Revue Québec Whisky 2020

ANDRÉPATRICK


André
L’année 2020 est finalement derrière nous et c’est une bonne chose. Si celle-ci avait commencé sur les chapeaux de roues avec le retour des dégustations au Pub Le Nelligan et celles avec le club, le mois de mars nous a fait grâce d’un coït interrompu côté whisky. La SAQ se remettait de sa latence habituelle des fêtes en nous présentant quelques nouveautés intéressantes pour aussitôt retomber hiberner pour les 10 mois suivants. Alors que d’autres provinces étaient inondées (au sens propre et figuré) de nouveautés alcoolisées. Avec la pandémie, tout est tombé au point mort et personne ne semble s’en être remis encore.

Une belle façon de poursuivre la découverte fût la création de divers groupes d’échanges d’échantillons de whisky, permettant aux adeptes de s’échanger des bouteilles et quelques pépites que certains voulaient bien partager (on mode respect des conventions bien-sûr). Les dégustations du club n’ont jamais été aussi essentielles à la découverte de nouveautés.

Je remercie grandement l’initiative de mes comparses de passer en mode virtuel pour les dégustations du club. Ils ont permis par leur travail acharné la poursuite des activités du club et garanti une quantité phénoménale de dégustations permettant aux membres de garder le lien d’amitié étroit qui caractérise notre Club de dégustation. Mais… n’eut également été de l’enthousiasme des membres du club, ce feu alimentant cette passion commune pour cet élixir serait frivole. Alors un gros merci à vous tous aussi membres du club. Vos participations aux dégustations virtuelles et surtout aux activités de promotions telles que le Festibière et Bulles & Whisky a fait rayonner la réputation du club au sein de la population d’amateurs curieux.

Côté whisky lui-même, l’année 2020 aura été une année positive (c’est rare que tu pourras crier ’’positif’’ sans créer de panique cette année 😊 ). Mes papilles ont croisé une multitude de produits exceptionnels malheureusement pour la plupart, non disponible ici. C’est pourquoi, je ferai mes ‘’best of’’ en 2 parties. Une partie générale et une partie ‘’must have en SAQ’’.

Je suis conscient de la chance que j’ai d’avoir accès à autant de possibilités de dégustation via divers canaux de contacts. Ceci étant dit, le but premier de la page QuebecWhisky était d’en faire la plus grande référence francophone de notes de dégustation de whisky. Force de constater que ce n’est pas seulement en évaluant les produits disponibles ici que celle-ci serait restée ‘’vivante’’. Comme mot de fin avant mon palmarès, un ÉNORME merci à vous chers lecteurs et amateurs de nous suivre. Vous avez été 700,000 !!! à visiter notre site web afin d’y trouver de l’information et des ressources, preuve que vous ne vous abreuvez pas seulement de whisky mais aussi de bonnes évaluations!

On vise le million de visites dans les prochains mois?

Sur ce, pour la nouvelle année, santé évidemment, de bons moments avec vos proches et de belles découvertes whisky.

Slainte Mhath!

*Whisky of the year
Compass Box The General
La preuve que le blending est une science.

*Scottish whisky of the year
Springbank Local Barley 10 ans 2019
Cette distillerie est loin d’être ma préférée, même moi je ne pensais pas voir un whisky de cette distillerie au Top 1 de mon palmarès un jour. La preuve que 2020 n’aura pas été une année comme les autres. Mentions aux Benriach 38 ans Peated 1976, Caol Ila 35 ans et Laphroaig 25 ans.

*Blended Scotch whisky of the year
Dewar’s 27 ans Double Double Ex-Palo Cortado Sherry Cask
Un whisky de 27 ans à 80$ la bouteille de 375ml… take my money!
Mention honorable au Dewar’s 32 ans de la même série.

*American whisky of the year
Elmer T Lee Single Barrel 100 years tribute
L’expérience d’une vie. Mention honorable au George T Stagg mais pour faire changement cette année, relégué en 2eme place.

*Canadian whisky of the year
Wiser’s 23 ans Cask Strength (disponible en SAQ!)
Cette distillerie aura remis à l’avant-plan la qualité exceptionnelle de nos produits locaux. Mention hautement honorable à Two Brewers au Yukon qui est définitivement en train de devenir ma distillerie de whiskies Canadiens préférée. Produits disponibles en SAQ également, un MUST!

