Porto Morretes Cachaça Vieillie

40% alc./vol.
Brésil.

RV 83.5%
Au rhum, ce cachaça représente ce qu’est le mezcal au tequila, avec son caramel sale des whiskies industriels mais l’aspect végétal des rhums agricoles et même de vanille lorsqu’il respire. Au goût, la canne semble plus vieille et assez aggressive, en très bon médium sur toute la ligne. Avec sa finale légèrement boisée, il gagne de gorgée en gorgée et mérite de sortir des sentiers battus.

Rhum PMG Marie Galante

40% alc./vol.
Guadeloupe.

RV 85%
Ca sent bon la canne! Avec un léger salé de cactus et plein de citron, le nez précède avec fraîcheur l’arrivée explosive du rhum qui pique les lèvres et la langue. Définitivement pas pour les débutants dans le monde du rhum agricole, la finale encore toute de canne vêtue est bien au chaud même si elle arbore de beaux agrumes. Un bon moyen, davantage agricole que plaisancier, de transformer sa gorge en île du sud.

Plantation Barbados 2000

42% alc./vol.

Patrick 84%
Caramel fruité agréable.  En bouche ,doux caramel ,très bonbon.  Finale un peu courte ,marquée par la mélasse.  Bon ,mais rien d’extrordinaire non plus.


Plantation Single Cask Guadeloupe 1998 Sauternes Cask Finish

42% alc./vol.
Rhum de 11 ans fabriqué de manière agricole et ayant subit une finition en ex-fût de sauternes.

RV 90%
Dès qu’on l’hume, rappelle ou fait découvrir à quel point on a soif de rhum. Gelée de bleuets avec certains airs du whisky suédois Mackmyra, la canne oeuvre en toile de fond mais c’est le sucre fruité qui donne les couleurs. En bouche, l’arrivée est douce mais chaude, douce mais puissante, puis la finale avec un petit air du rhum La Favorite étincelle de canne mais encore plus de caramel fruité. Un excellent médium à ceux qui craignent toujours (et injustement à mon humble avis) les rhums agricoles; les fermières sont probablement sexy en Guadeloupe…

Plantation Panama 2002

46% alc./vol.

RV 87%
Super estival, une autre réussité de l’embouteilleur mais définitivement dans le rayon des rhums hyper fruités. À se demander s’il s’agit d’un punch aux fruits, avec très peu de caramel s’expérience commence de très belle manière. En bouche, le fruit se poursuit, aussi loin d’un rhum standard et aussi près du jus que je ne le tolère, la finale plus sèche fait ressortir les qualités spiritueuses et le gros sucre dur, ce qui fait partiellement oublier tous les fruits. Un excellent et surprenant rhum en 2 temps, le genre que je me demande s’il ne peut pas plaire à quelqu’un. Tout un punch. Aux fruits.

Patrick 90%
Nez: Fruits, bananes, ananas et herbes baignant dans une douce canne à sucre.  Bouche: Attaque massive de sucre et d’herbes, avec une petite note boisée.  Finale: Longue, marquée par les fruits (surtout la banane), la vanille et le miel. Balance:   Sublime.  J’en prends une bouteille. 2e tasting: 89% Nez : Herbes mouillées et caramel.  Aussi un peu de terre.  Bouche : Toujours l’herbe, mais plus intense qu’au nez.  Touche de vanille typique du fût de chêne.  Très subtile touche de fumé/brûlé.  Finale : La touche de fumée se démarque.  Belle longueur.  Balance : Le fût a ajouté un belle touche intense.

Plantation Panama 2000

42% alc./vol.
Rhum de 9 ans distillée en alambic à colonnes.

RV 90%
Avec une couleur étonnamment rouge pour un rhum, le nez fleurte avec le caramel sans s’y plonger de manière grotesque. Arrivée est d’abord très fruitée, sans le côté désagréable de trop de rhums industriels. En finale, on voyage sur une très large palette, en embarquant avec un goût végétal, avant de passer par la terre exotique, puis on conclut dans le fruité. Un beau voyage qui sait ne pas tomber dans le facile. Encore une excellente sélection de la gamme Plantation, je ne sais comment ils font pour tomber sur de tels barils, mais chose sûre, ça fonctionne presque toujours.

