Bunnahabhain 12 ans – Edition 2019

46.3% alc./vol.

André 88%
Ce whisky demeure, avec quelques Bruichladdich, une alternative hyper intéressante pour les amateurs ou nouveaux adeptes de whisky aux saveurs maritimes mais qui n’aiment pas nécessairement la tourbe et une excellente porte d’entrée sur les whisky tourbés d’islay. Depuis la refonte de la gamme complète de Bunnahabhain, l’ajustement du taux d’alcool à 46.3% minimum et le unchillfiltered, cette distillerie, moins connue à l’époque est devenue l’enfant chérie de bien des amateurs et ne cesse de nous surprendre. Reste à voir, avec le départ de Kirstie McCallum, s’il y aura changement de cap dans le portfolio. Le nez évoque le bord de mer agité et les enbruns maritimes salés transportés par le vent du large. Une légère brume de tourbe saline et terreuse nous titille les narines et s’entremêle de saveurs de petits fruits rouges, de cerises et d’oranges. La texture est crémeuse en bouche, habilement épicée aussi. Des notes de terre mouillée et de fumée lointaine, de sel de mer séché au soleil et de poivre évoluent lentement en bouche et sont rejointes par les fruits sauvages, les raisins secs et la cerise, le tout nappé de chocolat noir fondu. La texture est vraiment intéressante, les saveurs bien intégrées aussi. Finale un peu courte par contre mais un mélange intéressant de caramel, chocolat et de fruits rouges fumés. Bien des distilleries aimeraient avoir un whisky ‘’d’entrée de gamme’’ ayant cette qualité. Comme on dit, ‘’ça torche solide’’.

Patrick 89%
Un très bon whisky. Bunnahabhain 12, sous toutes ses formes, a toujours été une valeur sûre. Tsé, quand tu veux juste un peu de fumée dans ton scotch. Nez : Parfum floral et fruité, avec un peu de chocolat, de la vanille et des noix. Bouche : Fruits mûrs, fleurs, noix, caramel, épices et une touche de fumée. Finale : D’une belle longueur, marquée par les épices.

Martin 89.5%
Nez: La tourbe est présente, mais elle sait tout de même se faire discrète devant les fruits confits, les fleurs et la vanille. Quelques céréales agrémentent le tout. Bouche: Caramel, dattes, raisins bien gorgés de vin. Sherry et tourbe. Opulent malgré sa texture un iota sous les attentes. Finale: Tourbe discrète, belles épices fruitées du fût de xérès. Belle longueur. Équilibre: Excellent whisky, surtout pour l’âge et le prix. À acheter quand ça passe en SAQ!

Laisser un commentaire

English EN Français FR