Lindores Abbey 13 mois – Monbazillac Cask – Cask # 74

61.8% alc./vol.
Sample #LAD-DP-120319-0003. Seulement 20 fûts de remplis à ce jour. Le Monbazillac est un vin de desert Français. Ce spirit a été distillé 3 fois suite à une erreur de production.

André:
Nez beurré et sucré, beaucoup de vanille et de biscuits au beurre, d’amandes, l’onctuosité du vin de dessert avec des notes de céréales au miel et de virgin oak. Belle texture en bouche, moelleuse, beurre fondu et amandes au miel, suivi d’une montée abrupte épicée comme dans le Glenmorangie Nectar d’Or. Hyper-longue finale, franche et sur le bois séché.

Patrick 83%
Un autre whisky très prometteur, mais définitivement pas encore prêt. Bon, en fait, il est tellement jeune que ce n’est pas encore légalement un whisky alors… Mais ça n’aura pas besoin d’attendre 10 ans pour gagner des prix! Nez : Un parfum de jeune spiritueux, avec de beaux fruits et… Ouin. Beaucoup d’alcool. Bouche : Du beau vin, beaucoup d’alcool et une surprenante touche de chocolat. Finale : D’une belle longueur, marquée par le vin et l’alcool.

Lindores Abbey Cask Sampling

Première dégustation publique mondiale.

Le 23 mars dernier, nous avons eu la chance incroyable d’être de la première dégustation publique de la Lindores Abbey Distillery. Ça ne vous dit rien cette distillerie? Et bien, c’est normal, puisque leurs produits ne sont pas encore sur le marché. Leur futur whisky est toujours en vieillissement.

Le distillerie Londores Abbey a un lourd fardeau sur sa tête. Elle est sise à l’endroit que l’on peut baptiser comme étant ‘’le lieu de naissance du whisky Écossais’’. En effet, selon la plus ancienne preuve écrite, l’Exchequer Roll datant de 1494 indique que l’on attribue l’autorisation au Frère John Cor, un moine de Lindores Abbey, 8 bolls de malt qui serviront à produire l’aqua Vitae pour le roi King James IV. Ce malt produira environ 1500 bouteilles… de quoi égayer les partys de la bourgeoisie et de la royauté. Ce texte est reconnu comme étant la plus vieille preuve écrire de la production de whisky en Écosse.

L’abaye de Lindores (Church by the water) fût fondée par les moines Tironésiens venue de Kelso dans les Borders en 1191. Eux-mêmes étaient des moines Bénédictins Français de l’ordre de Tiron. Le site, érigé sur l’estuaire de la Tay River a accueilli nombre de personnages célèbres dont les rois Edward 1er d’Angleterre, John Balliot, David II, James III et IV. Même William Wallace (Braveheart) y trouva refuge avec 300 de ses congénères suivant la bataille de Black Earnside. L’abaye fût malheureusement démolie au 16eme siècle pendant la réforme réligieuse menée par l’infâme John Knox dont vous pouvez toujours visiter la maison sur High Street près de la Royal Miles à Édinburgh. À ce moment, l’horloge de l’Abaye fût même rachetée par le conseil de ville d’Édinburgh.

Ces moines Tironésiens étaient d’habiles menuisiers, brasseurs, maçons, sculpteurs, peintres et même jardiniers… et visiblement d’habiles distillateurs.

523 années plus tard, l’alcool coule de nouveau dans les alambics érigés sur le site de l’Abaye Lindores. On utilise l’eau de la source près de la distillerie, de l’orge du comté de Fife, des Tuns fabriqués par Forsyth de Rothes, des bassins de fermentation de Joseph Brown de Dufftown, trois pot still Forsyth. 18 types de fûts sont présentement utilisés pour la maturation, certains expérimentaux, d’autres plus conventionnels; ex-bourbon, port, sherry, ex-peated, ex-wine cask, etc. Les plans de la distillerie sont de reprendre la culture d’orge sur le site ceinturant la distillerie et de créer un whisky ‘’terroir’’.
On a également trouvé lors d’excavation sur le site, ce que l’on pense être le plus vieux site de distillation en Écosse. Vous vous rappelez peut-être d’avoir vu l’article, sinon voici le lien :
https://scotchwhisky.com/magazine/latest-news/21836/lindores-abbey-dig-unearths-historic-first/

La production mensuelle est présentement d’environ 104 fûts. Le premier embouteillage à voir le jour (environ 1200 bouteilles) sera uniquement vendu aux personnes ayant souscrit à la Société de préservation de la Lindores Abbey. Ce premier embouteillage serait normalement composé de 65% ex-bourbon cask, 25% STR (voir détails plus bas) et de 10% sherry cask.

La maturation se fera sur le site même de la distillerie et 25% des entrepôts seront chauffés afin d’accélérer le processus de maturation. En partenariat avec l’université Heriott-Watt, les gens de la distillerie ont aussi recréé un type de levure du XVeme siècle qui sera utilisée pour la création d’une édition limitée unique de single malt.

Lors de la session de dégustation, le distillery manager Gary Haggart nous a fait le privilège de partager 6 expressions dont 5 en version cask strength cask sample et une bouteille d’Aqua Vitae présentement en vente. En effet, Lindores a plutôt misé sur l’Aqua Vitae plutôt que le Gin afin d’aider à traverser les premières années difficiles sur le plan financier pour toute nouvelle distillerie.

Produire du whisky sur le plus vieux site connu de fabrication de whisky en Écosse, les gens de Lindores n’ont certainement pas froid aux yeux!

Lindores Abbey New Make Spirit Sample

63.5% alc./vol.
Sample #LAD-DP-120319-0005. Prélevé entre 20 et 30 minutes durant le cœur de chauffe de la distillation.

