Waterford Single Farm Origin Lakefield Edition 1.1

50% alc./vol.

André 83%
Un peu brutal comme nez… Mélange de cannelle et d’acétone dans lequel trempe des céréales séchées, zeste de citron, poires, terre noire et une touche d’iode et de poivre, pelures de pommes, caramel. La bouche est beaucoup mieux, équilibrée, beaucoup de corps et de poivre moulu, fruits rouges, tarte aux pommes, planchette de cèdre, caramel. Avec le temps, le nez s’améliore de beaucoup aussi et les notes désagréables disparaissent progressivement. Je n’irais pas jusqu’à dire que c’est bon mais ça a le mérite de s’équilibrer et les arômes s’agencent avec plus d’harmonie. Finale d’orge maltée, de purée de bananes, de sel et de poivre.

Patrick 87%
Un très bon whiskey vraiment plaisant à boire en toute circonstances : parfait pour les soirées où l’on recherche quelque chose de facile à boire, mais il cache aussi une complexité discrète pour les soirées plus contemplatives. Nez : Un beau parfum où dominent l’orge et le chêne, avec des fleurs sèche et une touche beurrée. Bouche : Le beurre est ici plus présent, mais c’est toujours le chêne et l’orge qui dominent. Le tout est complété par de discrètes notes de melon miel sucré et de poivre. Le tout est porté par une belle texture huileuse. Finale: Un peu courte et plutôt boisée.

Martin 83%
Nez: Assez discret, salade de fruits et sucre en poudre. Malt, chêne et poignée d’épices. Pommes rouges et caramel, orge et cannelle. Pas méchant. Bouche: Miel, orge maltée et sucre brun se mêlent à des notes de chêne astringent, de fleurs et de fruits séchés. Le tout saupoudré de poivre. Finale: Chaude et plutôt longue, portée sur des pointes de céréales, de fruits secs, de bois, de vin chaud et de poivre noir. Équilibre: Pas mauvais, avec des caractéristiques bien uniques. Mais plus on avance dans la dégustation, plus les aspects moins bien finis se révèlent. Encore une histoire de potentiel.

Waterford Single Farm Origin Sheestown Edition 1.2

50% alc./vol.
Barrel types:33% first fill ex-bourbon casks, 19% virgin oak casks, 25% premium ex french oak casks, 23% vin doux naterel casks.

André 78%
Nez à la Waterford de céréales baignant dans un mélange de jus de citron et d’essence de vanille. Le bois est à l’avant plan tout comme les céréales. Pour le reste, c’est ennuyant et répétitif après 6 whiskies de la série. Bouche qui offre une belle texture, équilibrée mais pas nécessairement diversifiée. Poires, vanille, touche herbeuse, citron, abricots, oranges, poivre. L’alcool est beaucoup moins perceptible que dans d’autres éditions. Les céréales séchées sont hyper présentes en finale de bouche, aiguisée et sèche avec une importante montée d’alcool.

Patrick 81%
Un bon whisky très satisfaisant si on recherche quelque chose de simple, mais qu’il ne faut pas passer trop de temps à analyser. Nez: Le parfum présente une bonne dose de malt et de miel, avec une touche de gâteau aux fruits et de poires. Bouche: Pleine de bois épicé, avec de petites notes d’oranges, de sucre d’orge et de gingembre. Finale: D’une longueur moyenne, avec de belles notes épicées, des agrumes et une petite fausse note que je peine à décrire.

Martin 84%
Nez: Tarte à la crème, chapelure de graham, vanille, bois, épices et malt grillé. Rien de super excitant, mais rien qui turn-off non plus. Bouche: Vanille, touche de miel, caramel et chêne, malt et fleurs, bonne dose de poivre et de cassonade qui enveloppe le tout. Finale: Longue, chaude et sucrée. Poivre noir, chêne, orge, cassonade, agrumes, malt et vanille. L’alcool semble vouloir pointer ici, mais ce n’est rien de trop agressant. Équilibre: Un dram intéressant, encore une fois dans le camp des jeunes whiskys qui doivent manger encore quelques croutes. Je vais me répéter encore ici en disant que j’ai bien hâte de revisiter Waterford dans 3 à 5 ans.

Dingle Single Malt Whiskey Batch 05

46.5% alc./vol.
Batch 5, Mariage de whiskies ages de 6 ans d’âge: 45% d’Ex-Bourbon casks, 45% PX Sherry Casks et 10% Madeira Casks. Édition de 30,000 bouteilles.

