Grangestone 12 ans

40% alc./vol.
Highland Single Malt Scotch Whisky

André 78%
Oranges poudreuses et sherry, petits fruits sauvages, pommes, poudre sucrée des gommes Bazooka. Agréable mais pas complexe. Texture pauvre en bouche, très axée sur les notes de bois sec et bien épicées, gingembre, cannelle, orange, sherry. Saveurs délavées et fades, vanille et un rendu au final qui tire presque de la menthe poivrée. Finale tannique, fruits sauvages.

Patrick 84%
Un bon whisky, et surtout un beau rapport qualité prix. On y retrouve l’intensité des saveurs typique d’un single malt, ainsi que la complexité d’un bon blend. Nez : Beau parfum de malt écossais, avec des fruits murs, du chêne, des fleurs, de la vanille et une pointe de fumée de tourbe très discrète, mais agréable. Bouche : Savoureux, avec du chêne brûlé, des fleurs, des fruits, du malt, des épices et toujours cette discrète fumée de tourbe. Finale : D’une longueur moyenne, épicée et subtilement fumée.

Martin 79%
Nez: Jus d’orange Tang, chêne et poignée de fruits avec une touche de sucre en poudre. Un peu de malt, un peu de gomme balloune. Vanille, fleurs et légère pointe de poivre. Bouche: Poivre et chêne sec. Vanille diluée, orange et herbe. La texture est extrêmement décevante. Finale: Une relativement belle intensité, mais qui s’évapore ultra-rapidement. Sherry, bois, poivre et fruits des champs, le tout qui devient de plus en plus fade en quelques secondes. Équilibre: On pourrait faire mieux, bien mieux. Ce n’est pas vraiment mauvais, mais ça me fait tout de même verser une larme pour le temps que j’y ai perdu.

Grangestone 21 ans Highland Single Malt

40% alc./vol.

André 86.5%
Le nez est assez soutenu pour un whisky à 40% d’alcool, une livraison de fruits assez phénoménale appuyée par de bons accents de vanille, de caramel et de noix, un soupçon d’épices. Le genre de raisins et de fruits effervescents qui me font penser à du Glenfarclas. Mélange de jus de raisin Quench et de Sprite, de pruneaux. La bouche est douce sans être monotone, les mêmes fruits du nez livrés sur un édredon un peu poreux que les épices souligneront plus intensément en finale de bouche d’auxquelles se détacheront quelques vagues de caramel un peu lasses. Les whiskies d’un certain âge sont souvent un peu plus plat en bouche et le fait de les présenter à 40% d’alcool n’aide souvent pas leur cause. c’est le cas ici, ce whisky aurait grandement bénéficié d’un supplément d’alcool additionnel.

Patrick 87%
Nez : Ça sent le cuir chauffé… Ou plutôt l’auto au soleil avec des bancs de cuir où nous aurions oublié les achats au Jardin Mobile. Bouche : Une joyeuse explosion de saveurs, avec des fruits, des céréales, des épices et toujours la présence du cuir. Très riche en terme de saveurs. Finale : Des notes de biscuits aux amandes se mélangent au cocktail d’épices et de cuir. Balance : Complexe, savoureux, intéressant… J’aime, mais sans être en amour. Le genre à qui on fait un sourire sincère le lendemain matin, mais sans nécessairement demander le numéro de téléphone.

Grangestone Double Maturation Bourbon Cask Finish

40% alc./vol.
Highland Single Malt Scotch Whisky

André 79%
Ananas et poires, crème à la vanille, oranges, abricots, essence de bois de chêne. La bouche est un peu molle et sans passion, grosses notes d’oranges et d’abricots, pincée de cannelle, ananas nappés de crème à la vanille et au miel, fruits secs, cerises. Aucune texture malheureusement, ensemble hyper liquide avec une touche boisée et épicée en finale de bouche. Finale hyper courte, avec des saveurs délavées de fruits.

Patrick 78%
Un whisky biiiin ordinaire. À éviter. Nez : Un mélange hétéroclite de fleurs et d’épices. Bouche : Des épices, du bois brûlé, quelques fleurs… L’ensemble n’étant pas très emballant. Finale : Un peu courte, et boisée.

Martin 78%
Nez: Chêne, touche de malt, un peu de vanille et de fruits tropicaux éventés. Crème, fleurs blanches et miel. Retour du malt grillé. Bouche: Texture passable, fruits bien sucrés, cassonade et sucre à glacer. Bois et poivre rose. Finale: Chaude mais courte comme jamais. Fruits fades, bois et poivre. Équilibre: Super ordinaire. J’imagine que ça peut faire l’affaire de certains mais come on… Mais bon, je sais qu’au moins je vais vite l’oublier celui-là…

Grangestone Double Maturation Sherry Cask Finish

40% alc./vol.

André 74%
Fruits sechés, planchette à cointrer en cèdre, bois verdâtre aussi, oranges. Le sherry semble artificiel, c’est difficile à expliquer pourquoi mais c’est néanmoins l’impression que j’ai. Encore une fois (comme pour par mal tout les Grangestone), la texture en pauvre en bouche, ronde mais les saveurs sont fades et allourdies par des saveurs de bois verdâtre bizarre. Mélange de cerises et d’oranges, fruits secs, nectarines, quelques épices difficiles à cerner. Courte finale, diffuse, saveurs effacées et ternies, grosse astrigence apportée par le bois. Next.

Patrick 79%
Un whisky un peu bizarre. Même si ce n’est pas cher, acheter ça, c’est tirer son argent dans le feu. Nez : Un mélange étrange de fruits mûrs, de feuilles vertes, d’épices et de chêne. Bouche : Du xérès, du bois brûlé, des feuilles vertes et une bonne dose d’épices. Finale : D’une longueur moyenne, et épicée.

Martin 76%
Nez: Céréales et fruits secs. Agrumes, xérès et bois. Des arômes intéressants, quoique peut-être un peu pauvres en intensité. Bouche: Texture aqueuse malgré les saveurs fruitées et sucrées. Chêne, vanille, raisins et sucre dilué. Touche d’orange et de cacao. Finale: Courte et peu intense. Pointes de raisin, de bois, de vanille et de sucre brun. Équilibre: Un whisky qui comprend certaines notes valides, mais qui fait patate dans son intensité. Aucune épice à aucun stade. Pratiquement une liqueur. Pas forcément mauvais, juste dénué de saveur.

Grangestone Master’s Selection Sherry Finish

40% alc./vol.

André 77.5%
Fruits sauvages, bleuets, un peu poudreux au nez, raisins mauves séchés, avec un fond de virgin oak presque, vanille, ananas, caramel, chocolat, alcool neutre, ça fait penser à un whisky très jeune sans personnalité. La bouche est épurée, fade et dépouillée; mélange de fruits secs, raisins, marmelade de bleuets, bonne dose de cannelle, poivre et d’alcool neutre. Finale courte, sans texture, vanille et fruits secs et impression de virgin oak. Whisky mal équilibré avec une texture pauvre.

Martin 79%
Nez: Fruits tropicaux et eau de rose, parfum cheap, vanille, bois, chocolat et bâton de craie. Bouche: Raisins, biscuits à l’avoine, noix, cannelle et poivre. Chêne, vanille et sucre blanc. Assez unidimensionnel. Finale: Épices et raisins, bois et poivre. Équilibre: Peu de texture, saveurs sucrées de biscuit surpuissantes par rapport à l’équilibre général du dram. Un whisky dessert certes, mais pas dans ma palette, j’en ai trop mangé dans la vie des galettes du café étudiant.

English EN Français FR