Method and Madness – Single Pot Still Finished in Virgin Hungarian Oak

46% alc./vol.
Maturation initiale en Ex-Bourbon Barrels et affinage en Virgin Hungarian Oak Barrels (Quercus Patraea). Le premier whisky irlandais à avoir été fini en chêne hongrois. Le bois de ces fûts uniques provient des montagnes des Carpates où les sols volcaniques conviennent parfaitement aux chênes. La forêt est abattue en hiver et le bois est séché à l’air pendant deux ans dans la même région utilisée pour fabriquer le célèbre vin hongrois Tokaji. Une fois tonnelés, les fûts sont utilisés dans leur état vierge pour donner des saveurs uniques au whisky pendant une période de finition de 11 mois.

André 83%
Nez de vanille boisée, de fruits tropicaux, de caramel et de réglisse. Je trouve la bouche agressive, très portée sur le grain de céréale séché et les épices boisées. Caramel, ananas, fruits tropicaux, miel. Une touche de citron peut-être aussi. Finale courte, sur les fruits tropicaux et une sécheresse grandissante.

Patrick 89%
Un beau mélange de bois, d’épices et de douceur. Wow, du Irish à son meilleur! Nez : Ça sent bon ça! Du caramel, de la vanille, de la noix de coco et de fruits tropicaux. Bouche : Du chêne juteux, de la vanille, des fruits tropicaux. Doux et chaleureux à la fois. Finale: D’une longueur moyenne, pleine de beau bois délicieux.

Method and Madness Single Grain

46% alc./vol.
Matured in Bourbon Barrels, finished Virgin Spanish Oak Casks. Method and Madness est une microdistillerie d’expérimentation sise au sein de la distillerie Midleton.

André 81%
Les single grain whiskies sont des bêtes de course complètement à part qui ne peuvent se comparer avec les single malts. Je les trouve généralement plus rectiligne et sur une palette aromatique plus fermée, mais qui se prêtent bien au jeu des cask finish ou cask matured lorsque c’est le cas. Céréales Sugar Crisp, vanille, caramel brûlé et céréales séchées, raisins secs et framboises, aiguise à crayon remplie de rognures de bois, soupçon d’oranges. La bouche est plus monolithique, mélange de céréales et de bois séché et toasted, mélange de fruits séchés (oranges, cerises et raisins), miel, vanille. La neutralité des céréales laisse passablement de place aux épices également, le clou de girofle, cannelle et le poivre, cassonade, banane flambée. Texture liquide et un peu froide. Finale épicée et astringente, sur les céréales séchées nappées de miel.

Patrick 85%
Un très bon whiskey de grain, où les différents types de chêne prennent toute la place qui leur revient. Quand tu feel pour un whiskey tranquille, mais qui mérite tout de même votre attention. Nez : Arôme typique d’un whiskey de grain, avec du bois frais, des pétales de rose et de la vanille. Bouche : Du délicieux grain, du chêne, un peu de raisin, de la rose, quelques épices et de la vanille. Finale : D’une longueur moyenne, crémeuse et boisée.

Martin 87%
Nez: Sucré et fruité, quoiqu’on dirait qu’un vent salin essaie de s’immiscer dans le portrait. Vanille et fleurs, gâteau et levure alimentaire. Chêne frais et touche de céréale. Bouche: Fruits rouges, gâteau reine Elisabeth, vanille et caramel, touche d’épices. Texture un peu fade, mais qui offre une belle douceur. Finale: Une belle finale en douceur qui s’étire calmement sur des accents de poivre, de grain et de vanille fruitée. Une toute petite pointe d’acétone vers la fin vient confirmer à quel type de whiskey on a affaire ici. Équilibre: Un Irish Single Grain remarquable. Sans fracasser de records, ce grain whisky parvient presque, je dis bien presque, la finale ayant dévoilé le pot-aux-roses, à me faire le confondre avec un single pot still. Chapeau!

Midleton Barry Crockett Legacy

46% alc./vol.
No 9195. Midleton vient de rajouter à son portefeuille son tout premier single pot still, sous le nom de son maître distillateur, Barry Crockett. Avec la création d’une appellation dédiée, cette cuvée de Midleton est devenu un Single Pot Still (tous les pure pot stills actuels proviennent d’une seule distillerie: on a donc décidé de mettre en valeur ce fait, de la même manière que les distilleries écossaises avec leurs les single malts et single grains).

