Glenlivet Caribbean Reserve

40% alc./vol.
Affinage en fûts de rhum des Caraïbes

André 82%
Beau sucré qui rappelle la poudre des gommes Bazooka que l’on retrouve également dans plusieurs éditions de Two Brewers, fruits tropicaux juteux, purée de banane et de poires. La bouche est douce et soyeusemais diluée, hyper sucrée aussi; ananas, melon au miel, sirop de poires, bananes, miel et caramel. Finale plus épicée, poivrée et assaisonnée d’une touche de cannelle. J’adore la simplicité de ce whisky sans prétention, pour le prix, honnête et agréable.

Patrick 84%
Un bon whisky plaisant à boire, que j’aimerais bien essayer les pieds dans le sable d’une île des Caraïbes! Nez: Parfum léger et définitivement tropical, avec des poires, des bananes dans le sirop et une touche de caramel. Bouche : Boisé, avec du melon-miel, des oranges et une touche d’agrumes. L’ensemble présente un beau mélange de fraîcheur et de chaleur épicée. Finale: D’une longueur moyenne, avec des notes d’agrumes et de bois sec.

Martin 83%
Nez: Le caractère principal de Glenlivet perce bien au nez, malt grillé, miel floral, raisins blancs et sucre en poudre. On y ajoute un petit côté agrumes et sucre brun qui ne dénature pas trop le dram. On reste dans une relative simplicité sécuritaire. Bouche: Raisins blancs, salade de fruits tropicaux, touche de miel et de caramel. Quelques épices boisées arrivent sur la fin, avec une vague céréalière. Finale: Moyennement longue, bien épicée, un peu moins subtile que je ne l’aurais souhaité. Équilibre: Ça reste un Glenlivet assez standard, son affinage particulier ne perce pas assez. À ce compte, on pourrait me passer un Founder’s Reserve et je ne rechignerai pas.

Lagavulin Distiller’s Edition 2005-2020

43% alc./vol.

Patrick 92%
Merci Lagavulin de n’avoir jamais tenté de rendre ce whisky plus sexy. Un whisky de cette qualité, à ce prix et encore relativement facile à mettre la main dessus, je suis comblé ! Nez: De la belle fumée de tourbe délicieusement et typiquement Lagavulin, enveloppée de beaux fruits mûrs. Le parfum d’une valeur sûre. Bouche: L’inimitable fumée de tourbe de Lagavulin et une petite pointe de bois épicé, le tout agréablement adouci par des fruits mûrs et sucrés. Finale : D’une belle longueur, fumée et fruitée.

Martin 90%
Nez: Fumée de tourbe discrète telle qu’on la connaît chez Lagavulin. Fruits des champs et sucre caramélisé. Alléchant en maudit. Bouche: La tourbe issue de la toundra ouvre le bal, épices et bois suivent, tout en nous laissant parcourir des notes de cuir et de fruits rouges saupoudrés de sucre blanc. Finale: Bien tourbée, bien épicée, et surtout bien longue. Équilibre: Malgré toutes les éditions régulières et spéciales, malgré toutes les années, cette distillerie reste une de celle qui restent le plus fidèle à elle-même à travers le temps. Malgré Diageo. Change pas, Lagavulin.

Talisker Distiller’s Edition 2009-2019

45.8% alc./vol.

Patrick 93%
Un classique annuel que ce scotch! Le genre que je n’hésite pas à acheter à chaque année. Nez: La belle fumée de tourbe poivrée typique de Talisker, une tonne de cendre et de discrets petits fruits. Bouche : De la fumée de tourbe poivrée et cendreuse, avec une petite touche fruitée vers la fin. Finale : D’une belle longueur, la fumée s’adoucissant tranquillement grâce aux notes fruitées et sucrées.

Martin 91%
Nez: Poivre en grains, citron, cendre, tourbe et salade de fruits. Bien agréable et subtil, comme cet embouteillage l’a été à chaque année. Bouche: Raisins secs et tourbe fruitée, bois sec, vin chaud, poivre et miel. Cassonade et orange. Finale: Bien épicée et longue, belle texture, la fumée fruitée et poivrée nous transporte. Équilibre: Bon scotch de grande qualité. Une édition annuelle qui demeure jusqu’à présent une valeur sûre pour épater la galerie, mais surtout pour vous gâter.

Glencadam Reserva Andalucia

46% alc./vol.
Maturation initiale en ex-sherry cask et en ex-bourbon cask, puis affinage de 12 mois en First Fill Oloroso Sherry Cask provenant de la région de Andalucia, Jerez en Espagne.

