Dewar’s 12 ans The Ancestor

40% alc./vol.

André 82.5%
Notes de miel et de noix, poires flambées, pommes poires et d’orge maltée. Très approchable comme whisky. La bouche est pulpeuse et offre au départ des notes de chocolat au lait, de fruits secs et de raisins, un bon taux de sucre qui se développe sur des tonalités de miel et de frutis exotiques, des cosses d’oranges et de cerises. Ce qui étonne, c’est que l’apport de céréale ne monopolise pas du tout la bouche et a été pleinement intégré dans le résultat final. À la deuxième gorgée, j’ai le feu de bois de cerisier et de pommier. Apparaissent aussi de bonnes épices et une légère fumée qui accompagnent bien les saveurs de cerises. Finale un peu plus sèche et céréalée avec des points d’exclamation d’épices, de poivre et de fumée.

Patrick 90%
Wow, exactement ce que j’attends d’un blend : Complexe, bien balancé et facile à boire. Trèèèèès facile à boire. Nez : Un beau parfum complexe et appétissant, avec des notes de miel, de noix, de poires, d’oranges et d’orge maltée. Bouche : Oh, c’est bon ça. Du chêne, des céréales, du miel, de l’orge, du bois, des fruits secs et une subtile fumée. Le tout superbement attaché par du beau grain suave. Finale : D’une belle longueur et complexe.

Bruichladdich Port Charlotte 13 ans 2004 Single Cask

58.6% alc./vol.
Bourbon cask #30, Mouton Rotschild finish, cask sample

André 79%
Nez onctueux et puissant, un peu musqué, céréales avec une touche agricole, léger fumé et souffre, bois mouillé, fruits rouges et influences définies du wine cask. La bouche est franche sur l’alcool mais douce sur les saveurs… qui sont inusuelles; confit d’oignons rouges au vin rouge, viande fumée encore un peu saignante, petits fruits sauvages, vineux et résineux, encore cette légère touche de souffre, tout de même discrète, bois mouillé, terreux humide. Finale vineuse, poignée de fruits rouges et fine astringence saline et maritime et une tourbe bien dosée avec rétro-olfaction sur les fruits rouges (raisins). J’ai l’impression qu’en voulant ajouter un cask finish singulier qu’on a plutôt gâché la recette avec un fût qui a mal tourné alors que les saveurs de souffre réussissent toujours à remonter à la surface. Dommage…

Macallan Quest

40% alc./vol.
Avec cette expression duty-free, The Macallan a voulu rendre hommage à ses explorateurs qui parcourent plus de 30 000 kilomètres à travers le monde à la recherche de meilleurs chênes pour ses affinages. Macallan Quest a ainsi profité d’un vieillissement dans quatre types de fûts différents : Des fûts de Bourbon américains sont combinés avec des fûts de chêne européens et américains sélectionnés méticuleusement, ainsi que de petits fûts Hogsheads de 250 litres.

André 82%
Nez très intéressant : bananes flambées au sherry, essence de vanille, fruits séchés, raisins secs, notes rafraichissantes de citron et d’agrumes, oranges, chocolat au lait. Aucune texture en bouche, le whisky est flat et dilué malgré des saveurs goulues; pommes rouges, fruits secs, bananes, oranges, vanille, chocolat et une pincée de cannelle, gingembre et d’épices des Caraïbes. La finale est très courte sur la texture en bouche, avec un crescendo d’épices assez prononcé. La sensation finale en bouche est bizarre, elle rappelle du bois sec chocolaté mélangé d’agrumes. Pas besoin de faire 30,000km pour trouver les meilleurs whiskies, suffit d’aller dans le bureau des comptables et leur inculquer de la passion en leur produits.

