Cadenhead Glen Moray 25 ans 1992

51.1% alc./vol.
KWM 25th anniversary Cask, limited edition of 246 bottles

André 86%
Fruits tropicaux, poires, melon au miel, vanille, crème brûlée, oranges, beau nez sucré invitant. La bouche est florale et très fruitée; les mêmes saveurs senties au nez s’expriment avec vivacité, mais les fruits tropicaux sont encore plus présents. La bouche affiche un petit côté presque pétillant de 7up ou de GingerAle, saveurs de jus de salade de fruits DelMonte, la mangue, le melon au miel, les oranges. Finale de bonne longueur, très douce, fruitée et sucrée.

Patrick 87%
Un whisky original et savoureux. L’ensemble est très bien balancé et le bois frais donne l’impression d’être en fait en train de boire directement du fût. Nez : Tonne d’agrumes, touche de vanille et de bois fraîchement scié. Bouche : Superbe bois épicé, agrumes, herbes fraîches et biscuits. Wow, je n’ai jamais rien goûté qui y ressemblait! Finale : Longue et marquée par les agrumes et les épices.

Glen Moray 12 ans

40% alc./vol.

André 86.5%
Étrange mélange de céréales un peu sèches au citron, de miel, d’herbe fraiche et de citron mûri juste à point. Une belle qualité d’exécution mais des saveurs qui me laissent froid dans l’ensemble. La bouche est légèrement plus relevée que la bouche, quelques épices au passage s’entourant d’une chorale à diverses tonalités herbeuses. Bonne dose de sucre en général, le whisky est agréable, bien que s’expriment de fortes vagues de gingembre. Le mélange gingembre-herbe se marie fort bien en bouche. On est à même de constater l’utilisation de bourbon cask de par les saveurs livrées. Puis apparaissent progressivement les nuances de miel, de toffee et de bois de chêne qui se noient dans une grosse poignée d’herbe tout juste coupée. La finale est soutenue par le gingembre et le chêne sec, de bonne longueur pour un Speysider si doux.

Patrick 79%
Nez : Orge au miel, avec une petite pointe d’alcool et de gingembre. Bouche : Alcool, malt, vanille, miel et chêne. Semble plus jeune que 12 ans… Probablement que le fût n’était pas neuf! Finale : Moyenne et portée sur l’alcool. Balance : Coûte pas cher, vaut pas cher.

Martin 79%
Levé à la lumière, affiche un or très pâle, pas même ambré. Nez: Orge typique du Speyside, avec un léger manque d’affirmation. Quelques notes florales et minérales. En-dessous de tout ça, une faible brise de caramel, vanille, orange et poire tente de se montrer. Bouche: Relativement léger, peu huileux et très sucré. Malt, vanille et chêne. Touches de cannelle et de toffee ici et là. Finale: D’une durée moyenne, la finale est poivrée de noix, de chêne et d’anis. Équilibre: Une belle nouveauté en SAQ, doublée d’un beau whisky de semaine. Vu son prix, difficile de lui trouver des défauts vraiment impardonnables.

RV 77.5%
Triple ou quadruple distillation au Speyside? Pas désagréable mais étouffé, comme si on sentait un Balvenie avec le nez un mètre au-dessus du verre. Très, mais alors trop liquide en bouche, c’est du malt qui prend trop de temps à se dévoiler avec un peu d’épice. Finale décevante avec de la feuille de jeune menthe et d’orge verte. Vraiment pas mon genre de whisky, un Speysider anonymement ennuyant.

Glen Moray 12 ans American Cask

40% alc./vol.

André 81%
Poires nappées de vanille, marshmallows, céréales au miel, herbe verte mouillée. Oh boy… la bouche est sans passion, diluée au maximum, on ressent la dilution à l’eau, ce qui délave les saveurs; céréales au miel, herbe coupée, notes de céréales maltées, poires et abricots nuancé par une touche de gingembre. La finale est expéditive, épicée mais fade et triste. Un whisky qui manque de panache mais avec des arômes et saveurs intéressantes. Un taux d’alcool plus élevé et ne pas lui enlever ses huiles par la filtration lui donnerait définitivement plus de corps. À 40$, un bon whisky de semaine ou une bouteille pour la visite imprévue.

Patrick 75%
L’exemple typique du Speysider insipide et sans intérêt. Un verre d’Eau me donne plus de plaisir (j’ai vraiment comparé les deux côte-à-côte). Coûte pas cher, vaut pas cher. Nez : Céréales, agrumes, herbes et touche de miel. L’ensemble est léger et manque d’intensité. Bouche : Miel, épices, chêne, vanille et quelques notes florales. Pas grand punch ici. Finale : Courte et sans intérêt.

Glen Moray 12 ans Chenin Blanc

40% alc./vol.
Speyside, 1897

André 83%
Poire. Mouthfeel intéressant, sans plus. Trouvé à Park Avenue Liquor NY à 28$.

RV 86%
Summer girl, pas un top babe mais pour laquelle on détermine tout de même le regard. Foin poussiéreux du malt sans le grain. Arrivée de peu d’agrumes, assez agréable. Finale de vin douillet et fruité intéressante. Finale d’été et de fraises.

Patrick 85%
Nez: Poires vertes malteuses. Goût: le vin et le malt. Vraiment bon. Original. Super rapport qualité/prix (28-30$).

Glen Moray 16 ans

58.5% alc./vol.

Patrick 89%
Un whisky riche et généreux, avec énormément de fruits. Pas trop subtil, mais efficace! Nez : De beaux petits fruits mûrs, de la cassonade. Très sucré et fruité. Bouche : Riche et fruité, des épices boisés et du caramel. Finale : D’une belle longueur, fruitée, épicée et très sucrée.

Glen Moray 25 ans 1986 Portwood Finish Batch 1

43% alc./vol.

André 86%
Sherry puissamment doux, bois humide dans la terre, fruits sauvages, compote de fruits, chocolat noir, miel. Superbe nez, balance exacte des éléments, les saveurs sont définies mais le nez équilibré avec brio. La bouche est épicée et un peu astringente, le sherry est domestiqué et les épices un peu trop fortes versus les saveurs fruitées ce qui déséquilibre le whisky. Fruits secs, cannelle, poivre, réglisse rouge, sherry, chocolat. La réalité de la bouche n’est pas à la hauteur des promesses du nez. Finale courte, orientée fruits séchés et épices. Un bon whisky, avec un léger déséquilibre en bouche mais qui me laisse un peu sur mes attentes.

English EN Français FR