Dr. Don’s Cask Sample Lot 40 Cask Strength Black Sea Barrel Finish

56.1% alc./vol.
Cask sample sélectionnée par Don Livermore pour une dégustation privée avec notre club.

André 92%
Texture luxuriante, cerises noires intenses, framboises, côté pulpeux à la sensation presque licoreuse, liquide à fondue bouguignonne, pelures de raisins mauves et prunes, une touche de cannelle en retrait, Cherry Blossom. Les premières secondes en bouche sont plutôt calmes, le whisky sait garder sa texture sirupeuse, puis on s’envole sur des notes plus corsées de rye poivré et de cerises roulées dans la cannelle. Jus de cerises marasquin, Coke aux Cerises. Le whisky mérite de respirer un bon quart d’heure afin de s’équilibrer. Finale licoreuse, sur les cerises noires roulées dans le poivre, la cannelle, l’anis, la pelure de raisins mauves.

Patrick 94%
Ça c’est mon genre de whisky! J’adore! J’en veux une caisse! Nez: Oh wow! Un incroyable parfum de bois, de sucre et de sel, avec une touche fruitée. Bouche: Un superbe mélange de bois brûlé, de sel et d’une touche fruitée. Je jurerais avoir affaire à un mélange de bourbon et de scotch d’Islay. Finale: D’une superbe longueur, salée à souhait et tellement savoureuse.

Martin 91%
Nez: Ouf, les cerises poivrées et le rye endiablé sonnent à ma porte. Bois sec, raisins, fruits des champs et petits coeurs à la cannelle. Bouche: Les épices, la réglisse, les cerises, le chêne, le rye, et puis hop! Tout s’envole avec le feu sauvage du degré d’alcool. Touche de chocolat au lait. Finale: On parvient à retrouver nos sens ici et à décanter sur des accents longs et chauds de bois vert, de cerise de terre, d’anis, de cacao et de poivre noir. Jus de raisin. Équilibre: Un whisky à prendre tout doucement, mais qui sait récompenser le dégustateur patient et averti.

J.P. Wiser’s 22 ans Cask Strength Port Barrel Finish

59.7% alc./vol.
Batch #A.A1588. La deuxième édition brût de fût de J.P. Wiser’s, ce whisky de 22 ans et est composé d’un mélange de whisky de maïs et de whiskies de seigle. Dans la dernière année, le whisky a été affiné dans des fûts de chêne Français ayant préalablement contenu du porto Ruby.

André 88%
Douceur incroyable velvety au nez. Fruits rouges séchés, framboises, chocolat noir, cannelle et rye épicé, poivre et bois séché à l’air. La bouche affiche fermement ses origines avec notes de grains séchés, cassonade, céréales Sugar Crisp, vanille, fruits séchés, texture crémeuse mais saveurs épicées et pointues. Finale de céréales Sugar Crisp et de cassonade, miel, vanille et une touche de bois brûlé, épices à chili et grains de poivre passés au mortier. Pour ma part, j’aurais aimé une influence plus soutenue du Port Cask.

Patrick 88%
Un beau gros whisky intense: si vous aimez le porto, ce whisky est définitivement pour vous, rapport qu’il y est tout sauf subtil. Nez: Un parfum très fruité : le porto est très présent, avec de belles notes de bois brûlé. Bouche: Tellement intense sur les fruits mûrs que je pourrais croire qu’on m’a plutôt servi un brandy! Un brandy qui a définitivement passé beaucoup de temps en fût compte tenu de la puissance de la saveur de bois brûlé. Intense et délicieux! Finale: D’une belle longueur, marquée par le bois brûlé.

Martin 90%
Nez: Belle douceur du fût de porto et de la torpeur de ses 22 ans. Mais qu’à cela ne tienne, la sournoiserie de son taux d’alcool ne se cache pas bien loin derrière. Fruits, bois, rye, caramel et poivre. Bouche: Caramel salé et chocolat noir, miel doré et poivre blanc. Vanille et bois, réglisse rouge et cannelle. Touche encore de rye. Finale: La vague d’alcool passe très rapidement pour nous révéler les vraies saveurs franches de caramel, de fruits rouges, de rye, de maïs, de vanille et de chocolat. Équilibre: Incroyable, un grand embouteillage. Si son objectif inavoué était de remplacer le porto au dessert, c’est vachement réussi.

