SMWS 66.121 Ardmore 11 ans

58.5% alc./vol.
« Friend Padron peppers tapa », Distilled 06/03/2006, Bottled 02/05/2018 from Refill Ex-Bourbon Hogshead

André 89%
Mélange de poires et d’ananas en conserve, éléments tropicaux, lime et citron, abricots, sucre naturel de fruits, fumée un peu grasse et terreuse, vanille. Pourrait faire penser à du mezcal aussi. La bouche est camphrée et cendreuse, feu de plage et sel de mer, encore les poires et les ananas, poire William, kumquats, assaisonné d’un splash de citron frais, menthe poivrée et vanille, herbe verte mouillée, abricots, céréales séchées parfumées à la tourbe. Finale ou l’alcool se dévoile plus directement, de fruits tropicaux et de fumée maritime et terreuse. Belle complexité nichée dans un uppercut de saveurs.

Patrick 90%
Un superbe whisky qui mets tellement l’eau à la bouche qu’on pourrait le qualifier de « sexy ». Nez : De la délicieuse fumé de tourbe sucrée, avec du gruau à la vanille et une touche d’ananas très mûr. Bouche : Oh, c’est quelque chose ça ! J’ai l’impression d’être sur le bord d’un BBQ où brûle de la tourbe et du hickory, où on fait cuire quelque chose recouvert d’une riche sauce BBQ sucrée et poivrée, tout en buvant une téquila dans laquelle j’aurais versé quelques gouttes de citron. Finale : D’une super longueur… J’ai l’impression d’être enveloppé par la fumée du BBQ précité, alors que j’embrasse ma femme dans le décolleté de son bikini alors qu’il fait plus de 40C (oui, ça goûte un peu salé, mais pas trop !).

Martin 86%
Nez: Sucre en poudre et fruits au sirop. Touches de lime et de cannelle, bien cachées derrière une séries de pointes de sel, de céréales et de léger chêne. Tous ces accents sont assez acérés et agressifs. Bouche: Légère tourbe, belle poignée de cendre, céréales, viande fumée, sel infernal de Kanel. Le taux d’alcool ne laisse pas sa place, mais le p’tit côté fumé n’a rien à envier au p’tit côté givré des Mini-Wheats. Finale: Boisée, fruitée et fumée. Cendres du feu de plage de la fin de semaine au chalet. Super épicée et poivrée, à la limite de l’agréable, mais qui permet tout de même une appréciation de la personnalité de ce malt. Équilibre: Un bel effort, mais toutes ses qualités sont un peu noyées dans un maelstrom d’épices et de feu.

SMWS 35.213 Glen Moray 9 ans

61.9% alc./vol.
« The hippogriff’s hipflask », Distilled 01/07/2008, Bottled 01/05/2018 from First Fill Red Wine Barrique

André 88%
Un whisky avec une complexité incroyable mais qui demande beaucoup de temps à l’aération afin de se stabiliser. Le nez dégage vraiment beaucoup d’influences fruitées tirées du wine cask. Raisins secs, fruits séchés, sensation crémeuse pulpeuse, framboises sauvages, cerises, réglisse rouge. Texture incroyable, très nuancée et stratifié de différentes couches de saveurs; oranges, raisins, cerises, anis, poivre, framboises. Un peu court en bouche par contre pour la longueur des saveurs. Belle finale sur les fruits rouges, une fine touche de soufre vite passée, poivre soutenu et épicée punchées.

Patrick 90%
Un superbe whisky riche et intense. Le whisky est plus fruité que vineux, ce qui tombe dans ma « palette ». Ça se boit un peu trop bien, j’en voudrais une pleine bouteille ! Nez : Un beau parfum de framboises sucrées, avec une bonne dose de vanille. Bouche : Les fruits sont ici beaucoup plus chaleureux, mais tout de même sucrés. La vanille se perd dans le bois brûlé et la force de l’alcool. Globalement, un whisky très savoureux et chaleureux. Finale : D’une belle longueur, avec des fruits mûrs et un peu de bois brûlé.

Martin 86%
Nez: Pâte d’amandes, caramels Kraft, bois vert et céréales. Quelques fruits à peine fumés, un beau mélange bonifié par l’intensité de son taux d’alcool. Bouche: Réglisse rouge et cuir, poivre noir et sucre à glacer. Cannelle, bois et gingembre en puissance. La texture est vraiment intéressante au début, mais se dilue extrêmement rapidement en bouche et se termine sur un pouet-pouet-sac-à-pouet. Finale: Longue, mais vraiment peu intense pour un cask strength. Bois, miel, fruits et poivre. Meh. Équilibre: Le traitement SMWS sied vraiment bien à Glen Moray. Le seul problême, c’est qu’on part de crissement loin.

SMWS 48.100 Balmenach 10 ans

59.8% alc./vol.
« The kumquat who came in from the cold », Distilled 28/02/2007 from Refill Ex-Bourbon Barrel

André 86%
Au nez, mal verdâtre, vanille, tarte au citron et crème fouettée, herbe verte et céréales séchées, abricots, poires, fruits tropicaux. Nez très clean et aérien, sucré aussi. Superbe texture en bouche, ronde et chaleureuse, sucre blanc et guimauves, fruits tropicaux, céréales séchées. Bon apport de bois à la fois sec et verdâtre. Finale pointue, généreusement épicée et sèche sur les pommes vertes.

Patrick 84%
Un bon whisky avec un bon punch et une certaine complexité, mais pas d’effet wow… Nez : Parfum légèrement sucré et fruité… Après quelques secondes, le tout semble évolué vers un éclair chantilly. Bouche : En premier lieu, l’éclair chantilly, puis rapidement une bonne dose de bois sec et épicé et enfin quelques fruits discrets. Finale : D’une belle longueur, boisée et fruitée.

