Cadenhead Original Tullibardine 13 ans

46% alc./vol.

Patrick 82%
Ce whisky présente une belle complexité, mais qui manque d’intensité, surtout quand on pense que ce whisky a passé 13 ans en fût. Nez: Un parfum léger de fruits tropicaux, avec une touche de sucre, l’ensemble étant plutôt frais. Bouche: Des fleurs, un peu de fruits tropicaux, une toute petite volute de fumée plutôt discrète, du sucre blanc et du bois craquant. Finale: Plutôt courte, boisée et herbeuse.

Cadenhead Original Tomatin 12 ans

46% alc./vol.

Patrick 81%
Pas mauvais, mais pas remarquable non plus. Un whisky d’été, que j’apprécierais probablement plus sur le patio sous le soleil. Nez : Un parfum floral, avec un peu de fruits, une goutte de miel et un peu d’herbe. Bouche: Floral, boisé, frais, avec un peu de miel, d’herbe et une pincée d’épices. Finale: Un peu courte, marquée par les herbes et un peu de bois.

Cadenhead Original Deanston 10 ans

46% alc./vol.

Patrick 85%
Un beau whisky frais et savoureux, relativement complexe et bien équilibré. Un beau whisky qui, sans être mémorable, est plutôt agréable à boire. Nez: Typique de Deanston, avec des biscuits infusés aux agrumes, un peu de fruits tropicaux et une belle dose de bois. D’une belle complexité, surtout pour un whisky relativement jeune. Bouche: Du bois frais, des agrumes et un peu de sucre. L’ensemble est très frais. Finale: Plutôt courte, fraîche et dominée par les agrumes.

Cadenhead Original Strathclyde 31 ans

46% alc./vol.

Patrick 89%
Un beau whisky savoureux, bien boisé et dont chaque gorgée m’a fait sourire! Nez: Un délicieux parfum avec de beaux fruits sucrés, une bonne dose de vanille et un peu de bois. Appétissant! Bouche: Du beau bois sec, un peu d’épices craquantes, des fruits tropicaux, de la vanille et du sucre chaleureux. Finale: D’une longueur moyenne, boisée et sucrée.

Blue Spot 7 ans Cask Strength

58.7% alc./vol.
Blue Spot est un mélange de whiskies Midleton de 7 ans (jusqu’à 20 ans) vieillis en fûts de bourbon, de sherry et de madère.

André 87%
Bananes et poires, pommes rouges, melon au miel, ananas. Une belle pléiade de fruits exotiques. La bouche est plus orientée sur le grain. Jus de salade de fruits en canne, purée de bananes et ananas, cosses d’oranges, miel, vanille, touche de cannelle. Texture très intéressante mais beaucoup plus pointue en finale de bouche avec l’apparition du gingembre et du poivre. Finale sur la banane flambée, le caramel et le miel, la réglisse rouge.

Patrick 88%
Un très bon whiskey d’une superbe intensité et dont les saveurs sont bien équilibrées. Nez: Un superbe mélange de fleurs séchées, d’épices et de bananes, le tout saupoudré de sucre brun. Bouche: Une tonne d’épices, du bois grillé à profusion, du poivre noir et de Sichuan, des pommes vertes et de zeste de citron. Finale: D’une longueur moyenne, épicée et boisée.

Edradour Straight From The Cask 10 ans – Matured in Sherry Butt #372

56% alc./vol.
Distillé en 2009

Patrick 90%
Un beau gros whisky intense, chaleureux et plein de bonheur. Je recommande chaleureusement, sans mauvais jeu de mots! (Habituellement, quand quelqu’un écrit ça, c’est qu’il y a en effet présence de mauvais jeu de mot!) Nez: Du xérès chaleureux, des cerises enrobées de chocolat au lait, de la vanille, une pincée de sucre blanc et une touche de bois brûlé. Bouche: Du beau xérès chaleureux, du bois brûlé, du gingembre, du chocolat noir, une goutte de vanille et de belles épices. En fait, la bouche est beaucoup plus épicée que le nez le laissait présager. Finale: D’une belle longueur, boisée, épicée et discrètement fruitée.

Balvenie 15 ans Sherry Cask Single Barrel #17910

47.8% alc./vol.

