Waterford Single Farm Origin Ballykilcavan Edition 1.1

50% alc./vol.
Distilled 2016, Bottled 2020. 3 ans, 11 mois, 18 jours, temps de fermentation de 150,5 heures. L’orge semé le 19/03/2015, récoltée 17/08/2015, arrivée à la distillerie le 26/01/2016… et beaucoup plus d’informations peuvent être trouvées via le code sur la bouteille via la page d’accueil de la distillerie. Très geek comme approche!

Le terroir selon Waterford. L’orge, à l’origine des arômes complexes des Single Malts, est influencée par le sol sur lequel elle pousse. Par la terre qui nourrit ses racines, par le microclimat grâce auquel elle se développe, par son terroir. Cette vérité, longtemps sous-estimée, est au cœur du projet Waterford, initié dans la ville irlandaise éponyme, par le célèbre Mark Reynier qui a travaillé avec Jim McEwan a la renaissance de Bruichladdich. Inspirée par les plus grands vignerons du Monde, Waterford transpose sans rel âche au Single Malt la même démarche intellectuelle, la même méthodogie et la même rigueur. Favorisés par l’exceptionnelle richesse du terroir Irlandais mais aussi grâce à un outil industriel de haute technologie, les Single Malts Waterford repoussent les frontières de l’authenticité et de la traçabilité, chaque édition limitée est un Single Farm. L’expression de la complexité d’un seul terroir, d’une seule ferme, d’une seule récolte… Un lieu, une ferme, à la fois !

Waterford est un manifeste radical, un défi intellectuel porté à l’univers des whiskies, une philosophie qui rejette le statu quo. Utilisant de l’orge 100% irlandaise, reconnue comme la plus qualitative au monde, la nouvelle gamme Single Farm Origin est une série d’éditions limitées de whiskies naturels à la provenance ultra pointue qui révèlent le terroir irlandais ferme par ferme, lieu par lieu. Ils sont l’expression de la précision et de la rareté, dévoilant les arômes et saveurs de l’orge issue de fermes irlandaises de petite taille et variant à chaque récolte.

Cette première édition de Ballykilcavan a été distillée à partir de l’orge cultivée par David Walsh-Kemmis dans le comté de Laois, à côté d’une ancienne région boisée, sur un des meilleurs terroirs pour la croissance de l’orge destinée au maltage.

André 81%
Première images au nez, les éditions Bruichladdich Islay Barley. À la fois végétal et agricole. Raisins verts, bananes séchées, poires, caramel, l’orge maltée et l’ananas. La bouche est musclée mais crémeuse à la fois, un peu sur le bois sec, sur les bananes et la purée de poires, caramel et vanille, une touche citronnée, la banane verte aussi. Une fois ingéré, notes de pommes rouges et vertes saupoudrées de poivre concassé. Finale d’herbe épicée, de miel et de malt séché. Le concept est intéressant mais mérite, je crois, une dégustation comparative side-by-side avec les autres expressions de la série.

Patrick 89%
Un très bon whiskey tout en subtilité. Wow, l’avenir du whiskey irlandais me semble bien radieux! Nez : Un beau parfum de malt délicatement sucré, des fruits tropicaux et delà vanille. Bouche : On a versé quelques gouttes de lait au chocolat sur les céréales, qui sont servies dans un bol de chêne. Le petit déjeuner est complété avec des pommes vertes, des bananes bien mûres et un trait de caramel et de vanille. Finale : D’une longueur moyenne, boisée et subtilement sucrée.

Laisser un commentaire

English EN Français FR