Artist Collective #2.3 Glen Grant 23 ans

48% alc./vol.
1995-2018 from 6 Refill Bourbon Barrels, Limited Edition of 1500 bottles. Située dans la ville de Rothes en plein cœur du Speyside, la distillerie Glen Grant a été construite en 1840 par les frères James & John Grant. Ses alambics de première distillation (wash still) en forme de cloche et ses alambics de seconde distillation (spirit still) plus classiques sont tous équipés de purificateurs afin de produire un distillat qui soit le plus délicat possible. Illustration titrée «Sedia A Sdraio» de Bernardino Luino.

André 87%
Très délicat et indéniablement sur le bourbon cask. Nuage de vanille et de bananes nappées de caramel, de fruits tropicaux aux accents de citron festif et d’une pincée de poivre. La bouche est relevée par les épices, le gingembre principalement et allie les notes d’ananas et de poires, aux fruits tropicaux, au citron et à une pointe mentholée. La texture est souple et raffinée. Finale bizarre d’agrumes mentholés et poivrés.

Patrick 91%
Un whisky qui demande qui demande qu’on y mette le temps. Un très bon bourbon cask, qui révèle un petit quelque chose de différent à chaque gorgée. Nez: Un beau parfum avec du bois léger, de la vanille et des fruits tropicaux… Délicat et appétissant. Bouche: Du beau bois sec et délicatement épicé, de discrets fruits tropicaux. Finale: D’une belle longueur, en continuité avec le parfum et la bouche.

Martin 86%
Nez: Herbe, fraise, crème et vanille. Malt grillé, caramel, chêne et retour des fruits. Gingembre et touche de poivre. Bouche: Fruits tropicaux, bois et herbe. Poivre, vanille et retour de la fraise. Touche de cuir et de tourbe timide. Citron, eucalyptus et orange. Finale: Poussiéreuse et herbeuse, présentant des notes de bois vert, de poivre et d’agrumes. Équilibre: Super, le taux d’alcool est bien équilibré et fait éclater les saveurs. Un autre succès.

Duncan Taylor Glen Grant 22 ans

57% alc./vol.
Distilled 12/1987, Bottled 03/2010, Cask #44648, Bottle 17 of 272

André 89%
Un bel embouteillage fruité à souhait, à la douceur envoutante et une texture divine. Miel et cire d’abeille pour protéger les meubles en bois, poudre des gommes Bazooka, belle vanille onctueuse, noix de coco, poires, raisins verts, oranges. Belle approche ou l’alcool est domestiqué et les arômes présentés de façon ordonnée. Plus d’épices en bouche, de la cannelle et du poivre, fruits tropicaux, miel et vanille, orange, sucre à glacer. Superbe texture, très invitante et qui inspire à la dégustation et à la réflexion. Finale sur les agrumes et les fruits tropicaux en can, sucre résiduel, lait au chocolat chaud et quelques épices relativement discrètes.

Glen Grant 12 ans

43% alc./vol.
Single Malt élégant de la région du Speyside en Écosse, Glen Grant 12 ans a vieilli 12 ans dans des fûts de Bourbon de 1er remplissage.

André 84%
Nez doux et délicat; zeste de citron, tarte aux pommes tout juste sortie du four, pâtisseries aux poires et amandes nappées d’une couche de miel. La bouche s’ouvre sur une brise caramélisée, la compote de pomme et de poires, le miel et la vanille, les oranges puis une belle montée d’épices pas trop puissantes. Malgré tout, je lui trouve un bon taux de sucre qui arrondit beaucoup le whisky et qui, jumelé aux notes de caramel et de vanille le rend très facile à apprécier. Il ne faut pas s’attendre au whisky format coup de poing en pleine gueule mais il a définitivement de belles histoires de saveurs à livrer. Encore quelques minutes de patience et le nez évoque maintenant les céréales séchées assaisonnées de miel et de caramel. Finale de citron et de pâtisserie aux pommes, poires et amandes. Un beau whisky estival, qui évoque la paresse des après-midis de canicule.

Patrick 80%
Un gros bof typique du Speyside. Bof bof bof. Nez : Parfum de céréales mouillées et de chêne tout autant mouillé. Bouche : De belles épices venant du chêne brûlé et… Pfff… Pas grand chose. Nope. Honnêtement, si vous aimez assez le whisky pour lire nos évaluations sur ce site web, ce whisky ne rencontre pas vos standards. Finale : Boisée pis du malt pis pas grand-chose d’autre.

Martin 84%
Nez: Herbe et citron, caramel et purée de pommes. Au loin on perçoit bois et épices. Bouche: Frais et citronné. Herbe et miel, sucre en poudre. Épices et chêne brûlé. Le taux d’alcool est pile-poil sur la coche ici. Finale: Très peu de fumée, une céréale discrète baignant dans un miel floral dilué. J’aime bien. Équilibre: Assez timide comme personnalité en général, mais parfois on a justement envie de calme et de repos.