André 83%
Très porté sur le bois séché, le whisky semble jeune et dans l’ensemble très vanillé et parfumé de notes de caramel, les abricots, miel. La bouche offre un changement de cap et se détache d’un nez plutôt ennuyeux pour nous diriger vers de grosses notes de cannelle et de fruits secs. La bouche est très relevée et la transition entre le nez et la bouche surprend un peu. La finale est bien poivrée et s’accompagne de tonalités de chocolat noir, de fruits séchés et d’accents légèrement citronnnés.

Kilbeggan Black

40% alc./vol.
Irish whiskey légèrement tourbé vieilli en Ex-Bourbon Casks.

André 78%
Vraiment anonyme comme présentation, à la limite soporifique comme trop de Irish whiskey génériques. Nez de poires et de vanille, tarte aux pommes, miel. On fait le tour du propriétaire rapidement… Bouche sur les céréales au miel parfumé d’une fumée de tourbe discrète, de caramel et de bois brûlé. Finale très poivrée, tourbée et épicée.

Patrick 86%
Bon… Je m’attendais à un Kilbeggan tourbé, fortement inspiré par le Connemara. En fait, la tourbe est absente jusqu’à la finale, et là encore, c’est discret. Mais, ça demeure tout de même très agréable, le genre de whisky dont je pourrais peut-être abuser rendu à la St-Patrick. Bref, si ce n’était de mes attentes erronées, je serais très satisfait de mon achat. Nez: Un parfum typiquement Irish, frais, avec des fruits tropicaux, de la vanille et une pointe d’huile de lin. Bouche : Le goût rappelle le parfum, mais avec aussi une belle touche de bois brûlé. Finale: D’une longueur moyenne, avec du bois brûlé et une toute petite touche de fumée de tourbe.

Martin 85%
Nez: Assez doux et fruité en partant, rien d’hors de l’ordinaire pour un Irish. Poignée de fruits frais, herbe et sucre blanc. Touche de vanille. Bouche: Ça reste timide en bouche, fruits, vanille, malt, bois et pointe de poivre. La tourbe arrive à la toute fin et reste dans le cadre de porte. Une vague de chocolat noir enrobe le tout. Finale: La tourbe est un peu plus présente ici, et se mêle agréablement avec les fruits, la vanille et le poivre. Un beau p’tit 5 à 7 quoi. Équilibre: Intéressant comme whisky, c’est parfois beau de voir de l’expérimental à des prix raisonnables.

Teeling Blackpitts Peated Single Malt

46% alc./vol.
Nommé d’après l’ancien quartier de Blackpitts derrière la distillerie dans le quartier des Liberties à Dublin. Vieilli en ex-bourbon cask et ex-Sauternes cask.

André 89%
Le nez est complètement hors de l’image que je me faisait mentalement en lisant les specs. On est sur les notes d’ananas et de feu de plage lointain, une touche citronnée, de la pomme verte rafraichissante, vanille crémeuse. La lancée des notes d’ananas se poursuit de façon plus prononcée en bouche. Le clash de la fraicheur apportée par le fût de Sauternes versus les notes crasseuses de tourbe est déconcertant. Tourbe crasseuse et cendreuse, compote d’ananas et pommes vertes, zeste de citron, sirop de poires, poivre et vanille. Texture finement sirupeuse, très fraiche. Finale un peu courte, tourbé mais pas à l’excès, ananas flambés et sirop de poires dans lequel marine des grains de poivre, abricots, sensation terreuse en rétro-olfaction qui s’accompagne d’un bon crescendo poivré. J’adore. Bel équilibre sans être dominé par la tourbe trop puissante.

Patrick 87%
J’ai trouvé le nez un peu (trop) particulier, ce qui lui a fait perdre quelques points, mais en bouche, c’est très agréable. En fait, c’est meilleur de gorgée en gorgée ! Nez : Ouf ! Beaucoup d’herbe, des fleurs et une touche boisée. Je ne suis pas impressionné à ce point… Bouche : Oh, c’est complètement différent ici ! L’herbe fait place à de la belle fumée de tourbe fraiche, un mélange d’agrumes et de fruits tropicaux. Un whisky qui semble jeune de par sa fougue, mais qui demeure très plaisant à boire. Finale : D’une longueur moyenne, marquée par les agrumes et une touche de fumée.

