Orphan Barrel Forged Oak 15 ans

45.25% alc./vol.
Forged Oak a été trouvé en fouillant dans les rickhouses historiques de la distillerie Stitzel-Weller. Ce Kentucky Straight Bourbon Whiskey a passé 15 années dans des fûts de chêne blanc américain bousinés. Mashbill composé de 86% Corn, 8% Malted Barley, 6% Rye.

André 88%
Nez rempli de gros fruits rouges juteux, tarte aux pommes, planchette de cèdre rouge, caramel. La bouche est douce et souple, très agréable. Cèdre rouge, bois brûlé, crayon de cire, tarte aux pommes et cerises noires, cannelle, fruits secs, accompagné d’une tonne de poivre. Finale de bonne longueur, sur le poivre, les fruits rouges et le bois brûlé.

Patrick 82%
Un bon bourbon, mais qui semble avoir été trop dilué. Bref, c’était parti pour être un beau feu d’artifice, mais il s’est mis à pleuvoir. Nez: Un parfum me faisant presque penser à un whisky canadien, avec une bonne dose de caramel et de cassonade. De belles notes de cerises nous rappellent toutefois qu’il s’agit bel et bien d’un bourbon. L’ensemble baigne dans le jus d’alcool de maïs bien sucré. Bouche: Le nom du whisky prends ici un peu plis de sens avec du beau bois légèrement épicé. Le tout est accompagné des arômes détectés au nez, cerise, cassonade, caramel et maïs. Finale: Un peu courte pour un bourbon de cet âge, avec le bois qui y est un peu plus marqué.

Martin 88%
Nez: Maïs et quartiers de pommes mijotés dans la cassonade et la vanille. Bois et touche de cerise noire. Bouche: Texture cireuse et huileuse, maïs, paille et vanille arrivent au galop. Fruits séchés, épices et chêne brûlé. Finale: Bien épicée et poivrée, notes de bois, de cerise et de maïs séché. La texture cireuse s’étire agréablement ici. Équilibre: Belle expérience que ce bourbon qui de par son mashbill pourrait être considéré comme un corn whiskey.

Orphan Barrel Release #01 • Barterhouse 20 ans

45.1% alc./vol.
Élaboré à partir d’une recette de 75% de maïs, 13% de seigle et de 12% d’orge, bouteille #12807.

André 90%
Assaut de térébenthine en entrée, très porté sur le bois et les produits de vernissage, les cerises bien rouges, l’effet du maïs prononcé et ponctué de salves épicées du seigle. La vanille et le caramel tentent bien que mal d’adoucir le nez et la bouche mais le seigle sort grand vainqueur même si il est dans la catégorie « poid plume » au niveau du pourcentage du mashbill. Mélange de caramel, de clou de girofle et de cannelle, fruits rouges. En bouche, le rye prédomine, genre wood varnish ou un brin d’acétone, influencé par le maïs sucré et les fruits secs, les cerises noires. La texture est vraiment bien, veloutée et sensuelle, un peu huileuse mis à part les épices qui lui donnent quelques tonalités plus pointues. Finale épicée et fruitée, sur le sucre brun et la cannelle. Un whisky qui, pour le dégustateur patient saura livrer ses secrets. Il ne faut définitivement pas se fier aux premiers arômes tirés du verre et laisser le temps au whisky de prendre place pour le plus grand plaisir du nez et de la bouche.

Patrick 93%
Parmi les meilleurs bourbons que j’aie bu, et définitivement le meilleurs à un taux d’alcool sous les 50%. Impressionnant, riche, complexe et parfaitement balancé. J’en ai acheté 2 bouteilles sur le champs! Nez : Savoureux et complexe whiskey, avec épices, biscuits au caramel fraîchement sortis du four, avec une touche de vanille. Appétissant en maudit! Bouche : Wow, épices, chêne, toujours les biscuits au caramel qui sortent du four, le tout parsemé de riches notes de céréales grillées et de cassonade. Finale : D’une belle longueur, marquée par la cassonade.

