Shieldaig – The Classic Finest Old

40% alc./vol.
Blended scotch compose de plus de 25% de single malts provenant de distilleries des Highlands, vieillis en Ex-Bourbon casks.

André 78%
Nez très générique. Vanille, grains de céréales, toffee et miel, une touche infime de sherry en background. Bouche très ronde et j’avoue, agréable. Amandes, miel, vanille, fruits secs lointain, céréales séchées au soleil, sirop de salade de fruits, se terminant pas des notes de tourbe terreuses passagères. Très courte finale, ou la tourbe prédomine, beaucoup d’accents de bois et une bonne astrigence.

Patrick 80%
Somme toute un bon whisky si vos attentes demeurent très basses. Enfin, c’est aussi une bonne raison pour rester sobre. Nez : Parfum sucré, avec des biscuits à l’orge, une touche de vanille subtile et une bonne dose de whisky de grain. Bouche : Dominée par le whisky de grain, qui masque presque les biscuits à l’orge et la vanille. Le tout est accompagné par une touche très discrète de poivre. Finale : Assez courte, marquée par les céréales.

Shieldaig Speyside 12 ans

40% alc./vol.
Single Malt Scotch Whisky

André 77%
Pommes vertes et rouges, sherry discret, sirop de poires, melon au miel et d’agrumes peut-être. Pour être franc, faut être imaginatif pour trouver et élargir la palette aromatique. Bouche sans passion, diluée et sans structure globale. Fruits séchés et fruits tropicaux, une pointe de xérès, une pincée de poivre, tarte au citron et meringue, vanille, touche de bois de chêne. Très courte finale, cosses de pommes, fruits tropicaux, citron, miel, vanille.

Patrick 79%
Sans être mauvais, je ne peux pas dire que ce fut plaisant à boire. Je ne répéterai pas. Nez : Orge maltée, de l’herbe et des épices. Bouche : Très boisé, avec de l’orge, une bonne dose d’herbe et quelques épices. Porté par une texture en bouche pas très agréable. Finale : D’une longueur moyenne, et épicée.

Martin 77%
Nez: Panier de pommes sucrées, salade de fruits et sucre en poudre. Un peu de céréales, sinon bien peu d’autres arômes sont décelables. Bouche: Texture fade et aqueuse, notes de citron, de malt, de sirop simple pas assez sucré. Poivre et crème, sherry dilué. Quelques fruits tropicaux. Bien pâle. Finale: Courte et légèrement épicée. Bois, sucre blanc, poivre et fruits, toutes ces saveurs y sont, mais trop diluées dans leur essence. Triste. Équilibre: Palette plus ou moins variée, couplée à un manque cruel de puissance et de colonne, pour un spiritueux final plate. Pas nécessairement mauvais, mais plate en maudit.

Shieldaig Speyside 18 ans

40% alc./vol.

André 77%
Vite comme ça, le nez pourrait inspirer un Aberlour 10 pour le style disons. Confiture de petits fruits, cerises poudreuses, poudre de bubblegum, oranges, bois brûlé caramélisé, toffee, une touche d’agrumes aussi en background. Si le nez était agréable sans être exceptionnel, la bouche elle est vraiment très ordinaire. Aucune structure définie, aucun support aux saveurs, tout est fade et diffus comme une aquarelle diluée avec trop d’eau. Les saveurs sont presque muettes et aplanies. Un peu de sherry grandement dilué, notes de bruyère et de miel, tranches d’oranges cuites au four, pommes, caramel. Courte finale, légèrement boisée et épicée.

Patrick 84%
Un beau whisky savoureux, mais que j’aurais souhaité un peu plus intense. Nez : De beaux petits fruits sucrés, mariés agréablement avec du chêne. Bouche : Chêne, un peu d’épices et de beaux fruits des champs. L’ensemble, quoique délicieux, manque un peu d’intensité à mon goût. Finale : D’une longueur moyenne, du bois et un peu de sucre.

English EN Français FR