Duncan Taylor Glenallachie NC2 13 ans 1995

46% alc./vol.

André 82%
Floral et herbeux, paille un peu brûlée. Biscuits aux citron des restaurants asiatique. Fruits verts non mûris, crème de vanille en bouche. L’alcool est plus puissant en finale qui est d’ailleurs très ordinaire. Mais il se reprend en rétro-olfaction avec un bon retour sur les grains de céréales verts. Mérite peut-être pas son surnom de Glenallashit mais n’apportera rien de significatif à votre découverte des single malts.

RV 82%
Grain tranquille, prédominé de malt. Belle montée et douce vague sans cesse montante avec une bonne amplitude mais un manque de vitesse en bouche. Par contre, même si l’aftertaste se fait attendre, c’est vraiment point son point fort. Mais ça reste tout de même dans la gamme des whiskies sans nom que j’ai tendance à oublier.

Patrick 83%
Blé mouillé et agrumes au nez. Au goût, ce whisky qui semblait discret explose en saveur : citron, orange, fraises, bleuets et une touche de vin blanc. Finale intense mais courte de céréales mouillées et d’agrumes.

Glenallachie 10 ans Cask Strength – Batch 1

57.1% alc./vol.
American oak, Pedro Ximénez, Oloroso and virgin oak casks. Édition limitée de 12000 bouteilles.

André 85%
Relativement discret, il faut se donner du temps pour décortiquer le tout. Ananas et poires, poivre, sherry, oranges, miel, fruits séchés. Beaucoup de corps en bouche, belle texture proche de celle rencontrée dans le 12 ans d’âge, côté huileux collant intressant. Niveau saveurs, je demeure mitigé; poires, ananas, melon au miel, vanille, miel, oranges sanguines. Sensation de fût brûlé et de poivre en fond de bouche, l’alcool est puissant qui se termine par des notes de chocolat. Finale amère, tannique, sur le bois brûlé et des notes poivrées et épicées.

Patrick 89%
Un très bon et surtout unique whisky! J’attends les prochaines batchs avec impatience!! Nez : Miel et bruyères, caramel, roses et chocolat! Menoum! Bouche : Bruyère, miel, bois épicé et roses. Et on ne sent presque pas la force de l’alcool. Finale : D’une belle longueur, marquée par le bois frais et la vanille.

Martin 87%
Nez: Pommes mijotées, miel et oranges. Orge, fruits secs, caramel et chêne. Une légère agressivité annonce son taux d’alcool. Bouche: Fruits rouges et miel, bois et caramel, texture enveloppante. L’alcool est loin de me déculotter comme je m’en attendais. Sherry, orange, dattes et raisins. Superbe, le nez n’était pas si dénonciateur que ça. Finale: Longueur moyenne, mais saveurs franches de bois et de xérès. Tannins du vin du fût original, vanille. Équilibre: Un très bon whisky, Glenallachie gagnerait à mettre en marché des éditions plus fortes que 46%.

Glenallachie 10 ans Cask Strength – Batch 2

54.8% alc./vol.
Fruits de l’assemblage de fûts de xéres de type Oloroso et Pedro Ximénez, First Fill Bourbon ainsi que de fût virgin oak.

André 82%
Pommes vertes et rouges, crème vanillée, réglisse, petits fruits sauvages, aspect sec et épicé à saveur de gingembre, poires et ananas, beaucoup de bois sec aussi. Je trouve l’approche un peu brusque et maladroite. La bouche est puissante et musclée, sèche et épicée; sirop de salade de fruits, pommes vertes, ananas et caramel, saveurs citronnées, bananes, cerises séchées depuis un bout de temps, miel. Longue finale hyper sèche et épicée, beaucoup de gingembre et de poivre, poires, ananas et un brin de sherry. Un Glenallachie qui manque de subtilité et de souplesse en bouche.

Patrick 89%
Un beau whisky intense et savoureux. Définitivement, les cask strengths de cette distillerie sont une valeur sûre! Nez: Du miel, quelques fleurs, du chocolat au lait et de la vanille. Alléchant! Bouche : Des fleurs, du miel, des épices, du bois chaleureux et un peu de caramel. Finale : D’une belle longueur, marquée par de chaleureuses épices et un peu de bois.

Glenallachie 12 ans

46% alc./vol.
Virgin oak, PX & Oloroso Sherry Cask.

André 88.5%
Pas d’attente pour ce whisky qui aura su me surprendre au plus haut point, tant par ses saveurs bien agencées et définies que par sa texture incroyable. Au nez; toffee et miel, bananes en purée, fruits secs, raisins séchés, poires, oranges et céréales au miel. Superbe texture en bouche, gonflé comme un oiseau dans ses plumes qui fait la cour. Un brin d’épices en arrivée de bouche, presque astringent puis, pommes, oranges, raisins, cerises, toffee et beaucoup de miel nappant des bananes séchées, melon au miel. Finale de poivre broyé et de cannelle. Superbe introduction au nouveau style de la distillerie. Pour un 12 ans d’âge, il se tire fort bien d’affaire.

