Big Peat

46% alc./vol.
Dernière création des frères Laing, Big Peat est un pure malt a 46% élaboré à partir des plus célèbres single malts de l’ile d’Islay dont : Bowmore, Caol Ila, Ardbeg, Port Ellen et deux autres malts du sud de l’île… Pour les amateurs de whisky tourbés seulement ! Une mise en bouteille de type small batch non filtrée à froid.

André 91%
Petite touche saline, envahie rapidement par la tourbe mais pas aussi forte que son nom aurait pu le présager. Hareng fumé. La bouche est superbe et l’équilibre exquis : feu de pneus brûlés, de tourbe, de sel et de goudron à asphalte. Persistance en finale, ample et généreux. Une belle orchestration « Islayesque » des grands de la Mecque des single malts tourbés. Superbe !

RV 87%
Poivre du Talisker et fruits rouges. L’arrivée en bouche est bizarre, car elle commence de manière moelleuse avec une tourbe bien présente mais retenue, pour devenir de plus en plus aqueuse. La finale abandonne la tourbe pour revenir vers le poivre de Talisker. Tourbée bien certainement mais loin de celle habituellement goûtée à Islay, à ce point étrange qu’on dirait qu’elle est née de résidus d’invertébrés préhistoriques disproportionnés avec un côté animal mais pas celui de Lagavulin. Un peu cher pour un vatted (à comparer au Islay Mist par exemple) mais ne serait-ce que pour son inclassabilité, elle vaut probablement le détour.

Patrick 85%
Tourbe jaune au nez et touche de sel. En bouche, sel et tourbe pas subtils. Finale assez longue, salée et tourbée. Bien.

Big Peat 25 ans The Gold Edition

52.1% alc./vol.
Cette édition limitée Big Peat est la première édition d’une nouvelle trilogie millésimée. The Gold Edition a été embouteillée en brut de fût et seulement 3000 bouteilles ont été produites. Première version intitulée The Gold Edition de la série Vintage de Douglas Laing. Il y aura deux autres embouteillages dans la série Vintage. Comme toujours, ce magnifique blended malt est fait exclusivement avec des whiskies distillés sur l’île d’Islay, mais pour cette expression, chacun a été vieilli pendant au moins 25 ans. Cette édition incontournable est embouteillée brut de fût, sans colorant ni filtration à froid.

André 89.5%
Nez puissant et big, think big sti… Fumée de party BBQ sur la plage du Loch Indaal, agrumes citronnées, bois du fût de chêne, tranches d’ananas, nectarines, gingembre, poivre, fumée enrobante. La bouche est suave et passionnée, salée et fumée, la suie qui recouvre l’intérieur de la cheminée, poivre noir broyé, quelques notes d’herbe verte mouillée et notes vertes genre bonbons à l’eucalyptus. Belle texture soyeuse, l’effet de l’âge est bien senti et le rendu est poli avec beaucoup d’attention. La finale est hyper douce mais livre la marchandise en longueur, beau mélange d’influences maritimes et de fumée de tourbe épicée.

Big Peat Christmas Cask Strength 2014 Edition

55.7% alc./vol.

André 88.5%
Parce que Noël, c’est pour les grands aussi. Crème glacée à la vanille, notes médicinales, camphrées et bitumineuses, végétales et herbacées, jambon avec assaisonné de clou de girofle, feu de camp et quelques grains de sel éparpillés. En bouche, la poire nappée de vanille en entrée précipitée, feu de tourbe, sauce pour BBQ, viande fumée ou vieux cuir et le sel et le citron/agrumes en fin de bouche. La texture est superbe, huileuse et coulante, l’alcool complètement absent en bouche même si le whisky dans son ensemble est tout de même puissant. Finale tourbée, reste de pneu dans une course de dragster, mélangé de vanille et de saveurs médicinales, de poivre et de réglisse noire. Un whisky d’Islay représentatif et un beau cadeau car livré à la force du fût.

Patrick 90%
Malgré que je l’aie dégusté un 25 juin, j’ai l’impression que c’est Noël tellement ce gram me rends heureux comme un enfant! Nez : Avalanche de tourbe, avec de la crème glacée à la vanille, des notes herbeuses, du jambon, du chêne et un peu de sel. Yep, plutôt complexe! Bouche : Suie, fumée de tourbe, poivre, épices, viande en train de cramer sur le BBQ, sel et agrumes. Finale : Longue, fumée, salée et poivrée.

Martin 89%
Nez: Claque sur la gueule de tourbe, comme le bonhomme sur la bouteille. Vanille, crème fraîche, herbe et épices. céréales et viande fumée à la fin. Bouche: Malt grillé, céréales, tourbe, épices en puissance, sucre blanc. La tourbe est assez crasseuse et rappelle les meilleurs feux de camp. Finale: Longue et puissante, avec des touches de tourbe sale, de sel de mer et d’anis. Équilibre: C’est le 24 au soir, il fait tempête dehors, ne cherchez pas plus loin, c’est le scotch à boire.

Big Peat Santa

57.8% alc./vol.

André 88%
Huge and thick ! Phénolique et maritime. C’est tourbé et dense comme nez… un bloc d’asphalte brut lâché en pleine gueule et en bouche, il est tout aussi puissant. Tourbe, terre humidifiée par les vents maritimes, chocolat noir à fort % de cacao, café noir, goudron. Très persistant en bouche, feeling un peu sale et crasseux, puissance de l’alcool. Rétro-olfaction de fruits et de tourbe. Le Père Noël avait définitivement de gros cadeaux à donner aux adultes qui ont été sages cette année.

RV 85%
Un beau cadeau, davantage à recevoir qu’à donner. À l’ouverture, la tequila tourbée pousse un grand cri qui se calme très rapidement. L’arrivée est toute aussi tourbée avec des accents d’Ardbeg qui sont remplacés par le poivre dans sa finale cendré. L’aftertaste manque de finition et n’est que cendrier, cendrier, cendrier. Bon sans être un incontournable, et le pourcentage supplémentaire versus la version standard n’amène que très peu.

Patrick 87%
Nez rappelant un new make, ou du moins un whisky n’ayant vieillit que quelques mois en futs… Notes de vin blanc ??!! En bouche, goudron et cendres, avec une bonne dose d’épices. Une belle profondeur, une belle richesse, une belle surprise. En finale, café noir corsé et tourbe. Un ensemble vraiment intéressant. Pourrait gagner à vieillir quelques années supplémentaires.

English EN Français FR