Last Mountain Distillery Canadian Rye Whisky

40% alc./vol.
Saskatchewan.

André 79%
Un rye whisky générique. Nez ordinaire de rye whisky sucré et caramélisé allié d’un mince couvert fruité. On a intérêt à le sentir dès le départ car il s’évapore rapidement, ce qui prépare pour l’arrivée en bouche, fluide comme de l’eau tout en étant relativement moelleux en bouche, mais sans grande personnalité, un baiser d’alcool sans passion. Le rye étonne par l’apport du sucre comparativement aux habituelles épices un peu acérées du seigle qui ne seront présentes qu’en finale de bouche. Cette même finale sans distinction aucune, que l’on associe souvent à bien trop de Canadian whiskies que l’on retrouve souvent sur les étagères du bas des magasins, vendus en format 1.14 litres en bouteille de plastique. On veut bien vouloir jouer dans la court des grands mais on risque aussi de se retrouver dans les ligues mineures.

Patrick 80%
Pas mauvais, mais bin ordinaire. Pour paraphraser une citation célèbre, « la vie est trop courte pour boire du whisky ordinaire ». Nez : Parfum plutôt ennuyeux présentant des effluves typiques d’un rye bon marché. Bouche : Au goût, c’est un bon rye, mais la texture plutôt aqueuse en fait un produit plutôt ordinaire. Finale : Un peu courte, marquée par les épices du rye et une touche de bois brûlé subtile.

RV 79%
Les blocs Est et Ouest de part et d’autre du Parlement Canadien : imposant mais pour 99% de la population, sans grande signification. Nez des plus canadiens, le mélange seigle et caramel est on-ne-peut-plus-traditionnel. Toutefois, en bouche, la lourdeur habituelle de ce mélange n’y est vraiment pas; légères quoique chaudes, les saveurs sont assez monotones. La finale est quant à elle assez imposante mais austèrement canadienne. Un Crown Royal anonyme ou un Canadian Club ennuyant?

Last Mountain Private Cask

40% alc./vol.

André 87%
Sac de cannelle, de sucre brun, d’orange et de céréales (rye ?). Nez très doux et feutré, sans trop de singularité mais aussi sans faux-pas. Oranges et nectarines, agrumes en avant-scène de bouche puis beaucoup d’épices (cannelle, gingembre) qui meublent pas mal toute la bouche. L’équilibre est vraiment bien et le whisky démontre aussi une belle vigueur, grandement influencé par les épices. Rétro-olfaction sucrée et orangée avec enrobage épicé. Du beau travail, bien présenté et un réel improvement sur l’édition de base précédente.

Patrick 89%
Succulent whisky d’une agréable complexité et d’une admirable balance. Pourquoi ce whisky est-il si méconnu? Nez : Au nez, un mélange d’épices et de sucre plutôt appétissant. Notes de cassonade insistante, ainsi que quelques agrumes des plus subtils. Bouche : Wow, une surprenante explosion d’épices, de bois et de céréales dès la première gorgée! Puis, le tout évolue vers la cassonade et des oranges bien sucrées en approchant de la finale. Finale : D’une belle longueur et savoureuse.

Last Mountain Single Cask 100% Wheat Whisky

45% alc./vol.

André 81%
Toujours étrange un single cask qui n’est pas embouteillé cask strength… Le nez est rectiligne et plat, céréales, miel, Sugar Crisp, vanille, léger bois de cèdre, oranges, cérélaes séchées en fond de scène. Bouche; sans surprises, texture diluée mais ensemble agréable, saveurs un peu ternies (mêmes saveurs qu’au nez), astringent en finale de bouche, cassonnade, toffee, marmelade d’oranges, notes de chocolat au lait et de céréales séchées en toute finale. Ce whisky manque de punch même si le style Wheat whisky est respecté. Il déçoit beaucoup au niveau de la texture en bouche et des saveurs prévisibles.

English EN Français FR