*Irish whisky of the year
Tyrconnel 16 ans Oloroso et Moscatel Finish (disponible en SAQ!)
Preuve que l’Irlande se réinvente elle aussi. À essayer et acheter sans retenue. Mention honorable à TEELING qui demeure encore ma distillerie Irlandaise préférée.

*World whisky of the year
Amrut Greedy Angels 8 ans Chairman’s Reserve 2017
Les cieux, c’est ça…

Mention honorifique au Kavalan Peated…hallucinant.
*******************************

Must have et meilleures découvertes qualité prix en SAQ +/-100$

Single Malts
Glenmorangie Original
Glendronach 12 ans Sherry Matured – 79.25$
An Cnoc 12 ans – 80.25$
Laphroaig Quarter Cask – 86.00$
Kilkerran 12 ans – 88.50$
Ardbeg 10 ans – 99.75$
Aberlour A’bunadh – 101.00$

Blended Scotch whisky
Gordon Graham’s Black Bottle – 34.75$
Cutty Sark Prohibition – 36.75$

American whisky
Jim Beam Rye Pre-Prohibition – 29.85$
Jim Beam Bonded – 32.75$
High West Campfire – 79.75$

Canadian whisky
Forty Creek Barrel Select – 25.15$
Lot 40 Cask Strength – 86.25$
JP Wiser’s 23 ans Cask Strength – 138.50$

Irish whisky
Jameson Cask Mates Stout Edition – 40.00$
Redbreast 12 ans Pot Still – 79.00$
Tyrconnell 16 ans Moscatel et Oloroso Finish – 130.00$

World whisky
Armorik Single Malt (France) – 53.75$
Michel Couvreur Overaged – 97.50$


Patrick
2020!
L’année était si bien partie, avec un choix de whisky toujours plus luxuriant, les prix pour les produits réguliers qui commençaient enfin à plafonner et le ciel qui semblait sans nuage. À Québec, le show « Bulles, Whisky et Cie » en février fut encore un mémorable succès qui nous permit de découvrir plein de nouveautés exceptionnelles et de rencontrer des gens tout aussi exceptionnels. Les ambassadeurs se bousculaient aux portes de Québec Whisky, et nous débordions d’idées loufoques d’activités (souvenez vous de la « Soirée du Hockey » de janvier !). Bref, globalement, le monde du whisky se portait vraiment bien et l’avenir s’annonçait radieux comme une journée de vacances au Mexique !

Et là, paf. Sans crier gare, tel un maringouin sur un ruban attrape-mouches, on se retrouve coincé chez nous par une pandémie mondiale comme on n’en avait pas connu depuis un siècle !

Dans notre merveilleux monde du whisky, les conséquences furent nombreuses et essentiellement négatives. La première version de mon texte en faisait d’ailleurs une liste assez exhaustive, jusqu’à ce que Caroline-la-fille-du-CA (ses mots, pas les miens) me fasse réaliser que personne n’a besoin de plus de négativisme, bien au contraire !

Ainsi, certains d’entre nous ont eu beaucoup plus de temps libres, tels les responsables des nouveautés à la SAQ, alors que d’autres ont travaillés d’arrache-pied pour s’occuper de leurs clients, tels leurs équivalents en Alberta. Ces derniers nous ont en effet offerts des nouveautés sur toutes les tablettes à toutes les semaines. Et grâce à cet influx incessant de nouveautés, plusieurs ont trouvés le moyen de se distraire, soit en passant un temps fou sur les réseaux sociaux à nous montrer leurs dernières trouvailles, soit en enviant ces chanceux ou encore, pour ceux qui ont la chance de pouvoir encore voyager entre nos deux provinces, en transportant des tonnes de bouteilles dans leurs bagages!