Martin 91%
Orange bien vif et saturé. Nez: Maïs, chêne, vanille et lavande dominent le nez. Fruits rouges et rye, colle à bois et caramel, clou de girofle et cannelle. Fort complexe et alléchant. Bouche: Étrangement mais agréablement, le rye prend beaucoup de place, mais avec une grande douceur. Maïs, bonbons roses, fruits rouges, cerise et épices. Très velouté, à la hauteur de ses 20 ans. Finale: Longues vagues de sucre brun, de clou de girofle et de chêne. Vent de cannelle. Équilibre: Un bourbon exceptionnellement bien construit qui nous démontre avec succès les bienfaits du vieillissement étendu.

Orphan Barrel Release #04 • Lost Prophet 22 ans

45.05% alc./vol.

André 91%
Cannelle, réglisse rouge, cerises, rye, caramel, fruits rouges divers. J’adore la rondeur du nez, l’onctuosité du maïs et la touche épicée du rye. Le nez offre également de superbes arômes de café noir fraichement moulu et de chocolat noir. La bouche est souple et ronde, belle texture, mais les saveurs sont pour la plupart celles détectées au nez. Il y a un petit côté vieillot poussiéreux en fond de bouche et le whisky s’accroche en fond de langue ce qui confirme son âge vénérable. Belle explosion fruitée et épicée, le 45% est approprié et se niche bien dans l’avalanche de saveurs fruitées. Les épices se décuplent en finale et relèvent l’ensemble. Beaucoup de cannelle, presque pimenté sur la langue, ce qui prolonge agréablement la finale.

Patrick 93%
Un excellent whisky s’il en est un! Riche, profond, complexe et bien équilibré. Nez : Fruits rouges intenses, réglisse rouge, touche de cannelle et rye. Assez unique! Bouche : En bouche, les épices du rye sont beaucoup plus intenses qu’anticipé, mais la dimension fruitée du whisky demeure puissante à un niveau rarement vu dans un bourbon. Le tout est complété par une belle dose de chocolat noir et une subtile note de café. Finale : Très longue, marquée par les épices et la cannelle.

Orphan Barrel Release #05 • The Gifted Horse

57.5% alc./vol.
Bouteille #31486. Mélange provenant de MGP et de Heaven Hill; 38.5% 17 yr Bourbon (Heaven Hill), 51% 4 yr Bourbon (MGP) et 10.5% 4 yr Corn Whiskey (MGP).

André 85.5%
Grains de maïs sucrés, fruits sauvages rouges, caramel brûlé, cire, rye épicé. Y’a une belle quiétude des vieux whiskies vénérables avec une fougue retenue en arrière-plan. Sécheresse épicée en toile de fond aussi et beaucoup de saveurs et de sensations du bois de chêne sec. La bouche est à la fois fruitée et sucrée avec une sensation épicée et sèche. Belle grosse pomme rouge cireuse trempée dans les épices dont la cannelle, le clou de girofle et une bonne dose de poivre noir moulu et de chêne. Personnellement je trouve le whisky un peu débalancé dans l’ensemble. Le bon point est que le taux d’alcool est vraiment bien caché et le whisky est facile à apprécier. La finale est aussi un peu courte et donne beaucoup trop de place aux épices et aux saveurs de chêne qui assèchent la bouche. Dans les éditions que j’ai goûtées de la série Orphean Barrel, celle-ci est celle avec le moins de singularité.

Patrick 89%
Pour un whisky âgé 4 ans, le m’a fait sursauter, mais bon, la qualité du produit et un taux d’alcool honnête font en sorte que je ne peux pas trop me plaindre (mais quand même un peu). Bref, un très bon whisky, mais on paie cher l’équipe de marketing derrière le produit. Nez : Épices, fruits mûrs, grain, vanille, caramel… Bref, un parfum alléchant. Bouche : Bois brûlé intense, épices, fruits mûrs, caramel, grain. Le goût est dominé par le bois brûlé et les épices. Finale : D’une belle longueur, marquée par le bois brûlé, le caramel et les fruits mûrs.

