de sherry. Soft mint peut être.

Patrick 65%
Yark! Coudonc, me suis-je lavé les mains en sortant de la toilette??? Repoussant au nez, tout comme au nez. Poche.

RV 72%
Un coup de vent inutile qui semble arriver de nulle part et se diriger de là où il est venu. Nez très feuillu, samare (hélicoptère) d’érable? Le tout accompagné d’un bois sucré. Presqu’absent en bouche et en finale, avec un boisé et des épices à concentration homéopathique qui disparaissent rapidement. Une bouteille heureusement peu dispendieuse, présente dans mon dictionnaire à la définition du mot anodin ou bien translucide.

Tomatin 12 ans Spanish Oloroso Sherry Cask Finish

43% alc./vol.

André 81.5%
Ce qui agrippe le nez dès le départ, ce sont les savoureuses notes de caramel écossais et de vanille super douces ainsi que les notes de raisins verts pressés. Insolite provenant d’un sherry cask. La bouche développera tranquillement ces mêmes saveurs auxquelles s’ajouteront de savoureuses notes de petits fruits, de poires, de pommes rouges et de sherry. La finale est à l’image générale du whisky, très douce, fruitée avec parcimonie s’évaporant dans de douces notes de sherry et de fruits. Une belle présentation, peut-être trop conservatrice dans l’approche et sa structure mais des saveurs présentées de façon juste et équilibrées.

English EN Français FR