Patrick 89%
C’est tellement le fun de découvrir une nouvelle ligne de whiskys d’une distillerie qui a toujours été si discrète. Beaucoup d’anticipations, on essaie de ne pas mettre les attentes trop hautes… Et je dois dire que je suis très satisfait de ce scotch qui présente une belle complexité de saveurs très bien équilibrées. Je suis bien content d’en avoir acheté une bouteille! Nez : Miel, caramel, raisins et un peu de vanille. Bouche : De beaux raisins sucrés, du beau bois épicé et un peu de bananes. Finale : D’une belle longueur, épicée et légèrement sucrée.

Martin 87%
Nez: Miel et melon, herbe et vanille. Caramel, raisin et bois discret. Poire et banane. Plutôt léger et aérien. Bouche: Fruits des champs, fraise et crème. Épices, chêne et cerise. Bien dosé, agréable quoique la texture soit moins au rendez-vous. Finale: Poivre noir, chêne, sucre brun et orange. Longueur moyenne. Équilibre: Un 12 ans qui plaît. Une distillerie dont on entend pas souvent parler. On va probablement en parler de plus en plus.

Glenallachie 12 ans Pedro Ximenez

48% alc./vol.
Vieilli en fûts de chêne américain et finition en pedro ximénez sherry puncheons.

André 89%
Belle rondeur très fruitée, le gâteau aux fruits, les raisins secs et oranges, abricots, chocolat noir, fruits sauvages. Texture licoreuse en bouche, caramel onctueux, liqueur d’oranges, raisins de Corinthe ayant trempés dans le rum, cerises, le gâteau au fruit baignant dans son jus, noix grillées, infime touche de cannelle. À chaque gorgée supplémentaire, l’incroyable texture étonne, licoreuse et qui nappe bien l’entièreté de la bouche. La finale est légèrement austère, un peu poussiéreuse et vieillotte, bien épicée aussi, les fruits secs sont l’épine dorsale des saveurs et ont développé de succulents sucres résiduels. Un whisky dessert, peut-être un peu trop sucré pour certains, mais délectable à chaque gorgée.

Patrick 86%
Un beau whisky intense et très chaleureux. Un peu rough sur les bords, mais tout de même très bon. Nez : Parfum de chocolat au lait enrobant de petits fruits, le tout avec une touche de vanille. Bouche : Fruits mûrs, bois brûlé, des épices et un peu de chocolat noir. Intense. Finale : D’une longueur moyenne, épicée avec du bois brûlé.

Glenallachie 15 ans

46% alc./vol.
Maturation initiale en bourbon cask et affinage de 20 mois en ex-sherry cask de type Oloroso et Pedro Ximerez puncheons et hogsheads.

André 87%
Simplement wow! Toffee, caramel et chocolat au lait, dates et prunes, raisins secs, oranges confites, cerises noires. Superbe texture, bien grasse; réglisse rouge, cerises, dates, prunes, raisins secs, grains de café enrobés de chocolat, le gâteau aux fruits, cannelle. Bonne finale, longueur appréciable, surtout influencée par les notes de cannelle et de poivre nappant les fruits secs.

Patrick 90%
Un beau gros whisky intense, savoureux, chaleureux et superbement balancé. On voit ici que les nouveaux proprios de la distillerie commencent à être plus à l’aise avec leur acquisition! Nez : Parfum de chocolat au lait sucré, avec de la vanille, du caramel et quelques cerises. Appétissant. Bouche : Un beau whisky whisky chaleureux et sucré, avec un mix de chocolat au lait et noir, des épices, du bois brûlé et quelques fruits mûrs. Finale : D’une belle longueur, marquée par les épices et les fruits mûrs.

Glenallachie 18 ans

46% alc./vol.
American oak, Pedro Ximénez & Oloroso casks. Édition limitée de 6000 bouteilles.

André 83.5%
Ressemble au 12 ans mais avec plus de sherry au nez. Framboises, cerises, bonbons pour la grippe au miel, cassonnade, toffee, bananes, poires, jus de pommes, nez plus fermé que le 12 ans d’âge. Malgré toutes ces saveurs, le nez est plat et unidimentionnel. Changement de cap en bouche sur les notes de bois vert et d’herbe mouillée, céréales au miel, morceaux de poires en dés, jus de pommes, timides notes de sherry émoussées, oranges, pincée d’épices. La texture est diluée, aucune viscosité, ça manque d’amour général. Finale légèrement débalancée, poivrée et beaucoup trop épicée. Sensation astrigente et beaucup trop portée sur les notes de bois vert. À chaque nouvelle gorgée, ma note baissait, c’était le temps que je termine mon verre.