Martin 88%
Nez: La douce salade de fruits typique des Irish repose en toile de fond, présentant vanille, fruits tropicaux, sucre blanc, pointe de tourbe. Bouche: Frais et fruité, débordant de confitures et de poivre. Poires en conserve, citron, pierre lavée et sucre blanc. Finale: Moyennement longue, sucrée et tourbée à point. Fruits doux en conserve, bois et vanille. Équilibre: Tout en douceur, c’est un whisky qui reste affirmé dans son unicité. Une belle harmonie complexe dans laquelle aucun angle ne vole la vedette. Belle construction.

Teeling Kyrö Rye Gin Cask Finish

46% alc./vol.
Teeling de Dublin a collaboré avec Kyrö Distillery Company d’Isokyrö pour une expression particulièrement intrigante – un whisky irlandais affiné en fûts qui détenait auparavant du gin de seigle finlandais! Le maître distillateur de Teeling a choisi quatre fûts qui avaient mûri l’excellent gin de Kyrö (qui est fait avec une base de grain de seigle), et les a utilisés pour finir le whisky Small Batch de Teeling. Édition limitée de 1500 bouteilles.

André 80%
Nez herbeux et végétal, essence d’orange, fruits tropicaux, vanille, limonade au citron et fleurs blanches. Singulier peut-être mais pas vraiment réussi. La bouche inspire des éléments verdâtres, l’herbe verte mouillée et les feuilles verte gorgées de chlorophylle, l’écorce d’orange, les pommes poires, le tout avec une touche de poivre moulu. Texture agréable sans plus, un peu diluée même. Finale sur le bois de chêne poivré, la cannelle, les pelures de pommes amères et la cassonade.

Blue Spot 7 ans Cask Strength

58.7% alc./vol.
Blue Spot est un mélange de whiskies Midleton de 7 ans (jusqu’à 20 ans) vieillis en fûts de bourbon, de sherry et de madère.

André 87%
Bananes et poires, pommes rouges, melon au miel, ananas. Une belle pléiade de fruits exotiques. La bouche est plus orientée sur le grain. Jus de salade de fruits en canne, purée de bananes et ananas, cosses d’oranges, miel, vanille, touche de cannelle. Texture très intéressante mais beaucoup plus pointue en finale de bouche avec l’apparition du gingembre et du poivre. Finale sur la banane flambée, le caramel et le miel, la réglisse rouge.

Patrick 88%
Un très bon whiskey d’une superbe intensité et dont les saveurs sont bien équilibrées. Nez: Un superbe mélange de fleurs séchées, d’épices et de bananes, le tout saupoudré de sucre brun. Bouche: Une tonne d’épices, du bois grillé à profusion, du poivre noir et de Sichuan, des pommes vertes et de zeste de citron. Finale: D’une longueur moyenne, épicée et boisée.

Waterford Single Farm Origin Bannow Island Edition 1.1

50% alc./vol.
Distillé la semaine 25, 2016, embouteillé en 2020. Fruit d’une combinaison de French et American Oak casks.

André 80%
Bouillie de céréales dans du jus de citron, bois seché et essence de vanille. Ça dégage le jeune whisky pas à point. Belle texture, ensemble citronné et frais, biscuits aux céréales, oranges, poires, miel, vanille et chocolat fourré de grains de poivre noir. La bouche confirme la jeunesse du whisky avec une présentation un peu maladroite. Longue finale poivrée et fruitée, sur les fruits exotiques et grosse rétro-olfaction de poivre concassé.

Patrick 82%
Assez bien, surtout pour un si jeune produit. Prometteur en fait. Mais au prix demandé, je suis en droit d’exiger plus. Bref, je suis désappointé. Nez : Chêne sec, mais j’y sens aussi de la sève verte, de la vanille, quelques fleurs et une goutte de miel. Bouche : Porté par une belle texture, très boisé, de belles épices (poivre, paprika et chili), des fleurs, de la rhubarbe et du malt. Finale : D’une longueur moyenne, marquée par le malt et le chêne.

Martin 83%
Nez: Petit new make mélasseux, mais rien de trop grave. On passe ensuite dans une haie de vanille, de chêne vert, de citron, de beurre non-salé et de biscuits au gingembre. Bouche: Biscuits encore, vanille, herbe verte, pommes, sucre en poudre, melon et touche de miel. Un petite astringence vient arrondir le tout. Finale: Bien boisée et épicée. Notes de fruits tropicaux et de sucre blanc, de malt et de poivre, d’agrumes et de gingembre. Équilibre: Un bel effort, on feel la jeunesse du produit, mais comme bien d’autres le potentiel y est. Parfois il faut attendre un peu avant d’embouteiller. Mais j’haïs pas du tout.

