Bushmills 10 ans

40% alc./vol.
Old Bushmills est la plus ancienne distillerie officielle de whisky au monde. Elle a obtenu sa licence officielle de fabrication de whisky en avril 1608. Elle a, depuis cette date, toujours été en service. Old Bushmills produit à la fois des blends et des single malts. Le plus célèbre single malt irlandais est vieilli principalement en fûts de chêne américain bourbon barrels avec une part mineure de fûts de chêne espagnol ayant contenu du Xérès.

André 82%
Un travail sur les tonalités de vanille et du travail du bois. Bananes coupées en tranches nappées d’essence de vanille et de crème fouettée, de miel. Superbement doux et crémeux au nez, un whisky de d’ambiance, de mood relax. En bouche, des notes de fruits sortent de nulle part et les saveurs du nez s’expriment maintenant plus librement. En diluant le whisky avec la salive, on est à même d’aider les nuances du miel et de la vanille à évoluer. Le travail du bourbon cask est définitivement en avant-plan et si sherry cask il y a, ce n’est probablement pas en très grande concentration. La finale est à l’image du nez et de la bouche; sucrée, mielleuse, mélange de bananes, de sherry avec une pointe d’épice en toute finale de bouche. De belle conception, je crois que ce whisky ne plaira pas à tous, mais s’il est consommé au bon moment et dans les bonnes circonstances, il laissera définitivement les souvenirs d’une belle expérience au dégustateur.

Patrick 80%
Au nez, vanille, orge et miel. Le goût est très léger, enrobé de vanille de délicieuse façon. Léger miel. Orge humide. En finale, des traces de sherry et de vanille.

RV 80%
Ce n’est pas ce whisky qui va faire à couler le sang vert en mes veines. Mélange de caramel et d’herbe de ruisseau ou de trou d’eau de bord de la track (chemin de fer). Arrivée en beurre et caramel, plus poussé sur l’herbe que le 16YO. Sans surprise et inoffensif, tout autant pour les papilles que pour mon top 10.

Bushmills 12 ans

40% alc./vol.
Exclusivement disponible à la distillerie. Issu de l’assemblage de fûts de xérès et d’une petite proportion de fûts de bourbon, dans tous les cas, il s’agissait de « first fills ».

Patrick 84%
Parfum de miel et de noix. En bouche, le miel, des fruits et des fleurs, du sel, une touche de brûlé et surtout du caramel. En finale, on retrouve toujours le miel. Assez riche, assez bon au premier abord… Mais je lui ai enlevé quelques points suite à ma première dégustation : à force d’y revenir, il me semble y détecter des fausses notes. Un beau souvenir si vous visitez la distillerie, sans plus.

Bushmills 16 ans

40% alc./vol.
Issu de l’assemblage de fûts de bourbon et de fûts de sherry oloroso, ce single malt a été affiné pendant un an dans des fûts ayant contenu du porto (port pipe).

André 82%
Ca sent fort. Caramel, crème brulée! Plus tard chocolat. Très bon whiskey , pour un débutant, élégant.

RV 82%
Caramel, toffee, le tout presque carbonisée mais avec une petite pointe de vert qui se fraye un chemin au travers. Sur la langue, on ne peut sentir que le caramel, et peut-être un peu de fumée, à la suite de plusieurs secondes d’attente. La finale est très sucrée, avec un caramel très, trop puissant. L’aftertaste est quant à lui assez long, et un peu plus distinctif avec quelques épices boisés. Très fidèle à sa niche caramélisée, si on aime le style c’est un belle bouteille.

Patrick 91%
Parfum de porto et amandes grillées. En bouche, chocolat noir, porto et caramel. La finale, plutôt longue, est marquée par le porto le chocolat. L’un de mes Irlandais favoris, offrant une belle complexité et que je n’hésiterais pas à servir en digestif. Un excellent rapport qualité/prix.

Martin 89%
La couleur roux foncé de l’élixir nous dévoile rapidement son séjour porto-sherry… Nez: Vanille, sucre brûlé, gâteau aux épices, porto, gazon, sherry, fruits des champs. Couche après couche de joyeuse complexité. Bouche: Typiquement sherry. Fruité et épicé à l’extrême. Léger caramel. Finale: Gomme balloune et épices. De bonne humeur. Équilibre: Un des plus doux et fruités irlandais. Un pur plaisir à boire.

