Gordon & MacPhail Ardmore 1998

43% alc./vol.
Distillery Labels. Refill Sherry Hogsheads barrels.

André 86.5%
La rondeur du nez nous prépare à cette généreuse envolée fruitée; pommes rouges, cerises, réglisse fraiche, oranges et fruits séchés, gingembre et clou de girofle. Rien qui case la baraque mais un souci de bien présenter les choses. Un peu terne comme texture de bouche, le présenter à 46% lui aurait donné le kick qui lui manque car les saveurs sont superbes; anis, fruits secs, framboise et fruits sauvages, vieux tonneau de sherry dans un warehouse en terre humide, clou de girofle, poivre, cannelle, cerises noir, chocolat au lait fourré d’oranges, discrète tourbe terreuse avec une touche de miel en finale de bouche. Finale moyenne en longueur, épicée et poivrée avec un nuage diaphane de fumée de tourbe terreuse. Les versions da Ardmore en fût de sherry valent le détour.

Patrick 91%
Un Ardmore de 20 ans. Ça devrait être suffisant pour vous convaincre que c’est excellent. Un whisky fumé qui sait demeurer tout en balance et me faire tripper! Wow, un superbe whisky riche et complexe, avec tout ce qu’il faut à la bonne place. J’adore. Nez : Du sel, de la belle fumée, du chêne brûlé, un peu d’agrumes et des pommes vertes viennent compléter le tout agréablement. Belle fumée, chêne brûlé, un peu d’agrumes et de pommes vertes. Bouche : De la grosse fumée de tourbe salée plein la gueule, des pommes vertes, des épices venant du bois brûlé. Belle fumée intense, épices, chêne brûlé et un peu d’agrumes, et toujours ces surprenantes pommes vertes. Finale : D’une belle longueur, fumée, épicée et avec une touche de pomme verte. D’une belle longueur, marqué par la fumée de tourbe salée et discrètement épicée.

Martin 89%
Nez: Légère fumée avec une grande complexité. Crème, miel et citron. Céréales, bois et pommes bien croquantes. Sel marin et jujubes. Solide! Bouche: Miel et vanille, douce céréale tourbée avec une pointe de poivre rose. Agrumes, chêne brûlé et cassonade. Miam! Finale: Bien musclée malgré son taux d’alcool qui flirte avec la limite inférieure du spectre. Belles vagues de chêne, de raisins rouges et de réglisse poivrée. Équilibre: Un bel assemblage de sherry et de timide tourbe. Gordon & MacPhail sont quand même pas pires pantoute quand il s’agit de faire des choix de fûts judicieux. Tout le monde gagne.

Laisser un commentaire

English EN Français FR