J.P. Wiser’s 23 ans Cask Strength

64.3% alc./vol.

André 94%
Céréales séchées, caramel, cassonnade, miel, vanille, pelure de pommes rouges, une touche d’oranges et de cannelle, sirop de mais. Les tonalités de bois de chêne sont bien présentes aussi, signe du long passage du whisky dans les tonneaux. Pour un taux d’alcool si haut, la texture est bien ronde et dodue, presque huileuse. On est définitivement sur une ode aux céréales. La bouche est ronde, sur les grains de céréales séchés, le sirop de mais, caramel, toffee et cassonnade, céréales Sugar Crisp, oranges, pommes, cannelle, poivre et épices rappelant le seigle. Divin, littéralement divin. Longue finale, ou l’alcool s’assouplit considérablement et se dissoue dams les tonalités de caramel et de toffee, d’oranges et de sirop de mais. Avec tout les low shelf whiskies Canadien, un whisky tel que celui-ci nous démontre sans aucun doute que notre pays n’a rien a envier aux grands pays producteurs, en autant que vous êtes prêts à vous laisser guider sur le chemin des whiskies Canadiens et de sa singularité aromatique.

Patrick 93%
Un finaliste pour le whisky canadien de l’année! Wow, excellent! Nez : Oh que ça sent bon! Du beau seigle épicé et fruité, des pommes, des poires vertes et une touche de caramel et de vanille. Bouche : Du bois INTENSE, des épices, des pommes brunies et encore des épices. Finale : D’une belle longueur, épicée, boisée et avec une touche de pommes.

Martin 93%
Nez: Bon vent frais de seigle, de maïs et de caramel fruité. Solide assemblage. On sent que le taux d’alcool est au rendez-vous, mais encore une fois sournois qui se cache dans le détour. Bouche: Ample et sucré, épices, caramel et cannelle, cassonade et vanille, poivre blanc, au risque de sonner comme Patrick, j’en veux une bouteille! Finale: Une fois que le feu roulant nous laisse, on se prélasse dans des notes de bois, de caramel brûlé, de cannelle et de fruits séchés. Équilibre: C’est scandaleux qu’on doive visiter les autres provinces pour se procurer les meilleurs éditions de Wiser’s. Shame, SAQ. SHAME!

J.P. Wiser’s 35 ans 2018 Canadian Whisky of the Year

50% alc./vol

André 88.5%
Ouf, à la fois élégant et costaud. Conseil; donnez-lui un bon 15 minutes dans le verre pour se stabiliser. Nez très bold de réglisse rouge poivrée, gâteau aux fruits, raisins secs, chocolat noir, café expresso, cannelle, clou de girofle, sucré du maïs, la pomme caramel du cirque, oranges. Bouche tannique et rêche, un peu dominé par le bois peut-être. La pomme caramel, cuillerée de cassonnade, pincée de clou de girofle et bonbons en forme de poisson à la cannelle, chocolat noir fourré de confiture d’oranges, fruits rouges, réglisse. Finale poivrée et épicée, cœur de pomme, caramel et cassonnade, rye. Peut-être plus épicée que la version précédente, un peu plus influencée par le bois de chêne aussi, moins d’effet surprise que l’an passé peut-être…

Patrick 90%
Un superbe whisky, qui ne décevra pas les attentes, qui sont évidemment toujours hautes avec un whisky de 35 ans. Un peu plus épicé que la version “originale de 2017”, il joue tout de même dans la même ligue. Nez : Beau mélange suave de sucre et d’épices, avec une subtile et agréable note fruitée. Bouche : Miam miam!! Un beau mélange d’épices venant du chêne et du seigle, de la cassonade, quelques fruits mûrs et une touche de vanille. Finale : D’une belle longueur, marquée par le bois brûlé et de la vanille légèrement sucrée.

J.P. Wiser’s Canada 2018

43.4% alc./vol.

André 82%
Céréales de seigle trempées dans un mélange de caramel et de sirop d’érable puis roulées dans la cassonnade. Fruits séchés, oranges, réglisse rouge. On fait le tour relativement rapidement, c’est sucré et agréable, sans trop de complexité. Belle douceur en bouche, mélange de purée de pommes et de fruits secs, de seigle avec un brin d’acétone et de poivre, oranges, sirop de maïs, se prolongeant sur des notes d’épices relevées. La texture est vraiment ordinaire même si agréable, aucun côté gras ou visqueux, beaucoup trop liquide. Finale ponctuée d’éclats de bois calciné et de fruits rouges séchés.

