Ledaig 13 ans Amontillado Sherry Cask Finish

59.2% alc./vol.
Embouteillé en 2017

Patrick 93%
Que c’est bon ça! C’est gigantesque et très bien bâti. Ledaig est définitivement LA distillerie la plus sous-estimée en Écosse! Nez: Ooooh! Du chocolat au lait, de la vanille, de la fumée de tourbe et de beaux fruits mûrs. Wow! Bouche: De la grosse fumée de tourbe, des épices, du bois brûlé, du chocolat noir, du sel et encore des épices. Finale: D’une superbe longueur, fumée, épicée et salée.

Ledaig 13 ans Port Pipe

58.1% alc./vol.
1710 bouteilles – Distillé le 07.09.2005, embouteillé en 2019

Patrick 89%
Un beau gros Ledaig intense, d’un style “brut”! Nez: Incroyable! Sucré-salé, fruité, chocolaté, vanillé et évidemment fumé. Bouche: Des épices, du bois sec, des fruits mûrs et surtout de la fumée de tourbe enveloppante. Finale: D’une belle longueur, fumée et épicée.

Ledaig 18 ans

46.3% alc./vol.
À noter que le Ledaig 18 ans est devenu un produit régulier sans numéro de batch depuis 2020.

Patrick 95%
Le seul problème avec ce whisky, c’est la difficulté à en trouver une bouteille!! Un scotch simplement extraordinaire qui me comble de bonheur à chaque gorgée! Nez: De la riche fumée de tourbe, du xérès, du sel et de l’huile d’arachide un peu brûlée. Bouche: Du goudron, de la fumée de tourbe poivrée, une touche de vanille et du xérès chaleureux et légèrement sucré. Finale: D’une belle longueur, fumée, salée et fruitée.

Baker’s 7 ans Single Barrel

53.5% alc./vol.
Mis en baril en 02-2012, vieilli 7 ans et 10 mois.

Patrick 91%
Dégusté en même temps que l’un des fameux “Van Winkle” (le 12 ans), le Baker’s s’est révélé presque meilleur, si ce n’avait été de la finale qui aurait pu s’étirer un peu plus. Bref, à une fraction du prix, relativement facile à trouver, il n’y a pas de question à se poser : sautez sur cette bouteille sans hésiter! Nez: Un beau parfum de bourbon riche en cerises et avec une touche de chocolat, de vanille et de bois. L’ensemble est sucré et appétissant. Bouche: Wow, de belles épices, du bois brûlé, un peu de poivre et de la cerise sucrée. Finale: D’une longueur moyenne, épicée et boisée.

Van Winkle Special Reserve 12 ans Lot “B”

45.2% alc./vol.

Patrick 91%
Un excellent bourbon, bien construit et agréable à boire. Bon, rien qui n’explique la folie autour de ce whiskey, mais je vais quand même avoir bien du fun avec! Nez: Un beau parfum fruité et sucré, avec un peu d’épices et une touche de bois vanillé. Bouche : Un beau bourbon sucré et fruité, du bois épicé, une discrète touche de vanille. Le tout porté par une belle texture et très bien équilibré. Finale : D’une belle longueur, épicée, boisée et discrètement sucrée.

Martin 88.5%
Nez: Vague chaude de maïs, de vanille, de bois et de cannelle enivrante. Ça s’annonce corsé, même s’il ne titre qu’à 45% d’alcool… Bouche: Maïs, vanille, fruits sucrés et cassonade sur une bonne planche de bois. Le taux d’alcool se prend bien et la texture est adaptée à la palette des saveurs. Finale: Bois fumé, vanille, épices et caramel chaud. Équilibre: Un bon bourbon, excellent même, mais c’est un peu surfait. Les 15 ans et plus de la même gamme valent un peu plus le détour.

SMWS 66.158 Ardmore 20 ans

51.1% alc./vol.
« Someone left a cigar in the boudoir » – Distilled 27/05/1998 from Refill Ex-Bourbon Hogshead, 218 bottles (Exclusive to SMWS German Members).

