Orphan Barrel Release #01 • Barterhouse 20 ans

45.1% alc./vol.
Élaboré à partir d’une recette de 75% de maïs, 13% de seigle et de 12% d’orge, bouteille #12807.

André 90%
Assaut de térébenthine en entrée, très porté sur le bois et les produits de vernissage, les cerises bien rouges, l’effet du maïs prononcé et ponctué de salves épicées du seigle. La vanille et le caramel tentent bien que mal d’adoucir le nez et la bouche mais le seigle sort grand vainqueur même si il est dans la catégorie « poid plume » au niveau du pourcentage du mashbill. Mélange de caramel, de clou de girofle et de cannelle, fruits rouges. En bouche, le rye prédomine, genre wood varnish ou un brin d’acétone, influencé par le maïs sucré et les fruits secs, les cerises noires. La texture est vraiment bien, veloutée et sensuelle, un peu huileuse mis à part les épices qui lui donnent quelques tonalités plus pointues. Finale épicée et fruitée, sur le sucre brun et la cannelle. Un whisky qui, pour le dégustateur patient saura livrer ses secrets. Il ne faut définitivement pas se fier aux premiers arômes tirés du verre et laisser le temps au whisky de prendre place pour le plus grand plaisir du nez et de la bouche.

Patrick 93%
Parmi les meilleurs bourbons que j’aie bu, et définitivement le meilleurs à un taux d’alcool sous les 50%. Impressionnant, riche, complexe et parfaitement balancé. J’en ai acheté 2 bouteilles sur le champs! Nez : Savoureux et complexe whiskey, avec épices, biscuits au caramel fraîchement sortis du four, avec une touche de vanille. Appétissant en maudit! Bouche : Wow, épices, chêne, toujours les biscuits au caramel qui sortent du four, le tout parsemé de riches notes de céréales grillées et de cassonade. Finale : D’une belle longueur, marquée par la cassonade.

Martin 91%
Orange bien vif et saturé. Nez: Maïs, chêne, vanille et lavande dominent le nez. Fruits rouges et rye, colle à bois et caramel, clou de girofle et cannelle. Fort complexe et alléchant. Bouche: Étrangement mais agréablement, le rye prend beaucoup de place, mais avec une grande douceur. Maïs, bonbons roses, fruits rouges, cerise et épices. Très velouté, à la hauteur de ses 20 ans. Finale: Longues vagues de sucre brun, de clou de girofle et de chêne. Vent de cannelle. Équilibre: Un bourbon exceptionnellement bien construit qui nous démontre avec succès les bienfaits du vieillissement étendu.

Orphan Barrel Release #04 • Lost Prophet 22 ans

45.05% alc./vol.

André 91%
Cannelle, réglisse rouge, cerises, rye, caramel, fruits rouges divers. J’adore la rondeur du nez, l’onctuosité du maïs et la touche épicée du rye. Le nez offre également de superbes arômes de café noir fraichement moulu et de chocolat noir. La bouche est souple et ronde, belle texture, mais les saveurs sont pour la plupart celles détectées au nez. Il y a un petit côté vieillot poussiéreux en fond de bouche et le whisky s’accroche en fond de langue ce qui confirme son âge vénérable. Belle explosion fruitée et épicée, le 45% est approprié et se niche bien dans l’avalanche de saveurs fruitées. Les épices se décuplent en finale et relèvent l’ensemble. Beaucoup de cannelle, presque pimenté sur la langue, ce qui prolonge agréablement la finale.

Patrick 93%
Un excellent whisky s’il en est un! Riche, profond, complexe et bien équilibré. Nez : Fruits rouges intenses, réglisse rouge, touche de cannelle et rye. Assez unique! Bouche : En bouche, les épices du rye sont beaucoup plus intenses qu’anticipé, mais la dimension fruitée du whisky demeure puissante à un niveau rarement vu dans un bourbon. Le tout est complété par une belle dose de chocolat noir et une subtile note de café. Finale : Très longue, marquée par les épices et la cannelle.

Orphan Barrel Release #05 • The Gifted Horse

57.5% alc./vol.
Bouteille #31486. Mélange provenant de MGP et de Heaven Hill; 38.5% 17 yr Bourbon (Heaven Hill), 51% 4 yr Bourbon (MGP) et 10.5% 4 yr Corn Whiskey (MGP).

André 85.5%
Grains de maïs sucrés, fruits sauvages rouges, caramel brûlé, cire, rye épicé. Y’a une belle quiétude des vieux whiskies vénérables avec une fougue retenue en arrière-plan. Sécheresse épicée en toile de fond aussi et beaucoup de saveurs et de sensations du bois de chêne sec. La bouche est à la fois fruitée et sucrée avec une sensation épicée et sèche. Belle grosse pomme rouge cireuse trempée dans les épices dont la cannelle, le clou de girofle et une bonne dose de poivre noir moulu et de chêne. Personnellement je trouve le whisky un peu débalancé dans l’ensemble. Le bon point est que le taux d’alcool est vraiment bien caché et le whisky est facile à apprécier. La finale est aussi un peu courte et donne beaucoup trop de place aux épices et aux saveurs de chêne qui assèchent la bouche. Dans les éditions que j’ai goûtées de la série Orphean Barrel, celle-ci est celle avec le moins de singularité.

Patrick 89%
Pour un whisky âgé 4 ans, le m’a fait sursauter, mais bon, la qualité du produit et un taux d’alcool honnête font en sorte que je ne peux pas trop me plaindre (mais quand même un peu). Bref, un très bon whisky, mais on paie cher l’équipe de marketing derrière le produit. Nez : Épices, fruits mûrs, grain, vanille, caramel… Bref, un parfum alléchant. Bouche : Bois brûlé intense, épices, fruits mûrs, caramel, grain. Le goût est dominé par le bois brûlé et les épices. Finale : D’une belle longueur, marquée par le bois brûlé, le caramel et les fruits mûrs.

Orphan Barrel Release #06 • Entrapment

41% alc./vol.

Patrick 89%
Un très bon whisky, avec beau mélange de sucre et d’épices, qui saura faire tripper les amateurs de whisky canadien qui ont la dent sucrée. Ceci étant dit, à ce prix, j’ai déjà vu de meilleurs whiskys canadiens. Nez : Cassonade, caramel et légers fruits, le tout recouvrant avec brio la vanille et la planche de bois. Sucré et appétissant. Bouche : D’abord les épices, puis le bois sec et la vanille et enfin un beau mélange de cassonade chauffée. En fait, les épices ne nous quittent jamais tout à fait. Finale : D’une longueur moyenne, marquée par les épices et la cassonade.

English EN Français FR