Patrick 86%
Je n’aurais pas de misère à fêter le 1er juillet avec ça!! Sans prétention, mais ça se boit si bien qu’on pourrait être surpris de voir la bouteille se vider très, voire trop, rapidement. Surtout à un prix si raisonnable. Merci au whisky canadien de nous rappeler ce que devrait être les prix du whisky en général. Nez : Un bon parfum sucré typiquement canadien, avec des fruits bien mûrs et un peu, mais vraiment un peu, d’épices. Bouche : Toujours le sucre canadien, ou si vous préférez une belle cassonade juteuse, des fruits mûrs et une pincée d’épices pour rendre le tout bien agréable. Finale : D’une longueur moyenne, marquée par les fruits mûrs.

Martin 86%
Nez: Quelques épices du rye se poussent pour nous dévoiler un amalgame de sucre d’érable, de cassonade et de fruits rouges. Alléchant à fond. Bouche: Cassonade, eau d’érable, pâte de fruits, épices et chêne. Beau mélange bien dosé. Finale: Chaude et épicée, d’une belle longueur, marquée par le chêne et le seigle. Équilibre: Pas de doute, quand les savants fous de chez Wiser’s nous concoctent une édition spéciale, c’est plus souvent qu’autrement une chose à ne pas rater.

J.P. Wiser’s Deluxe

40% alc./vol.
Le slogan original était “Wiser and Older”. En effet, ce whisky contient en grande partie du whisky de 10 ans.

André 81%
Light. Rye et bonbons en forme de poissons rouges et blancs mais de façon très diffuse. L’épine dorsale de Wiser’s y est bien mais sans personnalité et raffinement. Sirupeux en bouche, viscosité intéressante. La finale de bonbons casse grippe aromatisés au miel. Correct, sans plus.

Patrick 86%
Au nez, rye, agrumes, fruits. Très bien. au goût, maïs, sucre, fruits. La finale est un peu amère, toffee, fruits! Commentaire final : Complexe. Très bien. Une valeur sure, un des meilleur rapport qualité/prix disponible au Québec. Idéal pour s’initier aux whiskies canadiens pour pas cher.

Martin 85%
Orange pâle et doré, tournesol avec jambes qui prennent leur temps. Nez: Vanille, banane et érable. Grains de céréales assez proéminents. Quelques herbes et épices, mais rien ne crée de grandes attentes. Bouche: Fruits des champs, vanille avec très peu de bois et d’épices. Bonnes doses de caramel et de pouding chômeur. Très léger et sucré. Finale: On continue sur une courte vague de chêne et d’épices. Une petite amertume vient nous agresser vers la fin. Équilibre: Pas mauvais du tout, le plus grand des canadian whiskys de semaine.

RV 84.5%
Probablement excellent en cocktail, avec une personnalité à bon quotient d’adaptabilité. Blé vert et carreau de moulée un peu malté. Chaud sur les papilles et un peu vanillé, rarement rencontré dans les whiskies canadiens. Finale trop calme mais juste assez sucré. Agréable et à bon prix.

J.P. Wiser’s Rare Cask Series Wheatfield Gold

46.1% alc./vol.
Manitoba Exclusive. Édition soulignant le 150eme Anniversaire du Manitoba, édition limitée de 6000 bouteilles.

André 87%
Nez caramélisé et de toffee, les grains de céréales à l’avant-plan, musli, oranges. Un peu rectiligne mais sans trop de surprises avec le nom annoncé sur la bouteille. Le blé apporté une onctuosité hyper agréable, j’ai l’image des bons bras un peu graisseux de grand-maman avec ses étreintes amoureuse (l’effet de la pandémie peut-être). Côté saveurs; poivre, caramel et toffee, céréales Sugar Crisp, musli, oranges et une montée de grains de céréales séchés et d’épices poivrées en finale, de bien bonne longueur. Un peu trop linéaire côté saveurs malgré le plaisir général de la dégustation.

Patrick 87%
Pour un whisky de blé, c’est très bien. En fait, malgré le nom, c’est plutôt un whisky de seigle avec une bonne dose de blé. Nez : Un beau mélange de blé savoureux, de bois brûlé, de miel, de caramel et d’épices. Bouche : Oh, c’est bon ça! Un beau mélange d’épices et de caramel, avec du bois et des oranges. Finale : D’une belle longueur, avec des épices et du sucre.

