Caol Ila Distiller’s Edition 1996

43% alc./vol.
Ce Caol Ila a été affiné en fût de Moscatel, un vin doux naturel de xérès, et embouteillé en 2009.

André 87%
Même caché derrière son masque sucré et très fruité, le nez est tout ce qui est de Caol Ila. Le mélange de terreau d’empotage et de tourbe mouillée ne peut être plus représentatif d’Islay. En bouche, une poire poivrée et des bluets sans l’acidité. La finale est apprivoisée par le côté doux du Moscatel sans que celui-ci ne dénature l’identité première de Caol Ila mais qui l’adoucit peut-être un peu trop pour ce que l’on connait des éditions régulières. Déception sur le rapport qualité-prix si on le compare au 12 ans qui se vendait environ 60$ voilà à peine un an en SAQ.

RV 84.5%
Jardin Mobile à l’odorat, très fruité mais aussi avec un fond de légume plus loin dans le fond. Confiture de mûre cheap et poireau avec fond de salé et de fenouil. L’arrivée plutôt salée suivie de chips brulées poivre et sel. Manque un peu de finale, alors que ça commence par de la poussière de ciment mais heureusement qui remonte en miel de trèfle. Bien mais trop cher, ne fait pas le poids vis-à-vis le 12 ans.

Patrick 88%
Léger sel, légers fruits. Au goût, le sel typique de cette distillerie explose comme il se doit, mais un côté vineux en adoucit la finale. Huileux, agréable, mais perd des points à cause de son nez trop léger. Trop cher aussi.

Leave a Comment

English EN Français FR