Richard Paterson & Gavin D.Smith – Good ness Nose – The Passionate Revelations of a Scotch Whisky Master Blender

Angels Share 2010

Patrick 90%
Quand M. Paterson (lui-même) m’a donné ce livre, sur le coup je l’ai classé avec d’autres documents marketing et je l’ai oublié là pour quelque temps… Quelle erreur! Lire ce livre m’a réappris à déguster mes whiskys comme un « pro » et m’a fait comprendre pourquoi les vraies superstars du monde du whisky sont les « blender » et non les « distillers ». Ajoutez au tout un livre regorgeant de passionnantes anecdotes « behind the scenes » sur l’industrie du whisky, et vous trouvez un livre que vous aurez bien de la difficulté à redéposer!

Isle of Jura Rare Vintage 1990

46.5% alc./vol.
Distillé le décembre 1990. Maturation initiale en Ex-Bourbon barrels, affinage de 3 ans en Amoroso Oloroso Sherry Butts, bouteille #11 of 900. Embouteillé en 2020.

André 90%
Mangue et melon au miel, raisins secs. Onctuosité plaisante au nez qui sera transposée en bouche. Fruits rouges, compote de framboises et de cerises, pommes, relevée d’une touche d’anis. La texture est goulue, fraiche et légèrement collante. Les notes de fruits tropicaux explosent littéralement aux gorgées subséquentes, j’ai des notes de mangue, cantaloup et de melon au miel maintenant. Finale étonnamment longue, tout en demeurant hyper douce et feutrée. Rétro-olfaction d’épices discrètes nappant les fruits tropicaux et rouges.

Patrick 89%
Un très bon whisky intense et savoureux. Nez : De beaux fruits des champs, avec quelques gouttes de jus d’orange et quelques amandes. Bouche: D’abord des oranges, mais rapidement rattrapées par des fruits mûrs, qui sont à leur tour dominés par les épices du chêne. Et, après deux-trois gorgées, je prends conscience d’une tarte aux pommes avec cannelle qui est sur le comptoir! Finale: D’une belle longueur, pleine de fruits mûrs, de chêne et avec une touche de chocolat noir à l’orange.

Bowmore 11 ans Fèis Ìle 2017 Sherry & Wine

53.8% alc./vol.
Édition limitée de 2000 bouteilles.

André 90%
Prunes, raisins macérés dans le rhum, gâteau aux fruits, sel de mer, chocolat noir et caramel chauffé, cerises noires saupoudrées d’une pincée de cannelle. Très gourmand comme nez. Texture visqueuse et grasse en bouche, de laquelle transperce les épices et le poivre. Pâte de fruits, prunes et cerises noires, chocolat noir, cannelle, terre mouillée, aspect vineux au fil des gorgées puis sucrée. On perçoit beaucoup les influences du fût de chêne en finale de bouche, très longue d’ailleurs, qui s’accompagne d’iode, de chocolat noir fumé et de poivre. Si Bowmore faisait des embouteillages de cette qualité de façon régulière, elle redeviendrait une distillerie au top du lot au lieu de se tirer dans le pied comme elle le fait depuis son rachat par Suntory.

Patrick 95.5%
S’il y a une distillerie qui est capable de produire les meilleurs whiskys au monde, c’est bien Bowmore ! Et en voici encore une preuve irréfutable. Nez : Des fruits des champs saupoudrés de sucre blanc, et une touche de sel. Je manque de mots, mais c’est vraiment superbe. Bouche : De beaux fruits mûrs sucrés, du bois chaleureux, du chocolat au lait, du sel à profusion et une pointe de fumée…. OMG, tout y est! Finale : D’une belle longueur, salée et fruitée.

Bowmore Fèis Ìle 2015 Virgin Oak

55.7% alc./vol.
Édition limitée de 1000 bouteilles.

