Stranahan Diamond Peak

47% alc./vol.
Batch 026

Patrick 88%
Malgré son jeune âge, voici une distillerie qui n’a plus rien à prouver. C’est bon, c’est original, c’est complexe et c’est bien bâti. Nez: De l’herbe juteuse, sur laquelle on aurait versé le jus d’une salade de fruit maison, et une touche de chêne et de vanille. Bouche: Du chêne sucré, de l’herbe fruitée, des épices chaleureuses et des pommes rouges recouvertes de caramel. Finale: D’une belle longueur, fruitée, sucrée et boisée.

Invergordon 22 ans Hart Brothers 1995-2018

52.8% alc./vol.
Single Grain Whisky

Patrick 85%
Je ne suis pas fan de whiskys de grain, mais je pourrais facilement faire une exception ici. On a joué habilement sur les faiblesses du style pour le retourner en force. Si vous avez à essayer un seul whisky de grain, celui-ci serait une bonne place où commencer. Nez : Un délicat parfum où se mélange la vanille, du xérès subtil et une touche de chêne hyper discrète. Bouche : Intenses épices du bois, xérès chaleureux et subtilement sucré. Finale : D’une belle longueur, épicée et fruitée.

Hart Brothers Glenallachie 20 ans 1995-2015

57.8% alc./vol.

Patrick 89%
Oh, c’est très bon ça! Riche, intense, complexe, on ne peut pas être déçu par un tel whisky. Nez : Sent le bourbon, mais sans les fruits… Et aussi quelques fleurs. Bouche : Des fleurs sucrées et du chêne très épicé et un peu brûlé, le tout présentant une intensité peu commune. Finale : D’une belle longueur, marquée par le chêne brûlé et une touche subtile de fleurs sucrées.

Hart Brothers Glen Ord 13 ans 2004-2017

52.5% alc./vol.

Patrick 88%
Un superbe mélange d’épices, de sucre et d’herbe. Pas seulement superbe, mais aussi surprenant. J’aime. Nez : Parfum marqué par les herbes fraîches et une touche de chêne épicé. Bouche : De l’herbe sucrée, des épices intenses venant du chêne… Le tout délivré comme une tonne de briques en pleine face. Finale : D’une belle longueur, marquée par l’herbe et le chêne.

Bruichladdich Islay Barley 2010

50% alc./vol.

Patrick 89%
La raison pour laquelle il ne faut pas snober les Islay non tourbés. Pour amateurs de scotchs des Highland, wow. Plein de chêne et d’orge en pleine gueule!! Nez : Orge sucrée, chêne et vanille. Bouche : Du chêne frais légèrement brûlé, de l’orge subtilement sucré et des épices à steak. Finale : D’une belle longueur, marquée par le chêne et l’orge.

Wild Turkey Longbranch 8 ans

43% alc./vol.

Patrick 87%
Une valeur sûre, genre ce que je recherche dans un bourbon y est, et est très bien balancé. Le genre de whiskey dont il est trop facile de prendre une shot de trop! Nez : Un superbe parfum de bourbon, avec un mix de sucre, de chêne et fruits discrets qui donnent l’eau à la bouche. Bouche : Chêne légèrement brûlé et épicé, des fruits presque subtils et le sucre du maïs. Finale : D’une belle longueur, marquée par le sucre et le bois brûlé.

Glen Grant 18 ans

43% alc./vol.

Patrick 81%
Sans joke, gardez votre argent. Ce n’est pas mauvais, mais pour votre santé, voici une belle façon de prendre un verre de moins . Nez : Un parfum tellement subtil qu’on s’en sacre pas mal. Du chêne, un petit peu de fruits pis… Bof. Fuck off. Bouche : Du sucre, des épices venant du chêne, pis… Bof. Finale : D’une longueur moyenne, d’un goût moyen.

Glen Grant 12 ans

43% alc./vol.

Patrick 80%
Un gros bof typique du Speyside. Bof bof bof. Nez : Parfum de céréales mouillées et de chêne tout autant mouillé. Bouche : De belles épices venant du chêne brûlé et… Pfff… Pas grand chose. Nope. Honnêtement, si vous aimez assez le whisky pour lire nos évaluations sur ce site web, ce whisky ne rencontre pas vos standards. Finale : Boisée pis du malt pis pas grand-chose d’autre.

Jewels of Scotland Clynelish 21 ans

50% alc./vol.
Distilled 1982, Bottled 2004.

André 92%
Superbe nez, bloc de miel avec la cire, citrons et agrumes frais, vanille, fumée de tourbe distante, poires. Comme le disait Benoit Bailey, ce Clynelish porte sa signature typique de bouche cireuse. Dès l’arrivée en bouche, la texture est hallucinante, presque gluante, ça colle partout en bouche est offre quelque chose de textural, huileux et gras. Puis les saveurs émergent rapidement, sirop de salade de fruits, fruits tropicaux, poires, miel, orge maltée, pêches, suivi d’une vague mentholée et tourbée assaisonnée de gingembre. Finale citronnée, fraiche, pomme verte recouverte de cire, raisins verts, pimenté de quelques notes de poivre éparses.

Lambay Whiskey Single Malt finished in Cognac Casks

40% alc./vol.

Patrick 81%
Pas mauvais, mais un gros bof. Non, je n’en achèterais pas une bouteille. Mais si on m’en sert une shot, je ne la recracherai pas non plus. Nez : Parfum fruité et sucré… Et cheap. Pfff. Bouche : De beaux fruits, de la vanille, du chêne… C’est bon, mais c’est vraiment pas original. Finale : D’une belle longueur, marquée par le bois brûlé et un peu de fruits frais.

English EN Français FR