Evan Williams 2003

43.3% alc./vol.
Embouteillé 2018

André 86.5%
Assez générique dans l’approche; hyper rond et nullement farouche, beaux fruits rouges sauvages, bonbons à la cannelle, réglisse rouge, pommes toffee, vanille. Belle bouche pulpeuse, remplie de fruits sechés, cerises, clou de girofle et cannelle, chocolat, sirop de maïs. La finale me rappelle le Coca-Cola à la cerise, une poignée de bonbons à la cannelle et la réglisse rouge. Coudonc, chu dû pour un snac de cochonneries…

Glendronach 22 ans 1995 PX Sherry Puncheon

50.3% alc./vol.
Distilled 02/06/1995, Bottled 2017, Cask #3311, Bottle 219 of 518

André 92%
Éternel gâteau aux fruits dans son emballage de cellophane, les fruits séchés, raisins et dattes, rhum brun, cassonnade bien fraiche. Présentation directe et sans détour, l’alcool et les épices tressaillent un peu au nez mais son bien lovées dans leur édredon de fruits secs. Bon taux de sucre en bouche et une texture amoureuse, cassonnade caramélisée, fruits secs, dattes, oranges, cerises noires, gingembre, cannelle, poivre. Les notes de bois de chêne aux pores remplis de sherry nappent la bouche en protection de l’alcool. Belle et longue finale, l’intensité des saveurs dure hyper longtemps en bouche; chocolat, réglisse rouge, léger tannique boisé, pommes, cassonnade et fruits séchés. Du grand sherry cask, fidèle compagnon du carré de chocolat noir.

Patrick 88%
Intense sur le xérès au point que ça en est audacieux! C’est pas subtil, et anyway, ce n’est pas ce qu’on recherche ici: Un gros scotch intense sur le xérès, le sucre et le bois, et pas grand-chose d’autre. Nez : De beaux fruits très mûrs et sucrés, avec une bonne dose de chocolat noir et de cassonade, l’ensemble étant intense et très alléchant. Bouche : Oh, c’est intense, ça. Des fruits extrêmement mûrs, du chocolat noir, une bonne dose de bois brûlé et un peu d’épices BBQ. Finale : D’une superbe longueur, boisée et subtilement épicée.

Glendronach 24 ans 1993 Sherry Butt

56.7% alc./vol.
Distilled 15/01/1993, Bottled 2017, Cask #55, Bottle 232 of 567

André 90%
Strong et powerful. Poignée de dattes et de raisins secs, prunes, purée de pommes nappées de caramel chaud, grosses cerises noires, chocolat noir et moue de café. En arrière-plan, bonne rasade de gingembre. L’arrivée en bouche est tellement soyeuse, c’est hallucinant, très huileux et fluide, le liquide s’étend presque lentement en bouche comme une coulée de lave un peu paresseuse. Les notes de sherry sont onctueuses, mélanges de petit fruits sauvages rouges, cerises, réglisse, pommes. S’en suit une envolée lyrique poivrée et épicée aux tonalités de gingembre frais. Les accents de vieux bois noyé de sherry ferment la bouche en laissant une fine amertume vieilliotte. La finale est tannique, ceinturée de chocolat noir parsemé d’étoiles poivrées et épicées. Gros points en plus pour la texture unique, mais une finale un peu abrupte et (trop) fortement épicée.

Patrick 92%
Un excellent whisky, comme seul un cask strength de 24 ans vieilli dans un fût de xérès peut l’être. Nez : Du beau chocolat au lait fruité, de la vanille, du caramel et un peu de bois. Bouche : Le chocolat est plus fort en cacao ici, le bois est plus brûlé, et on a même ajouté une touche de café bien noir. Finale : D’une belle longueur, boisée et épicée.

Trail’s End Bourbon Batch #003

45% alc./vol.

André 81%
Avec un nom comme ça, c’est presque le whisky officiel du ‘’Randonneur Assoiffé’’! Raisins secs, cerises, réglisse, miel, vanille, caramel épicé. Manque énormément de texture en bouche, hyper fluide. Bois brûlé, caramel, réglisse, cerises, fruits secs, cannelle, terre mouillée. La finale de bouche est très tannique, sèche et les céréales de rye sont bien en évidence aussi. La finale est poivrée, le bois de chêne carbonisé et offre beaucoup d’épices.

