Heaven’s Door Double Barrel Whiskey

50% alc./vol.

Mélange de trois whiskeys : Les deux premiers whiskeys proviennent du Tennessee, ont vieillis 6 ans dans des fûts d’Ex-Bourbon de premier remplissage et sont passés par le « Charcoal Mellowing » ou Lincoln County Process. Le mashbill est 84 % de maïs, 8 % de seigle et 8 % d’orge maltée. Le troisième whiskey, âgé de 7 ans, provient de l’Indiana (probablement MGP) avec un mashbill de 95 % de seigle et de 5 % d’orge maltée. Enfin, les trois whiskies sont mélangés, puis âgés pour une année supplémentaire dans un « toasted and alligator char barrel ».

Patrick 83%
Un whisky plutôt bon, sans rien réinventer. Bref, je le recommande uniquement pour les fans finis de Bob Dylan! Toutefois, pour les autres, vous ne manquerez rien si vous passez à côté sans vous arrêter. Nez : Biscuits à l’érable, noix, fruits séchés et un peu de chêne grillé. L’ensemble paraît manquer d’intensité. Bouche : Un beau mélange d’épices boisées, avec des cerises noires, une grosse dose de chêne sec, du cacao sec et une discrète note d’orange. L’ensemble est dominé par le bois et ses épices, et présente une assez belle texture en bouche. Finale : D’une longueur moyenne et chaleureuse.

Heaven’s Door Straight Bourbon

46% alc./vol.

Mashbill de maïs à 70%, seigle à 22% et 8% d’orge. Recette exclusive produite par une distillerie inconnue du Tennessee.

Patrick 82%
Un assez bon whiskey, mais je dois admettre que mes attentes ont été déçues, probablement à cause d’un marketing trop efficace et de médailles reçues trop facilement par des concours un peu bidons. Quand même une bonne excuse pour écouter Bob Dylan chanter Knockin on Heaven’s Door! Nez : Du pain brun, de discrets fruits secs, du popcorn au beurre et quelques noix. Bouche : De belles épices provenant du seigle, du chêne toasté, des fruits mûrs, du poivre, de la cannelle, de la vanille, du caramel et une touche de noix. Finale : D’une longueur moyenne, fruitée et boisée.

Heaven’s Door Straight Rye Whiskey

46%
 alc./vol.
Agé de 7 ans. Finition de 6 mois en fûts de chêne des Vosges. Mashbill de seigle à 95% et à 5% d’orge. Distillé en Indiana (MGP?)

Patrick 84%
Un autre bon rye whiskey de MGP (enfin, probablement…) présentant une très belle intensité qui doit être utile pour bien des cocktails. Étant plutôt déçu de mon achat, je l’ai essayé sur glace, rapport qu’il faisait vraiment chaud (en Floride) ce soir-là… Et c’est le meilleur, voir le seul whisky que j’aie vraiment apprécié sur glace (tellement bon sur glace que j’ai fini la bouteille sans m’en rendre compte!) Nez : Le parfum typique du whiskey de seigle américain, mais avec un côté plus herbeux que la moyenne. Bouche : Les herbes explosent ici, avec de l’herbe fraichement coupée, du fenouil, de l’aneth, du cèdre et de la coriandre. Le tout vient avec du chêne épicé, du poivre noir, des pelures d’orange et un peu de menthe. Le tout est porté par une belle texture. Finale : D’une longueur moyenne, épicée et herbacée.

English EN Français FR