Battlehill Imperial 8 ans

43% alc./vol.
Speyside, 1897.

André 88%
Le nez est méga…wow !!! Très fruité, fraises. Citronné en finale. Agrumes. J’adore! Très sucré. Bubble gum bazooka au nez, un malt qui me fait sourire de par l’agréable surprise qu’il m’apporte.

RV 82%
Malt, feuilles de menthe. Au goût minty, herbeux, sucré. Sucre caramélisé. Agréable, bien balancé. (pas d’accord sur le bubble gum).

Patrick 84%
Menthe au nez. Menthe au goût. Sucré, fraises. Original. Très bon. 30 minutes après l’Avoir ouvert, nous trouvons des agrumes. Une des raisons pourquoi j’aime les whiskies.

Beinn A’Cheo Imperial 1995-2013

52% alc./vol.
Distilled 22/05/1995, bottled 19/08/2013 from cask #50074, bottle 46 of 260.

André 89%
Magnifico! Poires, miel, herbe verte, orge maltée, purée de bananes, avec un fond industriel un peu bizarre mais dans l’ensemble très attirant. La bouche est plus corsée, très poivrée et épicée, gingembre, toute-épice, côté industrielle indéniable, herbe séchée qui brûle, poires, salade de fruits, miel, vanille, ananas, abricot, pommes vertes. Texture goulue et ample malgré l’amplitude des épices et du poivre. Finale moyenne longue, ou les épices et le poivre frétillent sur la langue calmée par la couverture attendrissante de la vanille mielleuse.

Connoisseurs Choice Imperial 17 ans 1970

40% alc./vol.
Embouteillé en 1987.

André 90%
Agrumes et citron, poignée d’herbe fraiche, beaucoup de vanille, pelure de banane, poudre des paquets de gomme Bazooka. C’est délicat et frais, très bien présenté. En respirant, le whisky devient légèrement mentholé et camphré avec un soupçon d’épices, mais tellement discrètes. La bouche est souple et duveteuse, oranges et nectarines, sensation de poudre de gomme Bazooka, herbe verte également, melon au miel, poires puis savoureuses notes de caramel Écossais. La finale est bien épicée, camphrée finement et poudreuse-savonneuse. Un whisky atypique présenté de façon singulière de surcroit.

Gordon & MacPhail Connoisseurs Choice Imperial 1993

43% alc./vol.
Distillé en 1993, fûts de xérès de premier remplissage, embouteillé en 2011.

André 84.5%
Nez exquis; fruits rouges, cerises, gâteau aux fruits, chocolat, légère touche florale en background. La bouche développera les mêmes saveurs auxquels s’ajoutent une bonne rasade de poivre et d’épices. Le whisky est costaud malgré le 43% d’alcool. La finale est poivrée avec une forte morsure d’épices et d’importantes influences du bois. Le sherry est peut-être trop puissant pour un embouteillage normalement si subtil et nuancé, cela donne l’impression qu’on a bâillonné les arômes les plus subtils et discrets et dénature le whisky. Sans être un mauvais whisky l’importance donné au sherry est trop importante et les épices poivrées beaucoup trop puissantes pour la douceur générale des saveurs.

Gordon & MacPhail Imperial Exclusive 1998-2014

50% alc./vol.
Distillé le 09/09/1998, embouteillé en 04/2014 depuis le fût #1224, 276 bouteilles.

André 94%
Superbe nez, tout en douceur et en saveurs fruitées; pelures d’orange, sherry, raisins secs, avec une base de citron, de miel et d’agrumes. En bouche, melon au miel, poires, ananas, poivre concassé et raisins secs et sherry, pommes rouges sucrées, oranges. C’est simplement… hallucinant…juste wow! Jusqu’à la finale, on ne ressent aucunement le taux d’alcool mais la conjonction du poivre et du 50% se dévoile en finale de bouche mais sans éclipser les douces saveurs des fruits. La finale est relevée, beaucoup de poivre et de cannelle qui se marient agréablement avec le résiduel du sherry et du melon au miel. Saveurs singulière, taux d’alcool habilement contrôlé, distillerie démolie… La totale. Définitivement dans la top list de mes whiskys à vie.

Imperial Allied Distillers 15 ans

46% alc./vol.
Allied Distillers Distillery Bottling

André 89%
Avoir près deux mille whiskys d’évalués, de goûter une distillerie que l’on a savouré que 2-3 fois, distillerie démolie en supplément, le seul embouteillage officiel de la distillerie ayant été produit – au milieu des années 90 -, la table est mise pour une expérience unique. Nez exotique de poires, pêche et de melon d’eau, mielleux, céréales douces, agrumes avec un twist citrussy. Mélange de saveurs désaltérant et très frais au nez. La bouche est douce, très équilibrée; melon au miel, poires, miel, pommes Empire, avec une touche poivrée et épicée en finale de bouche. Savoureux… La finale est toute de douceur, fruits exotiques, agrumes, nuancée de nuages poivrés et finement épicés.

Signatory Vintage Imperial 19 ans 1995

54.6% alc./vol.
Distillé le 21 août 1995, embouteillé le 06 mars 2015 depuis le fût #50164, bouteille 163 de 273.

André 86%
Le fût de chêne neuf présenté de façon discrète, bois de chêne sec, vanille, agrumes et ananas, gomme Dentyne, verdâtre du genre chlorophylle. En respirant, l’alcool volatile s’évapore et laisse de belles saveurs de fruits rouges rappelant le sherry, les prunes ou les fruits secs. Fruits juteux bien mûrs en bouche, une pincée d’épices, les poires et les agrumes, la vanille et le miel avec un bois de chêne sec et les épices en background. Discordance entre la sensation un peu pointue de l’alcool et des épices et les douces saveurs des fruits rouges et du sherry. Cela apporte une ambivalence intéressante pour le dégustateur. Finale sur le sucre brun et l’épinette, très bizarre comme rendu… Poires au miel, épices et bois sec. Intéressant comme whisky, mais les saveurs et aromes ne tombent pas dans ma palette. J’me sens tout de même privilégié d’avoir goûté à un embouteillage de cette distillerie maintenant fermée.

Patrick 88%
Un très bon dram original, savoureux, complexe et bien équilibré. Nez : Épinette, chêne, orge et beurre mariant le tout ensemble. Bouche : Toujours l’épinette, avec une note de chêne épicé, une touche de menthe et un soupçon de charbon de bois. Finale : D’une longueur moyenne et savoureuse.

Martin 87%
Ambre ultraléger, quoiqu’un peu fade. Nez: Orge et chêne au départ, suivi d’un peu de miel, de crème et de vanille. Caramel au beurre? Noix. Bouche: Encore crémeux et mielleux, bonbons au beurre, cannelle, vanille et bois de chêne. Délicieux. Jujubes? Finale: Longue et épicée, elle nous laisse avec une belle chaleur réconfortante. Un léger arrière-goût de pin amer vient cependant mettre une ombre au tableau. On revient ensuite rapidement sur des notes agréables de muscade, de cacao et d’amandes. Équilibre: Fort plaisant. Un remarquable exemple d’un embouteilleur qui fait une belle job. Quand même triste que la distillerie originale soit disparue.

English EN Français FR