Bushmills 1608 400th Anniversary Edition

46% alc./vol.
Spécialement élaboré pour célébrer le 400e anniversaire de la licence de distillation accordée à la région de Bushmills en 1608, ce blend est distillé 3 fois conformément à la tradition irlandaise. Embouteillé à 46% pour garantir un épanouissement aromatique optimal, il a été conçu à partir d’une orge maltée très particulière, le malt cristal, obtenu grâce à un séchage à haute température des grains encore humides qui entraîne la caramélisation des sucres.

André 81%
Frais et aérien; sent les herbes, la lime. L’arrivée en bouche est très discrète et gênée, mais la vague qui suit est vraiment unique et inusuelle, à saveur principalement de mangue et d’agrumes est malheureusement trop courte laisse rapidement la place à une rétro plus qu’ordinaire. Globalement: nez décevant, bouche particulière mais éphémère et une finale sans personnalité.

RV 81.5%
Chlorophylle et café amer excessivement torréfié. Timide présentation mais vaut la peine d’attendre une certaine transformation quasi fleurie, avec wave sur la vanille tout juste extraite, or la finale se veut bien ordinaire, avec un petit retour sur le café. Une curiosité, une autre de ces bouteilles qu’on est content de goûter mais pas nécessairement de payer.

Patrick 89%
Nez riche, malté sucré et fruité. Frais. Agrumes? Au goût, agrumes, agrumes agrumes, pommes fleurs et un peu de malt. Enveloppant, exquis et délicat tout à la fois. En finale, les fruits rouges reprennent un peu de place, mais subtilement.

Bushmills 21 ans

40% alc./vol.
Issu de l’assemblage de fûts de bourbon et de fûts de sherry, ce single malt a été affiné pendant un an dans des fûts ayant contenu du vin de Madeira.

André 88%
Un bizarre de whisky… Nez hyper doux, texture soyeuse à souhait, bouche épicée et relevée et une finale longue et douce. Le nez est généreusement fruité; les raisins secs, le sherry, le miel du 10 ans et des accents de moue de café et de chocolat noir. Le whisky s’accroche en fond de bouche et confirme son âge vénérable. À la différence du 10 ans, je parierais que la proportion de fûts de sherry est plus importante. Le miel ressemble maintenant plus à du toffee, et je détecte même maintenant des odeurs de fumée-chauffé qui se jumèlent à de savoureuses notes d’oranges juteuses. Les raisins et le café noir n’ont pas déserté encore et frétillent en bouche. Les épices aussi parsèment cet éventail d’arômes somme toute bien douces. Sans être mon type de whisky, il est difficile de passer outre la qualité d’exécution de ce whisky, qui ne réinvente pas nécessairement le style mais qui offre à la fois une typicité et une certaine singularité.

Patrick 92%
Au nez, raisin, malt, chocolat noir, des touches d’épices et du cuir. Impressionnant. En bouche, toujours le cuir, le raisin, le malt mais aussi une légère touche de bois brûlé. En finale, bois brûlé et cuir et une note de raisin qui s’étire très longtemps. Un whisky compliqué, intriguant et dont il faut prendre plus qu’un verre. J’en veux plus, car il me semble que j’aurais tellement plus à dire à son sujet!

Bushmills Black Bush

40% alc./vol.
Ce blend contient plus de 80% de single malt Bushmills âgé de 7 à 9 ans (vieilli majoritaire en fûts de chêne espagnol ayant contenu du Xérès Oloroso).

André 88%
Des Bushmills couramment sur le marché, celui-ci est définitivement un must have. Une belle livraison de fruits épicés avec une bonne pointe de jus de raisins Quench qui tapisse agréablement la bouche, le tout sur un fond de grist (ou de céréales concassées) La finale est la rétro est quelque peu unidirectionnelle (raisins et pamplemousse). Pour 28$ la bouteille, une belle preuve que faire des whiskies de qualité à prix plus qu’abordable est possible. Wow! Ça refroidit l’intérêt de payer plus de 100$ pour le 1608…

RV 82.5%
Nez vert irish et noix de Grenoble, à nouveau pas surprenant du tout. Très nutty au palais, sans grand développement mis a part un certain fraise poivrée. Une autre preuve pour moi qu’entre l’Irlande et l’Écosse, pas d’hésitation.

Patrick 90%
Unique! Épicé, xérès avec un grain très riche. Au goût, les épices disparaissent pour laisser toute la place aux fruits, au raisin et aux céréales. La finale est malheureusement un peu trop courte, ce qui nous force (!) à en prendre rapidement une autre gorgée! Bref, typiquement Irlandais!!!