Pour paraphraser Goscinny: « Nous sommes en 2021 après Jésus-Christ. Tout le Québec est confiné par le virus… Tout ? Non! Un petit groupe d’irréductibles amateurs de whisky résiste encore et toujours.” Québec Whisky, grâce à une équipe du tonnerre avec toutes les compétences et contacts qu’il fallait, s’est viré de bord sur un dix cenne : Une semaine après l’annonce du premier confinement, nous avions déjà mis en place une solution nous permettant de passer en mode 100% virtuel : Notre seul problème fut le succès inattendu de cette formule !!! Nous pouvons donc nous vanter d’avoir été en 2020 le Club de dégustation de whisky le plus actif au pays ! Nous avons tenu plus d’activités que jamais, et nous en avons profité pour avoir des invités (virtuellement) des quatre coins de la planète, du Yukon à l’Argentine, de Pittsburgh à l’Écosse ! Le bon docteur Arruda doit être fier de nous ! Enfin, peut-être pas tant que ça non plus, car nous n’avions plus besoin de faire attention au fameux « 0.08 ».

Personnellement, j’en ai profité pour faire un grand ménage de ma Whisky Room – Fallait bien, elle me sert de background dans mes animations de formations virtuelles. À la quantité de « fonds de bouteilles » que j’ai ainsi vidés, les vidangeurs devaient se dire qu’il y avait un bar clandestin chez nous… J’ai même retrouvé des bouteilles oubliées et presque pleines de Bowmore 1992 et de Balblair 1975 : Ça, c’est mille fois mieux que de retrouver un vieux 20$ dans ses poches de manteau à l’automne !

De plus, ces événements virtuels m’ont permis d’apprendre à connaître des gens avec qui je n’ai jamais le temps de jaser après une activité du Club en « vrai » car je dois nettoyer la salle – j’ai d’ailleurs fini certaines de ces conversations beaucoup trop tard, et j’étais bien content le lendemain matin de pouvoir me lever plus tard en profitant du fait que je n’avais pas à m’habiller et à conduire pour aller travailler. Oui, j’ai été dans le trouble à une couple de reprises quand j’ai réalisé que je commençais certaines de ces journées en vidéo-conférence, mais on finit par apprendre à cadrer la caméra de manière appropriée – ou encore, comme certains de mes collègues, à dire « je ne comprends pas pourquoi vous ne me voyez pas, ma caméra est pourtant bien branchée »…

Enfin, voici donc mes whiskys favoris que j’ai dégustés dans les ~12 derniers mois. Compte tenu de ce que j’ai précédemment laissé entendre au sujet de la SAQ, vous ne serez pas surpris de constater qu’un seul de ceux-ci ait été disponible sur les tablettes de notre monopole d’État favori.

– Licorne de l’année : Lagavulin 19 ans Feis Ile 2019 (Lagavulin étant ma distillerie favorite, il ne faut probablement pas s’étonner ici.)

– Meilleurs single malt scotch (à part le grand gagnant « Licorne de l’année ») : Ex-aequo :
Mannochmore 25 ans Special Release 2016
Jack Wieber’s Classic of Islay #3
Benromach Sherry Cask Matured Peat Smoke 2010-2018

– Meilleur américain : Newport Sea Fog 7 ans (Malheureusement quasi-impossible à trouver à l’extérieur des murs de la distillerie (et encore, faut y aller au bon moment), il s’agit d’un whisky maritime comme je les aime tant !

– Canadian Whisky : Wiser’s 23 ans Cask Strength ** Dispo à la SAQ (Encore une fois, Wiser’s est le gagnant de cette catégorie!)

– Autre pays: Millstone Peated PX Dutch Whisky

– Blended Scotch : Douglas Laing Scallywag 10 ans (J’ai toujours aimé les blends de Douglas Laing (entre autres, Big Peat) – Alors quand une édition spéciale est disponible, il ne faut pas s’étonner que je l’aime bien!)

– Coup de foudre de l’année : Deanston 13 ans 2006 Cream Sherry
(Le gagnant de cette catégorie n’est pas nécessairement un whisky qui a eu la note la plus haute, mais plutôt celui qui m’a laissé une impression la plus magique !)

Bon, la majorité de ces whiskys peuvent vous sembler impossible à trouver, mais j’ai goûté à 5 des 9 whiskys grâce aux activités du Club.

Sur ce, je vous souhaite une superbe année 2021 remplie de belles découvertes!

Laisser un commentaire

English EN Français FR