Macallan Edition No.5

48.5% alc./vol.

André 87%
Le nez est relativement fermé au départ, presque feutré et discret, sur les fruits à chair de type poires et oranges, le melon au miel, puis le caramel et le chocolat au lait fourré de grain de poivre et de gingembre, peut-être la café expresso avec une double ration de lait 3.25%. Le nez ne nous avait pas menti et les épices sont presque frénétiques en bouche, puissantes mais habilement balancées. Fondue au chocolat avec des fruits trempées dans le chocolat chaud fondu, notes de caramel aussi, de la pomme et des poires dans leur jus, les abricots et les fruits (raisins) secs. Longue finale, bien épicée, alternant entre le chocolat et le caramel et les fruits secs. Un bon Macallan, mais qui ne laissera pas sa trace autant que le Chanel du même numéro.

Patrick 89%
Un superbe Macallan, un peu trop “caramel” à mon goût, mais tout de même superbe. Un achat que vous ne sauriez regretter. Nez : Un mélange de fruits frais et mûrs, avec un trait de caramel et de vanille. Bouche : De beaux fruits sucrés, avec une touche de vanille et une dose de bois sec et brûlé bien mesurée. Finale : D’une belle longueur, marquée par les fruits et le caramel.

Martin 85.5%
Nez: Assez discret pour ce pilier du Speyside. Miel et fruits rouges, on peine à percevoir le malt. Caramel, bois et gingembre, pour finir avec une autre vague de caramel. Bouche: Texture un peu fade, caramel épicé en puissance, bonne dosette de café. Chocolat et vanille, fruits juteux et poivre rose. Agréable, mais mes attentes ne sont pas atteintes. Finale: Boisée, fruitée et poivrée, mais aussi noyée dans le caramel. On voudrait bien y retrouver autre chose, mais le caramel prend toute la scène. Équilibre: C’est toujours le malt, l’épine dorsale de Macallan qui vient me chercher, mais ici je ne sais pas ce qui s’est passé au niveau des fûts. Le caramel engouffre tout. Quand tu manges la puck, arrange-toi donc au moins pour scorer.

Laisser un commentaire

English EN Français FR