André 84%
Nez délicat, presque effacé, le xérès est latent et discret, les notes de petits fruits sauvages se mélangent aux notes vanillées et mielleuses rappelant le bourbon cask. La bouche est douce, la texture finement liquide et perd de son lustre. Au départ, le miel et la vanille se pointent le nez, puis les fruits rouges, de pommes et cerises se mêlant aux notes de purée de bananes, de chocolat au lait et de noix épicées. Finale sur la pâte de fruits et de raisins secs étirée en longueur par de bonnes épices.

Patrick 80%
Ben ordinaire. Pas mauvais, mais je n’ai pas eu grand plaisir non plus, et à quelque part, l’idée de boire du whisky, c’est d’avoir du fun. Nez : Un étrange parfum de xérès herbeux, avec une touche de caramel. Pas désagréable, mais je ne peux pas dire que ça me donne soif. Bouche : Le boisé domine, avec quelques fruits des champs, une bonne dose d’épices à steak et une pointe de cuir chauffé. Finale : D’une longueur moyenne, plutôt épicée.

Martin 84%
Nez: Sherry sec et pâle sur fond de malt grillé et de fruits qui macèrent dans la cassonade qui cuit lentement. Bouche: Vanille, céréales et caramel. Crème anglaise et fruits mûrs. Raisins et vin rouge. Chêne et poivre blanc. On reste dans l’intensité. Finale: Bien poivrée, un peu trop même, ce qui cache un peu le reste de la parade des saveurs. Touche de fruits secs, de vin et de bois. Cuir lointain. Équilibre: Certainement pas mauvais comme édition, un bel essai quant à la diversité des fûts utilisés. Mais on dirait qu’un peu plus de maturité aurait un peu adouci ses coins un peu plus raides.

Kavalan Solist Vinho Barrique #W130111057A

55.6% alc./vol.

Patrick 86%
Un whisky dont le parfum laissait présager la magnificence, mais dont la bouche, quoiqu’agréable, m’a laissée un peu sur ma faim Nez: Sans surprise, un intense parfum de vin rouge, avec une petite pincée de sucre bien agréable et de beaux fruits des champs bien juteux. Bouche : Je m’avoue un peu déçu, j’ai l’impression de goûter à une bonne bouteille de vin rouge mais que j’aurais oublié en plein soleil trop longtemps. Avec du chocolat, du bois brûlé, un peu de poivre et quelques épices. Finale: D’une belle longueur, avec du vin chaud et une belle soirée d’épices.

Peter McAuslan’s Single Malt Whisky 3 ans

43% alc./vol.
Batch D1-041/0051-SL-339 – 0174/2000, Malté, épicé et légèrement tourbé.

Patrick 85%
Un très bon whisky, que j’ai trouvé un peu trop jeune à la première gorgée, mais que je me suis surpris à m’en servir un deuxième verre! Je crois bien que la bouteille va finalement passer vite. Et avec M. McAuslan aux commandes, le meilleur est à venir. Nez: Un parfum frais et malté, rappelant des biscuits avec une discrète touche de vanille. Bouche: Du bois brûlé, de la fumée de tourbe et de belles épices. L’ensemble est jeune, mais savoureux et bien balancé, en grande partie grâce à la tourbe. Finale: D’une longueur moyenne, fraîche, épicée et fumée.

Martin 82%
Nez: Assez jeune comme présentation, herbe, vanille et vent d’alcool. Quelques fruits à chair blanche percent. Raisins verts frais. Bouche: Sucre blanc, fleurs, melon, pommes vertes et raisins blancs. Vague d’épices et d’alcool. La jeunesse se fait sentir. Finale: Le chêne et les épices y sont, un peu de malt et de fumée. Expérience peu discrète ou subtile. Équilibre: Comme toutes les micros qui commencent, personne n’y échappe, les premiers embouteillages sont toujours disons un peu rustres, mais donnons encore un peu de temps. Un peu de vieillissement, un peu d’amusement avec les types de bois, le potentiel y est.

Lagavulin 11 ans Offerman Edition Guinness Cask Finish

46% alc./vol.
Lagavulin traditionnel vieilli pendant 11 ans et affiné pendant 4 mois dans des ex-Guinness beer casks provenant de la Open Gate Brewery sise dans le Maryland.