André:
Le nez apporte des odeurs de céréales séchées sur un drap de vanille onctueux, noix non-salées, notes de pêches, de malt, de maïs et d’herbe verte mouillée. En bouche, le spirit est plutôt floral avec une bonne proportion de céréales et de vanille, notes de cosses de pommes et d’amandes ainsi que de beurre. La texture générale est douce et siripeuse, grasse même, l’alcool est puissant et épuré. La finale est longue et alcoolisée avec une touche de poivre broyé et un léger accent métallique.

Patrick:
Pour un new make, c’est impressionnant. Mais je viens de décider de ne plus donner de notes aux new makes, rapport qu’il n’y a pas grand plaisir à boire ça, donc la note que je lui donnerais ne saurait être digne de sa qualité. Nez : Définitivement du new make, mais avec de beaux fruits d’une intensité surprenante, enveloppant de façon bie agréable le malt du whisky. Bouche : De belles épices, un peu de fruits et beaucoup d’alcool. Finale : Un peu courte, avec une bonne dose d’alcool.

Lindores Abbey Spirit 1 an – Bourbon Cask #203

62.6% alc./vol.
Sample #LAD-DP-120319-0004. Mis en fût à 63.5% d’alcool. On produit environ 25 fûts de spirit par semaine à vieillir en bourbon cask à la distillerie, en majorité d’ex-bourbon cask provenant de Old Forester, mais aussi Woodford Reserve Double Oaked ainsi que Heaven Hill.

Andre:
Vanille fraiche, avec encore un peu du harsch du new make spirit, céréales de maïs, une touche de coconut et de beurre chaud. On sent que le spirit s’est de beaucoup arrondi et même à ce taux d’alcool on a droit à quelque chose de très agréable. La bouche est poivrée et épicée, la ville ronde et sexy, crème à gâteau Duncan Hines, notes d’amandes poêlées au beurre, de chêne séché encore légèrement verdâtre, qui se termine par un apport impressionnant de poivre en finale. Étonnant de voir une progression aussi rapide en une seule année.

Patrick 84%
Un whisky encore trop jeune, mais tellement prometteur! J’aime bien la présentation des saveurs, une fois que les arômes d’alcool se seront adoucis, ça devrait être sublime. Nez : Un peu de sucre, du chêne et une touche de vanille. Jeune, frais et appétissant. Bouche : Oh, le new make est pas loin! À part de ça, du chêne intense, un peu d’épices et une touche de vanille. Finale : D’une longueur moyenne, marquée par l’alcool.

Lindores Abbey Spirit 13 mois – STR Cask – Cask # 38

61.9% alc./vol.
Sample #LAD-DP-120319-0002. Procédé inventé par le Dr Jim Swan, aussi utilisé dans les distilleries de Cotsworth et de Kavalan. STR = Shaved, Toasted et Re-charred. Les fûts sont des barriques de 225 litres sur lesquelles on effectue un curetage de 2mm à l’intérieur, puis on re-toast et re-charred le tout selon les spécifications de la distillerie.

André:
Quelle équilibre! Wow! Noix, chocolat au lait, miel, légèrement floral. Incroyable texture, feutrée, très ronde, soyeuse, les notes de noix grillées sont alléchantes, viande fumée genre beef jerky et de bois chauffé et donnant presque un résultat de chocolat. Ensemble souple, presque feutré, rendu singulier. Finale franche, sur le bois toasté puis le chocolat et le caramel puis de bonnes épices dans une tornade d’alcool. La surprise du lot!

Patrick 85%
Un beau gros whisky intense… Oh que les prochaines années vont être longue, à attendre le produit fini! Nez : Parfum de chêne sec, de malt et d’une touche de vanille. Bouche : Gros chêne brûlé, orge, épices, le tout porté par une belle texture huileuse et une bonne dose d’alcool. Finale : D’une belle longueur, marquée par le bois brûlé.

Lindores Abbey Spirit 40 mois – 1st Fill Oloroso Sherry Cask # 92

61.6% alc./vol.
Sample #LAD-DP-120319-0001. Les fûts de sherry de premier remplissage proviennent de la Bodega Miguel Martin en Espagne et sont construits de chêne Américan séchés pour un minimum de deux années.

André:
Le nez est très fruité, les cerises noires et le gâteau des fêtes, caramel, généralement doux mais aussi mélangé du harshness du new spirit céréalé. Superbe texture, very silky au départ puis beaucoup d’épices assez pointues, oranges, cerises noires et dattes. Finale sèche, très épicée, poivrée, tannique. Le nez est vraiment superbe mais la bouche débalancée. Le whisky est encore jeune et demandera encore plus de temps à se bonifier en fût.

Patrick 86%
Ooooooh… C’est presque prêt ça! Une belle grosse bombe de xérès pas subtile, et qui ne demanderait probablement que quelques petites années de plus en fût pour être sublime. Nez : Un gros xérès pas subtil, du chocolat, du chêne et de l’alcool. Bouche : Du gros xérès, du bois brûlé et pas mal d’alcool. Finale : D’une belle longueur, du bois brûlé et beaucoup de vin.

Lindores MCDXCIV (1494)

46% alc./vol.
Vieilli en ex-fûts de bourbon, xérès et barrique de vin

Patrick 89%
Un très bon scotch, plaisant à boire. Le genre dont je pourrais facilement abuser! Surtout quand l’histoire derrière la distillerie est aussi riche! Nez : Wow, un délicieux parfum de fruits des champs, des biscuits, du chocolat au lait et un peu de vanille. Wow, ça donne soif, ça! Bouche: Du bois, un peu de xérès, des fruits mûrs et du chêne épicé. Finale: D’une longueur moyenne, avec un beau mélange de chêne et de fruits sucrés.

English EN Français FR