Wolfhound Irish Whiskey

40% alc./vol.

Patrick 84%
Un bon whiskey savoureux, typiquement irlandais, frais et facile à boire. Nez : Typiquement irlandais au nez, avec de la vanille, du maïs et de la banane. Bouche : Un whisky avec une bonne dose de pot still, avec de la vanille, de l’huile de lin, du maïs et de la banane. Finale : D’une longueur courte, mais fraîche et agréable.

Kilchoman Single Cask #766/2011 – Madeira Cask Finish – Alberta Exclusive

56.2% alc./vol.
Kilchoman âgé de 7 ans et 9 mois, vieilli en Ex-Bourbon Casks et affiné pendant 11 mois en Ex-Madeira wine Cask, édition tourbée à 50ppm, la plus élevée produite par la distillerie.

André 85%
Pour un whisky tourbé à 50ppm le nez est plutôt discret. On perçoit vraiment bien les influences apportées par le vin sucré qui se mélange aux arômes de viandée fumée sur le patio. Sensation de cendre de feu de foyer refroidi et de vin licoreux, caramel, jus de salade de fruits. En bouche, c’est incroyablement doux comme texture et le tout s’ouvre sur des céréales maltées bien fumées, cendre froide, jus de salade de fruits en conserve, caramel bien sucré. Ce qui étonne le plus, c’est l’onctuosité apportée par les notes de céréales maltées. Ce qui tranche le plus, ce sont les notes aiguisées apportées par le wine cask, ce qui est paradoxal. Palette aromatique relativement limitée. Finale moyenne-courte, sur la tourbe cendreuse et des notes sucrées. Un bon whisky, mais décevant de la part de Kilchoman.

Patrick 93%
Wow, c’est vraiment superbe! Riche, intense, complexe et équilibré de manière magistrale. Les gens de l’Alberta ont eu la main heureuse. Nez : De la fumée, de la cendre, le tout sur un beau fond fruité. Bouche : De la cendre, du bois brûlé, une touche de sel et de beaux fruits mûrs. Finale : D’une superbe longueur, fruitée, fumée et poivrée.

Martin 90%
Nez: Tourbe un peu plus discrète que ce à quoi je m’attendais, mais somme toute extrêmement plaisante. Vanille et caramel salé, terre et chêne, malt riche sur un fond cendreux. Superbe! Bouche: Cendres et fruits des champs sur lit d’épices et de poivre blanc. Belle chaleur du cask strength, réglisse rouge, bois et tourbe. Jujubes aux fruits, herbe jaune, vanille et malt sirupeux. Vraiment excellent. Finale: Poivrée et chaude, sa longueur est agréable. Les notes de fruits et de vin rouge s’estompent pour laisser place à des impressions de bois et de cendre. Le feu de camp du lendemain matin. Équilibre: Un beau coup de filet pour le marché de l’Alberta. Un autre vote pour la privatisation du secteur de l’alcool.

Writer’s Tears Cask Strength 2019

53% alc./vol.

Patrick 82%
Un bon whiskey, mais pas vraiment spécial non plus. Bof. Nez : Parfum avec énormément d’herbe, de feuilles, de fleurs et de subtils biscuits. Bouche : Des fleurs, de l’herbe, du lin et un peu de bois très épicé. La force de l’alcool est toute en retenue. Finale : D’une longueur moyenne, très épicée.

Sierra Norte Single Barrel

45% alc./vol.
Native Oaxacan Yellow Corn, Barrel No. 172 – Batch No. 08

Patrick 86%
Un whisky qui demande de la patience… La première fois que j’y ai goûté, je l’ai trouvé très décevant, mais finalement, c’est plutôt un bon whisky de maïs. Et bon, c’est peut-être psychologique, mais il y a quelque chose là-dedans qui me fait penser à de la tequila! Nez : Parfum dominé outrageusement par le maïs, avec du bois juteux et des fruits subtils. Bouche : Du beau maïs juteux, avec du bois épicé, de la cassonade et des fruits subtils. Finale : D’une longueur moyenne, un peu boisée et sucrée.

Cooper’s Choice Bunnahabhain Sauternes

57% alc./vol.