Plantation Nicaragua 2001

42% alc./vol.

RV 84%
Dans la gamme des Plantation, ce n’est pas le premier du Nicaragua pour lequel j’ai de la misère, et c’est encore le cas ici. Un soupçon de canne, un peu de caramel mais surtout de la fleur. Terre et orange sur la langue, avant la finale dans le même ton et très sucré. Un peu trop léger pour mes propres goûts, gardons-le pour les cocktails.

Patrick 89%
Riche parfum de caramel et de cassonade fruitée.  En bouche, toujours le carmel, mais avec une étrange et agréable note végétale.  La finale s’étire sur une note caramel brûlé.  Un mélange de saveurs original et réussi!


Plantation Guyana 1999

45% alc./vol.
Rhum distillé dans un alambic de cuivre traditionnel et vieilli en fûts de bourbon.

RV 82%
Plutôt racé olfactivement avec des épices sucrées et des baies sauvages se rapprochant du bleuet. En bouche, il est plus rond et concentré, malgré qu’on joue sensiblement sur les mêmes notes que le nez entonnait. Un passage sur le tabac non dénigré de sens se goûte en finale, avant que le caramel brûlé s’empare du souvenir qe j’en garderais. Intéressant, or ce rhum semble tituber grâce à un manque de balance qui lui fait perdre quelques points.

Patrick 88%
Nez : Terreux avec de belles notes de canne à sucre.  Petite note de caramel.  Bouche : Canne à sucre, herbe et pointe d’épices rappelant peut être un fût de bourbnon.  Finale : Un peu courte et marquée par le maïs du bourbon.  Balance : La finale est un peu courte, mais somme toute, encore une réussite de Plantation.

Plantation Guyana 1990

45% alc./vol.
Rhum distillé en alambic de cuivre traditionnel.

RV 86%
Canne et paille funky avec du caramel, effacé et suspendu, plus haut dans les airs. L’arrivée de paille est encore plus végétale mais aussi ensoleillée. En finale, son meilleur point, je goûte un vrai rhum typé, avec de la vanille fraîche que se termine très bien en aftertaste. Un rhum de nuances, subtil mais aussi très efficace.

Patrick 90%
Nez agréable et chaleureux rappelant un champ de canne après le passage d’une moissonneuse-batteuse (heu, quoi?). Arrivée en bouche fantastique, chaleureuse, enveloppante, sucrée, avec des fruits rouges. Le tout évolue qui évolue sur un feuillu très vert, une sève, moins sucré. Quel bel équilibre! Quelle richesse de saveur! Idéal lorsqu’on veut prendre un verre sans se casser la tête, mais encore mieux pour celui qui recherche un spiritueux fin de dégustation!

Plantation Grenada 2003

42% alc./vol.

Patrick 90%
Un excellent whisky, surtout au niveau de l’arrivée en bouche qui se révèle extraordinaire.  Nez : Notes de jasmin, d’ananas, de banane (et autres fruits exotiques!) et de vanille.  L’ensemble paraît quasi-sirupeux, du moins au nez!  Bouche : L’arrivée en bouche est extraordinaire, avec une vague de fleurs et de fruits exotiques portées par un discret mélange de miel et de caramel.  Ensuite, quelques beaux petits fruits rouges mûrs et de très subtiles épices font leur apparition pour donner une belle complexité à l’ensemble.  Finale : On la voudrait plus longue et plus intense, mais elle sait conserver l’excellence de l’ensemble du goût.

RV 91.5%
Belle intro: sucre en gnénral et îles du sud en spécifique. Ni canne ni caramel mais plein de bons fruits tropicaux et même un peu de banane. L’arrivée est encore plus tropicale: aux allures de punch très fruité, la finition en fût de cognac laisse toute la place aux fruits. Finale à tendance de caramel (le bon, pas l’industriel). Très bien fait, bien égal, parfait pour les cocktails mais aussi parfait seul.

English EN Français FR