Cadenhead North British 29 ans

46% alc./vol.
Single Grain – 1985-2815 – 432 bouteilles

André 81%
Nez plutôt réservé, céréales HoneyComb, miel, beaucoup de vanille, biscuits au beurre, rectiligne comme profil aromatique. La qualité de la texture en bouche est incroyable, sensation de beurre fondu et de crème fouettée, grosse vanille recouverte de miel. La sensation finement acérée des céréales séchées facilement perceptible, notes de chocolat au lait, de caramel, pommes, oranges et agrumes. On se lasse peut-être un peu trop rapidement les saveurs faisant partie du même spectre aromatique. Finale sur les céréales séchées, le caramel et le toffee, sucre. Parfait pour comprendre les grains whiskies mais pour le voyage aux quatre coins de la palette de saveurs, on repassera.

Patrick 90%
Un superbe whisky d’une douceur incomparable : Parfait pour le déjeuner! Nez : Un petit déjeuner santé et sucré, avec des fruits des champs, du melon-miel, du yogourt à la vanille et des céréales Honeycomb (bon, pas si santé et que ça, le déjeuner). Bouche : De l’orge, des amandes, une bonne dose de vanille, des pêches, du melon-miel et de la cassonade. Finale : D’une belle longueur, fruitée et sucrée.

Clan Denny North British 30 ans Vintage 1979

54.2% alc./vol.
La distillerie fut créée en 1885 par un groupe d’industriels parmi laquelle figure Andrew Usher, qui eut le premier l’idée de commercialiser en 1860 un mélange de whisky de malt et de whisky de grain. Ce premier blend fut vendu sous le nom de “Old vatted Glenlivet”. La distillerie North British commença à produire en septembre 1887. La distillerie utilise principalement le maïs comme ingrédient de base, mais également du malt vert . La distillerie fut la première à installer un “Saladin Box” pour produire son malt en 1948. North British est la dernière distillerie en activité à Edimbourg et aussi la seconde distillerie de grain en importance en Écosse. Outre la production de whisky de grain pour les marchés du blend (entre autres J&B, Famous Grouse, Chivas Regal, Lang’s, Isle of Skye et Cutty Sark), North British produit également d’autres alcools de grain: du gin et de la vodka.

André 90%
Grain whisky vous dites ? Pas de doutes. Mais ne vous fiez pas simplement aux céréales vanillées du nez avant de tirer vos conclusions. La bouche offre un éventail de saveurs très variées. Le grain est bien là, mais s’accompagne d’un voile très éparse de fumée, d’où s’échappe les fruits nappés de caramel avec le retour incessant sur le grain de céréales. La finale est longue et adoucie par les effluves de caramel, qui aident à apaiser le taux d’alcool qui est tout de même à plus de 54%. Le côté rêche de certains embouteillages de bourbons est plus proéminent en finale, ce qui avec le mélange des sucres et des fruits est assez déconcertant. Un découverte étonnante et singulière à un prix plus qu’abordable.

RV 91.5%
On s’en fiche du pure malt. Grain étonnamment vineux avec une pointe de vanille atypique mais très alléchante, le tout terminé olfactivement par du grain fumé. En bouche le grain s’est retiré et c’est la fumée profonde et le bois qui se font goûter. Retour sur la vanille et le chêne en finale, avec une longueur à la hauteur des 30 ans de la bouteille. Tout ce que j’attend d’un single grain single cask, et un prix plus qu’approprié.

Douglas Laing Director’s Cut North British Single Grain 50 ans 1963 Single Cask

46.4% alc./vol.
#DEL 10268, 252 bouteilles.

André 90%
Doux comme de la dentelle. Cire d’abeille pour le bois, vanille, coconut, toffee, céréales. On peut ressentir le whisky âgé sous cette avalanche de saveurs bien douces. La noblesse du vieux whisky se livre à travers les notes poussiéreuses de céréales. La bouche est fraiche et épurée, beaucoup de toffee et de meringue, crème glacée à la vanille, crème brûlée, marmelade d’orange saupoudrée d’épices. Finale longue mais très variée au niveau du goût. Un single grain de belle conception, à la superbe balance et au taux d’alcool approprié.

North British 1980 Single Cask

60.3% alc./vol.
Embouteillé en 2000.

André 86%
Céréales au miel, toasted grains, céréales Sugar Crisp, sucre brun, noix brûlées, wood shavings, agrumes présenté dans un nez pointu mais vraiment agréable. La conjonction céréales-bois du fûts est la pierre angulaire de cet embouteillage. On peut vraiment ressentir l’effet du fût neuf, les notes de vanille sont omniprésentes au nez, et il faut par ailleurs réussir à passer outre le taux d’alcool assez puissant afin d’accéder aux saveurs, c’est comme un peu une chasse aux trésors afin de dénicher les saveurs relativement douces d’ailleurs sous cet édredon d’alcool. Raisins, vanille, pommes ou jus de pomme avec un peu d’acidité. Bouche asséchée sur la vanille et les fruits, le caramel. Longue finale sur le sucre, la vanille et le caramel. Assez rectiligne, la conjonction du nouveau fût et du grain whisky n’apporte pas quelque chose de bien diversifié mais l’ensemble est cohérent et relativement bien présenté.

English EN Français FR