Kilchoman Single Cask – Bourbon Cask #770/2011 – Kensington Wine Market

56.8% alc./vol
Bourbon Cask 770/2011, Distilled 09/12/2011, Bottled 12/08/2019

André 83%
Ananas et bananes flambés sur le feu de plage, poires caramélisées, jus de citron, tourbe définie mais léchée dans l’approche. Quelle superbe texture, bien ronde et qui camoufle bien l’alcool, un peu huileuse aussi. Sensation de galets saupoudrés de sel de mer séché au soleil et de poussière de pierre, grosses notes de grains de poivre noir moulu, pommes vertes, sirop de poires, citron, miel et bois sec, huile à moteur souillée, cendre de feu de foyer refroidie, très maritime dans l’ensemble. Une fois ingéré, le whisky change de trajectoire et largue son aspect moelleux et crémeux pour devenir franc et presque agressif. Finale de céréales séchées et de tourbe crasseuse, terreuse, poivrée et salée. Finie la délicatesse et les belles nuances…

Patrick 90%
Du pur Islay comme j’aime. Simple, intense et efficace. Aaaah, Kilchoman! Nez : Fumée de tourbe, ananas, oranges et sel subtil. Bouche : De la fumée de tourbe intense, du poivre, du sel, de discrètes agrumes, un peu de bois brûlé, le tout porté par une belle texture huileuse. Finale : D’une belle longueur, tourbée et boisée.

Martin 88%
Nez: Tourbe séchée et un peu timide. Herbe jaune, malt sec, vanille et fruits secs. La plupart des éléments du nez évoquent une impression de sécheresse. Ce n’est pas désagréable, mais tout de même particulier. Bois sec et ananas. Bouche: Pierre lavée, vanille sucrée, tourbe légèrement terreuse. Bois sec, épices endiablées, poivre rose. Fruits tropicaux un peu cireux. Texture à mi-chemin entre le vin sec et le sherry huileux. Bien maîtrisé, quoique moins subtil que je ne l’aurais souhaité. Finale: Longue, chaude, fruitée et bien marquée par la tourbe herbeuse. Les notes de poivre et de chêne sont à l’avant-plan. On reste longtemps avec l’impression de prendre une marche sur une plage du Maine un matin d’automne. Équilibre: Je n’haïs pas, très bien, mais on dirait qu’avec les années Kilchoman nous a habitués à plus de finesse. Les coins sont un peu rough sur celui-là.

Laisser un commentaire

English EN Français FR