André 91%
Crémeux et rempli de réglisse rouge, framboises, sel de mer, fumée de tourbe prononcée, oranges, miel, charcoal crasseux sur fond citronné. La bouche = wow. Oranges sanguines, poires, iode et poivre, cannelle et framboises, citron confit. Certaines saveurs sont très similaires au First Fill Bourbon Cask de l’édition 2019. La fumée de tourbe est crasseuse mais s’ouvre beaucoup plus en finale de bouche. La texture est crémeuse et très agréable. Longue finale, salée et maritime, bien fumée, à la sucrée et acidulée, comme les bonbons sûres à saveur de citron.

Patrick 79%
Est-ce une expérience manquée ou un fût qui n’était pas sur la coche? En tout cas, chose rare pour un Bowmore, je n’ai eu aucun plaisir ici, au point que je n’ai même pas fini mon échantillon. Nez : J’ai l’impression de sentir un verre d’eau de mer qui aurait précédemment servi à éteindre un feu! Après quelques minutes, j’y retrouve aussi de la vanille et de discrètes agrumes. Bouche : Au premier plan c’est toujours l’étau de mer qui a servi à éteindre un feu de tourbe, avec beaucoup de bois épicé et un peu d’agrumes. L’ensemble est très chaleureux, vraiment très très chaleureux et intense. J’y retrouve malheureusement un petit côté malpropre que je n’aime pas vraiment dans mon Bowmore. Finale : D’une longueur moyenne, marquée par le bois brûlé.

Bowmore 15 ans Fèis Ìle 2019 First Fill ex-bourbon

51.7% alc./vol.
Édition limitée de 3000 bouteilles.

André 90%
Un feu de camps sur le bord de la mer, les enbruns maritimes titillent nos narines et nos papillent s’excitent au jeu des odeurs des fruits de mer couronnés d’un trait de citron. Un bol de fruits tropicaux contenant des morceux de bananes, poires et ananas dégage aussi des effluves douces et vivifiantes. La bouche rappelle la crème glacée à la vanille nappée de miel. Le sel de mer est dans un tango langoureux avec le poivre et le citron. La tourbe livre une fine sensation camphrée, médicinale, un peu minérale aussi. J’ai des notes qui s’apparentent aussi à de la mangue et du melon au miel. La texture est ferme et douce à la fois. La finale est un canevas de sel de mer, poivre et de fruits tropicaux, celle-ci s’asséche progressivement sur des notes de poivre concassé.

Patrick 89%
Un beau gros Bowmore classique et intense. Classique dans le sens qu’il n’y a pas de surprise, mais avec Bowmore, ça veut dire une valeur sûre. Nez : Aaaah, l’incomparable parfum maritime de Bowmore, un peu de fumée, des agrumes et une goutte de vanille. Bouche : Oh, ici le sel bataille furieusement avec la fumée pour être à l’avant-plan. Il reste tout de même beaucoup de place pour les épices du chêne sec et quelques agrumes. Le tout est porté par une superbe texture huileuse. Finale : D’une belle longueur, salée et épicée.

Bowmore 18 ans Fèis Ìle Collection 2020 First Fill Oloroso Sherry

51.2% alc./vol.
Limited Edition of 3000 bottles.

André 91%
Ouf… Poignée de raisins secs et de prunes, chocolat aromatisé à la cannelle, feu de camps. Texture ronde très agréable, presque pâteuse. Raisins de Corinthe, prunes séchées, sel de mer, oranges, cannelle, vieux cuir, chocolat assaisonné de poivre broyé. Longue et douce finale, notes de chocolat, de fruits rouges, de sel de mer et de fumée de tourbe très distinguée.

Patrick 95%
Un Bowmore comme je les adore, avec une tonne de sel et de beau xérès. Wow, je capote comme c’est bon. C’est bon, c’est bon, c’est bon! Simple (ben, pas tant que ça) et efficace (rudement!). Nez : Oh que ça sent bon ça! Du superbe xérès sucré et plein de fruits mûrs, du sel fabuleux et du chocolat au lait. Bouche : Du xérès riche et savoureux, du sel intense, un peu de fumée et du chocolat noir. Finale : D’une belle longueur, salée et fumée.