Pour plus de trente ans, Barry Crockett occupait le poste de Maître Distillateur à la Distillerie de Midleton, tout comme son père auparavant, Mr. Max Crockett. Pour être plus précis, Barry Crockett est né, a grandi et vécu dans la maison du Maître Distillateur, à l’intérieur même de la distillerie, et ce jusqu’à sa retraite il y a deux ans. Le Barry Crockett Legacy est un assemblage d’une sélection par Barry lui-même de whiskeys d’alambics maturés dans des ex-fûts de Bourbon ainsi qu’une sélection de distillats de whiskeys d’alambics maturés, eux, dans des fûts de chêne vierge.

André 91%
Nez très challengeant, les odeurs demandent de l’attentions et beaucoup d’analyse; poires, bois de chêne toasté, oranges & mandarines, réglisse rouge et pelures de pommes recouvertes de toffee fondu. Le côté cireux singulier du Redbrest est aussi perceptible, les saveurs qui rappellent les pommes rouges cireuses trempées dans le toffee, saupoudrées d’épices, herbe verte mouillée, fût de chêne toasté, vanille t miel, poires pochées, cannelle, pear drop. Ce qui étonne c’est la finale étirée par les épices et les cœurs de pommes rouges, les nectarine (oranges ou mandarines), melon au miel que tranchent d’agréables notes de poivre noir broyé. Une belle création, la palette aromatique du whisky appelle à la recherche et à l’attention. J’adore les whiskies qui me forcent à creuser et décortiquer.

Patrick 92%
Un excellent whiskey, riche, succulent, complexe et bien équilibré, dont le seul problème est prix exorbitant. Nez : Appétissant parfum dominé par les céréales où semble se mélanger les arômes sucrés et huileux d’un bon pot still et boisés d’un superbe bourbon. Bouche : Oh que c’est bon! Des céréales sucrées, du bois frais et des épices craquantes, avec une touche de vanille pour marier le tout ensemble avec brio. Finale : D’une belle longueur, marquée par les épices et les notes boisées.

Midleton Dair Ghaelach – Virgin Irish Oak Collection – Bluebell Forest

56.2% alc./vol.
Cask Finish Virgin Native, Irish Oak Cask, Bluebell Forest, Castle Blunden Estate – Batch #01, Tree #03, Bottle #215. En gaélique, Dair Ghaelach, prononcé « dar gayloch », signifie le chêne irlandais. Après avoir passé de 15 à 22 ans dans des fûts de chêne américain, cette version a été affinée pendant dix mois dans des fûts de chêne neuf irlandais du comté de Kilkenny.

André 91.5%
Conseil, laisser ce whisky prendre place un bon 15 minutes dans le verre avant d’y tremper vos lèvres. Au nez; poires et agrumes, ananas, melon au miel, abricots, fruits rouges également pataugeant dans un océan de caramel et de vanille. Le nez soyeux et calme, une prairie aromatique bucolique, un nez comme ça fait voyager et donne de belles images dans notre tête. La bouche est incroyable de générosité; agrumes, oranges, nectarines, poires, melon au miel, texture presque liquoreuse, et belle longueur toute en souplesse. Finale épicée, sur le bois sec, plus joufflue et sur le poivre. Pas données les éditions spéciales de Midleton, mais elles en valent définitivement le prix.

Patrick 95%
Incroyable! Succulent, riche, complexe, un whisky d’une qualité extraordinaire. Pour amateur avisé, vous serez comblés. Nez : Ça sent le bonheur! Un beau boisé fruité, vanillé et sucré qui mets l’eau à la bouche. Bouche : Toujours un succulent boisé, mais plutôt épicé. Mais on y retrouve aussi les fruits sucrés et la vanille. Extraordinairement complexe. D’une belle longueur, marquée par les notes de bois.