Patrick 91%
Un excellent whisky, d’une intensité bien mesurée, oh, j’aime ça! Un beau mélange d’épices et de fruits mûrs. Nez : Oh que ça sent bon ça! Du caramel, des épices, des fruits mûrs et du raisin. Bouche : Du caramel, des épices, du miel, du raisin, des cerises noires, du chocolat et une pointe de vanille et de fleurs. Finale : D’une superbe longueur, avec du raisin et du chocolat noir.

Martin 85.5%
Nez: Orge, raisin, orange, vanille et caramel. Le sherry est bien là en restant toutefois assez discret. Jus de pommes et fruits mûrs bien macérés. Bouche: Raisins et pruneaux, épices et bois. Belles notes de sherry, mais comme son petit frère de 12 ans, la texture est plus ou moins au rendez-vous. Finale: Cerises noires, poivre rose, bois et xérès. Longueur tout aussi moyenne. On subit une attaque d’alcool inattendue sur la fin. Équilibre: Bien agréable, je lui donnerais bien une note équivalente au 12 ans, mais aussi peu de rendu avec 6 ans de plus et des fûts de PX et de Oloroso, pas le choix d’y aller vers le bas. Sorry Glenallachie, sorry but not sorry…

Glenallachie 25 ans

48% alc./vol.
Assemblage de fûts de Bourbon, sherry Oloroso et Pedro Ximénez ainsi que de virgin oak.

André 88%
Fruits tropicaux, oranges et nectarines, abricots, ananas. On retrouve aussi le même mélange de miel et de vanille assaisonnée de cannelle que dans le 8 ans d’âge. Sirop de salade de fruits. Les fruits rouges apparaissent plus tard après un bon 30 minutes dans le verre. Le whisky ne s’ouvre pas aussi facilement que les éditions de 12 et 15 ans. En bouche, beaucoup d’oranges et d’abricots, carrés d’ananas fraichement coupés, bonne dose de miel… puis les fruits rouges. Des notes de caramel et de chocolat fourré à l’orange apparaissent aussi ainsi puis des fruits tropicaux parsemés d’épices. Belle finale tout en souplesse où se mêlenst fruits rouges, tropicaux et épices.

Patrick 89%
Un beau whisky épicé, boisé, chaleureux et fruité. L’ensemble est bien balancé et très agréable. Nez : Beau parfum de chocolat au lait sucré, de la vanille et de beaux petits fruits bien mûrs. Bouche : De beaux fruits mûrs et chaleureux, du chocolat noir et une touche bois brûlé et d’épices. Finale : D’une belle longueur, épicée et boisée.

Glenallachie 8 ans Rye Quarter Cask

48% alc./vol.
Vieilli en fûts de chêne américain et affinage pendant 17 mois en ex-Koval rye quarter casks.

André 79%
Nez très franc, malgré la rondeur apportée par le miel et la vanille. Les épices sont bien présentes, notes de cannelle et de poivre broyé, bois de chêne sec mélangé de copeaux de bois verdâtre, gingembre céréales séchées. Y’a aussi un fond d’odeur de virgin oak qui ne me plait pas plus qu’il faut. Après avoir passé un bon 20 minutes dans le verre, le whisky devient plus équilibré et le nez plus rond. En bouche, la texture est beaucoup trop diluée malgré le taux d’alcool de 48%, l’ensemble manque un peu de structure aussi. Mélange de cannelle et de gingembre, influence du rye peut-être aussi, les pelures de pommes rouges et la réglisse trempée dans le poivre, discrètes notes de bois vert encore. Finale fraiche, zeste de citron, poivrée et épicée avec un retour sur le bois verdâtre et les copeaux de bois séchés.

Patrick 80%
Un beau whisky riche et très intense. Un peu trop jeune à mon goût, mais avec une base de whisky plus vieille, ça pourrait être superbe. Nez : Parfum de malt et de seigle, avec une touche subtile de petits fruits et de chêne sec. Bouche : De belles épices, du bois carbonisé et de trèèès subtils fruits mûrs. Avec une bonne dose d’alcool. Finale : D’une longueur moyenne, marquée par le bois carbonisé.

Hart Brothers Glenallachie 20 ans 1995-2015

57.8% alc./vol.

Patrick 89%
Oh, c’est très bon ça! Riche, intense, complexe, on ne peut pas être déçu par un tel whisky. Nez : Sent le bourbon, mais sans les fruits… Et aussi quelques fleurs. Bouche : Des fleurs sucrées et du chêne très épicé et un peu brûlé, le tout présentant une intensité peu commune. Finale : D’une belle longueur, marquée par le chêne brûlé et une touche subtile de fleurs sucrées.

English EN Français FR