André 88%
Mon plus vieux Ardmore ever provenant d’une des distilleries les plus sous-estimées de l’industrie. Le nez évoque les pommes vertes fumées, le zeste de citron, l’ananas flambé sur le feu de camps et les fruits rouges nappés d’une crème fouettée aromatisée à l’essence de vanille. La texture est hyper douce sans être huileuse, elle offre tout de même une agréable sensation de mouth coating. La fumée de tourbe est bien intégrée, à la limite cendreuse et avec des accents citronnés et légèrement terreux. Compote de pommes vertes, zeste de citron, fumée et cendre froide, ananas, miel, bananes. C’est plus en finale que des notes de cigares apparaissent pour se mélanger avec des saveurs de citron, de poivre et de gingembre dans un nuage de fumée de feu de plage. Aftertaste cendreux finement effilé par l’alcool.

Weller Special Reserve

45% alc./vol.

Patrick 90%
Un bourbon facile à boire, trop facile! Et définitivement le meilleur “wheated bourbon” que j’aie eu. Un excellent rapport qualité-prix, un whiskey qui mérite bien sa réputation! Nez : Un délicieux parfum de bourbon sucré, avec de belles notes de cassonade qui masque légèrement une touche fruitée. Bouche: Un beau bourbon doux et presque délicat. Du bois, des épices à profusion, de la cassonade et un petit de fruits. Finale: D’une longueur moyenne, boisée et sucrée.

Laphroaig 10 ans Sherry Oak Finish

48% alc./vol.

Patrick 90%
Les attentes étaient hautes, et elles sont rencontrées. Bien construit, savoureux, j’aime! Nez : Un superbe mélange de fumée de tourbe sale “à la Laphroaig” avec une petite touche fruitée et sucrée (sirop d’érable?) vraiment agréable. Bouche: Riche, épicée, poivrée, fumée, sucrée, fruitée, boisée et avec quelques gouttes de sirop d’érable. La texture est exquise, l’ensemble est riche et savoureux. Finale: D’une belle longueur, fumée et fruitée.

SMWS 68.29 Blair Athol 10 ans

55.7% alc./vol.
“Scottish trifle with Italian liqueur” – Distillé le 17 octobre 2008 – 296 bouteilles

Patrick 84%
Un bon whisky d’une belle intensité, idéal autant pour les chaudes soirées d’été que les fraîches nuits d’automne. Nez: Un parfum d’une grande fraîcheur, avec des fleurs, un peu de fruits exotiques, du caramel croustillant et une bonne dose de vanille. Bouche: Surtout boisé et épicé, mais les fleurs et les fruits exotiques sont toujours présents. L’ensemble présente un intéressant mélange de fraîcheur et de chaleur. Finale: D’une belle longueur et bien épicée.

John Walker & Sons – Celebratory Blend

51% alc./vol.
Blend spécial pour souligner le 200ème anniversaire de l’ouverture l’épicerie de John Walker.

Patrick 89%
Typiquement Johnnie Walker, le Black en particulier, mais une intensité sublime! Les gens de Johnnie, comme moi, devraient adorer. Nez: Un superbe parfum présentant un mélange de raisins secs sucrés, de douces épices et de cassonade. Bouche: Complexe, avec les raisins secs sucrés, les sources épices et la cassonade, mais aussi avec un délicieux enrobage de fumée. Finale: D’une belle longueur, épicée, fumée et discrètement fruitée.

Martin 86%
Nez: Le mélange de grains évoque le caractère classique de la plupart des Johnnie Walker, le Black Label 12 ans en particulier. Miel, tourbe légère, raisins, chêne et sucre doré. Bouche: Grains plus acérés qu’au nez, poivre blanc, bois et raisins secs. On sent ici la morsure de son taux d’alcool. Finale: Raisins encore, miel, fumée et chêne, le tout bien arrosé de cannelle et de poivre fumé. Équilibre: Un beau blend, avec une personnalité affirmée, mais qui conserve une agressivité plus ou moins bien maîtrisée. Si vous me donnez le choix, j’irais avec le Black Label édition Blade Runner 2049 pour un JW avec un punch plus élégant.

English EN Français FR