Midleton Dair Ghaelach – Virgin Irish Oak Collection – Grinsell Forest

57.9% alc./vol.
Cask Finish Virgin Native, Irish Oak Cask – Batch #01, Tree #04, Bottle. En gaélique, Dair Ghaelach, prononcé « dar gayloch », signifie le chêne irlandais. Après avoir passé de 15 à 22 ans dans des fûts de chêne américain ex-bourbon cask, cette version a été affinée pendant dix mois dans des fûts de chêne neuf irlandais de la fôret de Grinsell provenant de la propriété de Ballaghtobin sise dans le comté de Kilkenny.

André 92%
Superbe nez mais qui demande du temps à se stabiliser, rempli de bananes, d’ananas et de poires, miel onctueux mélange de cannelle et de clou de girofle, céréales maltées, oranges, confiture de pomme et chocolat au lait. La bouche évoque des soupirs de bois séchés, copeaux de bois fraichement coupés, ananas et poires, miel, notes de poivre concassé et de clou de girofle, alcool puissant également. Longue finale sèche et épicée, tarte aux pommes tout juste sortie du four et chocolat au lait râpé, petits fruits sauvages, chocolat fourré à l’orange.

Patrick 94%
Oh que c’est délicieux. Un whiskey dans la catégorie “à apporter sur une île déserte” grâce à sa balance magistrale. Et surtout, sa complexité… À chaque gorgée, j’y trouve quelque chose de nouveau, wow! Nez : Oh wow. Wow, wow, wow. Whiskey as it should be. Miel, épices, huile de lin, chêne, vanille, chocolat et un beau mélange de fruits mûrs et de fruits exotiques. Bouche : Le miel en premier lieu, du chêne, du chocolat, des fruits exotiques, de la cannelle et des pommes mûres, le tout porté par une superbe texture huileuse. Finale : D’une belle longueur, complexe et d’une intensité bien mesurée.

Martin 93.5%
Nez: Généreux. Fruits rouges et fruits tropicaux. Gâteau aux épices, chêne et vanille. Cerise et cannelle, miel granuleux et poires nappées de sirop. Bois vert. Puissant. Bouche: Arrivée en bouche exquise. Caramel salé et fruits des champs, confitures et bois sec. Épices bien dosées, vin chaud et pâte de fruits. Miel, miel, et re-miel derrière. Chocolat blanc. Un beau tableau en effet. Finale: Longue et soutenue, les épices, le bois, les fruits, le chocolat, mais le tout avec un caractère qui ne se laisse pas aisément mettre de côté. Équilibre: Un grand whisky irlandais, délicieux, pratiquement sans défaut, mais avec la rareté et le prix qui va avec. Dangereux de tomber en amour.

Midleton Very Rare 2015 Blend

40% alc./vol.

André 80.5%
Nez rectiligne et tout en douceur; grains de céréales, miel, beaucoup de vanille et de la belle poire au miel juteuse, de pelures d’oranges nappée de caramel. Belle qualité d’exécution mais sans singularité. Les céréales sont en avant-plan de bouche, qui est mielleuse et vanillée à souhait, rehaussé d’une bonne dose d’épices (gingembre et clou de girofle), d’agrumes et de fruits. La finale est courte et limpide, fluide. Décevant de par le manque de complexité et la texture pauvre en bouche… en plus du prix demandé. J’ai longtemps hésité à acheter ces bouteilles souvent vues dans des whisky shop aux USA, je ne regrette pas moi choix d’avoir opté pour autre chose lorsque j’en ai eu l’occasion. Si ce whisky résulte de l’assemblage des meilleurs fûts, c’est à se demander ce qu’auraient eu l’air de moins bons fûts. Tsé c’est comme on regarde l’acteur Gaston Lepage, on ne peut pas s’empêcher de se dire que c’est le spermatozoïde le plus fort qui a donné cette beubitte là…

Patrick 85%
Un très bon whisky bien balance, mais d’une qualité que j’attendrais d’un whisky à moins de 100$. Bref, un rapport qualité/prix définitivement exécrable. A éviter. Nez : Parfum de whisky de grain typiquement Irlandais. En plus du grain, le parfum présente des notes de vanille crémeuse, de fruits exotiques et de bois fraichement scié. Bouche : Grain, vanille et fruits exotiques, le tout sur un beau fond boisé. Finale : D’une belle longueur et agréable.

English EN Français FR