Martin 86.5%
Nez: Maïs et vanille sont les notes prédominantes quand on met le nez au-dessus du verre. Un peu de caramel et de fruits ferment le cercle. L’alcool est sournois… Bouche: Épices, fruits, chêne et maïs. Un peu de vanille, mais on se perd rapidement dans son degré d’alcool. Finale: Un peu déséquilibrée ici, on se fait donner un uppercut rendu ici par les épices, ou devrais-je plutôt dire qu’on se fait ruer par un cheval bien amanché. Équilibre: Ça commence bien, mais j’ai la triste impression qu’au cours de l’assemblage on a un peu perdu le contrôle.

Orphan Barrel Release #06 • Entrapment

41% alc./vol.
Le premier release de whiskey non-American de la série Orphan Barrel. Originalement un Crown Royal 25 ans, mashbill 97% corn et 3% malt.

André 83%
Céréales séchées enrobées de caramel et d’une touche de cannelle, oranges, cassonnade et sirop d’érable, des saveurs qui expriment bien le style Canadian Whiskey classique. La bouche est sèche et poivrée, beaucoup de caramel et de cassonnade, popcorn au beurre, butterscotch, vanille, Relativement linéaire comme présentation. Aux gorgées subséquentes j’ai des notes de crème brûlée et de fruits rouges. Longue finale acérée, très poivrée, caramel et fruits rouges.

Patrick 89%
Un très bon whisky, avec beau mélange de sucre et d’épices, qui saura faire tripper les amateurs de whisky canadien qui ont la dent sucrée. Ceci étant dit, à ce prix, j’ai déjà vu de meilleurs whiskys canadiens. Nez : Cassonade, caramel et légers fruits, le tout recouvrant avec brio la vanille et la planche de bois. Sucré et appétissant. Bouche : D’abord les épices, puis le bois sec et la vanille et enfin un beau mélange de cassonade chauffée. En fait, les épices ne nous quittent jamais tout à fait. Finale : D’une longueur moyenne, marquée par les épices et la cassonade.

Martin 84.5%
Nez: Céréales, miel, cannelle et fruits rouges. Léger vent d’eau d’érable qui vient sceller le portrait d’un bon vieux whisky canadien, seule appellation qui se doit d’avoir un goût et des arômes bien particuliers. Bouche: Miel et caramel, pâte de fruits, touche d’épinette et de poivre rose. Bien relevé. Finale: Boisée et fruitée, sur des notes de poivre, de cannelle, de fruits des champs et de tire d’érable. Équilibre: Bien intéressant, un beau whisky bien âgé, avec des notes assez classiques. Expérience linéaire, mais on n’a pas toujours envie de sortir des sentiers battus.

Orphan Barrel Rhetoric 21 ans

45.1% alc./vol.
Distillé en 1933 à la Distillerie Bernhein et entreposé à la distillerie Stitzel-Weller.

André 82%
Bois brûlé, réglisse et pomme caramel, cèdre rouge, chandelle de cire, clou de girofle, épices des Caraïbes, touche de solvant à peinture. La bouche est remplie de cerises noires, grosses notes de bois carbonisé, très poivrée et épicée aussi, caramel brûlé. Je suis étonné que le bois brûlé ait autant monopolisé la bouche. J’espérait quelque chose de beaucoup plus doux et raffiné. La texture est elle aussi decevante, diluée et sans côté gras ou huileux. Finale moyenne en longueur, relevée par les épices et le poivre, réglisse et bois calciné.

Patrick 84%
Un bon whiskey, et sans grande surprise compte tenu de son âge, plutôt boisé. Nez: Du chêne sucré, du cuir, un peu de vanille, une touche de caramel et une goutte de miel. Bouche: Beaucoup de bois sec et brûlé, une bonne dose d’épices et du chocolat noir. Finale: D’une longueur moyenne, et bien boisée.

