Kentucky Jack 3 ans

40% alc./vol.

André 85.5%
Nez un peu vif, beau fruité bien enrobé; petits fruits rouges, cassonnade, cannelle, une touche citronnée, cerises noires, miel, vanille. Simple mais agréablement bien construit. La bouche est limpide, un peu diluée mais les saveurs définies avec succès; petits fruits sauvages, cerises noires, poissons à la canelle, réglisse. On ressent un peu plus le baril brûlé en finale de bouche ainsi que la jeunesse du whisky, volée d’épices et de cannelle plus acérée aussi. Belle petite découverte de vacances Crétoises.

Jim Beam White Label (2010)

40% alc./vol.

André 87%
Tout aussi typique que Jim Bram peut le faire; avalanche de petits fruits rouges, cannelle et réglisse rouge, fût brûlé, oranges, vanille, miel. Beaucoup d’influences du maïs en bouche, onctuosité intéressante, beau taux de sucre qui calme les épices, on dévine aussi le charred du fût avec les notes de bois carbonisé en background, vanille crémeuse, une touche d’épices tirées du seigle aussi. Avec le temps, la texture devient plus cireuse même si hyper fruitée. Finale de bonne longueur, poussée par les vagues épicées du rye un peu terreux.

Glenns Creek Café Olé Kentucky Bourbon Whiskey

57% alc./vol.
Barrel #1

Patrick 88%
Un whisky très intense, présentant un mélange un peu fou de fruits mûrs et de bois brûlé. J’aime bien!! Nez : Parfum sucré, avec de la vanille, des fruits, du caramel, des poires sucrées et de subtiles dattes bien mûres. Bouche : Dattes mûres, fruits, caramel, vanille, pommes sucrées et bois brûlé. Finale : D’une belle longueur, marquée par les fruits mûrs et le bois brûlé.

Cooper’s Mark Small Batch Bourbon

45.5% alc./vol.
Mélange de bourbons de 4,5 et 6 ans d’âge.

André 73%
Vieille réglisse rouge éventée, vanille, cassonnade, fruits sauvages. Pas mal générique comme présentation, rien de challengeant ou de nouveau, du bourbon basique. La bouche est plate, pas mal anonyme et ne livre que les saveurs humées au nez en plus d’une bonne influence du fût brûlé et de caramel. Finale alcoolisée, réglisse et petits fruits sauvages. À 22$us, ça sent et ça goûte l’arnaque.

Jim Beam Single Barrel #JB6354

47.5% alc./vol.

André 85%
Cerises noires, chandelle de cire, rye épicé et fruité, cannelle, caramel, barbe à papa, fruits secs. L’effet du maïs est bien ressenti au nez, qui est onctueux et sucré. La bouche est plus musclée et épicée; beaucoup de cannelle, de poivre broyé, saveurs de bois carbonisé, cerises et fruits sauvages, oranges, vanille et sucre. La finale est moyenne-longue, poivrée et épicée. On a droit ici à un bourbon honnête, offrant un taux d’alcool appréciable, saveurs dans la ligne directrice sans trop s’éloigner du style. Les amateurs de JB seront heureux, les amateurs de whisky aussi mais les grands amateurs le trouveront peut-être un peu trop ‘’corporate’’ dans l’approche et le style.

Patrick 86%
Un bourbon, voire un Jim Beam tout ce qu’il y a de plus typique. Bref, pour ceux qui aiment Jim Beam. Nez : Fruité, un peu de chêne et sucré avec un mélange de sucre brun et de cassonade. Vraiment appétissant! Bouche : Délicieux, sucré, fruité, le tout complété par une belle dose d’épices venant autant du seigle que du bois brûlé du fût.

Smoky Quartz Distillery – V5 Bourbon – Batch #5

45% alc./vol.
11 months old – 2016

Patrick 90%
Une belle surprise! J’avais acheté cette bouteille un peu par dépit : son format de 375ml me laissait de la place pour « passer » autre chose à la douane canadienne au retour. Je fus agréablement surpris de découvrir un bourbon si facile à boire, si bon et si mature malgré son jeune âge. A mon prochain voyage aux USA, je crois que je devoir ajouter à mon itinéraire une visite à cette distillerie! Nez : Beau parfum sucré et fruité, dominé sans surprise par le maïs, mais aussi avec une touche de vanille et de chêne. Bouche : Très sucré, marqué par le maïs et belles notes fruitées. Quelques épices boisées viennent compléter agréablement le tout. Finale : D’une belle longueur, marquée par les épices du bois que recouvrent le sucre et le fruité du maïs.