Patrick 93%
Wow, que c’est superbe! Bunnahabhain, prenez note, les fûts de Sauternes font une job délicieuse avec votre scotch! Oh que j’en prendrais encore et encore de ce jus là! Nez : Oh que ça sent bon ça! De la superbe fumée de tourbe, avec une touche sucrée et des raisins verts. Appétissant! Bouche : Oh que ça goûte bon ça! Toujours la superbe fumée de tourbe sucrée et marquée par des raisins verts, mais avec une balance étonnante et une superbe texture huileuse. Le tout est complété par de belles épices chaleureuses. Finale : Oh que ça donne le goût d’en prendre une autre gorgée ça! D’une belle longueur et tellement savoureuse!

Battlehill Bunnahabhain 9 ans

53% alc./vol.

Patrick 83%
Mouin. Disons que les embouteillages que j’ai goûté venant de la distillerie étaient en général pas mal meilleurs que ça. Bref, c’est bon, mais je vais continuer d’investir sur les embouteillages réguliers. Nez : Orge maltée, un peu de bois et des fruits exotiques. Pas le parfum auquel je m’attendais. Bouche : Le new make n’est pas loin, mais on a tout de même des saveurs boisées, une touche discrète de fumée, des épices et des fleurs. Finale : D’une longueur moyenne pour un whisky à 53% d’alcool, et très boisée.

Starward Nova

41% alc./vol.
Whisky australien vieilli dans des fûts de vin rouge australien pendant 2 ans

Patrick 84%
Un jeune whisky qu’on a fait tremper dans un fut de vin rouge qui ne devait pas être tout à fait vide. Mais bon, ça demeure intéressant comme jus. Nez : Parfum marqué par le vin au point que ça fait presque penser à un brandy. Bouche : Très vineux, avec de beaux fruits riches et mûrs, et un peu de bois brûlé. Finale : D’une longueur moyenne, et marquée par le vin.

Valdespino 1430 Malt Whisky

43.5% alc./vol.
Mélange de spiritueux écossais et espagnol, vieilli dans des fûts de xérès Palo Cortado et Oloroso du vignoble Valdespino

Patrick 86%
Un très bon whisky, surtout si on a la dent sucrée. Pas un chef d’oeuvre de complexité, mais quand même agréable. Nez : Délicieux parfum avec de belles notes de fruits mûrs presque noyés dans le caramel. Bouche : De beaux fruits mûrs et sucrés, avec du caramel et de la vanille. Finale : Un peu courte, mais tout de même délicieuse.

Michel Couvreur Pale Single Malt

45% alc./vol.

Patrick 91%
Un beau whisky super savoureux, qui a comblé de bonheur l’amateur de whisky au xérès que je suis. Comme la plupart des Michel Couvreur, ce whisky est un “must have”. Nez : Un parfum dominé outrageusement par du xérès délicieux, avec de beaux fruits sucrés, du caramel et de la vanille. Bouche : Du xérès chaleureux, avec des fruits des champs, de l’orange, avec du caramel, de la vanille et une touche de bois épicé. Finale : D’une belle longueur, fruitée et boisée.

Shieldaig Speyside 18 ans

40% alc./vol.

André 77%
Vite comme ça, le nez pourrait inspirer un Aberlour 10 pour le style disons. Confiture de petits fruits, cerises poudreuses, poudre de bubblegum, oranges, bois brûlé caramélisé, toffee, une touche d’agrumes aussi en background. Si le nez était agréable sans être exceptionnel, la bouche elle est vraiment très ordinaire. Aucune structure définie, aucun support aux saveurs, tout est fade et diffus comme une aquarelle diluée avec trop d’eau. Les saveurs sont presque muettes et aplanies. Un peu de sherry grandement dilué, notes de bruyère et de miel, tranches d’oranges cuites au four, pommes, caramel. Courte finale, légèrement boisée et épicée.

Patrick 84%
Un beau whisky savoureux, mais que j’aurais souhaité un peu plus intense. Nez : De beaux petits fruits sucrés, mariés agréablement avec du chêne. Bouche : Chêne, un peu d’épices et de beaux fruits des champs. L’ensemble, quoique délicieux, manque un peu d’intensité à mon goût. Finale : D’une longueur moyenne, du bois et un peu de sucre.

English EN Français FR