Martin 89%
Nez: Fleurs blanches et crème fraîche. Touche de fleurs et de fruits tropicaux. Le degré d’alcool est bien apparent au nez et pourrait en effrayer certains. Quoique quand on joue avec la SMWS, on en est généralement pas à notre premier rodeo. Bouche: Belle texture, sucre blanc et guimauve grillée. Épices et touche de gomme au savon. Petits fruits rouges et notes de céréales terreuses avec une touche boisée de vin blanc. Finale: Épices, bois, poires et pommes vertes croquantes, vinho verde. Très frais, le taux d’alcool est vraiment bien maîtrisé. Équilibre: Bien que nous savons toujours ou presque que n’importe quel embouteillage de la SMWS nous plaira à divers degrés, on peut quand même être agréablement surpris et enchanté.

Samaroli Silvano’s Collection Bunnahabhain 40 ans

51.6% alc./vol.
Distilled 1978, Sherry Butt #7229, bottle 427 of 520 bottles

André 90%
Quarante ans dans le fût et demande aussi passablement de temps dans le verre pour s’ouvrir. Pas les saveurs traditionnelles que l’on attend d’un fût de xérès. Raisins verts, poires hyper mûres, melon au miel, bananes et ananas, belle vanille onctueuse, cireuse et huileuse, quelques fruits rouges éparpillés au loin. À l’aération, une touche licoreuse apparait, genre Sauternes. Ananas baignant dans son jus, purée de bananes et de poires, oranges, melon au miel et mangue, puis mélange de gingembre et de poivre lus pointu, pincée de sel, bois de chêne sec, tarte au citron et fruits tropicaux, miel. Finale de bois sec et de sel, plus edgy. Je m’attendais à quelque chose de plus délicat et plus sur le sherry.

SMWS 53.275 Caol Ila 10 ans

59.9% alc./vol.
« Gauze and effect », distillé le 24 septembre 2007, Refill Ex-Bourbon Hogshead, 253 bouteilles

Patrick 90%
Caaaaaaaooooool Iiiiiiiiilaaaaaaa! Les arômes, les saveurs, la texture, tout y est. Nez : De la fumée de tourbe, du sel, des algues… L’ensemble est très maritime avec une touche minérale. Bouche : Toujours la fumée, le sel et le côté minéral. Mais aussi du bacon, des chips sel et vinaigre, un peu de bruyère, le tout porté par une belle texture huileuse. Finale : D’une superbe longueur, salée et huileuse.

Plantation St Lucia 2005-2016

43% alc./vol.
Ste-Lucie

Patrick 87%
Un beau rhum complexe et chaleureux et où les saveurs évoluent tout au long de la dégustation. J’aime bien. Nez : Un beau parfum complexe, avec des pommes vertes, des amandes et du bois sec et épicé. Bouche : De la canne épicée et chaleureuse, des pommes vertes et… Le feeling d’avoir mordu dans une planche de bois toastée. Finale : D’une belle longueur, d’abord sucrée et légèrement boisée puis s’étire très longuement sur le chili épicé.

SMWS 53.288 Caol Ila 11 ans

59.9% alc./vol.
« Vigorous, concentrated intensity », distillé le 24 septembre 2007, Refill Ex-Bourbon Hogshead, 266 bouteilles

Patrick 89%
Un Caol Ila rappelant un Laphroaig, avec tout ce que j’aime d’un scotch d’Islay. C’est gros, intense et très bon. Nez: De la fumée de tourbe et de feu de camp, un peu d’algues et de sel de mer, le tout complété par un peu de bois sec et une touche fruitée discrète. Bouche : Du goudron, de la fumée de feu de camp, de la tourbe, des épices intenses, des oranges, du citron, des fleurs, des sardines grillées, du bois et du caramel salé. Finale : D’une belle longueur, boisée, épicée et fumée.

Plantation Nicaragua 2004-2016

42% alc./vol.
Nicaragua

Patrick 86%
Un beau rhum floral, épicé et simplement savoureux. Nez : De belles fleurs avec une touche de fruits tropicaux. Bouche : Toujours les fleurs et les fruits tropicaux, ainsi que des bananes très mûres et une petite touche épicée. Finale : D’une longueur moyenne, marquée par des épices chaleureuses, style chili.

SMWS 2.112 Glenlivet 11 ans

60.2% alc./vol.
« A lilting experience », distillé le 29 septembre 2006, Refill Bourbon Barrel, 194 bouteilles

Patrick 88%
Du Glenlivet à son meilleur, plein d’arômes, bien balancé… Plein de bonheur en bouche! Nez : Ça sent vraiment bon, un beau parfum de fruits tropicaux et du sucre demerara… Je ne me fatigue pas d’humer ce whisky. Bouche : Du sucre de palmé, de la lime, du riz frit et des piments. Après quelques gorgées, des bananes flambées avec de la compote de prunes et du gâteau aux épices et aux raisins. Finale : D’une belle longueur, intense, fruitée et un peu sucrée.

SMWS 63.53 Glentauchers 8 ans

60.5% alc./vol.
« Nutty professor’s dram », distillé le 29 mars 2010, Refill Ex-Bourbon Barrel, 227 bouteilles

Patrick 86%
Un beau scotch efficace, d’un style très “pur”. Dans le style, c’est très réussi. Nez : Un beau parfum subtilement sucré, avec une touche de vanille et de la mangue et des baklavas. Bouche : De belles saveurs plutôt sucrées, des biscuits aux (très) petites brisures de chocolat, de la vanille, du bois brûlé et un peu de cannelle et de gingembre. Le tout porté par une belle texture agréable. Finale : D’une belle longueur, boisée et épicée.

English EN Français FR