Glen Grant 15 ans Batch Strength 1st Edition

50% alc./vol.
First Fill Bourbon Barrels, Limited edition of 10680 bottles – Édition disponible exclusivement en boutique hors-taxes aux USA.

André 88%
Tranches d’ananas nappées de miel, aspect frais avec des notes de citron et d’agrumes aussi, de fruits tropicaux, poires, une touche herbeuse bien discrète. Rien d’exubérant et de tape-à-l’œil, mais un soucis indéniable dans la présentation et le contrôle de l’alcool. Ces mêmes saveurs se reproduisent en bouche et s’additionnent d’influences d’un mélange de bois séché et de bois verdâtre. On distingue également des tonalités chocolatées invitantes qui calment la fougue des épices (poivre et gingembre) et de l’alcool. Après aération, notes de melon et d’oranges, d’ananas et de poires. Finale d’amandes et de crème fouettée, de caramel et de fruits exotiques. Superbe whisky, belle texture et succession de saveurs agréables. On a droit ici à la résurrection de la distillerie?

Patrick 89%
Un très belle surprise que ce Glen Grant! Idéal pour quand tu veux un scotch sans artifices, mais avec l’intensité réglée à 10/10! Nez : Oh que ça sent bon ça! Crème brûlée, fruits et une touche boisée. Bouche : Du bois, un peu de sucre, cassis, crème brûlée et de belles épices. Finale : D’une belle longueur dominée par le bois brûlé.

Glen Grant 18 ans

43% alc./vol.

Patrick 81%
Sans joke, gardez votre argent. Ce n’est pas mauvais, mais pour votre santé, voici une belle façon de prendre un verre de moins . Nez : Un parfum tellement subtil qu’on s’en sacre pas mal. Du chêne, un petit peu de fruits pis… Bof. Fuck off. Bouche : Du sucre, des épices venant du chêne, pis… Bof. Finale : D’une longueur moyenne, d’un goût moyen.

Glen Grant 5 ans

40% alc./vol.

André 84%
Quel single malt bizarre; très herbeux. Odeur de bubble gum? Bon whisky. Super doux. Sucré. Mais tellement difficile à trouver que c’est un réel plaisir d’y goûter juste pour ça. Merci Pat pour ce scotch rapporté d’Italie.

Patrick 85%
Herbeux, vert. Sec au goût. 2ème dégust: Nez: Léger et sec. On dirait un peu de vin. Goût: Léger, le vin se confirme. Huileux. Global: Délicieux, à 13,50 Euros, le deal du siècle! Je comprends aisément pourquoi c’est le plus populaire d’Italie!

Martin 84%
Nez: Sucre en poudre, herbe et bubblegum. Poire et pomme croquante, fleurs blanches et touche de cantaloup. Pas mauvais, très léger et croquant. Bouche: Vin blanc, raisins secs, touche de sucre blanc. Épices et chêne sec. Pointe de fruits tropicaux. Finale: Le malt grillé nous accueille, suivi d’une légère vague épicée et boisée. Équilibre: Un beau single malt d’entrée de gamme. Très populaire en Italie, son petit côté mordant doit bien faire penser à la grappa. Son plus grand atout est de ne pas effrayer les gens qui débutent. Le gateway highland scotch par excellence.

RV 82%
Mielleux, herbeux, fleurs de trèfles, rond en bouche. Sucré.

Glen Grant The Major’s Reserve 2010

40% alc./vol.

André 85%
J’adore la simplicité de Glen Grant, un whisky easy going sans soucis qui vous ramène à l’essentiel. Nez très fruité – compote de pommes vertes et ananas, melon d’eau, mélange discret d’herbe sucrée, très doux et agréable. Le taux d’alcool donnera une bouche à l’approche monotone un peu plate, feeling un peu moelleux mais avec un côté edgy du oak cask, miel, noix et bois, fond d’épices. Finale un peu courte mais à l’image du reste, calme et posée, un filin d’herbe et de pomme épicée. À ce prix – 20$ – un des meilleurs rapports qualité-prix du marché. C’est presque le prix d’une bouteille de vin de semaine!

Patrick 80%
Nez : Céréales Honeycomb et pommes. Bouche : Ok, c’est ici que ça se passe! Très agréable en bouche, avec des notes d’Honeycomb, de caramel et une pointe d’épices de chêne. Finale : Plutôt courte et sèche. Balance : Nez ordinaire et finale inexistante. Mais le goût est vraiment intéressant. Bref, Intéressant, surtout pour un whisky à moins de 30$.