Martin 88%
Nez: Beau caramel épicé, avec bien du grain, bien du chêne et bien des ti-fruits. Maïs et vanille, pelure d’orange et grains moulus. Peu de surprises, mais on aime ça en maudit. Pointe de noix. Bouche: Bois rôti, caramel et cannelle. Touche de muscade. Un peu de poussière, un peu d’agrumes. Du bien bon jus ça. Finale: Un peu timide, mais bien savoureuse. Maïs, bois et touche d’agrumes encore. Équilibre: Un bon whisky, excellent même, mais Wiser’s dans la Rare Cask Series a déjà mis la barre extrêmement haute.

J.P. Wiser’s The Alumni Collection Darryl Sittler 10 ans

40% alc./vol.
2019-2020‬ Release, 4 Grains (86% corn, 6% rye, 4% wheat et 4% barley malt), 100% distillés en Column Stills et vieilli en 2 types de fûts différents : Canadian whisky barrels et Ex-Bourbon barrels.

André 85%
Très orienté sur le grain de céréales mais avec un savoureux mélange de fruits sauvages et de fruits tropicaux à chair; poires, abricot, cerises, oranges. Côté épices, le gingembre et l’anis avec une teinte de grains terreux, miel et vanille. Le rye apporte une touche d’acétone et de Dill Pickles en bouche mais juste assez. Aspect légèrement cireux. Réglisse rouge, fruits sauvages, pomme caramel, bois brûlé, caramel, grosse gousse de gingembre et de cannelle bien relevées qui affinent la bouche. À l’aération, les notes de caramel prennent beaucoup de place au nez et nappent les fruits rouges. La finale est bien épicée, beaucoup de gingembre et des tonalités prononcées de terre mouillée. Étonnant, vu le taux relativement bas de rye. J’aurais priorisé un taux d’alcool à au moins 43% pour un peu plus de punch général.

Patrick 75%
Définitivement le moins bon des 9 whiskys présentés à ce jour dans la série « Alumni ». Un whisky bas de gamme, à peine bon à servir de base de cocktail… Genre, à ce compte-là, passez donc une journée dans alcool. Nez : Un parfum dominé par l’alcool à friction et une touche de maïs. Bouche : Le maïs est un peu plus présent, mais l’alcool à friction vient presque gommer ce qui aurait pu faire l’intérêt de ce whisky, soit de subtiles notes fruitées et une touche boisée trop subtile. Finale : Un peu courte, marquée par l’alcool et un petit peu de maïs.

Martin 81.5%
Nez: Même à 10 ans, j’ai l’impression que ce whisky sent le jeunot. Touche de seigle, de bois et de fruits rouges. Vanille, maïs, avec un petit côté alcool et/ou vernis à ongles. Bouche: Seigle frais, maïs, caramel, vanille et chêne. Les saveurs sont solides et quand même bien présentées. Finale: Courte et légèrement fade. J’aime bien les saveurs qui sont à l’unisson avec le reste de la dégustation, mais on dirait qu’il nous manque un certain “kick”. Équilibre: On est ici dans le whisky canadien plutôt standard. À l’image de quelques autres expressions de cette collection, on aurait pu mieux faire avec quelques degrés d’alcool supplémentaires.

J.P. Wiser’s The Alumni Collection Dave Keon 14 ans

45% alc./vol.
2019-2020‬ Release, 3 Grains (corn, rye & malted barley), Vieillis dans quatre types de fûts, un pour chacune des coupes Stanley gagnées par Keon: Bourbon, Speyside Malt, Canadian & Virgin Oak Barrel et vieili pour une période de 14 ans pour rappeler le numéro arboré sur son gilet et embouteillé à 45% d’alcool en l’honneur de ses 45 points lors de sa première saison dans la LNH.

André 90%
Plus doux que l’édition Messier, moins influencé par les notes du bourbon cask également mais tout de même fruité avec des notes de fruits secs, pommes, cerises et abricots, notes d’anis aussi, vanille, une onctuosité du rappelle le chocolate malt et le caramel. La bouche est sirupeuse et texturée, les saveurs ne sont pas trop intenses mais bien définies; fruits secs, miel, caramel, abricot, cerises, pommes, cannelle et gingembre éventés. J’ai aussi des notes de bois d’érable gorgé de suc, de bois toasté (pas brûlé cette fois). Après une vingtaine de minutes dans le verre, d’intenses notes d’oranges émergent. Belle finale bien douce, de bonne longueur fruitée et épicée.