Patrick 88%
Un autre beau Balvenie Single Barrel plein de belles saveurs comme j’aime ! Nez: Du xérès sucré, un peu de chocolat au lait et une touche de bois et une goutte d’orange fraîche. Bouche: Du vin rouge épicé, du bois sec, des oranges amères et du chocolat noir. Finale: D’une longueur moyenne, sucrée et boisée.

Macallan Edition No.6

48.6% alc./vol.

Patrick 94%
Extraordinaire, Macallan à son meilleur! J’adore, difficile de faire mieux. Je manque de mots, mais chaque gorgée est meilleure que la précédente. Définitivement, l’achat de cette édition annuelle est rendue un « must » pour moi. Nez: Un magistral parfum plein de chocolat au lait sucré, de beaux petits fruits des champs, de vanille, de noix et d’épices. Bouche: De superbes épices, du gingembre, des noix et une belle vague de fruits des champs, du chocolat noir, du sucre et un peu de vanille. Finale: D’une belle longueur, boisée et fruitée.

Smokehead Islay Single Malt The Rock Edition

43% alc./vol.

André 83%
Étonnant comme intensité. Grosse fumée sale, maritime, pierres nappées de sel de mer séché au soleil, aspect médicinal aussi. Les saveurs en bouche font penser à un mélange de Laphroaig et de Caol Ila et s’agrémentent d’une touche de sherry et d’une fraicheur citronnée. La tourbe explose en bouche et dégage des accents d’herbe verte mentholée et de pastilles Fisherman’s Friend et d’enbruns maritimes, poivre et suie de cheminée ramonée. La texture est malheureusement disparate et sans trop de structure huileuse ou grasse, liquide et éphémère aussi, comme un feu de plage lointain. Mais j’adore l’apparition des notes d’agrumes et de citron qui s’offrent en rétro-olfaction.

Martin 81%
Nez: La tourbe sèche, herbeuse et maritime nous accueille d’entrée de jeu. Fruits tropicaux, varech et fumée. Touche de cuir. J’aime bien. Bouche: Texture laisse à désirer, par contre on aime bien les saveurs de tourbe, de miel, de vanille, de pastille pour la toux. Caramel et poivre. Finale: Fumée, vanille, bois, épices, miel et cendre. Longueur appréciable. Équilibre: Sans être un grand Islay single malt, ça se prend bien un mardi soir.

Metallica Blackened American Whiskey – Batch 098

45% alc./vol.
Mélange de bourbon et de rye américains, affinés en ex-black brandy casks et vieilli au son de la musique de Metallica. Ce whisky est une collaboration avec le regretté Master Distiller Dave Pickerell devenu consultant pour plusieurs startups de distilleries américaines (Whistle Pig, Hillrock, etc)

André 86%
Sirop de maïs et bois brûlé, quelque chose qui rappelle les fruits rouges et les raisins secs et fortes odeurs de réglisse rouge fraiche, de la cannelle et une touche de poivre. Le nez est très volatile. La bouche est gourmande, bien sucrée, remplie de miel et de sirop d’érable, le fût carbonisé relégué en arrière-plan derrière les fruits rouges macérés, la cannelle et la réglisse poivrée, prunes, raisins secs et la cassonade. Finale sur le sirop de maïs et les fruits rouges macérés et le miel.

Patrick 87%
En terme de saveurs, ça me fait penser à un bourbon un peu épicé, bien fruité et un peu sucré. Bref, ça ressemble beaucoup plus au “Black Album” qu’à “Master of Puppets”. Nez : Un succulent parfum de fruits mûrs, de maïs et de bois, avec une touche de vanille. Bouche: Une bonne dose de bois brûlé, le sucre du maïs, des fruits mûrs à profusion et de belles épices. Finale: D’une belle longueur, boisée et épicée.

Martin 85.5%
Nez: Chêne et maïs sucré, épices discrètes et poignée de fruits séchés. Vanille, pointe de caramel et de bois toasté. Ça sent pas mal ce à quoi je m’attendais. Bouche: Maïs sucré, bois carbonisé, vanille et épices. Cannelle, fruits rouges, touche de gingembre. Toutes les notes classiques du whiskey américain, mais avec on dirait une larme de brandy. Finale: Longue, chaude, boisée. Les épices ferment le bal. Équilibre: Un whiskey à la hauteur des attentes, un beau step-up versus le bon vieux Jack Daniel’s qui a toujours été associé aux métalleux.

English EN Français FR