Martin 85.5%
Nez: Le caramel chauffé et le bois carbonisé sont les premiers arômes qui nous prennent d’assaut. Poivre noir, rhum, sucre brun et fruits secs. Bouche: Maïs lointain, vanille et bois brûlé. Sucre en poudre et eau d’érable. Poivre et cannelle en puissance. Le bois fait un retour en fin de bouche. Une bonne montagne russe de saveurs intenses. Le degré d’alcool parait plus fort qu’en réalité. Finale: On redescend un peu du nuage, tranquillement sur la planche de bois brûlé, avec les fruits secs, la cerise, la vanille et le maïs. La sécheresse en bouche domine è la fin. Équilibre: Un bourbon à première impression bien agréable, ou à dominance de chêne, mais aussi avec de belles saveurs sucrées et fruitées. La finale laisse un peu sur notre appétit, surtout avec les attentes élevées que peuvent être attendues d’un whisky de cet âge. Je ne cracherais pas toutefois sur une bouteille.

Orphan Barrel Rhetoric 24 ans

45.4% alc./vol.
Distillé à la Distillerie Bernhein et entreposé à la distillerie Stitzel-Weller. Mash bill 86% corn, 8% malted barley, 6% rye.

André 86%
Après un quart d’heure passé dans le verre à s’aérer, intenses notes de bois brûlé au nez qui est licoreux et livre de savoureuses effluves de réglisse fraiche et de cerises noires dans leur jus. Un peu plus tard, cassonade et caramel, bois crâmé, cannelle et anis. Bouche à la texture ronde et cireuse, cerises noires, cannelle et anis, bois calciné, réglisse, pommes caramel, fruits rouges. Finale de pommes caramel saupoudrées de poivre, de cannelle et d’anis. Rétro-olfaction de bois brûlé. Un peu rectiligne côté saveura mais au moins ça a le mérite d’être bien présenté et pas dominé par le bois.

Patrick 85%
Un très bon whiskey, avec beaucoup de bois mais le tout est très bien balancé. Nez: Un parfum sucré avec de la cerise, du bois avec encore un peu de sève et du caramel. Bouche: Du bois sec, du charbon de bois, de la cassonade et un peu de cerise. Finale: D’une longueur moyenne, boisée et avec quelques noix.

Martin 85%
Nez: Maïs séché et bois grillé, cerise et vanille, le tout chapeauté par un poivre blanc assez intense. Un peu de réglisse noire et de caramel tentent de percer. Bouche: Bois et vanille, miel et cerise. La texture semble un peu aqueuse pour un whisky de cet âge. Le poivre et la cannelle nous ramènent à l’ordre. Finale: Un peu de gomme balloune et d’anis, la planche de chêne brûlé est toujours omniprésente. Équilibre: Quand même bien construit, je ne peux pas me plaindre sur la charpente de cet embouteillage, à l’exception près que j’aurais aimé y voir une texture plus enveloppante.

Orphan Barrel Rhetoric 25 ans

45.5% alc./vol.
Distillé à la Distillerie Bernhein et entreposé à la distillerie Stitzel-Weller. Mash bill 86% corn, 8% malted barley, 6% rye.

André 92%
Nez de violette et de gomme savon, grosse cannelle, anis fraîche, cerises, un brin d’acétone, fruits rouges, cerises et pommes, oranges trempées dans le caramel chaud. Le bois brûlé est encore là mais beaucoup plus contrôlé que dans les éditions précédentes. La bouche est grasse et cireuse, divine texture d’où s’extirperont les notes d’épices et de bois brûlé quelques secondes après ingestion. Chocolat noir, cacao, bois brûlé, cannelle, poivre et anis. La bouche est très relevée par les épices, superbe texture. Le rye est incroyablement présent pour une si petite partie du mashbill. Belle finale sur les fruits rouges épicés et où l’alcool est plus présent.

Martin 91%
Nez: Gomme savon c’est clair, pétales de fleur, maïs, vanille, cannelle, chêne grillé, cerises et caramel. On se retrouve ici devant une belle complexité, un beau défi de dégustation. Bouche: Belle texture agréable, caramel et maïs. Cerises, retour de la gomme savon. Poivre et bois, fleurs et paille. Un peu de poudre de cacao boucle ce rodeo. Finale: Épices bien dosée par le seigle, bois sec, fleurs, cerises et vanille. Cannelle, poivre et fruits séchés. Équilibre: Tous les éléments sont là pour qu’on veuille y retourner. Difficile d’attraper toutes les facettes de ce whisky dès la première dégustation, il mérite qu’on le revisite de temps à autre…

English EN Français FR