Michael Jackson – The World Guide to Whisky – Scotch, Irish, Canadian, Bourbon, Tennessee Sour Mash and the Whiskies of Japan Plus a Comprehensive Taste-Guide to Single Malts and the World’s Best-Known Blends

Salem House 1988

Patrick 90%
De loin le livre le plus complet sur le sujet dans les années 80, Michael a toujours eu un style d’écriture admirable : Je dois admettre que ce livre m’a fait perdre plusieurs heures de sommeil car je n’arrivais à le déposer! Pour les amateurs d’histoire du whisky, ce livre est définitivement un must si vous désirez comprendre comment était perçu notre nectar favori dans sa période la plus noire depuis la prohibition américaine.

SWMS 3.320 Bowmore 16 ans

56.9% alc./vol.
‘’Smoky White Wine Sangria’’, Distilled 06-02-2004 from 2nd Fill Ex-Bourbon Barrel, 205 bottles.

André 91%
Ananas flambés, sel de mer, sucre naturel, miel, citron, abricots. Exquise texture, moelleuse et charnue, une tonne de fruits tropicaux, agrumes, abricots, nectarines et ananas, puis mélange de jus de citron, raisins verts, sel de mer, gingembre frais, fumée de tourbe légèrement crasseuse. Longue finale, tout en douceur tropicale et d’une fumée de tourbe persistante. Quel Bowmore, wow!

Patrick 89%
Un très bon whisky, exactement ce qu’on est en droit d’attendre d’un Bowmore vieilli en fûts de bourbon. Nez : Des algues, un peu de sel, de fruits tropicaux, des agrumes et une goutte de miel. Bouche : Le sel est ici très intense, ainsi qu’une belle fumée de tourbe sèche, un peu d’agrumes, une pincée de gingembre et une goutte de miel. Le tout est porté par une belle texture huileuse. Finale: D’une belle longueur, salée et chaleureuse.

Amrut Intermediate Sherry 2020

46% alc./vol.

Patrick 86%
Vincent a commenté que ça lui donnait le goût de s’empiffrer de bœuf jerky, et je suis tellement d’accord! Pour être sublime, il y a trop de bois brûlé ou de camphre, mais avec du bœuf jerky ça devient magique ! Nez : Oh que ça déborde de beau xérès fruité et sucré ça, mesdames-messieurs! Vraiment alléchant, avec du caramel chaud et du gâteau au chocolat, un vrai dessert! Bouche: En bouche, l’ensemble présente un xérès plutôt chaleureux et plein de fruits mûrs, une bonne dose de bois brûlé et une note camphre. Finale: D’une belle longueur, marquée par le xérès et le bois brûlé.

Teeling 15 ans Armagnac Finish

58.4% alc./vol.
Exclusif KWM, Cask #16570, embouteillé en février 2021, 462 bouteilles

André 86%
Nez et bouche, deux expériences différentes. Nez de sirop de poires, oranges, miel et abricots, melon au miel, fruits séchés épicés. Très frais et aérien. La bouche est plus ‘’rouge’’, sur la cannelle, les fruits sauvages séchés, framboises. Les fruits tropicaux et à chair réussissent tout de même à percer au travers cet édredon de fruits rouges, les oranges et le melon au miel se marient aux petits fruits sauvages et aux pommes rouges. La texture déçoit un peu, trop liquide et sans support graisseux ou huileux. J’adore la finale cireuse, gonflée èa la cannelle et mélange de fruits rouges et de fruits tropicaux.

Patrick 88%
Un whiskey dont chaque gorgée semble meilleure que la précédente et dont le taux d’alcool paraît beaucoup plus doux Bref, facile d’en abuser! Nez : De beaux fruits sucrés, du chêne sec et de la vanille. L’ensemble est sucré et fruité. Bouche : Beaucoup plus chaleureuse que ce que le nez laissait présager, la bouche déborde de fruits mûrs et de fruits et de fruits frais, de chaleureuses épices, du bois brûlé, du chocolat à l’orange et de la confiture de fraises. Bref, fruité, sucré et épicé et on ne ressent pas la force de l’alcool. Finale: D’une belle longueur, fruitée et épicée.

English EN Français FR