Cadenhead Glenburgie-Glenlivet 23 ans

54.7% alc./vol.
1992-2015 – 456 bouteilles. Maturation en fût de bourbon hogshead.

André 86.5%
Oranges, pommes vertes, fruits séchés, herbe verte, bananes et vanille. La bouche affiche plus d’éléments verdâtres, feuilles de menthe fraiche, herbe verte en introduction, puis un beau bol de fruits divers dont les oranges, cerises, ananas, bananes et pommes. Belle texture huileuse qui supporte bien les saveurs et donne beaucoup de mouth coating afin de préserver de l’alcool. Poires flambées, miel, ananas, oranges, petits fruits sauvages et cassonnade en finale puis envolée d’épices et de poivre.

Patrick 91%
Un grandiose whisky. Je présente souvent un whisky comme “complexe”, mais ici, c’est vraiment quelque chose! Nez : Fruits des champs avec une bonne dose de mûres et avec un trait de vanille. Bouche : Une belle arrivée en bouche marquée par le chêne brûlé, puis des agrumes, du kiwi, du caramel, de la vanille et… Du sel de céleri. Finale : D’une belle longueur, florale, épicée avec une petite touche fumée.

Gordon & MacPhail Glenburgie 10 ans

40% alc./vol.

André 80.5%
Fruité et liquoreux, chlorophylle et citron. La bouche offre des arômes de canne à sucre et de raisins tandis que les céréales prennent le relais en fin de bouche accompagné par des écales de noix. Ce qu’il gagne en diversité et en saveur au nez, il le perd en texture et en présence en bouche où il demeure diffus et très évasif. La finale manque définitivement de raffinement et de distinction.

RV 82%
Plastique de blocs Construx et épices à steak diverses, le tout avec un peu de souffre d’allumettes. Plus vineux en bouches avec sa finale intéressante qui légèrement tourbée et salée, presqu’à la Bowmore. Un peu plus que convenable, sans quand même être révolutionnaire.

Patrick 82%
Au nez, usine de plastique (ou du moins ce que j’imagine que ca doit sentir). En bouche, orge, vin un peu astringent, avec une touche de sel qui lui donne une dimension et des points supplémentaires! Un Speyside légèrement au dessus de la moyenne, qui ne mérite ni un détour pour aller le chercher, ni un détour pour l’éviter. Le prix très raisonnable vous permettra de découvrir à peu de frais une distillerie bien cachée.

Old Malt Cask Glenburgie 18 ans

50% alc./vol.
Refill Hogshead HL14246, Distilled July 1999, Bottled September 2017, 330 bottles

André 90%
Wow, quel nez! Oranges, pommes vertes, miel, raisins verts, grosse vanille attendrissante nuancée d’une touche de gingembre, fruits tropicaux, presque citronné par moment. J’adore l’approche feutrée de ce whisky, la richesse des fruits, sa présentation feutrée et raffinée. La texture de bouche est soyeuse, hyper fruitée mais maintenant avec des accents de petits fruits rouges sauvages et de framboises. Cosses des pommes vertes, raisins, citron, poires, miel, vanille, avec une touche de gingembre et de réglisse. Finale punchée, épicée, pomme verte, sucre. Surprenant, moi qui n’attendait rien de cette distillerie, une belle découverte.

Patrick 87%
Un très bon whisky, offrant une belle intensité mesurée. Le genre de whisky toujours plaisant à boire. Nez : Au déjeuner, après avoir bu votre jus d’orange, vous prenez un café noir intense. Avec une touche de sucre. Bouche: Caramel salé et miel versés sur des tranches de pommes. Mais sans l’intensité du sucre qu’on attendrait du réseau tel mélange, car les épices du chêne prennent un peu le dessus. Finale : D’une belle longueur, marquée par les épices du bois et une touche de pomme.

English EN Français FR