Triple Eight Distillery The Notch 12 ans

48% alc./vol.
Batch No 002 – 2004-2016. Single Malt de l’ile de Nantucket au Massachusetts

André 86%
Nez de fruits séchés, d’oranges et de fruits sauvages, oscillant entre le bourbon et le single malt. Framboises, cerises, confiture de fruits, sucre, miel, beau chocolat au lait onctueux et caramel chaud. Étrange en bouche, cela me rappelle des souvenirs latents que j’ai de certains embouteillages de distilleries artisanales, sensation de gomme savon et de lilas, puis d’épices et de poivre et quelques saveurs de bois brûlé, presque de tourbe terreuse bizarre aussi. Cela me fait penser aussi à du bois de cerisier brûlé. Finale plus relevée que prévue, beaucoup d’épices et de poivre, réglisse rouge, cerises et framboises. Un whisky intriguant et qui navigue hors des sentiers battus.

Patrick 95%
Un excellent whiskey qui frise la perfection à tous les niveaux, mis à part le prix. Ceci étant dit, quand on connait les efforts exceptionnels mis pour arriver à ce résultat, on a tendance à être indulgent. Bref, son seul vrai défaut est que la bouteille se vide trop vite, en particulier grâce à certains amis qui partagent mon opinion sur ce single malt hors du commun. Nez : Un appétissant mélange de fruits exotiques bien mûrs et de cerises rappelant un bourbon. Aussi, du miel et une subtile vanille crémeuse. Bouche : Délicieux sucre d’orge, caramel, chocolat au lait, vanille, confiture aux petits fruits et quelques épices de bois brûlé. Je crois sentir aussi une note de sel… Finale : Longue, langoureuse et savoureuse.

Amador Whiskey Co. Double Barrel

43.4% alc./vol.
Kentucky Bourbon Whiskey finished with Napa Valley Wine Barrels. Distillateur non mentionné sur la bouteille.

Patrick 90%
Un très très bon whiskey. Bon du style dangereux qui se boit trop bien, trop vite. Faut aimer le whiskey américain, mais si c’est le cas, wow. Malgré ma réticence à ne pas savoir qui est le distillateur, je m’en suis acheté une bouteille! Nez : Parfum rappelant un Jack Daniel’s, avec des notes de cassonade, d’herbes et de fruits frais. Bouche : On jurerait un Jack vieillit dans un fût de vin. De belles épices, un peu de bois brûlé, de la cassonade et une tonne de fruits frais. Finale : D’une belle longueur, légèrement épicée et très fruitée.

Woodford Reserve Master’s Collection Cherry Wood Smoked Barley

45.2% alc./vol.
Kentucky Straight Bourbon – Series no. 12

Patrick 89%
Un très bon bourbon, présentant une plus grande intensité qu’habituellement au niveau des fruits et de la fumée. J’aime bien. Nez : Parfum de bourbon plutôt typique, avec des arômes de bois brûlé et une légère note de cerises. Bouche : En bouche par contre, c’est différent : plus de fruits, plus de fumée, le tout entrelacé avec les épices du bois brûlé. Finale : Plutôt longue, avec des fruits rouges, du bois brûlé et des belles épices.

Sonoma County Distilling – West of Kentucky Bourbon Whiskey No1

47.8% alc./vol.
Sherrywood Smoked. Issue d’une double distillation dans des alambics pot still chauffés à feu nu, cette version est un clin d’œil des fondateurs de la distillerie californienne Sonoma à leurs lointains ancêtres qui furent les premiers à distiller du maïs jaune dans l’ouest américain.

André 81.5%
Superbe au nez; gros mélange de fruits rouges, de cerises marasquin, grosse texture onctueuse découlant des céréales de maïs, fraises et framboises, pelure de pomme, petits fruits sauvages, oranges. La bouche présente des saveurs de céréales de seigle plus évidentes et de la réglisse rouge fraiche. On distingue encore les notes de fruits rouges et de cerises avec une sensation de seigle terreux et cireux en fond de bouche. On a tout de même droit à la texture un peu goulue apportée par la céréale de maïs et d’un accent craft distilling et presque agricole. LA finale est ponctuée d’étincelles de gingembre, clou de girofle et d’épices diverses et une percée presque contrôlée du taux d’alcool. Aftertaste cireux un peu tricky.

Patrick 79%
Un whisky marqué par le métal, le sucre et le bois brûlé. Mais ce que je retiens, c’est le métal. Pis ça n’a pas sa place dans mon verre. Fail. Nez : Bois brûlé intense, cerises intenses et métal qui l’est tout autant. Bouche : Bois brûlé, cerises et métal intense. Finale : D’une belle longueur, mais toujours marquée par le métal.

English EN Français FR