Deveron 12 ans

40% alc./vol.
Ce single malt léger est élaboré au sein de la distillerie Macduff qui se situe à l’est des Highlands, à la limite du Speyside.

André 78%
Pommes vertes nappées de miel, agrumes, vanille, herbe verte peut-être. Nez agréable et calme, un peu effervescent. Ce whisky possède une joie, quelque chose de festif au nez que la bouche trahira dès la première gorgée. L’arrivée est fade, la texture plate avant que n’arrive la forte vague d’épices qui désarçonne légèrement. Heureusement, les fruits secs et la pomme verte émergent avec bonne force de l’ensemble et nivellent l’équilibre général. Finale épicée, herbeuse très bizarre. Un whisky à la palette aromatique singulière et à l’équilibre discutable. Un échantillon fera l’affaire si vous pouvez vous passer d’une bouteille.

Patrick 85%
Un très bon whisky de semaine qui nous change de l’ordinaire. Une belle surprise qui gagnerait à être plus connue. Nez : Grain légèrement grillé et couvert d’une couche de miel, d’une touche de pommes vertes et de fleurs. Bouche : Céréales sucrées avec une touche subtile de fumée, d’épices et de sel. On est à des lieues d’Islay, mais ça demeure un très bon whisky de semaine. Finale : Marquée par l’orge salée, mais malheureusement un peu courte.

Deveron 18 ans

40% alc./vol.
Construite en 1960 dans le village de pêcheurs de Macduff, Deveron est la distillerie la plus au Nord-Est de l’Ecosse. Elle se situe là où la rivière Deveron rencontre la mer, ce qui procure à son whisky un style marin, empli de notes fruitées.

André 76%
Mélange de poires au caramel et d’oranges, vanille et fleurs blanches, encore cette sensation de poudre sucrée des gommes Bazooka. Un peu plat comme présentation et le nez n’offre rien de bien attrayant. La bouche goûte un peu le métallique bizarre, le poivre broyé et les épices, les saveurs de poires et d’oranges sont délavées et noyées dans un amalgame de saveurs industrielles et métalliques bizarre. La finale est courte, poivrée et épicée. Une bonne raison pour cacher le whisky dans une bouteille verte presque opaque. Quel gachis.

Patrick 86%
Un superbe whisky qui gagnerait à être mieux connu, riche et complexe. J’aime, mais &#@%, arrêtez de diluer mes whiskys! Dans ce cas-ci, ça rend le rapport qualité/prix moins intéressant qu’il aurait dû l’être. Bref, à la moitié du prix, je recommande le 12 ans sans hésiter! Nez : Ça sent bon… Ça sent la mer, un peu de xérès, des pommes et une touche subtile de biscuits “Social Tea”. Bouche : Sel délicat, mais pas subtil pour autant, xérès qui lui, est un peu subtil, bois brûlé, oranges, miel et un peu d’épices. La texture en bouche pâtit grandement d’une trop grande dilution. Finale : D’une belle longueur, fumée et fruitée. J’aime vraiment la saveur qu’il me reste en bouche.

Glen Deveron 10 ans 1990

43% alc./vol.
MacDuff Distillery.

André 78%
Grains d’orge et bananes vertes pas mûres, un peu d’herbe ou de foin mouillé peut-être. Belle texture en bouche; oranges et zeste de citron, un peu d’épices, principalement la cannelle. Très sec en bouche… le grain, le bois ou les épices, on ne saurait trop dire, peut-être même le jumelage des trois. Les épices prennent de la force en finale, ce qui fait taire les autre arômes, précipitant la tombée de l’évolution (déjà pauvre) des divers éléments dans une finale monochrome, sèche et poivrée.

RV 83.5%
Au cœur de prolifique Speyside, anonyme en milieu de parade, vaut mieux attendre qu’il enlève son déguisement. De l’ouverture de sherry et de grain beaucoup trop mûr, l’arrivée est très aqueuse, froide, de caramel foncé un peu trop habillé. Mais d’une bouche très ronde, on avait gardé du merveilleux trèfle pour la finale habile. Inaperçu mais efficace.

Glen Deveron 20 ans – Royal Burgh Collection

40% alc./vol.
Macduff Distillery

André 78.5%
Agréable mélange de sherry, de purée de pommes sucrées et bananes, poudre des gommes Bazooka, caramel, miel, lilas en fleur. Un peu trop rectiligne en bouche, malgré les fruits et les notes florales poudreuses, belle vanille ronde, sherry fruité, pommes, caramel, chocolat au lait, fruits secs. Courte finale, diluée, fruitée, florale.

Patrick 86%
Un whisky simple et efficace. Bon, honnêtement, si c’était mon whisky, je serais un peu déçu du résultat après 20 ans. Mais le prix (en boutique hors-taxe, toutefois), demeure honnête. Nez : Parfum de malt sucré et légèrement fruité. Léger, mais appétissant. Bouche : Du malt, les épices du chêne, des fruits et un peu de sucre. Et aussi un peu de chocolat. Finale : D’une belle longueur, avec un peu d’épices et du chêne.

English EN Français FR