Patrick 89%
Je ne sais pas quels sont les fûts du Speyside que Wiser’s utilise, mais ça fait une superbe job avec leur whiskys. Définitivement l’un des meilleurs whiskys de la série des anciens. Nez : Un beau parfum présentant un mélange fruité et épicé, le tout avec une touche sucrée des plus agréables. Appétissant. Bouche : Du bois brûlé, de la cassonade, un peu de fruits et de belles épices. Riche, intense et superbement balancé. Finale : D’une belle longueur, épicée et sucrée.

Martin 88%
Nez: Le nez prend tout son temps avant de sortir. Vanille, fruits, bois et cannelle. Tout est plutôt timide. Une force tranquille? Je ne sais pas encore. Bouche: Une certaine richesse se dégage de sa texture. Épices du seigle, bien accompagnées par les notes du fût de scotch. Fruits, raisins, dattes, vanille et poivre blanc. Une belle réussite. Finale: Les épices et le chêne supportent la finale un bon bout comparé au reste de cette collection. Poivre, seigle et raisins blancs. Équilibre: Un des plus vieux whiskys de cette série, et ça paraît. Suave et doux en partant, on l’a bonifié par les choix de barriques. Un sleeper hit! Tout comme Keon!

J.P. Wiser’s The Alumni Collection Guy Lafleur 10 ans

40% alc./vol.
‪2018-2019‬ Release, 100% corn, 100% distillé en Double Column Stills et vieilli en 3 types de fûts : Ex-Speyside, ex-Rum et ex-bourbon dans une proportion d’un tiers chacun. Le vieillissement de 10 années rappelle le célèbre numéro du jersey du ‘’Démon Blond’’ et l’utilisation de 3 types de fûts fait référence aux nombreux tours-du-chapeau du célèbre jour du Tricolore.

André 86%
Sirop de maïs et sirop d’érable, cassonnade et caramel, poires, tarte aux pommes. Le nez évoque la douceur et les sucreries des confiseries. La bouche rappelle les céréales Sugar Crisp. Elle est aussi bien sucrée et caramélisée, relativement uniforme au niveau de la palette aromatique, peut-être même un peu trop restreinte. Elle laisse une sensation de céréales séchées nappées de sirop d’érable en finale de bouche, un peu aiguisée et sèche même ainsi qu’une pincée de cannelle. Même si ce whisky est bien agréable à déguster, les limitantes de sa palette aromatique n’est feront pas un whisky d’exception.

Patrick 86%
Un très bon whisky, qui offre une belle surprise pour un whisky 100% maïs. Bravo à Wiser’s pour la conception de ce whisky qui probablement été le premier whisky que bien des québécois n’ont jamais bu ! Un whisky facile d’approche, mais présentant une richesse de saveurs qui saura plaire aussi aux amateurs chevronnés. Nez : Un beau parfum riche, marqué de notes boisées, fruitées, épicées et de biscuits à l’orge. Bouche : Définitivement, les fûts de rhum, de bourbon et du Speyside ont fait des miracles avec ce whisky, en lui donnant une complexité rarement vue dans un whisky de maïs ! Des saveurs fruitées, épicées, sucrées, boisées et d’orge s’entremêlent pour notre plus grand plaisir. Superbe ! Finale : D’une belle longueur, avec quelques fruits, de belles épices et des notes boisées.

Martin 87%
Nez: Caramel et vanille, pâte de fruits rouges, chêne et pointe qui évoque le xérès. La composition de ses fûts est bien évidente à ce stade. Bouche: Belle texture. Un peu de fumée, un peu de bois, un peu d’épices, le tout baignant dans un amalgame de cerises, de fruits des champs, de vanille et de maïs. Finale: De chaudes mais douces épices nous escortent sur une planche de chêne fruitée. Touche de cacao. Équilibre: Un très bon Wiser’s, son caractère classique se marie bien aux différents fûts utilisées pour son assemblage. Les gens se le sont arrachés parce que c’était le Démon Blond, tant mieux pour eux parce que malgré le gimmick, c’est un maudit bon whisky.

English EN Français FR