Gordon & MacPhail Archive Release Glen Grant 56 ans 1962-2018

54.6% alc./vol.
Distilled 17/19/1962, Bottled 18/09/2018 from First Fill Sherry Butt Cask #4405, 55 bottles

André 89%
Oh la la… Jus de cerises marasquin, fruits séchés, figues trempées dans le chocolat noir amer, cuir mouillé. Aucune trace de l’alcool au nez, hormis une pointe d’épices bien discrète et des notes d’oranges sanguines qui s’expriment à l’aération. La bouche est très tannique et bois épicé bien ressenti. Réglisse rouge fraiche, cerises marasquin, raisins trempant dans le rhum brun accompagné de chocolat noir, fruits secs, figues, caramel cramé. La patience est de mise afin que toutes les saveurs se mettent à la table. La finale est hyper boisée, très tannique, sur le chocolat noir amer et les cerises, le coconut cuit au four et le tabac. N’eut été de la finale, il aurait scoré dans les 93%…

Patrick 96%
Démentiel. 56 ans en fûts… 1962… C’est fou de réaliser qu’un gars de l’autre bout du monde (moi) et qui n’était pas né à l’époque boit un whisky préparé par des Écossais qui sont probablement morts aujourd’hui! Nez: Un parfum qui donne presque le goût de pleurer! L’un des plus beaux parfums de xérès que je n’aie jamais vu, avec un équilibre parfait entre les fruits, le sucre, le chêne, les épices et le cuir. Je n’ose même pas en prendre une gorgée de peur de briser la magie! Bouche: Oh… Je ne saurai jamais trouver les bons mots… Un xérès magique, du cuir, du chêne, du sucre, de beaux fruits mûrs, des oranges de Séville, de la réglisse noire, quelques épices… Finale: D’une belle longueur, extraordinairement chaleureuse, pleine de xérès et d’épices.

Gordon & MacPhail Glen Grant 16 ans 1993

40% alc./vol.
Fondée en 1840, Glen Grant est longtemps restée la propriété du groupe Chivas Brothers (Pernod Ricard) avant de tomber en 2005 dans l’escarcelle du groupe Campari. Principalement élevé en fûts de bourbon et mis en bouteille en tant que 5 ans ou 10 ans, Glen Grant est un single malt méconnu au regard de la capacité de production de sa distillerie. Avec prés de 6 millions de litres d’alcool pur par ans, Glen Grant se place en quatrième position après Roseisle, Glenfiddich et Macallan. Elle est surtout connue auprès des amateurs de single malts pour ses versions élevées en fûts de sherry de premier remplissage du négociant Gordon & MacPhail.

André 85.5%
Nectarines et sale de fruits tropicaux, nez festif et agréable, ensoleillé, un brin de citrus, le fût de bourbon sans bien de doutes, un soupir de fumée en sourdine. L’arrivée en bouche est un peu plate, au niveau textural il y a mieux, mais cela ne le rend que plus invitant et facile d’approche, les agrumes, les nectarines et la fine touche de fumée. En fait, la bouche est le miroir du nez, mis à part l’apport épicée de la finale de bouche. Finale épicée et sèche accentuée par la fine fumée. Un whisky avec un bel éventail de saveur, aux facettes différentes sans être éloignées aux deux bouts du spectre des saveurs.

RV 83.5%
Un divan rapidement choisi par un gars chez Tanguay. Malt qui trempe dans une solution très noire de vanille et grandes herbes grasses, elles aussi sucrées. En bouche, le grain est ultra pesant, laissant très peu de place à la précédente vanille. Toutefois, lors du reste de l’expérience, les feuilles et les fleurs de violette africaine poussent tranquillement en pointant par-dessus la poussière de moulée à chevaux. Les couleurs sont un peu morne, le modèle couci-couça, en fait il s’agit simplement d’un whisky de gars où le confort prime sur l’originalité.

Patrick 83%
Nez: Parfum très léger de céréales. Petite note fruitée. Bouche: Sensation fraîche et légère. Céréales et agrumes. Finale: Moyennement longue avec une pointe d’épices et toujours les agrumes. Balance: Bien balancé, mais un peu trop léger à mon goût. Et ce, malgré qu’il s’agit de mon premier dram de la soirée.

Gordon & MacPhail Glen Grant 1968

40% alc./vol.

André 85%
Party time comme dans le Sud! Citron lime. Très liquide et vraiment frais. Wave très longue, aftertaste qui s’étire et demeure longtemps en bouche. Super frais! Peut-être des poires en finale. Un scotch généreux, qui reste longtemps en bouche. Surprenant de la part d’un whisky si liquide. Ceci dit, de boire un scotch distillé en 1968 est une expérience en soi.

RV 84%
Marshmallow peaty. Sables orangé du Oban. Oranges. Entrée sophistiquée en bouche et bonne finale longue à plusieurs vagues successives. Arrivée gâteau mais long à développer, finale par contre forte en alcool et vanille trop forte, mais un aftertaste retour sur les bananes qui corrige le tout. Une cousine plus âgée à laquelle jaser n’est pas une corvée mais qu’on n’appelle pas souvent.

Patrick 90%
Agrumes. Oranges… Herbeux, huileux, trèfle. Wow! Évolue pendant plusieurs minutes dans la bouche, ce qui est selon moi la définition d’un excellent whisky… J’aurais aimé le voir à 50% d’alcool…

English EN Français FR