André 91%
Wow, super nez. Du Lagavulin tout craché avec une onctuosité de café latté crémeux, caramel brûlé, feu de tourbe phénolique et mentholée typique, suie crasseuse sur fond de petits fruits rouges. Le côté crémeux chocolaté et caramélisé se développe se plus en plus à l’aération et équilibre les notes de tourbe. La texture en bouche est très soyeuse, notes chocolatées crémeuses d’où émergent la tourbe phénolique puissante. Fumée de feu de camps, café latté et piroulines, menthe lointaine, accents maritimes et notes poivrées, grains de café torréfiés tombés dans le terreau humide. Belle finale sur les fruits rouges et le raisin dans un nuage de fumée de tourbe médicinale et chocolatée, moyenne en longueur. Très intéressante variante du Lagavulin traditionnel. Certains puristes de Lagavulin crieront au sacrilège mais bon, on les emmerde.

Patrick 94%
Wow, j’en ai acheté 3 bouteilles! Faut dire que le mélange de mon scotch préféré et de ma bière préférée, c’est une valeur sûre! Un whisky dangereux tellement il se boit bien ! Nez: De la fumée de tourbe épicée, avec une belle petite touche de douceur venant de la bière brune. Alléchant ! Bouche : Un grandiose mélange de fumée de tourbe « Lagavulienne » et poivrée mélangée avec une belle dose de Guinness qui adoucit le tout agréablement. Simple et efficace. Finale : D’une superbe longueur, avec de la fumée qui devient de plus en plus douce grâce à la Guinness.

Martin 94.5%
Nez: Tourbe, crème, caramel, fond de stout chocolatée, nuage de cappuccino. Bel équilibre envoutant et alléchant. Une planche de chêne poivrée et quelques petit fruits complètent le portrait. Bouche: Tourbe fruitée, caramel salé, café au lait, épices et bois. La tourbe devient plus verte et boisée plus on garde longtemps la gorgée en bouche. Feu de camp, belle douceur conférée par la bière. Le tout est complètement enrobé de doux chocolat au lait. Finale: Douce, mais longue et poivrée à la fois. La bière prend plus de place ici et vient adoucir bien des coins « rough ». Bois, tourbe, cendre et pâte de fruits. Équilibre: Un Lagavulin vêtu de trucs auxquels nous ne sommes pas habitués, mais qui les portent salement bien. Jameson avait pavé la voie de ces cask finishes de bière avec ses Caskmates, mais ici Lagavulin nous offre un produit « Next-Level ».

Springbank 15 ans 2020

46% alc./vol.

Patrick 91%
Un superbe whisky, présentant mon mélange de saveurs favoris. Springbank comme je l’aime. Nez : Un envoûtant parfum présentant un mélange de fruits mûrs et de fumée de tourbe, du caramel et une touche de vanille. Yummy! Bouche: De la fumée de tourbe, des prunes, les épices du bois brûlé et du caramel chaleureux. Finale: D’une belle longueur, fumée, épicée et légèrement fruitée.

SMWS 10.147 Bunnahabhain 10 ans

60.8% alc./vol.
« Marmalade Rock Pools » – Distillé le 3 octobre 2007, Refill hogshead, 242 bouteilles

Patrick 93%
Un superbe whisky, avec une surprenante et agréable massive dose de sel. J’adore! Dommage qu’ils n’en n’aient fait qu’un seul fût… Nez: Un superbe parfum maritime, avec l’eau de mer qui sèche tranquillement sur les roches lorsque la marée se retire, le tout à proximité d’un champ de bruyère. Bouche: Toujours les roches où le sel se retire après la marée, mais ici quelqu’un a allumé un feu de tourbe sur la plage pour faire chauffer des piments Le tout est porté par une belle texture huileuse. Finale: D’une belle longueur, fumée, salée et épicée.

Tomatin 25 ans 1988 Batch #2

46% alc./vol.
Embouteillé le 31 mars 2015 – Bourbon Casks & Port Pipes – 2500 bouteilles

Patrick 90%
Un délicieux whisky, présentant un beau mélange de douceur et d’intensité, l’ensemble étant très bien balancé. Une belle bouteille pour se faire plaisir! Nez : Un beau parfum délicat, fruité, avec de la confiture de raisin, une touche de tomates et de la vanille. Bouche: De beaux fruits chaleureux, en particuliers du raisin et de la tomate, de belles épices et du chêne. Le tout porté par une belle texture huileuse. Finale: D’une belle longueur, pleine d’épices et de fruits mûrs.

English EN Français FR