Patrick 84%
Un bourbon intense, très intense au niveau du bois brûlé. Le whiskey est moyen, mais compte tenu qu’une partie de l’argent amassé va à une bonne cause (le programme Trees for Us de la National Forest Foundation) faites vous plaisir! Nez : Fruits, miel, bois et vanille. Bouche : Bois brûlé, un peu de fruits, du miel et une tonne d’épices. Finale : D’une belle longueur, marquée par le bois brûlé.

Jim Beam Distiller’s Cut 2017 Inaugural Release Limited Edition

50% alc./vol.
Whisky d’environ 5 ans d’âge. Mash Bill: 77% Corn, 13% Rye, 10% Malted Barley.

André 88%
Nez puissant de réglisse rouge et de charcoal, cerises et cœur de pommes, fruits rouges et caramel costaud, lourdes épices aussi. On est définitivement en terrain connu dans l’approche initiale. La bouche est fruitée – cerises, fruits sauvages et pommes, allspices, kick de cannelle, chocolat noir, caramel brûlé et charcoal, vanille. Les céréales de seigle sont aussi bien représentées avec les savoureuses épices. Finale poivrée, anis, pommes, charcoal, cannelle et chocolat. Un frère illégitime du Booker’s avec moins de profondeur. The Distiller’s UpperCut…

Patrick 91%
Un autre superbe whiskey de Jim Beam, présentant un beau mélange d’épices, de fruits et de sucre, le tout équilibré comme j’aime ça : Le distillateur à très bien choisi sa « cut » ! Nez : Fruits très sucrés, avec de la belle vanille et un peu de bois. Bouche : De belles épices, du bois brûlé et surtout une bonne dose de fruits sucrés. Finale : D’une belle longueur et très épicée.

Glendronach 27 ans 1990 PX Sherry Butt Puncheon

55.3% alc./vol.
Distilled 04/04/1990, Bottled 2017, Cask #7003, Bottle 217 of 617

André 92.5%
Hymne au sherry à la façon Glendronach… Encore une fois, je ne peux m’expliquer le fait que Glendronach ait pu rester si souvent (trop longtemps) dans l’ombre de son voisin du Speyside Macallan. Marketing ou placement de produit? Sherry trop opulent? Le nez est direct; pâte de fruits, dattes, marmelade d’oranges, chocolat noir froid et râpé en copeaux, blague à tabac, café au lait. L’approche de bouche est souple et texturale, le sherry est onctueux et noble, l’odeur me rappelle maintenant les vieux bancs vernis de l’église St-Patrick à Dublin lors de ma dernière visite, les raisins de Corinthe marinant dans le Brandy, le sucre cristallisé des dattes dans leur emballage de cellophane, les oranges confites, l’essence d’amandes et le café au lait d’un week-end paresseux. Ce whisky évoque un maelstrom d’images, il évoque de beaux souvenirs et invite à creuser sa bibliothèque de souvenirs olfactifs. Finale pâteuse et sur le sherry vieillot, la cassonnade caramélisée et le café au lait. Manque peut-être un sursaut d’épices pour éveiller ce géant endormi mais une belle exploration sur le sherry intense, presque vulgaire.

Patrick 92%
Intense, présentant un grandiose mélange de sucre et d’épices. J’adore. Nez : Du chocolat au fruits, avec une touche de bois épicé et du caramel subtil. Bouche: Oh, c’est suave, ça! De beaux fruits sucrés et enrobés de chocolat noir et de caramel, le tout présenté dans un bel écrin de chêne épicé et légèrement brûlé. Finale : D’une superbe longueur, sucrée et marquée par le bois brûlé.

Maker’s Mark Cask Strength Batch #16-03

55.8% alc./vol.

Patrick 90%
J’espère que la SAQ va finir par nous offrir ça! Maker’s Mark Cask Strength, une valeur sûre! Riche, complexe, superbement balancé et surtout intense!! Nez : Oh que ça sent bon, ça! De beaux fruits, du caramel, de la vanille et du bois très subtil. Bouche : D’une belle intensité, très boisée, du bois carbonisé en fait, avec de beaux fruits et un peu de caramel et de vanille. Finale : Très longue, intense et marquée par le bois brûlé.

English EN Français FR