The Dead Rabbit Irish Whiskey

44% alc./vol.
The Dead Rabbit Grocery & Grog à New York abrite la plus grande collection de whisky irlandais en Amérique du Nord, ce n’était donc qu’une question de temps avant d’obtenir son propre whisky irlandais en s’associant à Darryl McNally, maître distillateur chez The Dublin Liberties. Ce whisky de 5 ans est mûri dans d’anciens fûts de bourbon, qui a ensuite été affiné en fûts de virgin oak casks 50% du volume normal (100-125l). Composé de 30% de whisky de malt et de 70% de whisky de grains.

André 84%
Abricots et poires caramélisées, vanille crémeuse, bonne dose de miel, amandes, pas de doutes, on est sur les saveurs découlant des céréales de maïs et du fût de chêne. Très doux en bouche mais nuancé de salves de cannelle et d’une touche poivrée. Vanille, miel, pommes vertes, poires, caramel et pâtisseries. Agréable finale de fruits tropicaux et de fruits à chair rehaussés d’épices et de poivre, sensation licoreuse globale très plaisante.

Patrick 85%
Un très bon Irish assez classique que l’amateur du style appréciera. Idéal pour faire changement à la St Patrick! Nez : Un beau parfum vanillé, avec des notes de chêne frais, un peu de caramel et de de discrets fruits exotiques. Léger, frais et appétissant. Bouche : Typiquement Irish, me fait penser à du Jameson mais avec plus de profondeur et une texture plus crémeuse. Bref, du bois, un peu d’épices, de la vanille, une touche de caramel, le tout porté par une belle texture riche. Finale : Agréable, mais relativement courte, alors comme tout Irish traditionnel, faut en prendre une autre gorgée.

Martin 84%
Nez: Caramel sirupeux, vanille, noix et chêne. Gâteau aux fruits et aux épices nappé de miel. Ça fait saliver tout ça. Bouche: Fruité, d’une belle légèreté, même si je trouve que la texture aurait mérité un petit coup de pouce. Cannelle discrète et poignée de framboises. Finale: Chaude et douce, on y apprécie les saveurs sucrées qui y restent, du moins pour le court laps de temps dans lequel elles y sont confinées. Équilibre: Un beau dram plaisant à boire, un classique dans le style irlandais, on ne réinvente pas la roue, mais on ne se trompe pas.

Teeling Single Pot Still Batch 03:06/2019

46% alc./vol.
50% orge non malté, 50% orge malté, distillé trois fois

André 80%
Fruits tropicaux et grains de céréales séchés, pêches et poires, mangues. La bouche développe des saveurs de whiskies très jeune. L’ensemble est bien sucré et rappelle la poudre des emballages de gommes pour enfants assaisonné de gingembre puis d’oranges, d’herbe et de tarte au citron et de pommes vertes. La texture est intéressante, plus ronde que bien des éditions précédentes. Finale sur le caramel épicé évanescent.

Patrick 84%
Encore un peu jeune, je dois admettre être un peu déçu. C’est bon, oui, mais sans plus. J’ai tellement hâte de goûter à de nouveaux Irish Single Pot Still que mon impatience me fait acheter des produits pas tout à fait prêts. Vous en avez une bouteille pas ouverte? Essayez de la revendre à un collectionneur! Nez : Floral, avec du pamplemousse, du chêne, des mangues et des agrumes. Bouche : Superbe texture huileuse, plutôt floral, avec des mangues, du bois, du poivre blanc, des agrumes, des céréales grillées et une note d’érable. Finale : D’une longueur moyenne, marquée par le bois et les céréales grillées.

Martin 84%
Nez: Juteux et fruité, autant champêtre que tropical. Sucre brun, vanille et pommes vertes. Un peu de pêches, un peu de melon. Bouquet de fleurs blanches. Bouche: Mangue, crème, orge et touche de sirop simple. Poivre, gingembre, cannelle et chêne. Le tout est bien maitrisé, on nous présente une légère volute de boucane avant de procéder. Finale: Longue et boisée, un peu agressive. Fleurs, agrumes, vanille et caramel. Équilibre: Pas bête comme arrangement, une chance que la douceur de la distillation irlandaise est là pour faire face à l’agressivité des épices boisées.

English EN Français FR