SMWS 4.251 Highland Park 13 ans

58.1% alc./vol.
« Armchair dancing dram », Distilled 17/01/2005 from refill Ex-Bourbon Hogshead, 305 bottles.

André 84%
Mélange de saveurs citronnées, fraiches, de sel de mer et de miel. Fumée de tourbe brûlant dans l’âtre pas trop loin, chaudrée de poisson, vanille. La bouche dégage quelques vaguelettes florales qui s’entremêlent à la fumée de tourbe. Le sel de mer accompagne maintenant les notes de caramel et de vanille, notes boisées aussi. Ensemble maritime. Finale salée et vanillée, sorbet au citron. Un peu froid et distant comme embouteillage.

Patrick 85%
Un assez bon whisky, mais avec quelques fausses notes… Ou du moins, des arômes que j’ai trouvé moins agréables que ce que je suis habitué de voir de la part de cette distillerie. Nez: Un mélange de fumée légèrement non orthodoxe, avec des notes florales, de feu de feuilles mortes, de fruits de mer, de chocolat au lait et d’agrumes. Bouche: La bouche est un peu plus conventionnelle, avec une fumée de tourbe à l’aspect terreux, avec une bonne dose de sel et une discrète note de chocolat noir. Le tout porté par une belle texture huileuse. Finale: D’une longueur moyenne, fumée et terreuse.

Martin 88%
Nez: Miel, herbe et citron, légère fumée salée. Charcuteries et touche de grains. Pierre lavée et poivre rose. Bouche: Belle texture, herbe fumée, chêne et poivre rose. Fruits secs, crème anglaise, grains d’orge, miel et air salin. Beau punch de l’alcool. Finale: Longue, savoureuse et soutenue. Notes de bois, de poivre et de miel. Tout en douceur, sans brusquer les sens. Équilibre: Un autre solide embouteillage de la société, qui met en valeur HP, ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas.

SMWS 4.257 Highland Park 15 ans

56.6% alc./vol.
« Going the extra mile(s) », Distilled 17/01/2005 from First Fill Ex-PX Hogshead Finish, 256 bottles. Maturation initiale de 13 ans en Ex-Bourbon cask et affinage de 2 ans en Ex-PX Sherry hogshead.

André 90%
Wow, un nez riche et complexe. Belle avalanche de fruits séchés, de bois mouillé et de raisins secs. Belle sensation épicée qui aiguise le tout ainsi qu’une touche poivrée. L’aération permet aux saveurs de s’équilibrer encore plus et le whisky développe des saveurs musquées et de purée de fruits licoreuse. La texture en bouche est exquise, sucrée et légèrement fumée à la fois, des notes de chocolats et de dates, de cerises. Les notes de poivre ont gonflé aussi et explosent avec force en bouche. Le taux d’alcool est lui aussi bien maitrisé.

Patrick 91%
Un délicieux pot-pourri de saveurs délicieuses. Je n’ai jamais goûté un tel Highland Park, et j’aime bien! Un whisky dont je pourrais facilement abuser. Nez: Le parfum ne rappelle un vieux vin de dessert, plein de fruits mûrs et de caramel. Alléchant! Bouche: Wow, de beaux fruits mûrs, du bois brûlé, du caramel chauffé, du sel marin, des noix et une agréable touche fumée. Délicieux! Finale: D’une belle longueur, fruitée, sucrée et salée.

Martin 89.5%
Nez: Les gros fruits du xérès à fond la caisse, suivis de réglisse, de raisins, de tabac et de dattes. Toutes les notes classiques du fût de Pedro Ximénez, mais la force de l’alcool semble vouloir occulter la colonne caractéristique de la distillerie. Bouche: Vin chaud, texture un peu trop liquide, mais avec de belles touches de raisins juteux, de cannelle et de muscade, de bois et de cuir. Bien que comme je le disais le bon vieux profil HP semble timide, la rondeur de cette sherry bomb est très très très plaisante. Finale: Tout se caramélise dans le fond du verre. La finale est longue et enveloppante, sur des accents de sel, de fruits confits, de raisins et de colle à timbre. Solide. Équilibre: Un super bon SMWS, juste un peu dommage que le caractère de Highland Park soit un peu caché, mais le reste de l’aventure offre amplement de rédemption.

English EN Français FR