Martin 86.5%
Nez: Fruits confits, vanille, un tantinet de fumée. Violette ou lilas? Un deuxième nez lève le rideau sur un peu de verdurette et d’herbe fraiche. Bouche: Remarquablement doux. La proportion plus élevée d’orge domine sur un agrément de chêne à peine vanillé. Un whisky plutôt facile d’approche mais qui sait nous prendre à son jeu. Finale: Épices frivoles. Pastilles mentholées et fruitées. Un petit 5 à 7 avec de la musique lounge dans ma bouche. Équilibre: Un bon rapport qualité-prix qui devrait à mon avis avoir sa place en SAQ. Dommage.

Bushmills Original

40% alc./vol.
Bushmills Original est le blend Irish whiskey référence de la distillerie The Old Bushmills qui s’appuie sur l’héritage d’une fabrication traditionnelle vieille de plus de 400 ans basée sur la triple distillation. Bushmills Original est un mélange composé à plus de 50% de whiskey de malt de la distillerie Old Bushmills et de whiskey de grain irlandais – totalement exempt de tourbe. Le whisky de grain a mûri jusqu’à cinq ans en fûts de chêne. A maturité, ce whiskey de grain est mélangé avec un Single Malt whiskey distillé trois fois.

André 80%
Nez très doux et frais, poires, pêches, agrumes, léger citronné rafraichissant, présence du grains whisky assez prononcée mais bel équilibre, fruits rouges genre xérès mais très diffus. La bouche offre une approche douce, presque feutrée mais la force de l’alcool de grain explose littéralement en sur la langue avec ses saveurs presque camphrées et de cannelle bien épicée. Une sensation presque sèche afflige la bouche, genre grains de céréales hyper sèches saupoudrées de cannelle. Background de saveurs intéressant, mélange de vanille et de crème brûlées, miel et poires. Finale épicée et sèche et… portée sur les céréales. Style Irlandais respecté mais dilution à l’alcool de grain trop important.

Patrick 82%
Au nez, biscuits, vanille, poire, pêches et miel. Aussi une désagréable touche métallique. En bouche, miel, vanille et biscuits. Touche de pommes vertes. En finale, après quelques secondes, le miel s’exprime plus que jamais. Bien équilibré, très léger, très frais. Définitivement un whiskey d’été.

Martin 86.5%
Il nous dévoile un coloris plutôt doré et ambré, tel un doux coucher de soleil d’août. D’ailleurs une ravissante occasion d’en prendre un verre. Nez: Vanille en puissance, accompagné d’une touche de citron, à son tour soulignée par de la purée de pommes. Ça m’évoque des céréales, voire même du gruau Quaker’s pommes et cannelle. Bouche: Doux et sucré, comme du miel et de la cire d’abeille baignant dans un cidre de pomme léger. Finale: Arrière-goût un peu minéral, mais pour ce genre de whisky, ça se prend bien. Cède rapidement la place à un infime voile de fumée mielleuse. Équilibre: Très abordable en succursale, et si vous voulez vraiment vous en tirer à bon compte, c’est un des que trop rares whiskies disponibles en SAQ Dépôt. Un beau whisky d’été qui vient casser mon préjugé qui dit que les whiskies irlandais ne sont bons qu’à Noël.

Bushmills Red Bush

40% alc./vol.

André 84%
Le nez s’ouvre sur le champ de céréales brûlées par le soleil, notes de vanille et de miel, volée de poivre noir et de chêne légèrement brûlé. Avec le temps, des notes de fruits rouge émergent, qui me rappellent les framboises ou les petits fruits de champs, les poires et la pelure de pomme rouge. Une touche d’épices aussi saupoudré sur une couverture de caramel. La finale est courte, très axée sur le whisky de grain, bonne présence d’épices et de chêne. Bon… Ce whisky est agréable à boire (pas déguster), sans prétention et surtout sans rien qui sort de l’ordinaire. Je me contenterai du sample et laisserai faire pour l’achat d’une bouteille de 750ml…

Patrick 87%
Un bel ajout à la gamme de Bushmills, un whisky riche, complexe, bien équilibré et facile à boire. Nez : Épices, fruits mûrs, vanille et céréales humides. Bouche : Un whisky présentant une belle complexité, quelques épices provenant du bois, des fruits mûrs et un peu de vanille, le tout sur un fond rappelant un bon whisky pot still. Finale : D’une longueur moyenne et savoureuse.

English EN Français FR